Escalade Mag n°2 nov/déc 2005
Escalade Mag n°2 nov/déc 2005
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de nov/déc 2005

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 7,8 Mo

  • Dans ce numéro : au pays du grés rose.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
En haut : Pierre Bollinger dans « Belles et but » (7a+) Un intéressant article sur l’histoire de l’escalade dans cette région : http://escalade-alsace.ifrance.com/escalade-alsace/kronik/intro_kronik.html Le topo « Sur les falaises de grès » est encore disponible « Au vieux campeur » (Strasbourg, 32 rue du 22 novembre). Plus d’infos sur l’escalade dans la Pfalz (topo en ligne) : http://www.pfaelzer-kletterer.de/, sublimement morpho, et vous indiqueront enfin la Windstub la plus proche débitant une cervoise assez digne pour célébrer gaiement votre journée, et peut-être vos croix. Tout en reprenant votre souffle, vous découvrez que vous monologuez depuis un certain temps. Votre baratin serait-il usant, ou au contraire, terriblement séduisant ? Avant même de pouvoir esquisser une réponse, votre téléphone retentit. Vos « à nouveaux » amis, perspicaces et impatients, ont préféré l’expérience du terrain à celles des palabres. Ils ont deviné le nom de ce paradis alléchant aux ours mal léchés, ont brûlé leurs billets d’avion pour l’Empire de l’Ouest, et vous content maintenant, en une voix aussi euphorique qu’éthylique, leur découverte jubilatoire du grès rose : celui des Vosges du Nord et du Palatinat. Quelques infos pratiques On recense plus de 300 falaises autorisées dans le Palatinat, alors que la partie française de cette chaîne, les Vosges du Nord, en compte une trentaine. Nous ne vous parlerons ici que de deux sites très représentatifs de cette région, par leur qualité, leur ancienneté et le nombre de voies qu’ils proposent dans des difficultés variées. Le Windstein compte une centaine de voies, majoritairement entre 6a et 7b+. On y grimpe depuis 1931. Le Rödelstein, dans le Palatinat, est sans doute la falaise la plus historique de la région puisque les traces des premières ascensions remontent à la fin du 19ème siècle (les grimpeurs s’aidaient alors d’échelles), et l’ascension en libre de cette superbe tour de près de 50 mètres daterait elle de 1904. Accès Windstein : De Haguenau prendre la direction Niederbronn(N62). Dans Reichsoffen, tourner à droite direction Obersteinbach (D686). Un peu plus loin, suivre la direction « Windstein » (D53). Tourner à droite au niveau du restaurant « Au Windstein » (D553) puis prendre la direction des ruines. Parking face à l’auberge « Aux deux Chateaux » (incontournable), le site se voit du parking. Le Windstein est susceptible d’être interdit à l’escalade si un faucon pèlerin vient à y nicher. Merci de vous reporter au site de YannCorby qui vous informe des dates d’interdiction : http://www.escalade-alsace.com/Accès Rödelstein (Allemagne) : Dans Vorderweidenthal (au nord-est de Wissembourg), depuis la rue principale (Lindelbrunnstrasse), prendre la dernière rue à gauche (quand vous venez d’Erlenbach bei Dahn), la Rödelsteinstrasse et se garer au bout de la rue (une fabrique de bois se trouve à votre gauche). De la, emprunter un chemin qui mène à la falaise (la tour très visible) au-dessus du champ. Compter 15/20 minutes de montée. 10
Sélection de quelques voies incontournables du Windstein Les Voleurs, 6a : l’arrête la plus mythique des Vosges du Nord. Parcourir un tel itinéraire où le qualificatif « historique » est un euphémisme puisqu’elle fut gravie dès 1936, nécessite d’ores et déjà un bon niveau (elle est cotée sèchement) et une relative témérité vu le caractère aérien de la ligne. Et si vous voulez épater les nombreux touristes qui vous observent du bas, ne vous plaignez pas de la hauteur du premier point, allez-y fièrement, et ne mousquetonnez pas le piton du haut. Expérience spectaculaire garantie. Capitaine crochet, 6a : l’une des premières et des plus intéressantes voies de son secteur homonyme. Après son indispensable rééquipement, cette ligne sortit de l’oubli pour redevenir un classique. Moins impressionnante que « les Voleurs », elle n’en est pas moins exigeante physiquement. Ici, une fissure franche avec un blocage athlétique puis une dalle sur prises plates, un repos total nécessaire pour franchir avec succès le léger surplombsommital, le tout dans une ambiance relativement ombragée l’après-midi. Traité du désespoir, 6c+ : Le Traité du désespoir parcourt l’impressionnante et austère dalle des Douves (le Windstein est un château médiéval). Encore une voie historique, gravie par Frank Schell (un des précurseurs Alsaciens du huitième degré) en 1984, son ascension nécessite l’usage d’un Friend n°3 sans lequel le plus téméraires des signataires se verrait désespéré de ne plus pouvoir continuer son chemin. Cryptospit, 7a : la classique des classiques des Vosges du Nord dans cette cotation. Elle a fait dauber et pester de nombreux grimpeurs la jugeant à première vue, débonnaire. Elle propose au menu : une dalle insolite en entrée, comme plat principal un beau surplomb, athlétique à souhait (veillez à ce que votre assureur vous donne suffisamment de mou, sans quoi une partie de la difficulté vous échapperait), enfin un réta nord vosgien des plus classiques en dessert. Associés, 7b+ : une voie indiscutablement mythique gravie par Wolfgang Kraus (un des meilleurs grimpeurs allemands des années 80, ascensionniste en 1985 du premier 8a du Nord Est de la France avec Die Maske von Bürgenspenst au Helfenstein, très belle falaise Mosellane). Située en face Nord, le rocher est glacial quand la journée est fraîche, les conditions à peu près idéales une journée chaude. Pour l’instant, elle résiste fièrement aux prétendants à vue ; même le légendaire Wolfgang Güllich s’y est cassé les dents. Quant à Jean- Minh Trinh-Thieu, il a attendu d’avoir confirmé le niveau 8a à vue pour s’y essayer, là encore sans succès. Grimpeurs et écologistes : le conflit des Vosges du Nord Par Arno Köppel Depuis dix ans, les Vosges du Nord sont le théâtre d’une vive querelle entre grimpeurs et écologistes, notamment les défenseurs du faucon pèlerin. La « Charte pour la pratique de l’escalade dans les Vosges du Nord », signée en 1997, a quelque peu détendu et clarifi é la situation, mais le confl it persiste et l’avenir reste précaire. La Charte précise notamment les rochers qui sont conventionnés et ceux qui sont protégés. La falaise du Windstein est un cas à part (voir plus loin). Mais force est de constater que de nombreuses interdictions sont outrepassées en tout état de cause. En bas : Cyrille Suhr dans « Olivier Weg » (6a) 11 111111



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :