Escalade Mag n°20 sep/oct 2008
Escalade Mag n°20 sep/oct 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de sep/oct 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 24 Mo

  • Dans ce numéro : interview Liv Sansoz.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
Jason McNabb entre ombre et lumière sur l’arête de Forbiden colors, Black Hills National Forest 113. IL 36 rip I Mike Cronin Au centre des Black Hills, on trouve le célèbre monument du Mont Rushmore et ses quatre présidents creusés dans la roche. L'éthique dans cette zone est sans doute plus flottante que dans les Needles. Le rocher est sensiblement le même mais les voies sont équipées. Qu'on s'entende bien, on ne peut guère encore parler de voies sportives. La plupart ont émergé ici dans les années 80 et 90, et ont été équipées du haut, au grand dam des grimpeurs d'antan. Petit à petit un terrain d'entente a été trouvé et progressivement des personnages tels que Paul Muehl, Bob Archbold, Dennis Horning, Pete Delannoy, Paul Plana ou Todd Skinner se sont mis d'accord pour garder la zone des Needles en terrain d'aventure et autoriser l'équipement du haut et la moulinette à Rushmore. Pour autant, l'escalade y reste rude car certains équipeurs ont gardé l'éthique des Needles lorsqu'ils ont ouvert de nouvelles lignes. On peut donc recommander de commencer bas dans l'échelle des cotations, pour s'habituer au style typique de l'endroit, avant d'aller se faire peur dans les voies plus dures. Après plusieurs jours d'une escalade éprouvante pour le mental, juste quand vous commencerez à ressentir le besoin de calmer le jeu, Spearfish canyon vous offrira une parfaite alternative : des voies sportives, bien protégées, sur un beau calcaire orange à trous. Il a été découvert et équipé par Delanoy dans les années 90, durant un hiver neigeux où il cherchait une zone d'entraînement. Mais ce n'est qu'au début 2000 qu'il a vu son réel développement, quand Mike Cronin et quelques-uns de ses amis ont commencé à ouvrir une rafale d'une centaine de voies. Il y en a aujourd'hui plus de trois cents, reparties entre le 5sup et le 7c. Spearfish canyon devrait vous occuper un bon moment et ses murs à l'ombre vous abriter lors des grosses chaleurs de l'été. Avec une marche d'approche comprise entre 10 et 30 minutes, et une majorité de voies dans le 6, ses différents secteurs devraient vous combler. Ajoutez à cela une belle rivière où vous pourrez faire trempette ou pêcher après la grimpe, et vous avez tous les ingrédients d'une fin d'été agréable. Anita Breuski dans Gossamer (5b), au Mont Rushmore Ce grimpeur fait partie de la jeune génération• mande pourquoi il passe autant de temps à ça, il d'équipeurs qui a consacré beaucoup de temps. répond que l'escalade « c'est tellement claaaaasces dernières années à nettoyer et à équiper les• se ! », Sa plus belle découverte, il l'a faite un jour lignes de Spearfish canyon. Réalisant le vaste potentiel du secteur, il a tracé des sentiers, oeuvré• de Big Picture Wall. Il y a équipé trois lignes ma-• d'hiver, quand il se baladait et a trouvé le secteur à aménager des zones de parking, compilé les• Jeures en 7a : Maximun overdrive, First Blood et informations pour le topo. Il aime faire découvrir. Clockwork orange. l'endroit aux nouveaux arrivants. Quand on lui depeuple escaladema : s



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :