Escalade Mag n°23 mars 2009
Escalade Mag n°23 mars 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°23 de mars 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 14,2 Mo

  • Dans ce numéro : interview les ours de Bavella.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
111100010110100010000 001001111011010101001 0010011110110101010011001010110111110001011010001000010001 0010011110110101010011001 MM I 010 010 1111 1111U11U1U1U1UUHUU1U1U11U11111UUUI IIU U IU I I I I Texte 14 00010110100010000 00100111101101010100110010101101111100010110100010000 0 M(bC1112ei1/WiÊËM(b_entleid3 x.:.,1110 3100010000 0 1 11011010101001100101011011111000101101000Y668 é 111100 0101101111100010110100010000 00100111101101010100110010101101111100010110100010000 0ntelligence artificielle 0100111101101010100110010101101111100010110100010000 00100111101101010100110010101101 111100010110100010000 00100111101101010100110010101101111100010110100010000111100 et photos : Olivier Broussouloux Le volume Avec les beaux jours qui se profilent, germent sans doute dans votre esprit des projets de voies ou de séjours en falaise. Afin de vous aider à préparer au mieux ces échéances, EscaladeMag se recentre aujourd’hui sur votre pratique et aborde un domaine de l’entraînement : le Volume. C’est quoi ? Sur le plan formel, le volume est une valeur permettant, avec l’intensité, de quantifier la charge de travail effectuée lors d’un entraînement. Par extension, « faire du volume » renvoie à une forme d’entraînement valorisant la quantité de travail. Si, dans le monde de l’escalade, on entend souvent cette expression, on parle plutôt d’entraînement foncier dans les autres sports. À quoi ça sert ? Faire du volume aide à augmenter votre capacité à faire beaucoup de voies dans une journée, à rester efficace tout au long d’une voie en plusieurs longueurs et même à optimiser vos vacances en vous permettant de grimper plusieurs jours d’affilée sans calancher. Ça sert vraiment ? Oui, mais cela ne vous permettra pas (en tout cas pas directement) de faire des voies plus dures que votre niveau actuel : si vous faites actuellement du 6b et que vous souhaitez faire du 7a, il vous faudra bien, à un moment ou un autre, grimper à des intensités correspondant au 7a. Toutefois, faire du volume dans des voies entre 5+ et 6b vous permettra : 1- de stabiliser ce niveau d’un point de vue physique mais aussi technique ! 2- de vous préparer à encaisser vos futures séances dans des voies d’un niveau supérieur. Quand faire du volume ? Si votre objectif est de faire monter votre niveau (physique) d’un cran, afin de viser des voies plus dures, le volume pourra constituer une première étape où vous chercherez à augmenter progressivement votre potentiel de « travail » ; par la suite, le travail en volume diminuera et sera remplacé par des séances où vous privilégierez l’intensité. Si votre objectif est plutôt, à niveau équivalent, de « durer » plus longtemps, alors le volume peut constituer la base de la plupart de vos séances. Comment procéder ? Comment procéder ? Sur le principe, c’est assez simple : cela Sur le principe, c'est assez simple : cela consiste à faire des voies ou des enchaînements, séparés par des phases de récupération courtes, dans une difficulté modérée par rapport à la moyenne dans laquelle vous évoluez habituellement. Vous pouvez vous baser sur ± deux lettres sous votre niveau max à vue : par exemple 5+/6a si vous faites du 6c à vue. consiste à faire des voies ou des enchaînements, séparés par des phases de récupération courtes, dans une difficulté modérée par rapport à la moyenne dans laquelle vous évoluez habituellement. Vous pouvez vous baser sur ± deux lettres sous votre niveau max à vue : par exemple 5+/6a si vous faites du 6c à vue. Concrètement, si « faire du volume » est Concrètement, si « faire du volume » est l'objectif principal de la séance, vous pouvez attaquer dès la fin de l'échauffement. Plusieurs stratégies sont alors envisageables : vous pouvez écumer toutes les voies de la salle dans une difficulté donnée ; mais il sera plus stimulant de grimper alternativement dans des voies faciles et des voies proches de votre niveau max actuel. l’objectif principal de la séance, vous pouvez attaquer dès la fin de l’échauffement. Plusieurs stratégies sont alors envisageables : vous pouvez écumer toutes les voies de la salle dans une difficulté donnée ; mais il sera plus stimulant de grimper alternativement dans des voies faciles et des voies proches de votre niveau max actuel. s En venant à la salle, vous pouvez aussi En venant à la salle, vous pouvez aussi avoir envie d'essayer des voies « challenge » : la phase « volume » ne viendra alors qu'en dernière partie, pour conclure votre session. avoir envie d’essayer des voies « challenge » : la phase « volume » ne viendra alors qu’en dernière partie, pour conclure votre session. Côme Gérôme aligne les longueurs à Monte (Haute-Corse), un bel endroit pour faire du volume ! Emily Harrington à l’attaque du mur des Internationaux de Serre Chevalier : mieux vaut ne plus penser aux séances de volume du début de saison ! s
Pour augmenter l’efficacité de ce type d’entraînement, ne vous contentez pas d’aligner a muerte des parcours connus par cœur. Au contraire, profitez-en pour innover ! Et pour engranger des sensations de fluidité et de relâchement dans l’effort, automatiser votre respiration et la synchroniser à vos gestes, améliorer la précision de votre pose de pieds ; autant d’éléments techniques ou gestuels qui vous sauveront la mise dans le crux, lors de votre prochain trip !



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :