Escalade Mag n°22 jan/fév 2009
Escalade Mag n°22 jan/fév 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de jan/fév 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 13 Mo

  • Dans ce numéro : espace Vertical 3 Grenoble.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 sterel Texte et photos : Stéphane Silvestri Esterel Grimpe au pays L’Esterel, c’est un massif sauvage qui a les pieds dans la Méditerranée. Imaginez un peu : grimper avec vue sur la mer, sur un rocher rouge adhérant à souhait, le tout sous un ciel bleu azur. Ça frôle la carte postale. Mais quoi de mieux en cette période hivernale, quand le temps est à la grisaille ? P our nous grimpeurs, l’Esterel se résume souvent aux seules gorges du Blavet. Pourtant, il existe dans le secteur une multitude de sites qui méritent sûrement le détour, et plus si affinités. Vous ne serez surement pas les premiers à vouloir faire l’expérience. Encore faut-il, en ce temps de crise, que votre banquier vous suive, mais c’est une autre histoire. L’escalade dans l’Esterel se pratique sur plusieurs sites, parsemés dans le massif, qui offrent des ambiances, des styles et des difficultés variées. Et le tout, S.V.P., à quelques encablures, ou mieux encore, pour ceux qui le souhaitent, à une brasse de la grande bleue. Et puis, en cette saison, la Côte d’Azur est revenue à un état presque naturel et ne s’apparente plus à la « côte d’usure », comme la surnomment certains. On est loin de la période estivale où chacun se bat pour avoir une place de parking et un petit coin où poser sa serviette sur les plages saturées. Le beau temps est encore garanti, le littoral désert, la circulation aisée. Bref tous les ingrédients pour passer un séjour très agréable. des roches rouges Choisir cette destination c’est éviter tout dilemme au sein de votre couple. Autrement dit, l’Esterel permet de concilier grimpe et « farniente » les pieds dans l’eau. Si votre moitié a de fortes réticences pour s’essayer aux joyeusetés rhyolitiques, vous pourrez toujours vendre votre projet : Esterel = petit coin de paradis où l’on peut travailler la couleur dans une situation aussi bien horizontale que verticale. A utre avantage du lieu : la possibilité d’essayer d’autres styles de grimpe et de varier ainsi les plaisirs. Si l’escalade dans le sud de la France se déroule bien souvent sur de beaux calcaires, ici on change radicalement de support. On passe à la rhyolite. À la quoi ? À la rhyo-lite. En essayant de traduire, cela devient « la coulée (rheîn) de pierre (lithos) ». La rhyolite est en effet l’équivalent du granite mais en version volcanique éruptive. On y trouve de nombreux minéraux comme le quartz, le feldspath et autres noms barbares (aussi bien sur le plan de la prononciation que sur celui de l’effet sur notre pauvre petite peau). Pour ceux qui ont la chance de connaître, Pour ceux qui ont la chance de connaître, cette roche si caractéristique, dont les tons tirent largement vers le rouge, se retrouve en Corse. Pour la petite histoire, l'île de beauté était en des temps anciens rattachée au continent, précisément au niveau de notre cher massif, d'où l'origine géographique identique des roches. cette roche si caractéristique, dont les tons tirent largement vers le rouge, se retrouve en Corse. Pour la petite histoire, l’île de beauté était en des temps anciens rattachée au continent, précisément au niveau de notre cher massif, d’où l’origine géographique identique des roches. La RHYOLiTe RisQue De BouLeveRseR VOTRe FaCON De GRiMPeR : sa STRUC- TURC va vous iMPoseR UN STYLe PLU- TÔT amLéTiQue, DaNS UN uNiveRs où iL va FaLLoiR RePReNDRe Les Bases De La LeCTURe. ET, OUI, ce N'esT Pas paRce Que c'esT Les vacances ou Le weeK-eND Qu'IL Ne FOUT pas TRavaiLLeR La rhyolite risque de bouleverser votre façon de grimper : sa structure va vous imposer un style plutôt athlétique, dans un univers où il va falloir reprendre les bases de la lecture. Et, oui, ce n’est pas parce que c’est les vacances ou le week-end qu’il ne faut pas travailler ! L’île d’Or Maïté Lach-Silvestri dans Marcel m’harcèle ! (6b+). s
f 1•,e- r r f 1 y I — a F. "wag. " lir



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :