Escalade Mag n°23 mars 2009
Escalade Mag n°23 mars 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de mars 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 14,2 Mo

  • Dans ce numéro : interview les ours de Bavella.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Michel Bricola 1981 : La Haine Vs Chimpanzodrome l est des voies dont la hauteur n'est pas Ien rapport avec leur importance historique. C'est bien le cas de ces deux là : La Haine à la Loubière et Chimpanzodrome au Saussois, huit mètres pour la première et à peine six de plus pour la seconde. Pourtant, à l'orée des années quatre-vingts, elles vont marquer le début d'une nouvelle ère en France et le fait qu'une se situe à l'extrême Sud et l'autre au « N0000rd » en renforce encore l'aspect symbolique. es deux, c'est Chimpanzodrome qui Dsera la plus mise en lumière. Située au « sommet » du Saussois, c'est un ventre de calcaire lisse et surplombant offrant ces tons de blanc à gris-noir si caractéristiques du calcaire local des bords de l'Yonne. Les possibilités de la voie furent d'abord repérées par Jean-Claude Droyer, égal à lui-même dans son rôle de visionnaire de l'époque. Il l'avait même surnommée la « Berhault Stakano », hommage transparent et ironique aux performances et surtout à l'entraînement forcené du « sudiste » Patrick Berhault. Malheureusement, JCD ne bénéficiait alors pas des moyens physiques nécessaires pour cette escalade très gymnique. Depuis la fin de 1980, d'autres ténors bleausards tels Jérôme Jean- 34 Jibé en solo dans Chimpan, belle perf’’antan Texte : David Chambre• Photos : Michel Bricola et collection D. Chambre Patrick Berhault en costume d’époque dans La Haine Charles ou Jacky Godoffe s'y sont essayés mais, en dépit de quelques trous francs améliorés par des années de pitonnage d'artif, la première en libre résiste toujours. vril est la période idéale au Saussois Apour ce type de challenge, on est sorti de l'hiver mais la fraîcheur est encore là. Celui qui se sent prêt, c'est Jean-Pierre Bouvier, déjà surnommé « La Mouche ». Malgré sa petite taille (1,62 m), ses doigts d'acier font merveille. En début d'année, il a déjà frappé dans le Sud avec la première du Medius à la Sainte Victoire, une exceptionnelle envolée en dalle de quarante mètres qui, bien que cotée 7b+ par la Mouche, reste aujourd'hui encore peut-être le 7c le moins commercial de l'hexagone... apidement, il fait les mouvements Rpuis les sections en moulinette. Utilisant deux cordes avec deux assureurs pour minimiser le risque de chute au sol, il n'est pas loin de réussir dès son deuxième essai en tête. Mais une corde bloquée et récalcitrante à la sortie l'empêche de conclure. Ce sera chose faite le lendemain sans coup férir. Cela en dit long sur son potentiel car il vient de réussir une première de top-niveau mondial en deux jours ! Pourtant, Chimpanzodrome n'était pas la première voie de ce niveau en France. Quelques semaines auparavant le dénommé Patrick Berhault, déjà alpiniste et grimpeur niçois hors pair, a jeté son dévolu sur un bombé blanc dans l'un de ses jardins favoris, la Loubière, sur les hauteurs de Monaco. La voie est très courte, de la taille d'un highball moderne, avec un violent jeté sur un plat vertical qui implique un gros effort de compression. Les s essais infructueux s'enchaînent et c'est probablement de cette tension que viendra le nom de la voie. Enfin stabilisé sur le plat, les mouvements suivants ne sont qu'une formalité et la plus dure voie de France, et probablement d'Europe, est née. idèle à un système de cotation local F très serré où le 7b est déjà ultime, Patrick annoncera une cotation de 7b+ qui sera ultérieurement et plus raisonnablement remontée à 7c+. Le huitième degré pointe son nez, mais ce ne sera pas encore cette année-là ni même la suivante : en 82 après quelques enthousiasmes prématurés, Patrick Edlinger puis Laurent Jacob annoncent du 8a et même du 8b mais ces voies seront vite décotées. Les premiers 8a français indiscutables arriveront en tir groupé en 1983, réussis en premier lieu par Edlinger (Ça glisse au pays des merveilles à Buoux) et par la jeune bande des Parisiens. epuis, ces deux « bornes » sont de- des classiques. En toute lo- Dvenues gique, La Mouche sera d'ailleurs l'un des premiers répétiteurs de La Haine. En 85, elle sera même parcourue en solo par Alain Ghersen, probablement à l'époque le meilleur bloqueur du Monde. Il faudra tout de même attendre une année pour que Chimpan soit répétée (à quelques minutes d'intervalle) par Alain Le Bihan et JB Tribout. Le premier solo reviendra à Marc Le Menestrel (1984) et le premier à vue/flash sera l'oeuvre de Jerry Moffat la même année. À noter qu'en 2001, pour fêter le vingtième anniversaire de sa première, La Mouche se l'est offerte en solo ! coll. David Chambre
NOUVEAU CHAUSSON VUARDE TECH FORME ASYMÉTRIQUE POUR PLUS DE PRÉCISION. LORICA SUR LE DESSUS DU PIED POUR PLUS DE CONFORT. MEILLEURE ADHÉRENCE AVEC LA GOMME VIBRAM XS GRIP. prix de vente conseillé : 69 € 90 www.quechua.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :