Escalade Mag n°18 mai/jun 2008
Escalade Mag n°18 mai/jun 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de mai/jun 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 23,3 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Josune Bereziartu et Rikardo Otegui.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
On peut grimper dans beaucoup d'endroits en Suède, mais une région est la plus indiquée, le Comté de Vâstra Gôtaland, deuxième du pays par sa population grâce à son cheflieu, Gôteborg, peuplé d'un demi-milion d'habitants (près du double avec son agglomération). Pour nous français, c'est plutôt une bonne nouvelle car le Gôtaland se situe au sud-ouest du pays ; pour grimper, vous n'aurez pas donc à vous perdre jusqu'au fin fond de la Laponie, 1500 km plus au nord... Et si vous n'êtes pas rassurés sur le climat, dites-vous que Gôteborg, c'est la Côte d'Azur arctique ! MÛRS MURS DE GâTEBORG Les 1400 voies de la région se répartissent en trois zones bien distinctes : Gôteborg et ses environs, le Nord et l'Est. Une bonne moitié de la 30 quarantaine de falaises se situent dans le premier secteur, soit dans un périmètre de 40 km autour de Gôteborg. Mais les falaises les plus intéressantes se trouvent bien plus près, si près qu'on peut les qualifier d'urbaines, à l'images de certaines calanques marseillaises I C'est un des aspects surprenants de l'escalade à Gôteborg : vous pouvez grimper à l'orée immédiate de la ville. En fin de journée, certaines falaises populaires se remplissent d'ailleurs de grimpeurs en tenues de villes, qui sortent du bureau. Pour autant, ne vous imaginez pas grimper au-dessus d'une autoroute, au milieu des fumées noires : vous êtes dans des quartiers résidentiels, verts et calmes. Gôteborg n'est pas Pékin ! Corollaire de cette localisation, les trois plus grandes falaises du coin (Utby, Fjâllbo et Hyltbergen) sont plutôt bien accessibles avec des enfants. Celte proximité de la ville n'est certainement pas étrangère au fait qu'on grimpe depuis longtemps sur ces rochers, Selon Tomasz Ratajczak, Sauid Belhaj Né en 1981 à Gôteborg, d'un père marocain et d'une mère finlandaise, Saïd est certainement le plus fort grimpeur de Suède, même si c'est en Espagne qu'il vient d'enchaîner son premier 9a. Depuis qu'il s'est retiré de la compétition, Saïd passe beaucoup de temps dans ce pays où l'escalade lui convient bien (il confesse un goût particulier pour le à vue). Néanmoins, u auteur du topo et grand connaisseur du coin, la falaise d'Utby a accueilli ses premiers grimpeurs dans les années 1930 ! Les ouvertures, encore souvent avec des passages en escalade artificielle, furent nombreuses dans les années 60 & 70. Suite à un rassemblement UIAA (Union Internationale des Associations d'Alpinisme) à Gôteborg en 1979, le libre s'est davantage popularisé. Inspiré par les grimpeurs « du continent » présents à cette rencontre UIAA, le Norvégien Hans-Christian Doseths a fait des premières marquantes dans le septième degré, dont certaines sont encore très peu répétées, 25 ans après... Signes de leur (grand) âge, beaucoup de voies demeurent peu (ou pas) équipées. Réfractaires à la pose de coinceurs, ne paniquez pas ; direction Hyltbergen ou Aspen (ou les falaises du Nord et de l'Est, décrites plus tard), avec toutefois un ticket d'entrée à 6a pour Mathieu Provost dans Rabiat(7b+),Fjeillbo.• il revient avec plaisir dans sa ville natale, où il• peut s'entraîner facilement (il habite à 5 min de• la Klâtterfabriken, où vous le croiserez du côté• du campus board...), skier, grimper bien sûr (il y a ouvert beaucoup de voies dures) ou faire de la musique (percussions africaines, didgeridoo...),• son autre grande passion. le escaladema



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :