Escalade Mag n°21 nov/déc 2008
Escalade Mag n°21 nov/déc 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°21 de nov/déc 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 17,4 Mo

  • Dans ce numéro : interview Tony Lamiche.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
entree ibre à ne pas zapper ; certains disent même que Krabi-Krabi serait le plus beau 5 sup. de Châteaudouble. A vous de juger. Le secteur suivant ravira les enfants et les plus débutants d’entre-nous. Une dizaine de premières longueurs n’excédant pas le 5b quasitoutes suivies d’une deuxième très attirante. La star, Mulot fâché (6a) est absolument à faire. Juste au dessus à gauche, secteurs Souffre et bonheur et J’avais un ami, que dire ? Tout est à faire ! 24 ek" Au bout de la falaise, les plus acharnés d’entre vous trouveront quelques très belles voies en 8a, 8b. Pour les autres, tout ce qui est en dessous du 7a est à faire, avec une mention particulière pour Carton-pâte (5c+), Paklenika (6a+) et ma préférée, L’addition (6c) où brutalité et finesse se disputent le style. Le Baou des Prannes Secteur plus haut, plus massif, plus raide et nettement plus exigeant. Au premier abord, on se sent presque écrasé par ses grands murs lisses, puis apparaissent quelques lignes de faiblesse et des dalles plus apprivoisables. Comme au Marinous, les deuxièmes et troisièmes longueurs sont généralement de toute beauté à l’ambiance très aérienne sur un rocher impeccable. Au jeu de la sélection de voies recommandables, on a La Cappé (6a) et sa fissure dièdre parfaite, Big foot (6b), Un soir de rêve (6c), Vae soli (6c), 45 m menant au sommet entre deux murs oppressants à souhait. Mais aussi les deux longueurs d'Étoile du soir (6a+ et 6a+) et les trois de Armchair of the ants (6a, 5c et 6a) avec un dièdre final, tel un livre ouvert à graver dans les annales. Dans un style grande voie du Verdon, vous avez aussi les trois longueurs toute en homogénétté de Fine légère (6b+, 6a+ et 6b+) et enfin à l'extrême gauche de la falaise, Louisiane blues (6c+ et 6a+) et Une femme a toujours raison (ndlr : au grand malheur des hommes) (6b+ et 6a). De quoi bien remplir Ici journée. Ambiance très aérienne sur un rocher impeccable Zbyneck Ceppela, l'homme uenu d'ailleurs et allant partout D’une modestie et d’une gentillesse incroyable, ce D'une modestie et d'une gentillesse incroyable, ce retape une vieille maison, que son temps est partagé. Zbyneck et son accent caricatural de l'est, tchèque de « 61 ans et demi » est un passionné de l'équipement et du travail bien fait. C'est l'un des même après 20 ans passé dans l'hexagone, « Je principaux auteurs des voies de Chûteaudouble. plus grimper beaucoup maintenant, je équiper Toujours en vadrouille, c'est maintenant entre la des voies faciles », est un personnage si attachant France, la République tchèque et la Crête où il que l'on aimerait bien en faire son père spirituel. eu le escaladema tchèque de « 61 ans et demi » est un passionné de l’équipement et du travail bien fait. C’est l’un des principaux auteurs des voies de Châteaudouble. Toujours en vadrouille, c’est maintenant entre la France, la République tchèque et la Crête où il Mariane MOYNIER-COSTA dans Krabi-Krabi 5c Krabi-Krabi, Falaise des Marinous : Le plus beau 5c de la falaise. parfaite, Big foot (6b), Un soir de rêve (6c), Vae soli (6c), 45 m menant au sommet entre deux murs oppressants à souhait. Mais aussi les deux longueurs d’Étoile du soir (6a+ et 6a+) et les trois de Armchair of the ants (6a, 5c et 6a) avec un dièdre final, tel un livre ouvert à graver dans les annales. Dans un style grande voie du Verdon, vous avez aussi les trois longueurs toute en homogénéité de Fine légère (6b+, 6a+ et 6b+) et enfin à l’extrême gauche de la falaise, Louisiane blues (6c+ et 6a+) et Une femme a toujours raison (ndlr : au grand malheur des hommes) (6b+ et 6a). De quoi bien remplir la journée. Ambiance très aérienne sur un rocher impeccable Philippe AUMONT dans Big Tschang (L2 : 6c), Acta-X/Falaise des Marinous retape une vieille maison, que son temps est partagé. Zbyneck et son accent caricatural de l’est, même après 20 ans passé dans l’hexagone, « Je plus grimper beaucoup maintenant, je équiper des voies faciles », est un personnage si attachant que l’on aimerait bien en faire son père spirituel. s
'71



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :