Escalade Mag n°22 jan/fév 2009
Escalade Mag n°22 jan/fév 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°22 de jan/fév 2009

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 13 Mo

  • Dans ce numéro : espace Vertical 3 Grenoble.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 Propos recueillis parL. Guyon• Photos collection Espace Vertical Espace Vertical 3 Grenoble Une nouvelle salle d’escalade a ouvert à Grenoble, sur l’ancien site industriel de Bouchayer-Viallet. Avec ses 1700m 2, c’est l’une des plus grandes salles privées de France. Elle vient remplacer la salle historique de Fontaine, ouverte en 1995, et compléter celle de Saint-Martin d’Hères. Eric Pinard, l’un des trois associés d’Espace Vertical, nous parle de leur nouveau joujou. Votre nouvelle salle s’est implantée sur le site de Bouchayet-Viallet. C’est un lieu chargé d’histoire, n’est-ce pas ? Oui, tout à fait. C’est un site industriel qui date de 1870. Il a une véritable valeur testimoniale et historique. Dans le passé, il y avait là des entreprises spécialisées dans la métallurgie et la fabrication de conduites forcées. Par la suite, c’est devenu une gigantesque friche industrielle, le long du Drac. Un squatt d’artistes de renommée européenne, le Brise-Glace, y avait même élu domicile dans les années 80. Tout a failli être détruit. C’est grâce à la volonté municipale et à une poignée d’irréductibles, que le site a pu être réhabilité. Comment est né votre projet de salle à Bouchayet ? Bouchayer-Viallet, c’est le premier lieu que l’on a visité en 94, quand on cherchait un local pour créer une salle d’escalade. On s’est finalement orienté vers Fontaine qui correspondait alors mieux à notre projet, en termes de hauteur et d’espace. Mais c’est plutôt flatteur, 12 ans plus tard, d’être choisis parmi les différents projets envisagés sur le site ; la passion pour la montagne de Michel Destot (maire de Grenoble) n’y est forcément pas un hasard. Combien de temps ont duré les travaux ? Nombre de personnes impliquées et budget total ? Il y a eu 9 mois de travaux, entre le 1er décembre 2007 (début du chantier) et le 1er septembre 2008 (ouverture au public). Mais le projet dans son ensemble a couru sur deux ans. Nous sommes 3 personnes impliquées, les 3 associés de départ d’Espace Vertical (Thierry Barré, Nicolas Glee et moi même). Nous avons fait un emprunt de 700 000 C pour mener à bien ce emprunt de 700 000 € pour mener à bien ce projet. Le budget total est un peu faussé, dans la mesure où pour remporter le marché, il falait s'engager à payer 6 ans de loyer. Sur les 700 000 €, il y a donc 300 000 € uniquement de loyers, le reste allant aux travaux proprement dits. projet. Le budget total est un peu faussé, dans la mesure où pour remporter le marché, il fallait s’engager à payer 6 ans de loyer. Sur les 700 000C, il y a donc 300 000 C uniquement de loyers, le reste allant aux travaux proprement dits. Comment se répartit la clientèle entre Comment se répartit la clientèle entre Saint-Martin et Bouchayet ? Y a-t-il Saint-Martin et Bouchayet ? Y a-t-il concurrence entre vos deux salles ? concurrence entre vos deux salles ? Oui, Saint-Martin perd en chiffre d’affaire à Oui, Saint-Martin perd en chiffre d'affaire à cause de Bouchayet. C'est clair qu'une salle cannibalise l'autre Si les deux salles n'appartenaient pas à la même société, ce serait problématique. Cela dit, il y a des gens qui avaient arrêté de venir à Espace parce que la salle de Fontaine était vieillissante ou que la fréquentation de Saint-Martin était trop importante à l'automne et qui reviennent maintenant. Cela crée un appel, du fait de la nouveauté, de la cause de Bouchayet. C’est clair qu’une salle cannibalise l’autre ! Si les deux salles n’appartenaient pas à la même société, ce serait problématique. Cela dit, il y a des gens qui avaient arrêté de venir à Espace parce que la salle de Fontaine était vieillissante ou que la fréquentation de Saint-Martin était trop importante à l’automne et qui reviennent maintenant. Cela crée un appel, du fait de la nouveauté, de la Infos pratiques : • 22 rue Victor Lastella• 04 76 53 16 60• www.espacevertical.net• Du lundi au vendredi : 12 h - 22 h 30• Samedi, dimanche et jours fériés : 10 h - 18 h 30• 1700 m² grimpables• 14 m de haut• 300 voies
situation géographique et des offres d’abonnement que nous avons faites. Quel est le rythme de renouvellement des voies ? Il y a environ 600 voies ouvertes par an et par salle. On y passe beaucoup de temps, c’est très important à nos yeux. On motive également beaucoup les grimpeurs à ouvrir, on forme ceux qui accrochent, on insiste beaucoup sur la technique et sur les opportunités de progression que l’ouverture peut leur procurer. Des groupes se forment, des petits noyaux autour d’un ouvreur : ils essaient les nouvelles voies et ont parfois envie d’ouvrir à leur tour. Au niveau de l’ambiance, c’est très sympa. Les grimpeurs s’approprient la salle à leur manière et la font vivre autrement. Retrouvez l’intégralité de l’interview sur www.escalademag.com Liv Sansoz, amatrice de YOGI TEA et de 8 c+ Séance de yoga à Saint Hilaire du Touvet - Isère, le 30 juin 2004. Photo, Arnaud Childéric• ▪ st.• diré• —.•%. 4././b•, qtP, 4Psr•. ‘•I1>• 29, avenue Marius Cottier 38 700 Corenc - FRANCE Tel. 33 (0)4 76 41 90 24 Fax. 33 (0)4 76 90 31 89 info@yogitea.fr www.yogitea.fr IiIP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :