Escalade Mag n°22 jan/fév 2009
Escalade Mag n°22 jan/fév 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de jan/fév 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 13 Mo

  • Dans ce numéro : espace Vertical 3 Grenoble.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
LOLLCfflifflPIŒULF-4:141W10101:PIMert 119.cikett 1010 00001000101101000111110110101001100101010110111100100 00001000101101000 010 I•no.. II II III 1111 III 1 Inn1 1s sainininimminnies 001111.00001000101101000111110110101001100101010fflO 00001003LC CALI 111100010110100010000 001001111011010101001 0010011110110101010011001010110111110001011010001000010001 0010011110110101010011001 I Texte 0101101111100010110100010000 00100111101101010100110010101101111100010110100010000 0 0100111101101010100110010101101111100010110100010000 00100111101101010100110010101101 111100010110100010000 00100111101101010100110010101101111100010110100010000111100 14ntelligence artificielle et photos : Olivier Broussouloux Opération Sécu : la suite ! Les dispositifs d’assurage Du demi cabestan aux systèmes autobloquants en passant par le classique huit ou les tubes : le marché regorge de dispositifs d’assurage. Leurs fonctionnements diffèrent, mais tous ont en commun une chose : leur efficacité dépend toujours de la façon dont on les utilise ! C’est ce point crucial qu’EscaladeMag aborde avec vous aujourd’hui. Attention aux réflexes ! Lorsqu’on est en danger ou surpris (ce qui se passe lorsque le grimpeur chute sans prévenir !), intervient un réflexe archaïque conduisant à agripper fortement ce que l’on tient à ce moment précis. Ceci explique bon nombre de mésaventures survenues à des assureurs bloquant en permanence la came de leur système autobloquant (Eddy, Gri-Gri, etc), pour donner plus facilement de la corde. Il faut donc bien tenir compte du principe de fonctionnement de l’appareil utilisé et placer ses mains de manière appropriée afin de ne pas l’entraver. Le principe : 1 corde, 1 main Pour que le mécanisme de freinage ou de blocage soit efficace, il est nécessaire que la corde qui en « sort » soit tenue. Ceci est bien sûr valable pour les systèmes dynamiques (huit ou tubes) mais aussi pour les systèmes automatiques, a fortiori si on utilise une corde fine (diamètre inférieur à 10 mm) et neuve qui aura tendance à bien coulisser dans l’appareil sans pour autant faire basculer la came lors de la chute du grimpeur. L’utilisation de gants ou mitaines de cuir fin pour assurer se généralise dans les autres pays. Pourquoi ne pas adopter cette pratique ? Les mauvaises habitudes sont très difficiles à perdre ; alors autant apprendre d’emblée les bonnes procédures d’assurage ! un exemple à ne pas suivre ; la came du grigri est bloquée en permanence et la main droite n’est pas sur la bonne corde. alpe ulow 01 ; e eoueuowied ue efrbolq 4se peepee np ewo toi elles sod eu 9eidwexe un•epioo euuoq ol ins sod ; semInattention et non respect du principe de freinage : attention danger ! » Oum uoguego aboulai ; ep edloupd np pedsei uou uogueuoui
Donner du mou vite et bien ! Le mousquetonnage est une phase critique lors de laquelle le grimpeur a besoin de corde rapidement, mais peut aussi chuter. Pour parer à toute éventualité, l’assureur doit donc parfaitement coordonner l’action de ses deux mains ou maintenir l’appareil autobloquant de telle sorte que la corde de freinage soit toujours tenue. Demandez conseil à votre BE et entraînez-vous ! tout en gardant la corde au creux de la main, l’assureur bloque temporairement la came pour donner le mou. Action coordonnée des deux mains pour donner le mou… Traditionnellement, les alpinistes mettent du thé dans leurs gourdes et leurs thermos. Malheureusement le thé est très diurétique et à la fin de la journée, on se sent desséché. De plus, la théine est un "chélateur" du fer, c'est-à-dire qu'elle empêche l'assimilation du fer par organisme, phénomène particulièrement néfaste pour les sportifs dont le taux de fer est un paramètre déterminant de la production de globules rouges. Une alternative... le YoGind Quand on commence à modifier son alimentation, il est difficile de trouver un produit de remplacement au thé et au café, qui procure de l'énergie, sans être excitant et qui soit bon. Les alpinistes qui ont la chance d'aller en Himalaya connaissent le "tchài", ce mélange d'épices, qui est la boisson traditionnelle quotidienne des indiens. En France, le tchài traditionnel est distribué sous la marque ealka. Cela s'appelle "tea" parce que les anglo-saxons appellent "tea" toutes les boissons d'eau chaude, mais le eband ne contient pas de thé. non-excitant, c'est la boisson idéale pour les sportifs Dharamsala, le 25 mars 2003, dégustation d'un verre de Tchaï avant la conférence de Sa Sainteté le Dalai Lama. Toutes nos épices sont biologiques. 29, avenue Marius Cottier 38 700 Corenc - FRANCE Tel. 33 (0)4 76 41 90 24 Fax. 33 (0)4 76 90 31 89 info@yogitea.fr Buvez le eGlièàf à toute heure du jour. Le matin, il réchauffe, réveille et permet une bonne digestion. Le soir, il procure un sommeil calme. En altitude, même froid, le 0:1091 vous réchauffe, grâce à l'action des épices qui accélèrent la circulation du sang. www.yogitea.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :