Escalade Mag n°16 mars 2008
Escalade Mag n°16 mars 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de mars 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 28,2 Mo

  • Dans ce numéro : Millau et Jonte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 46 - 47  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
46 47
Recyclage Cordes im (.', joue l (.'eo il el (-' (t : ttr C d 1111 â 11 e e 111 Ir ((-.'r\:.‘uite à l'article deC. Billon dans le n°15 d'EscaladeMag, Millet souhaitait s'exi. -) y primer sur l'opération recyclage cordes qu'elle a initié en 2004. Loin de vouloir alimenter la polémique, c'est plutôt dans le sens du débat éclairé et participatif que Millet souhaite apporter des informations supplémentaires. Informations qui ne sont d'ailleurs pas incompatibles avec les réflexions menées par la FFME. 46 La paternité des (bonnes) idées est souvent une chose difficile à établir, de tout temps les infos et débats sont les ferments d’idées innovantes qui ne sont souvent que des prolongations d’idées ou d’actions antérieures. Il n’est donc pas rare que des innovations ou actions innovantes proches voient le jour sensiblement en même temps, tout en prenant parfois une expression différente. Nous pensons que la réflexion actuelle sur le recyclage des cordes répond à ce principe. Comment tout a commencé ? Millet, le fabricant d’Annecy (cordes produites dans le Nord par l’industriel Cousin Trestec), s’est en effet associé dès 2004 à l’initiative du magasin Espace Montagne de Grenoble qui avait organisé une collecte locale avec malheureusement des débouchés trop réduits (trop courts) dans les centres équestres locaux. C’est en partie ce point faible qui l’a poussé, l’année suivante, à développer avec énergie sa propre opération de collecte en reprenant des bases posées en 2004 (collecte en magasin, incitation sous forme d’offre de reprise principalement), mais également grâce à la rencontre d’un interlocuteur passionné d’un centre de tri. La vie est aussi faite d’opportunités saisies. La passion ne suffisant pas toujours, la solution de transformation offerte par le centre de tri s’est avérée inadmissible (envoi en Asie : une aberration) rendant nécessaire un complément d’énergie et de recherche pour valoriser les quantités de cordes collectées en 2005, 2006 et 2007, soit près de 20 tonnes. Une réflexion permanente Aujourd’hui, quelle suite peut être donnée à ce mouvement de collecte, à ces opportunités saisies ou à ces idées poussées Texte : Laurent Bouvet (entreprise Millet) plus loin que le petit copain précédent ? Et bien c’est là l’intérêt de la mise en mouvement, qu’elle provoque un questionnement permanent sur le bien fondé du mouvement, de nouvelles rencontres dans les milieux ou les cercles de savoir faire dans lesquels on s’agite, voire de nouvelles opportunités à saisir… C’est ainsi qu’en 2007 l’occasion se présentait d’élargir l’opération à d’autres pays européens demandeurs (Italie, Espagne, Suisse) et d’autres se sont manifestés pour 2008 (Rép. Tchèque, Hongrie, Suède etc…). Ce faisant l’opération Millet pose encore et toujours des questions auxquelles il convient de trouver une réponse. Point de collecte en magasin, judicieux ou pas ? La réponse est dans la question, le réseau des magasins de sports spécialisés montagne est celui qui est le champ d’action de Millet, il est en ce sens aussi logique et naturel que pour la FFME de collecter des cordes sur des évènements fédéraux estampillés. L’arrivée des cordes usagées en magasin procède d’abord d’une volonté du grimpeur d’en changer donc son déplacement à de toute façon lieu en direction d’un point de vente. Les enlèvements par Millet de cordes en magasin posent problème, mais une partie de ceux-ci sont naturellement associés au passage d’un transporteur livreur qui passe dans ce même magasin en vertu du principe du camion qui part plein, et qui revient plein. Certes, on n’est pas à 100% de trajets utiles ce qui nous a poussé pour 2008 à associer plus étroitement le transporteur UPS à notre démarche dans 2 directions : 1. La mise en place d’une interface informatique différente du service standard J+24 (l’ordre d’enlèvement est traité dans les 24 h par un transport spécifique) qui permet au magasin collecteur de demander lui-même l’enlèvement, d’imprimer ses étiquettes retour (auparavant Millet le faisait sur instruction du magasin par échange de fax), ce qui provoquera de fait une attente du prochain passage d’un transporteur UPS. Dans le cas de denrées non-périssables, comme la corde usagée, on a le temps, on peut facilement dans la gestion des flux d’un transporteur procéder à des regroupements ou des associations de transport qui ne vont pas augmenter de façon spécifique le trafic routier. 2. Par conséquent, il y a économie d’échanges d’informations et de consommation de papier. Fini l’impression de carnet de colisage à destination des magasins, fini les échanges de fax. éutilisation des cordes : efficace ou pas 7 En même temps que la collecte, s’est immédiatement posée la question de l’utilisation de cette matière qui aurait pu être revendue sans préoccupation sur son avenir. Mais il a semblé à Millet plus judicieux de créer une première boucle vertueuse. La valorisation du déchet polyamide en cintres permet à Millet une action responsable sur le devenir de ces produits en fin de vie et sur l’économie des réserves. De plus cette transformation en cintres permet à Millet de s’assurer de la réutilisation effective des déchets en utilisant ses cintres dans le réseau de commercialisation textile interne. À noter : une piste d’amélioration est assez avancée sur la transformation en boucles pour nos sacs à dos. Une fois matérialisée, la boucle a donc un intérêt majeur : susciter par sa forme même (symboliquement parlant) l’envie d’en agrandir son périmètre ou de créer d’autres boucles, des projets qui animent plus d’une discussion chez Millet. Pour finir, il ne nous a pas échappé non plus que des actions locales plus directes pouvaient êtres supportées. Millet, depuis 2007, s’est associé au CPNS (Conservatoire du Patrimoine Naturel de Savoie) en fournissant des cordes usagées collectées pour la mise en place d’écuroducs : des cordes tendues au-dessus de points de passage routiers des écureuils permettant de sécuriser leur traversée. Ce dernier exemple est d’ailleurs démonstratif de l’envie de Millet de n’exclure aucune démarche à priori mais bien au contraire de faire le pari de les associer. Par exemple, pourraient être associées les démarches de collecte de corde dans le réseau associatif de la FFME et celles du réseau commercial des magasins de
sport, dans la belle envie de donner du secteur montagne sport, dans la belle envie de donner du secteur montagne et escalade une image dynamique et responsable. et escalade une image dynamique et responsable. Principe de la boucle : sur un espace donné (pool d'entreprises par exemple) ou dans un secteur de métiers donné, faire en sorte que le produit d'une entreprise devienne en fin de vie 1 ressource pour une autre. Exemple : Le parc éco-industriel de Kalundborg, en Norvège, rassemble cinq entreprises qui valorisent mutuellement leurs déchets. www.planetecologie.org/kitdevdur/ecoind.html Dans le principe de boucle, on peut tenter d'avoir des améliorations sur les 3 principaux problèmes actuels : • Épuisement des réserves fossiles ou non-renouvelables• Production de déchets et pollutions associées• Pénurie d'énergie line petite correction. Dans un constat fait parC. Billon sur l'étendue des déchets créés par la production de cordes d'escalade, le chiffre de 8.5 milliards de mètres de cordes produites chaque année par le leader mondial de la corde d'escalade est annoncé. Nous tenions à rectifier ce chiffre qui est en fait de 8.5 millions de mètres. Opération Recyclez-économiisez 2008 : nous recyclons, vous économisez Du ter avril au 31 juillet 2008, Millet reconduit pour la 4e année consécutive son opération recyclez-économisez et renforce le nombre de magasins partenaires en Europe*. Comme les années précédentes, Millet invite tous les grimpeurs à venir déposer leurs cordes usagées de toutes marques dans les magasins partenaires de l'opération afin d'enclencher le processus de recyclage. Les cordes usagées sont reprises à hauteur de 0,35 € le mètre à valoir sur l'achat d'une corde Millet de longueur égale ou supérieure. Grâce à cette opération, Millet a mis en place depuis 3 ans, une véritable filière corde, qui permet de valoriser l'intégralité de la matière en cintres réinjectés dans l'industrie textile. Ainsi, Millet agit à son niveau pour une montagne préservée. Nouveautés 2008 : sur un espace donné (pool d’entreprises par exemple) ou dans un secteur de métiers donné, faire en sorte que le produit d’une entreprise devienne en fin de vie 1 ressource pour une autre. Exemple : Le parc éco-industriel de Kalundborg, en Norvège, rassemble cinq entreprises qui valorisent mutuellement leurs déchets. www.planetecologie.org/kitdevdur/ecoind.html Dans le principe de boucle, on peut tenter d’avoir des améliorations sur les 3 principaux problèmes actuels : • Épuisement des réserves fossiles ou non-renouvelables• Production de déchets et pollutions associées• Pénurie d’énergie Dans un constat fait parC. Billon sur l’étendue des déchets créés par la production de cordes d’escalade, le chiffre de 8.5 milliards de mètres de cordes produites chaque année par le leader mondial de la corde d’escalade est annoncé. Nous tenions à rectifier ce chiffre qui est en fait de 8.5 millions de mètres. Du 1er avril au 31 juillet 2008, Millet reconduit pour la 4 e année consécutive son opération recyclez-économisez et renforce le nombre de magasins partenaires en Europe*. Comme les années précédentes, Millet invite tous les grimpeurs à venir déposer leurs cordes usagées de toutes marques dans les magasins partenaires de l’opération afin d’enclencher le processus de recyclage. Les cordes usagées sont reprises à hauteur de 0,35 C le mètre à valoir sur l’achat d’une corde Millet de longueur égale ou supérieure. Grâce à cette opération, Millet a mis en place depuis 3 ans, une véritable filière corde, qui permet de valoriser l’intégralité de la matière en cintres réinjectés dans l’industrie textile. Ainsi, Millet agit à son niveau pour une montagne préservée. La réduction de l'échange papier lié à la logistique de l'opération et la baisse du nombre de transports pour la collecte des cordes usagées interviendront cette année grâce à la mise en place d'une interface Web en partenariat avec la société UPS. La réduction de l’échange papier lié à la logistique de l’opération et la baisse du nombre de transports pour la collecte des cordes usagées interviendront cette année grâce à la mise en place d’une interface Web en partenariat avec la société UPS. *Liste des magasins sur www.millet.fr/recyclez-economisez F et - Nouveautés• hi.- - vi f WOLVERINE SONIC BALLERINE• Race LALET 54. r lie - ir Fiord EP 1567 -87022- Lira. coder Tel : +33 555 38 87 70 - Cal +33 583 7'2 SI 38 wearro,e-france.com ob-rigewainll Cite• lir a +é.. oeq At6 : 1 +BPI•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :