Escalade Mag n°15 jan/fév 2008
Escalade Mag n°15 jan/fév 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de jan/fév 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 15,9 Mo

  • Dans ce numéro : bloc en Corse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
rip fr 30 Bigna Buchli, Dülfer (6c), Mulleren Alp. Anna et Mike habitent dans la région de vacances du pays d’Heidi, « Heidiland », comme s’appelle la région autour du lac de Walen (Walensee) selon des promoteurs touristiques imaginatifs. Et notre couple de grimpeurs sait exactement ce dont il a besoin pour être heureux : des falaises raides, des prises fiables, quelques points et du soleil. Mike a beaucoup équipé dans diverses falaises et parois alpines et naturellement dans sa région d’origine, Heidiland, et récemment près de l’alpage « Mulleren Alp ». Lors d’une de ses balades en planeur (Mike est un vélivole passionné), il a aperçu des rochers innombrables orientés au sud et sud-ouest : de nombreuses possibilités d’escalade. Peu après, un jour d’automne pluvieux, Mike et Anna sont partis en direction de Mulleren Alp, plus précisément vers le « Weiße Wand », comme s’appelle la plus grande paroi de cette région. Mais l’épais brouillard les a empêchés de trouver ce mur blanc. Ainsi, c’est finalement dans le massif du « Stegerwand » qu’ils parviennent. Et après des heures de nettoyage et de perçage, cette falaise se révèle un excellent nouveau site d’escalade. Né en 1962, titulaire d’un Master en Géophysique, Mike a commencé l’escalade en 1976, à Chamonix en compagnie de l’illustre Gaston Rébuffat. Il commence par gravir les faces Nord classiques des Alpes, ainsi que de big walls en Alaska, Canada, Yosemite et surtout en Patagonie (Fitz Roy, Cerro Tore, Guillaumet, Saint Exupéry…). On retiendra son ouverture de Bagual Bigwall (900m, 7b/A3) dans la superbe face Sud du Poincenot, en 1995. Doté d’un Né en 1962, titulaire d'un Master en Géophysique, Mike a commencé l'escalade en 1976, à Chamonix en compagnie de l'illustre Gaston Rébuffat. Il commence par gravir les faces Nord classiques des Alpes, ainsi que de big walls en Alaska, Canada, Yosemite et surtout en Patagonie (Fitz Roy, Cerro Tore, Guillaumet, Saint Exupéry...). On retiendra son ouverture de Baguai Bigvvall (900m, 7b/A3) dans la superbe face Sud du Poincenot, en 1995. Doté d'un fle l'indoor à la neige Un mois de février en Suisse, on Un mois de février en Suisse, on fait normalement du ski de rando fait normalement du ski de rando ou de l’escalade de glace. Cette ou de l'escalade de glace. Cette fois, nous sommes partis pour faire fois, nous sommes partis pour faire de l’escalade de rocher ! de l'escalade de rocher ! Après de nombreuses descriptions enthousiastes, nous avons accepté l'invitation de Mike et Arma à découvrir leur nouveau site favori. Le temps était merveilleux et offrait la perspective d'une superbe journée d'escalade. Après une marche de 45 minutes, nous sommes arrivés à la paroi, au milieu d'un magnifique paysage hivernal. Autour de nous, des sommets couverts de neige, de l'air pur et un ciel bleu clair. Nous commençons par nous sustenter d'un goûter face au mont Glârnisch, qui culmine à 3000m. La vue de cette face Nord, sombre et froide, contraste avec le paysage baigné de soleil où nous sommes, vêtus d'un simple t-shirt ! La neige fondante atteste de la puissance du soleil. Et derrière nous, la falaise « Stegerwand », sèche et chaude, attend nos doigts trop marqués par l'escalade indoor. À cause de prises de notre SAE, nous avions les paumes calleuses mais le bout des doigts encore sensibles. Ce ne sont pas des conditions idéales pour serrer les réglettes et trous saillants que l'on retrouve en nombre sur cette falaise. Après de nombreuses descriptions enthousiastes, nous avons accepté l’invitation de Mike et Anna à découvrir leur nouveau site favori. Le temps était merveilleux et offrait la perspective d’une superbe journée d’escalade. Après une marche de 45 minutes, nous sommes arrivés à la paroi, au milieu d’un magnifique paysage hivernal. Autour de nous, des sommets couverts de neige, de l’air pur et un ciel bleu clair. Nous commençons par nous sustenter d’un goûter face au mont Glärnisch, qui culmine à 3000m. La vue de cette face Nord, sombre et froide, contraste avec le paysage baigné de soleil où nous sommes, vêtus d’un simple t-shirt ! La neige fondante atteste de la puissance du soleil. Et derrière nous, la falaise « Stegerwand », sèche et chaude, attend nos doigts trop marqués par l’escalade indoor. À cause de prises de notre SAE, nous avions les paumes calleuses mais le bout des doigts encore sensibles. Ce ne sont pas des conditions idéales pour serrer les réglettes et trous saillants que l’on retrouve en nombre sur cette falaise. Mike ne pouvait pas rester inactif Mike ne pouvait pas rester inactif plus longtemps. Impatient, il ouvre plus longtemps. Impatient, il ouvre son sac à dos et en sort ses affaires son sac à dos et en sort ses affaires d’escalade. C’était le signe ; la journée d’escalade peut commencer ! d'escalade. C'était le signe ; la journée d'escalade peut commencer ! Anna Enrich, Valhunga (7c), Mulleren Alp. excellent niveau à vue (jusqu’à 8a), Mike apprécie également les parois du Wendenstock et du Rätikon. Sa seconde passion est le vol à voile : il fut trois fois champion suisse de cette discipline. À bord de son planeur, il effectua un vol de 9 heures (1017 km) au-dessus du désert namibien ! Gérant d’une petite société, Mike parvient à trouver le temps pour grimper ou voler, le plus souvent dans les Alpes, en compagnie de sa femme, Anna. excellent niveau à vue (jusqu'à 8a), Mike apprécie également les parois du Wendenstock et du Râtikon. Sa seconde passion est le vol à voile : il fut trois fois champion suisse de cette discipline. À bord de son planeur, il effectua un vol de 9 heures (1017 km) au-dessus du désert namibien ! Gérant d'une petite société, Mike parvient à trouver le temps pour grimper ou voler, le plus souvent dans les Alpes, en compagnie de sa femme, Anna. oeuoie escaiademae s
more•emml›• 1. : > 4'i"•'4'.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :