Escalade Mag n°18 mai/jun 2008
Escalade Mag n°18 mai/jun 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de mai/jun 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 23,3 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Josune Bereziartu et Rikardo Otegui.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
les falaises de Gôteborg précédemment décrites. C'est au nord de cette région que Jens Larsen équipe Granitgrottan, « la plus importante grotte de Suède » (selon ses dires). Très impressionnante au premier abord, c'est finalement la falaise qui nous a le moins convaincu parmi celles que nous avons visitées. À l'exception des voies plus faciles à l'extérieur de la grotte (Jens développe justement ce secteur en ce moment -voir photo p.33), le rocher n'est pas toujours très sain et a tendance à résurger. Reste que cette gigantesque grotte se situe dans un très beau cadre, à la proximité d'un superbe fjord où la baignade est possible. Rien que pour cela, envisagez d'y passer une journée. Par contre, une journée ne suffira pas à vous rassasier de Viks Kile, la meilleure falaise du Nord. Une petite route en terre vous emmène à l'extrémité de Ille de Tjôrn, où apparaît, au-dessus de la mer du Nord, une imposante belle barre rocheuse. Atmosphère minérale et aquatique : la sérénité ne peut ici que vous embrasser. Il vous faudra cohabiter avec un couple de vieux fermiers (qui nous a aimablement secouru après que notre véhicule ait eu la bonne idée de nous lâcher dans ce lieu perdu...), des chevaux à la crinière majestueuse, et quantité de moutons qu'il vous faudra quelques fois chasser si vous souhaitez accéder à l'une des 60 voies du site. Très présent, l'ombrage en fait un endroit idéal pour l'été. Le site a reçu quelques « people » : Yuji Hirayama y effectua la première ascension 34 à vue de l'inoubliable 30 ariga kriget (7c+) ainsi que l'ouverture du teigneux Fucking far from Ok (8a+). La première répétition de cette voie est à mettre au compteur d'un autre grimpeur globetrotter, Jean-Minh Trinh-Thieu qui en profita pour ouvrir le premier 8b du site, Wild invasion in the vicking land, en août 1997. Le seul défaut de Viks Kile ? Son élitisme, l'idéal étant « d'être dans le 7 » (ou plus !) pour en profiter au mieux (seulement 15 voies -certaines très belles 1- en dessous de 7a). Autre falaise difficile mais digne d'intérêt : le grand mur de Svanvik. Grimpeurs endurants : vous vous régalerez ici, à la condition de n'avoir rien contre les prises (plutôt bien) taillées. Évitez les journées ensoleillées de l'été, car la falaise est exposée au sud et son grain est bizarrement moins adhérent qu'ailleurs. Vous préférez des voies plus courtes et moins dures ? Direction Tjôrnbroklippan (« falaise du pont de l'île de Tjôrn »), à une encablure de Svanvik. Cette mignonne barre granitique se situe juste après l'imposant pont haubané de Tjôrnbro. Un pont qui fut reconstruit en 15 mois (un record pour un tel ouvrage, de près de 400 m de long) après sa destruction par un bateau norvégien qui l'avait percuté dans la nuit du 18 janvier 1980. Ce drame fit 8 morts (des automobilistes précipités dans le vide) et isola l'île de Tjôrn pendant plus d'un an. Il n'empêche, les 35 courtes voies de Tjôrnbro, au soleil l'après-midi et rarement humides, valent le dé- placement. Et si vous continuez la route à son pied (et à pied 1 seules les voitures des riverains étant autorisées) sur 800m, vous arrivez à un sympathique lieu de baignade. À L'EST DU NOUVEAU (ET DE L'ANCIEN) Moins populaire que le Nord ou que les falaises de Gôteborg, il faut mentionner 8 sites « orientaux », environ à une heure de voiture à l'Est de Gôteborg. Nolhaga est le site historique de la région, avec des traces d'activité datant du début des années 80, mais (quasiment) pas de traces de spits 1 Une décennie plus tard, le site le plus important du coin se développa, notamment grâce à l'impulsion des frères Wegrelius. Partiellement équipé, Seglora propose 70 voies, dans des expositions différentes, la plupart entre 6a et 7a. N'oubliez pas de glisser 20 couronnes (le propriétaire les demande) dans la boîte sur le parking ; il en va de la pérennité de l'escalade ici. Vous cherchez du dévers ? Vos bras trouveront matière à effort à Korpaberget. Seulement 18 voies mais toutes équipées (par Jens Larssen et ses acolytes des perfs et du perfo). Une pluie tenace nous a hélas empêchés de profiter de la plupart des voies, mouillées. Autres points noirs : l'approche, courte quand on connaît, pas évidente sinon (nos paresseux mollets en témoignent) et les moustiques, assez hostiles, qui ont élu domicile dans cette forêt dense. Jérémie Chenevotot dans Big Mac (7a+), Viks Kile.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :