Escalade Mag n°17 avril 2008
Escalade Mag n°17 avril 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°17 de avril 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 24,1 Mo

  • Dans ce numéro : Baden-Baden.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Les GIRONDINS DU ROC Propos recueillis par Florent Wolff PReNez De La ROC ALTiTUDe Bordeaux n'est certes pas la capitale de l'escalade mondiale, il n'en reste pas moins qu'une partie du million d'habitants de la métropole girondine a, comme tout le monde, besoin de grimper. Et quand on pense « escalade à Bordeaux », on pense forcément « Roc Altitude », salle aussi grande que chaleureuse, les deux n'étaient pourtant pas facilement compatibles. En plus de ses structures variées (voies de la dalle au gros dévers, important espace bloc, un pan Güllich, murs accessibles aux enfants dès 3-4 ans...), la salle propose des évènements dont le plus fameux est le Boulder Circus, sympathique rencontre de blocs en décembre ou de nombreux stages d'escalade (8 en 2008 0. Rencontre avec Jean-Marc Fourteau, le très souriant cogérant (avec Dominique Paret) de Roc Altitude ! (oe Roc Altitude chiffres : - 1300 m2 - 12 m de hauteur, jusqu'à 17 m de développé - 15o itinéraires - la séance de 6 à 10 € - l'abonnement annuel de 220 à 350 € www.roc-altitude.com• Que faisais-tu avant de te lancer dans l'aventure Roc Altitude ? J'étais étudiant en droit au début des années 90, puis j'ai suivi les stages de formation pour devenir brevet d'état escalade de 95 à 97. J'ai enfin passé 3 ans à concrétiser le projet de la salle.• Comment t'es venue l'idée de lance. UnP cAl ? En 1991, à l'occasion d'un voyage aux USA. Avec un ami de la fac, nous nous étions organisés un petit tour de quatre semaines dans l'ouest américain, juste après les examens, avec comme fil rouge l'escalade. Notre seul contact vivait à Denver (Colorado). Des grimpeurs nous avaient indiqué l'existence d'une salle entièrement dédiée à l'escalade, le Paradise Rock Gym. Un jour de pluie nous y avons grimpé un après-midi. L'idée était bonne, elle est restée dans un coin de ma tête.• Est-ce que la plupart de tes clients pratiquent également à l'extérieumalgré l'éloignement (relatif) des sites naturels ? Les adhérents de la salle qui pratiquent régulièrement l'escalade ont aussi une pratique sur site naturel. Ils partent souvent les week-ends en falaise sur les différents sites qui se situent entre 1h30 et 2h30 de voiture. Les salles, aussi agréables soient elles, restent des outils d'entraînement et de proximité pour les passionnés. Elles sont un espace de découverte et de loisir pour les autres.• Que penses-tu ou milieu de l'escale] à Bordeaux, et plus généralement dans le sud-ouest ? Je n'ai pas grand-chose à dire sur le milieu de l'escalade bordelais. Il me semble sain. Il n'y a à ma connaissance aucune querelle entre les clubs, les grimpeurs se regroupent par affinités, sans tomber dans l'aspect clanique, ils se rencontrent dans les salles, dans les clubs, sous les pans, aux pieds des falaises. Dans le sudouest, les grimpeurs adoptent souvent ROC Ititude une attitude discrète, à commencer par les forts grimpeurs pyrénéens, à l'instar de Stéphane Trémont qui depuis des années, réalise un nombre conséquent de belles performances. Éric Siguier à Toulouse est d'une efficacité redoutable et d'une rare modestie. Nous sommes loin de l'épicentre de la grimpe hexagonale, ceci explique peut-être cela.• Quels sont tes projets de développe- -lent pour la salle ? Avec Dominique Paret, mon associé dans la structure, nous nous étions engagés sur un plan de développement de la salle en plusieurs tranches. Nous avons réalisé l'an dernier une extension du mur de 100 m'et d'autres petits aménagements. La surface de grimpe est maintenant de 1300 m2. Il nous reste néanmoins encore des petits points à améliorer, à optimiser. Pour l'avenir, notre réflexion tourne autour des enfants, des services. Il est important de penser au développement, mais il faut aussi garantir un niveau de qualité constant. C'est moins spectaculaire et remarquable qu'un agrandissement, mais c'est un travail de fond nécessaire et exigeant. L'impression première passée, l'effet de nouveauté dissipé, il faut tenir la distance, et le juge en la matière reste l'abonné.• Une anecdote àrnrr'nter Toutes les salles pourraient probablement raconter la même anecdote, à savoir les vêtements et les effets personnels oubliés quotidiennement dans les vestiaires. J'évoquerai uniquement ici le vestiaire dame qui quelques fois, recèle de la lingerie fine de marque. L'air embarrassé des jeunes femmes qui osent venir les rechercher est toujours charmant, (n'estce pas A.C, elle se reconnaîtra). À la fin de l'année dernière, nous sommes passés à un stade supérieur, nous avons trouvé un très beau string aux pieds des voies, bien loin des vestiaires. Personne ne nous l'a réclamé... Il y aurait bien des choses à dire concernant le vestiaire homme, mais ce serait moins glamour ! a l'ad l’actu des salles sur www.escalader www.escalademag.com
En 1949, nous avons équipé Paul-Emile Victor ty.rtornote le)i « CAM'eq." f•ie i-• toe1ss. 3t5 1101.0.1its PRAVIVII rent.bas',AOC*i. 3glete+ tkrigi, le Aujourd’hui, nous équipons Paul, Emile, Victor, 46 ans, marcheur invétéré 2 ans 1/2 32 ans, amoureux de la montagne... et tous les autres 19 ans, fou d’escalade... www.auvieuxcampeur.fr Au Vieux Campeur Equipe des générations de passionnés depuis 1941 Paris Quartier Latin• Lyon• Thonon-les-Bains• Sallanches Toulouse Labège• Strasbourg• Albertville• Marseille (été 2008)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :