Escalade Mag n°18 mai/jun 2008
Escalade Mag n°18 mai/jun 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de mai/jun 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 23,3 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Josune Bereziartu et Rikardo Otegui.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
Lc OCrc C L'arrivée des crash pads a révolutionné la pratique du bloc, en permettant aux grimpeurs d'essayer des passages beaucoup plus hauts qu'avant et en limitant les risques d'entorses et de talonnades. Pour autant, ils ne doivent pas nous faire oublier la nécessité d'être vigilant à la parade, car une mauvaise chute est toujours possible. CHRISTOPHE LAUMÔNE « La parade est une composante essentielle de l'escalade de bloc. Elle permet une excellente sécurité dans des blocs hauts, à la chute parfois incertaine, ou lorsque le terrain est chaotique au pied d'un bloc (et parfois les deux). La parade doit être à la fois rassurante et sécurisante en permettant au grimpeur d'être relâché dans ses mouvements, d'être à 100% sans penser à la chute éventuelle. f La parade change suivant le ter- rein, le profil du bloc Propos recueillis par Laurence Guyon Photos : Laurent de Sernaclens et Olivier Broussouloux n plocL. et sa hauteur. Si l'on débute en la matière et que l'on ne se sent pas encore trop sûr, parez de façon simple en gardant à l'esprit que le grimpeur qui chute doit tomber en priorité sur ses pieds sur le crash pad. Le mieux étant de placer le tapis de façon judicieuse au pied du bloc et de parer en se plaçant juste sur le bord extérieur de celui-ci. Soyez vigilant et gardez à l'esprit que vous devez empêcher que le grimpeur ne bascule sur son dos lors de l'impact avec le risque de finir sa chute en dehors du matelas. Le mieux est d'avoir les mains Avec une cinquantaine de blocs en 8 à son actif (parmi lesquels on trouve des répétitions des fameux Falman, MIK et autres Karma, plus une ribambelle d'ouvertures), Christophe Laumône fait incontestablement partie des meilleurs blagueurs parisiens, tout comme sa compagne, Catherine Miguel. C'est I Côme Gérôme, jeune grimpeur grenoblois (charpentier de son état mais aussi étudiant en management des énergies renouvelables), était curieux de savoir comment réaliser au mieux une parade efficace. Il pratique surtout la falaise et a assez peu d'expérience en bloc. C'est Christophe Laumône, bleausard de longue date, qui lui fart part de ses habitudes en la matière. ouvertes, les bras tendus prêts à retenir environ au milieu du dos. Si le bloc est très déversant, voire en toit, la parade est un peu différente car le grimpeur tombe rarement sur ses pieds. Là il faut éviter que le grimpeur ne tombe trop lourdement sur le dos, une parade rapprochée s'impose, si la hauteur du bloc le permet. Parez au niveau du dos et accompagnez la chute en pliant vos bras et vos jambes. Il faut anticiper et être rapide en évitant les « touchettes » lors d'un ballant qui n'est pas forcément le signe d'une chute. C'est plus difficile au début de bien parer dans ce style car il faut connaître un peu les mouvements du bloc ; mais en pratiquant cela devient naturel. Si le bloc est assez haut, là où la parade devient plus incertaine, il est préférable d'être plusieurs avec plusieurs crash pads, mais comme toutes ces conditions ne sont pas toujours réunies, il faut alors beaucoup se concentrer sur le fait d'amortir la chute : c'est-à-dire de parer le grimpeur au niveau des fesses et des hanches. Là pareil, lors de l'impact posez les mains à cet endroit et pliez vous de façon dynamique tout en restant détendu, il est important de ne jamais se crisper pour être efficace. Sur un terrain chaotique avec un vilain bloc poser au pied, protégezle avec un matelas et parez en priorité au niveau de celui-ci. Si le bloc est trop gros pour être recouvert par un matelas, posez-vous juste devant ou dessus pour évitez que le grimpeur ne tombe dessus. Il faut donc penser, surtout si vous êtes seul, à repousser le grimpeur sur le crash pad plus qu'à amortir sa chute. La parade del- toujours être adaptable suivant le terrain en gardant à l'esprit ces règles de base : protection et amorti. Si les deux ne sont pas conciliables, privilégiez la protection, le crash pad fera le reste. » • un passionné de cette forme de pratique, à Bleau où• ailleurs, bien avant d'ailleurs que le bloc soit autant• tendance. C'est aussi quelqu'un qui a connu l'époque où les crash pads n'étaient pas encore utilisés:• c'est dire s'Il s'y connaît à la parade ! lp psr2larlemae
Prix maximum conseillé : 69,90 € CHAUSSON VUAR7117 arié. r -•/1.•r.k4','• fi ! Lio.'Quechua• 4:•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :