Escalade Mag n°24 avril 2009
Escalade Mag n°24 avril 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°24 de avril 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 10,2 Mo

  • Dans ce numéro : interview Olivier Marinx.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Propos recueillis parL. Guyon• Photos coll. What’sup What’s Up Villeneuve d’Ascq Une nouvelle structure vient d’ouvrir ses portes en métropole lilloise. Elle vient compléter la première grande salle What’sup ouverte en 1998. En plus des murs à cordes de Wambrechies, les Chtis vont donc maintenant pouvoir se déchaîner sur de beaux blocs flambant neufs. Rencontre avec Patrice Stievenard, un des deux associés à l’origine du projet. Pourquoi lancer une salle 100% bloc sur la métropole lilloise ? Il y avait une grosse attente sur Lille. Cette salle est vraiment complémentaire par rapport à notre première salle. C’est vrai qu’on proposait déjà une activité bloc mais sur pan ; et le pan qu’on avait aménagé dans la mezzanine n’était pas très haut et plutôt radical. Là, la structure devrait être plus accessible, plus dans la mouvance actuelle aussi, avec des vrais blocs comportant des rétablissements. De plus, d’un point de vue géographique, la nouvelle salle complète bien l’ancienne, car elle lui est diamétralement opposée. La salle première de Wambrechies se trouve tout à l’ouest de Lille ; cette nouvelle salle est à Villeneuve d’Ascq, c’est-à-dire à l’est de la métropole. Quel public souhaitez-vous toucher ? Par rapport au public qui fréquente notre salle à cordes, ce sera sans doute plus ouvert sur le plan sociologique. On espère attirer un autre public, une population qui bouge, une population jeune, celle des étudiants. Pour cela, l’implantation au cœur des facs, près des campus, avec le métro à 600m, devrait jouer en notre faveur. Ça va probablement changer d’ambiance, peut-être évoluer vers quelque chose de plus cool, un peu façon skate park. Mais on souhaite le produit ouvert au plus grand nombre. 12 Quel est le profil type du grimpeur de What’s Up pour le moment ? Pour l’instant, nos grimpeurs sont pour l’essentiel des cadres, des professions libérales ou des enseignants. 90% de notre clientèle habite ou travaille à 10-15 min de la salle, via les transports en commun. Ils évoluent en moyenne dans le 6 (beaucoup tournent dans le 6b/6c). Mais le panel de niveaux est assez large : ça va du débutant complet au très fort grimpeur. Pour avoir discuté avec d’autres gérants de salles dans le sud de la France, le profil de nos grimpeurs est assez similaire à la population qui fréquente les salles Altissimo sur Toulouse ou Roc Altitude à Bordeaux. Seul 20% de la clientèle grimpe dehors. Les autres sont de purs grimpeurs de salle. Les salles belges vous font-elles une forte concurrence ? Il y a énormément de salles en Belgique, 70 en tout, dont 50 très grosses. Ce chiffre est important surtout si on le met en relation avec la taille du pays. Pour autant, ça ne représente pas une réelle concurrence pour nous. D’une part, parce que les grimpeurs ne sont pas tous fanatiques au point de faire 50 Km pour grimper dans une salle. D’autre part, parce que ceux qui le sont tournent dans différentes salles (un peu comme des grimpeurs de falaise dans le Sud de la France, qui iraient de spot en spot). Ils vont ailleurs mais viennent (et reviennent) aussi chez nous. L’un n’exclut pas l’autre. Qu’est-ce qui distingue la nouvelle salle What’s Up des autres salles de bloc ? La présence, en plus des zones de blocs et de pans, de freeform(copie de rocher) de 7 mètres par 7, qui sont équipées de cordes automatiques (système sur vérin qui permet à l’usager de grimper seul, auto-assuré). Nous avions déjà mis en place ce principe dans la salle à cordes et nous avons souhaité l’étendre à la salle de bloc. C'est une très bonne chose. C'est un produit d'appel, qui demande un apprentissage basique et permet une découverte aisée de l'activité. Au départ, nous l'avions envisagé pour les enfants, façon manège, mais il y a des adultes qui l'utilisent aussi, surtout lorsqu'ils arrivent seuls à la salle. L'avantage, c'est qu'une fois passé le stade de la découverte, on peut très bien évoluer sur une pratique de bloc plus classique, avec réception sur les tapis. bloc. C’est une très bonne chose. C’est un produit d’appel, qui demande un apprentissage basique et permet une découverte aisée de l’activité. Au départ, nous l’avions envisagé pour les enfants, façon manège, mais il y a des adultes qui l’utilisent aussi, surtout lorsqu’ils arrivent seuls à la salle. L’avantage, c’est qu’une fois passé le stade de la découverte, on peut très bien évoluer sur une pratique de bloc plus classique, avec réception sur les tapis. Comment définirais-tu l’ambiance de Comment définirais-tu l'ambiance de What's Up ? What’s Up ? On est dans le Nord, donc l’ambiance est très On est dans le Nord, donc l'ambiance est très chaleureuse Si l'escalade apparaît parfois comme une activité individuelle, presque de reclus, ici c'est plutôt festif, une bière à la main, avec des fêtes improvisées. Le public est très généreux. Beaucoup grimpent sans complexe, sans ego surdimensionné, à la bonne franquette, un peu comme chez nos voisins belges. Pour passer un bon moment. Et c'est vrai qu'on apprécie bien. Dans la première salle, nos grimpeurs se sont complètement appropriés le lieu et ouvrent même des voies. On espère que ça va en être de même à Villeneuve. En tout cas, on va tout faire pour, en organisant des contests et en fédérant les bonnes volontés. chaleureuse ! Si l’escalade apparaît parfois comme une activité individuelle, presque de reclus, ici c’est plutôt festif, une bière à la main, avec des fêtes improvisées. Le public est très généreux. Beaucoup grimpent sans complexe, sans ego surdimensionné, à la bonne franquette, un peu comme chez nos voisins belges. Pour passer un bon moment. Et c’est vrai qu’on apprécie bien. Dans la première salle, nos grimpeurs se sont complètement appropriés le lieu et ouvrent même des voies. On espère que ça va en être de même à Villeneuve. En tout cas, on va tout faire pour, en organisant des contests et en fédérant les bonnes volontés. Infos pratiques : Infos pratiques : • Surface grimpable : 550 m2• Type de structures : blocs, pans et freeforms équipées de cordes automatiques• Prises : diverses marques représentées (Freestone, Voix, Entre-Prises, eXpression..,)• Hauteur max : 4 m 10 (au-dessus des tapis)• Espace annexe de 150 m2 à l'étage yoga, cardio•Adresse : Village d'entreprises, 51 rue Trémière, 59650 Villeneuve d'Ascq•Tel : 03 20 04 97 50 Plus d'infos sur www.whatsup.fr•Surface grimpable : 550 m²•Type de structures : blocs, pans et freeforms équipées de cordes automatiques•Prises : diverses marques représentées (Freestone, Volx, Entre-Prises, eXpression…)•Hauteur max : 4 m 10 (au-dessus des tapis)•Espace annexe de 150 m² à l’étage : yoga, cardio•Adresse : Village d’entreprises, 51 rue Trémière, 59650 Villeneuve d’Ascq•Tel : 03 20 04 97 50 Plus d’infos sur www.whatsup.fr la L'intégralité de l'interview sur www.escalademag.com.. L’intégralité de l’interview sur www.escalademag.com
mi A Vieux Campeur Un choix ENORME pour tout ce qui concerne la montagne et la randonnée été comme 1 un 1 ; yi hiver wwww.auvieuxcampeunfr Paris Quartier Latin ✹ Lyon ✹ Thonon-Les-Bains ✹ Sallanches ✹ Toulouse/Labège ✹ Strasbourg ✹ Albertville ✹ Marseille



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :