Escalade Mag n°18 mai/jun 2008
Escalade Mag n°18 mai/jun 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°18 de mai/jun 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 23,3 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Josune Bereziartu et Rikardo Otegui.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
nterview accepter une part d'improvisation. Car lui aime ça (et moi, pas trop D. On est assez opposés sur ce point. Moi, pour avancer, j'ai besoin de sentir que je contrôle la situation. R : Oui, j'aime bien l'improvisation, car je me sens moins contraint de faire telle ou telle chose. D'un autre côté, je vois bien que d'avoir des routines et de caler les choses ou niveau de l'entraînement, c'est complètement nécessaire. Quel rapport entretenez-vous avec la cotation et quel est votre point de vue sur 8a.nu ? J : La cotation ne devrait être qu'un point de référence dans l'escalade, que ce sort en bloc ou en falaise, mais on lui accorde beaucoup trop d'importance. On ne devrait pas seulement penser en termes de cotation, car une voie ne se résume pas à un chiffre et une lettre. C'est plus complexe et comme toute simplification, ça conduit à des erreurs d'appréciation. Je me demande si chaque grimpeur ne devrait pas avoir sa propre échelle et évaluer chaque voie honnêtement en fonction de son ressenti. La cotation n'est pas quelque chose de méca- La cotation ne devrait âtre qu'un point de référence dans l'escalade, que ce soit en bloc ou en falaise„ mais on lui accorde beaucoup trop d'importance. 24 - nique et justement quand j'ai commencé à grimper, dès le début, j'ai bien aimé ce côté « non-écrit » de l'éthique, avec des règles implicites et l'absence de censeurs qui décident du niveau de telle ou telle voie. Je crois que s'il y avait des juges et des règles plus normées, je ne grimperais plus aujourd'hui. R : Chacun au fond de lui sait bien la difficulté réelle de ce qu'il grimpe. Prendre en compte chaque point de vue sur la cotation me semble important même si c'est assez utopique. On a besoin de se comparer et la cotation sert à ça. On se crée un statut à travers elle. La cotation en dit plus que ce qu'on croit, alors qu'on ne devrait s'intéresser qu'aux mouvements, qu'aux lignes qu'on essaie, qu'à l'histoire de ceux qui les ont équipées... Ce besoin de référence (dû à la presse, aux médias en général...) fait partie du jeu même si c'est loin d'être idéal. Concernant 8a.nu, je respecte ceux qui ont une scorecard pour montrer aux autres ce qu'ils font et ce qu'ils pensent honnêtement de telle ou telle voie mais je suis plus tournée vers mes propres réalisations, vers le plaisir et la liberté de faire une voie (plus que vers sa valeur hypothétique). Vous avez touché à toutes les facettes de l'activité. Qu'est-ce qui vous a apporté le plus de satisfaction ? Qu'aimeriezvous changer dans votre parcours ? J : Chaque voie, chaque bloc m'apporte de la satisfaction. Mais plus les voies que les blocs. Notamment celles où l'engagement mental est Josune dons Yeah Mon (8b+). Va scène actuelle est assez individualiste, compétitive etésoiste. grand, ce sont celles qui me marquent le plus. En ce moment, on se tourne vers l'alpinisme, qui est une nouvelle manière de m'exprimer pour moi. Je pense que je vais persévérer dans cette voie pour les prochaines années. Sinon, si je devais changer quelque chose dans mon parcours, je commencerais à grimper plus tôt, je n'ai débuté que vers 17 ans. R : La falaise me donne plus de plaisir que le bloc, par exemple. Au début, je faisais les deux à parts égales, mais je ressentais le bloc comme le petit frère de la falaise. Puis, à un moment, le bloc est devenu une obsession pour moi : je voulais faire tous les passages mythiques de Bleau que j'avais vu sur des vidéos ou des magazines. Plus, ça s'est calmé ! Maintenant, je suis plus orienté vers les grandes voies, parce qu'elles représentent une forme d'aventure... Quel regard portez-vous sur l'escalade en France ? J : La France a toujours été une référence en escalade pour l'ensemble des grimpeurs. Toutes ces falaises et ces forts grimpeurs I Et puis la culture escalade que vous avez, c'est l'un des aspects les plus positifs, je trouve. Cette culture se retrouve d'un pays à l'autre, mais vous êtes quand même en avance sur ce point. R : Que dire de la France et de ses grimpeurs ? La France a longtemps été la destination favorite des grimpeurs, maintenant c'est peut-être plus l'Espagne qui est « à la mode » (en français dans le texte original). Quoi qu'il en sort, respect pour l'escalade française et les grimpeurs en général. + de photos sur www.escalademag.com Elretrouvez
CONSEIL Longes recommandées par le test d'utilisation du TEAM BEAL. 4-8 0-1 >20 0-2 Dynaclip Longe en corde dynamique avec terminaisons cousues pour se vacher au relais, en toute sécurité. Les performances dynamiques de cette longe sont bien supérieures à un anneau de sangle traditionnel. 2 longueurs : 40 et 75 cm. CE 1500 daN (Kg) ET ÇA TIENT LE CHOC ! Nombre de chutes facteur1/80kg Nombre de chutes fadeur2/80kg SÉCURITÉ Force de choc basse et nombre de chutes élevé garantis par tests. Anneau de sangle dassique'f Anneau de sangle Dyneema 0 DURABILITÉ el t> ATION/BEAL INNOVATION/BEAL INNOVATIO/BEAL INNOVATION/BEAL I tBeli http://www.beal-planet.comilonges LONGES DYNAMIQUES [LA SÉCURITÉ PREND LE RELAIS Longes protégées par traitement DRY COVER Dynadip Dynadoubledip 8 SERVICE Le N°individuel de chaque longe BEAL donne accès à des services de traçabilité gratuits. Dynadoubleclip Longe double en corde dynamique avec terminaisons cousues pour se vacher au relais en toute sécurité et faciliter les manips lors des descentes en rappel. Longueur des brins : 40 et 75 cm. CE 1500 daN (Kg) ti



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :