Escalade Mag n°16 mars 2008
Escalade Mag n°16 mars 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°16 de mars 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 28,2 Mo

  • Dans ce numéro : Millau et Jonte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
entree Les miues moNDes De MiLLau z 16 ibre of'I p Le CAF : Le cebrree NeveaLGiQue Plus qu’une antenne fédérale, le Caf Causses et Cévennes a une vraie mentalité. Fournisseur de points tel un Seigneur des Anneaux, coordinateur, éditeur des topos et innovateur, Yes-cellule des falgAses des tausses tient et gran -e partie du VI,. Son fonctionnement n’est pas toujours très conventionnel mais au bout du compte, s’avère extrêmement efficace. Dans la pratique, les « plans » d’équipement ont souvent été particuliers. Il faut plus les qualifier de « non-blocage » de la motivation des équipeurs motivés, c’està-dire que quand une nouvelle falaise est débusquée, l’encouragement prend le dessus sur la prudence. C’est ainsi que parallèlement au développement de la Jonte, de nombreuses lignes ont pu voir le jour avant même de régler les questions administratives. 10 ans environ. 10 ans de grand régal solitaire, d’égoïsme et de préservation des lieux, appelons ça comme on veut, c’est à peu près le temps qu’il aura fallu pour clarifier la situation dans les gorges du Tarnmais aussi, plus tard, pour Cantobre dans la Dourbie. CouLeuR CaiLLou En dehors de la couleur propre à la dolomie des falaises de Millau, Couleur Caillou, c’est la salle de pan du Caf à Millau. Plus qu’un lieu de rendez-vous, c’est le camp de base. On s’y retrouve avant et après une bonne journée de grimpe sous un beau ciel bleu ou sur place si la météo est moins clémente. C’est le passage obligé. NaTuRaL Gables 2008 Le concept du maintenant fameux Petzl Roc Trip, invention locale, évolue cette année en devenant le premier Natural Games. Même principe mais plus de disciplines ; Roc Trip pour l’escalade bien sûr, et aussi Hearth Trip pour le VTT, Water Trip pour le kayak et Air Trip pour le parapente. Sacré programme et sacrée organisation mettant à contribution un nombre impressionnant de professionnels et bénévoles comme Millau en compte tant. Posez d’ores et déjà vos RTT du 25 au 29 juin prochain pour venir admirer les meilleurs sportifs mondiaux de chaque discipline. À ne pas manquer ! mikaël Pradeyrol alias « Mitch » Peut-être ne quitte-t-il plus depuis des années son foulard pour contenir l’excès d’émanation d’idées de son cerveau. Inventeur et manager, entre autres, du concept du devenu célèbre Roc Trip et eut-être ne quitte-t-il plus depuis des années son foulard pour contenir l'excès d'émanation d'idées de son cerveau. Inventeur et manager, entre autres, du concept du devenu célèbre Roc Trip et Couleur Caillou, Millau. La JONTE• 1 (GRimpe au Pays Des vauTouRs.) La première chose sur laquelle on hallucine La première chose sur laquelle on hallucine en arrivant dans la Jonte, ce sont les falaises bien sûr. Cette succession de fissures, piliers, bombés et fragiles vases en équilibres, fait à la fois peur et terriblement envie. La deuxième, ce sont les oiseaux qui tournoient audessus des gorges ; Des vautours. « Mais, ils sont énormes ? ! ». Oui, ils le sont... Avant de regarder le topo, face à ces cathédrales de calcaire dolomitique, on imagine, on rêve même, d'itinéraires improbables... Pourtant, d'autres en ont rêvé avant vous, d'autres ont équipé ses lignes de rêve. première vue, la Jonte paraît être un petit Verdon par sa hauteur. Depuis la route, au fond de la vallée, on se voit déjà en 8e longueur de ce fantastique pilier de la roche décollée, ou comment accéder au sommet des 150 m du Vase de Sèvre, après des dévers de 25 m d'avancée ? ! Effet de perspective oblige, vu qu'on arrive de la route située quelque 150 men dessous du pied des falaises, celles-ci paraissent immenses et invisibles... Or ce n'est pas le cas. Le secteur le plus haut de la Jonte ne fait « que » 140 m de dénivelé. En fait, la grande majorité des voies sont fractionnées en trois ou quatre longueurs, comme le fantasmagorique pilier ouest de la roche décollée qui déploie ses trois longueurs sur 110m. en arrivant dans la Jonte, ce sont les falaises bien sûr. Cette succession de fissures, piliers, bombés et fragiles vases en équilibres, fait à la fois peur et terriblement envie. La deuxième, ce sont les oiseaux qui tournoient audessus des gorges ; Des vautours. « Mais, ils sont énormes ? ! ». Oui, ils le sont… Avant de regarder le topo, face à ces cathédrales de calcaire dolomitique, on imagine, on rêve même, d’itinéraires improbables… Pourtant, d’autres en ont rêvé avant vous, d’autres ont équipé ses lignes de rêve. À première vue, la Jonte paraît être un petit Verdon par sa hauteur. Depuis la route, au fond de la vallée, on se voit déjà en 8 e longueur de ce fantastique pilier de la roche décollée, ou comment accéder au sommet des 150 m du Vase de Sèvre, après des dévers de 25 m d’avancée ? ! Effet de perspective oblige, vu qu’on arrive de la route située quelque 150 men dessous du pied des falaises, celles-ci paraissent immenses et invisibles… Or ce n’est pas le cas. Le secteur le plus haut de la Jonte ne fait « que » 140 m de dénivelé. En fait, la grande majorité des voies sont fractionnées en trois ou quatre longueurs, comme le fantasmagorique pilier ouest de la roche décollée qui déploie ses trois longueurs sur 110m. (Les MONSTReS VOLONTS Les vautours fauves. Énormes et omniprésents, ils font partie intégrante du paysage. Réintégrés il y a une quinzaine d'années, ces monstres volants à l'envergure démesurée, plus de 3 m (!), ont pris possession des lieux sans toutefois en revendiquer l'exclusivité. Vous verrez que l'on s'habitue assez rapidement à la présence proche de ces mastodontes à plumes après être passé par un légitime moment de crainte. Superbe expérience ! Passant en dessous du relais ou entre vous et votre premier de cordée, on peut imaginer que ces charognards sont dans l'attente morbide d'un crash de grimpeur pour se rassasier le gosier... Mais aucune inquiétude à avoir, ils sont inoffensifs. Les vautours fauves. Énormes et omniprésents, ils font partie intégrante du paysage. Réintégrés il y a une quinzaine d’années, ces monstres volants à l’envergure démesurée, plus de 3 m (!), ont pris possession des lieux sans toutefois en revendiquer l’exclusivité. Vous verrez que l’on s’habitue assez rapidement à la présence proche de ces mastodontes à plumes après être passé par un légitime moment de crainte. Superbe expérience ! Passant en dessous du relais ou entre vous et votre premier de cordée, on peut imaginer que ces charognards sont dans l’attente morbide d’un crash de grimpeur pour se rassasier le gosier… Mais aucune inquiétude à avoir, ils sont inoffensifs. rédac'chef d'« Origin », magazine gratuit traitant des sports outdoor, Mitch n'a plus trop le temps de grimper ce qui n'en fait pas moins une des personnes les plus influentes pour le bon développement de l'escalade régionale. I m 3 Éric Darley et Ivan Sorro dans Putain ma corde (l3, 6b+) secteur Cirque des vases, Gorges de la Jonte. rédac’chef d’« Origin », magazine gratuit traitant des sports outdoor, Mitch n’a plus trop le temps de grimper ce qui n’en fait pas moins une des personnes les plus influentes pour le bon développement de l’escalade régionale. s
• t i ? et•.r. ṭi r• +m. T, Al. lei:• *Y'•, fi ti



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :