Escalade Mag n°2 nov/déc 2005
Escalade Mag n°2 nov/déc 2005
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de nov/déc 2005

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 7,8 Mo

  • Dans ce numéro : au pays du grés rose.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
42 = E Texte : Cathy Jolibert Photos : Gilles Bernard Les Calanques « Avez-vous déjà vu la 8ème merveille du monde ? » vous demanderons les marseillais, « et bien allez dans les Calanques ! » vous rétorqueront-ils ! En prolongement de Marseille, un orgue blanc géant constitué de falaises calcaires, s’étend sur 20 Km de long dont 126 Km de chemins, et découpe le littoral méditerranéen. Il est le lieu de vie d’espèces végétales et animales dont les caractéristiques particulières tendent à renforcer l’unicité et l’originalité de cet endroit. Mais, situé en bordure de ville, il a depuis longtemps été le siège de perturbations diverses comme : les incendies, le surpâturage, la déforestation, la sur chasse, l’urbanisation, la mise en culture, l’érosion massive des sols et aujourd’hui les activités touristiques et récréatives ont entraîné la raréfaction de nombreuses espèces. On estime la fréquentation terrestre des Calanques à 1 300 000 visiteurs par an sur 5 585 ha, essentiellement des randonneurs. A titre de comparaison, la fréquentation dans le Parc National de la Vanoise, d’une surface de 50 000 ha (10 fois plus que la surface des Calanques), est estimée à 400 000 visiteurs par an (3 fois moins que dans les Calanques). On comprend dès lors la nécessité de protéger ce patrimoine exceptionnellement visité. Le massif des Calanques est classé depuis 1975 : « site pittoresque d’intérêt général », et bénéficie aujourd’hui de différents statuts de protection. Il s’est notamment créé en 1999, un GIP (Groupement d’Intérêt Public) dont les principales missions en concertation avec les propriétaires privés, les associations comme la FFME, les collectivités territoriales comme le Conseil Régional, les établissements publics comme l’ONF et l’Etat sont : • « Animer et coordonner les actions de protection et de gestion en vue de préserver la nature exceptionnelle du site classé des calanques » • « Préparer la création d’un Parc National ». La relation entre le GIP et la FFME a progressivement abouti à la mise en place d’accords tels que : • À long terme, le conventionnement avec les propriétaires qui le désirent c’est-à-dire le transfert de responsabilité des propriétaires vers la FFME en cas d’accident• À moyen terme, la FFME s’est engagée, à une sécurisation systématique des voies sportives donc à un rééquipement dans les Calanques. De plus, notons qu’il existe dans les Calanques : 2 440 voies équipées sportives et 996 voies en terrain d’aventure. La FFME s’est engagée à déséquiper une voie si elle présente un danger pour une plante ou un rapace et à ne pas équiper de nouvelle voie en attendant la parution du DOCOB (DOCument d’OBjectif). Ce document décrit les actions à mettre en place afin de sauvegarder les espèces végétales et animales menacées de disparition et ceci dans le cadre de Natura 2000*.
Le monde associatif Notamment les grimpeurs et la FFME n’ont cependant pas attendu la création du GIP pour interdire à la Gineste, la Muraille de Chine dès 1992 car l’on y avait relevé la présence de l’Aigle de Bonelli qui est un oiseau rupicole, c’est à dire inféodé aux falaises. De plus, dans certains secteurs comme à la Paroi des Toits, on rencontre le Molosse de Cestoni. Les équipeurs ont alors limité la hauteur des voies afin de permettre à ces chauves-souris protégées de ne pas être dérangées dans la partie supérieure. Un deuxième projet fédéral visant à limiter l’impact du piétinement des grimpeurs sur les espèces végétales a été mis en place. Il consiste à limiter le nombre de sentes menant aux pieds des voies. En effet, il existe dans les Calanques une petite Gouffeia-Arenarioïdes, l’herbe à gouffée ou la goufféa qui est une plante endémique provençale, c’est-à-dire que l’on ne trouve que dans les Bouches-du-Rhône et le Var où elle pousse dans le sable et parmi les rocailles. La tige est souvent teintée de rouge de même que les feuilles. Les fleurs forment une grappe lâche. On peut la rencontrer au bord des chemins menant à la falaise du Renard à Morgiou, à condition d’avoir les sens en alertes et l’œil du connaisseur ! Ainsi, un projet d’aménagement d’accès du GR à la falaise est à l’étude. Vous verrez sûrement un pictogramme de grimpeurs réalisé au pochoir sur des cailloux bordant les chemins menant à la falaise. Finalement et contre toute attente, seule 5% de la surface des falaises des Calanques est occupée par des voies d’escalade. De plus, on assiste aujourd’hui à une diminution du nombre de grimpeurs sur les sites suite à l’augmentation du nombre de secteurs et à la diversification de cette activité (montagnes, blocs, salles d’escalades). Ainsi, l’impact de l’escalade sur cet écosystème est largement à relativiser, d’autant plus que quelques passionnés comme Gilles Bernard est à l’initiative de concertations et de mises en place de solutions écologiques. Alors faîtes passer le message à vos voisins et dites leur que : « ce petit coin de paradis où le blanc de la terre, le bleu du ciel et de la mer se fondent, où nous autres, grimpeurs, rêvons le temps d’une grande voie à une autre vie, est celui de tous et pour longtemps à condition de le respecter ». Informations recueillies auprès de Gilles Bernard, membre actif du CD 13 de la FFME, co-auteur du topo des Calanques et grimpeur passionné et passionnant. * Natura 2000 est un réseau écologique mis en place à l’échelle européenne dont l’objectif est de protéger les espèces inscrites sur les listes de l’UICN (Union mondiale pour la nature). ■ ■ ■ ■ ■ GRAND JEU iti CONCOURS SNWESCALADEMAG I LES ervierz$ Oie evel te teiivimbgie0tON$ NI4VE 1) lisécupere le nlex dengné,sie tuçagée% Iit'espoiq préféués Zii Envoie-Ia 3) Le vainqueur a ESC4L4DEltilii.G Le le +- sera celui En Rd°.. tin qui en luta Put jlmben Rctie4 chns le.3 d'ESCALADEIVI4G nap wvoivb, snapciinebing.com 43 I ■



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :