Escalade Mag n°15 jan/fév 2008
Escalade Mag n°15 jan/fév 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de jan/fév 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 15,9 Mo

  • Dans ce numéro : bloc en Corse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
u pa 8 e'fiz id À 36 rip Mulleren Alp Caractéristiques : La falaise « Stegerwand », verticale ou légèrement déversante, fait 40 m de hauteur. On y trouve beaucoup de réglettes, fissures, inversées et trous. Les protections sont excellentes et à la sortie, des chaînes avec des mousquetons attendent le héros épuisé. Le pied de la paroi est agréable et large et le panorama vient couronner la qualité de ce site d’escalade, équipé par Mike Schwitter, Anna Enrich et Stefan Ringmannen 2006. Situation : 5 Km au sud du village Weesen situé au bord du lac de Walen, près du mont Kerenzberg, à 1200 mètres d’altitude. En rouge, le chemin d’accès estival à Mulleren Alp, en bleu le chemin hivernal Accès routier : De Weesen en direction de Mollis au sud. À Mollis, suivez la route cantonnale en direction de Kerenzberg et tournez à droite à la première montée en direction de « Fronalp Mullern ». Suivez cette route montant la colline pour 15 min. Après 6 km environ, vous arrivez à une bifurcation. Ignorez le chemin de gauche qui file en direction de Fronalp pour continuer votre route sur la droite en direction de Mullern. Montez 500 met garez-vous à la première bifurcation. Plus haut à l’auberge montagnarde « Alpenrösli », le parking est réservé à la clientèle de l’auberge. Il est donc interdit de s’y garer. Auteur des photos de cet article, Christian fut d’abord un excellent grimpeur. Natif de Garmisch-Partenkirchen où il vit encore, il devient logiquement un véritable touche-à-tout des activités de montagne : escalade sportive, « trad’ » (escalade sur coinceurs), alpinisme, big wall, VTT, ski de rando, cascade de glace… Un jour, au hasard d’une rencontre, le gérant de la société de matériel outdoor Jansport lui demande quelques images pour son catalogue. Ça tombe bien, Christian revenait tout juste d’un trip aux US et Auteur des photos de cet article, Christian fut d'abord un excellent grimpeur. Natif de Garmisch-Partenkirchen où il vit encore, il devient logiquement un véritable touche-à-tout des activités de montagne : escalade sportive, « trad' » (escalade sur coinceurs), alpinisme, big wall, VTT, ski de rando, cascade de glace... Un jour, au hasard d'une rencontre, le gérant de la société de matériel outdoor Jansport lui demande quelques images pour son catalogue. Ça tombe bien, Christian revenait tout juste d'un trip aux US et Approche : Approche : À partir du parking dans la forêt, empruntez la route. Après 10 minutes environ, passez l'auberge « Alpenrôsli » jusqu'à un boîtier électrique « Mullernberg » à 1183 m d'altitude. Suivez le chemin en direction de « Stôckli-Fronalp » jusqu'à une clôture devant un mur de pierre facilement remarquable. Le mur de pierre est marqué par 3 diamants rouges. Devant la clôture, tournez à gauche et montez le long du mur jusqu'à ce qu'il s'arrête (encore marqué par 3 diamants rouges). À ce moment, traversez la pente en montant, passez plusieurs cairns jusqu'à une petite crête. Suivez la crête jusqu'à la fin des pâturages et le début des prés maigres. Restez plutôt à gauche jusqu'à la paroi « Stegerwand » tout en haut. Le temps de marche à partir du boîtier électrique est de 40 min. Ne traversez pas directement la pente raide (exploitation agricole) mais continuez toujours le long du mur de pierre. À la montée autant qu'à la descente, faites attention à ne pas déclencher une chute de pierres, car des vaches pâturent en dessous de la paroi. Les paysans comptent sur le fait que vous avez le pied sûr. La montée et la descente traversent la propriété privée de paysans. Ayez donc la politesse de les saluer et de vous montrer respectueux. Pendant la saison de chasse du ler jusqu'au 21 septembre, l'escalade est interdite. Le camping sauvage est interdit toute l'année. À partir du parking dans la forêt, empruntez la route. Après 10 minutes environ, passez l’auberge « Alpenrösli » jusqu’à un boîtier électrique « Mullernberg » à 1183 m d’altitude. Suivez le chemin en direction de « Stöckli-Fronalp » jusqu’à une clôture devant un mur de pierre facilement remarquable. Le mur de pierre est marqué par 3 diamants rouges. Devant la clôture, tournez à gauche et montez le long du mur jusqu’à ce qu’il s’arrête (encore marqué par 3 diamants rouges). À ce moment, traversez la pente en montant, passez plusieurs cairns jusqu’à une petite crête. Suivez la crête jusqu’à la fin des pâturages et le début des prés maigres. Restez plutôt à gauche jusqu’à la paroi « Stegerwand » tout en haut. Le temps de marche à partir du boîtier électrique est de 40 min. Ne traversez pas directement la pente raide (exploitation agricole) mais continuez toujours le long du mur de pierre. À la montée autant qu’à la descente, faites attention à ne pas déclencher une chute de pierres, car des vaches pâturent en dessous de la paroi. Les paysans comptent sur le fait que vous avez le pied sûr. La montée et la descente traversent la propriété privée de paysans. Ayez donc la politesse de les saluer et de vous montrer respectueux. Pendant la saison de chasse du 1er jusqu’au 21 septembre, l’escalade est interdite. Le camping sauvage est interdit toute l’année. Topo : S’il n’existe pas encore de « vrai » topo, S'il n'existe pas encore de « vrai » topo, vous trouverez toutes les infos nécessaires dans une boîte située au pied de la falaise. vous trouverez toutes les infos nécessaires dans une boîte située au pied de la falaise. Anna Enrich, Manolo (8a), Mulleren Alp. Texte : Florent Wolff Texte : Florent Wolff avait cela en stock. Cela a déclenché chez lui l’idée de devenir photographe professionnel. Aujourd’hui, il travaille pour plusieurs marques outdoor, principalement allemandes et autrichiennes, et aussi de nombreux magazines. Il continue à équiper des voies dans sa région ; sa dernière réalisation, Himbeertoni, une voie « avec des points mais pas trop sur un rocher parfait du premier au dernier mètre ». Que ce soit en escalade ou en photographie, Christian part toujours à la recherche du beau. www.christian-pfanzelt.de avait cela en stock. Cela a déclenché chez lui l'idée de devenir photographe professionnel. Aujourd'hui, il travaille pour plusieurs marques outdoor, principalement allemandes et autrichiennes, et aussi de nombreux magazines. Il continue à équiper des voies dans sa région ; sa dernière réalisation, Himbeertoni, une voie « avec des points mais pas trop sur un rocher parfait du premier au dernier mètre ». Que ce soit en escalade ou en photographie, Christian part toujours à la recherche du beau. www.christian-pfanzelt.de peuoie escalademae s
• ;



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :