Escalade Mag n°20 sep/oct 2008
Escalade Mag n°20 sep/oct 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°20 de sep/oct 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 24 Mo

  • Dans ce numéro : interview Liv Sansoz.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
nterview Ceci dit, je ne suis pas du tout une accro des news sur internet, je préfère vivre les choses et rencontrer les personnes plutôt que de savoir qui a fait quoi. Les deux seuls jeunes avec qui j'ai eu l'occasion de discuter et de grimper sont Charlotte Durif (à la fois excellente grimpeuse et jeune femme bien mature, avec la tête sur les épaules) et Adam Ondra qui est déjà en train de casser des standards. Au final, il y a plein de petits jeunes dont on entend parler mais je ne les connais pas suffisamment pour pouvoir en parler avec un juste point de vue. A l'époque des compétitions, tu étais très affûtée et tu as incarné pour beaucoup l'archétype de la grimpeuse anorexiquee. Est-ce que tu as souffert le cette étiquette ? La plupart des grimpeurs de haut niveau (mais pas seulement...) font attention à leur poids, certain(e)s plus que d'autres. Cela a toujours été comme cela et je crois que ça l'est toujours à l'heure actuelle. Au final, chacun fait bien ce qu'il veut même si je pense que quand un ou une ado commence à mettre sa vie en danger, il est du ressort des parents ou de l'équipe encadrante (entraîneur) de tirer une petite sonnette d'alarme. Aucune compétition ne mérite de mettre sa vie en danger. En France, le mot « anorexique » est presque tabou à lui seul. « Elle est anorexique »... rien que de dire ça on a l'impression que la personne en question fait quelque chose de mal. Pour répondre à ta question, si j'ai pu souffrir de cette étiquette, je dirais oui et non. Non parce que à l'époque où je faisais de la compétition je ne me « vivais » pas avec l'étiquette « anorexique » au-dessus de la tête et oui parce que certaines fois les autres pointaient cela du doigt comme quelque chose de mal, Quels sont les voies, voyages ou compétitions qui sont des jalons incontournables de ton parcours ? Globalement toutes les voies où je me suis dépassée, où je me suis donnée à fond, m'ont marqué, aussi bien en falaise qu'en compète. Quand j'ai réussi Hosto la Vista, pendant les minutes qui ont suivi mon retour au sol, je n'arrivais pas à parler... Ça a été un combat d'une telle intensité ! De même, je me souviendrai toujours de la Coupe du Monde à Nantes où je me suis bat- 20 Il suffit d'être ouvert, d'accepter d'apprendre des autres et de donner aussi. tue pour sortir la voie de superfinale. Toute la salle était derrière moi, debout sur les chaises. Ce sont des moments émotionnellement très forts qui restent ancrés au fond de moi. Sinon, je pense que mes premiers Championnats du Monde, gagnés en France, après une lutte mémorable sur une stalactite ont également marqué un tournant en me donnant la confiance dont je manque souvent. Sur un autre plan, mon récent voyage en Inde à Hampi a été un sacré révélateur pour moi de la beauté de certains lieux de grimpe, de leur ambiance et m'a vraiment motivée à aller plus loin, dans d'autres pays moins parcourus. Les grimpeurs ou rencontres qui t'ont enrichie et fait évoluer ? J'ai beaucoup appris de la part d'autres grimpeurs tels que François Legrand, François Lombard, les frères Petit ou encore Robyn Erbesfield pour l'escalade. Mais j'ai également beaucoup appris de la part d'autres personnes, grimpeurs ou non, moins ou pas connus, sur la vie d'une façon générale. Il suffit d'être ouvert, d'accepter d'apprendre des autres et de donner aussi. Quelques rencontres et amitiés partagées ont été (et sont toujours) d'une richesse exceptionnelle. Je suis assez sensible à cet aspect de nos relations entre humains. Dominique Daher Liv dans un 5+ de la ravine d'Aria) Nuevo, avaries Quels sont tes projets et envies actuellement ? En escalade, et plus généralement dans ta vie ? Pour ce qui est de la grimpe, je ressens de plus en plus ce besoin d'aller vers de grands espaces et des endroits peu fréquentés dès que cela est possible. Et d'une façon générale, cela s'harmonise parfaitement avec ma vie actuelle : mon ami recherche la même chose dans son activité, nous pouvons vivre et partager nos deux passions ensemble à peu près partout et avec le même spirit. Tout devient simple lorsque toutes les choses vont dans le même sens. Autrement, à très court terme, nous avons ce voyage aux Etats-Unis où nous partons pour trois mois. Dans la région de Lake Tahoe d'abord pour nous entraîner en août puis au Yosemite dès que les températures nous le permettront. Je rêve de cette aventure, de rester en paroi plusieurs jours, de me trouver au pied d'El Capitan et de lever la tête sans en voir la fin... Je suis aussi très impatiente d'apprendre de nouvelles techniques, aussi bien en fissures qu'en artif. Nous partons humbles, l'esprit est plutôt la découverte et l'apprentissage avec derrière l'idée de pouvoir aller plus loin. Mais d'abord apprendre et être la plus à l'aise possible avec cet environnement totalement différent pour une grimpeuse plutôt habituée aux couennes... Après, tout est possible, question de feeling et de moral. Liv dans un 5+ de la ravine d’Arico Nuevo, Canaries l'intégralité de l'interview et plus de photos sur www.escalademag.com elretrouvez
..', •ri.'-.. g A.- 24 T r•"... - 4'...,:e'-.1..,,:-..e - -..., er - • -4,,.,.. -..- „..-el'4 7•P..-..._. 7. ;..•,t•. V -+.• 1..., -.. -, —e I...•. -.e.•.. 1Y./1*• ri.-ir.• : - -,., • i ! ,..,-..e.- 7.1 4 -.• www.volx.eu. Type : Volume Polyester - 5 inserts Nom : The Moon Inclinaison : de 30° à 90° Dimensions : 110 x 90 x 40 cm Poids : 8kg 47e11.1 Holds



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :