Escalade Mag n°15 jan/fév 2008
Escalade Mag n°15 jan/fév 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°15 de jan/fév 2008

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 15,9 Mo

  • Dans ce numéro : bloc en Corse.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 LES Mure dE Benin ON NE PEUT PLUS FRIRE LE MUR R BERLIN. ET POUR Y TROUVER OU VRRI CRILLMI, IL FOURROIT CREUSER LE SOL TREE PRIIFONDEMENT. 1111 NE VO PRS R BERLIN R COUSE 11U ROCHER, CERTES. MOIS IL EXISTE PLEINS BE MUNE DE RECOUVRIR CETTE VILLE EIITROOROINIURE. ET 51 EN PLUS, MI VEUT Y GRIMPER, IL Y R MOYEN en..- 51.1e5f, dans LES aimes 811 le buildering existait déjà. Les grimpeurs de l´Ouest ne grimpaient pas dessus, mais quand même assez proche du mur qui séparait la partie communiste du côté impérialiste ou démocratique, selon la perspective des uns et des autres… L´escalade existait aussi de l´autre côté du mur, mais il valait mieux savoir endurer une bonne distance, en grimpant comme en se baladant d´ailleurs. Des deux côtés, des bunkers et d´autres ruines de la guerre se voyaient transformées en mur d´escalade. Par contre, pas une seule « vraie » salle d´escalade. Brun 20111 de nombreuses structures artificielles existent partout dans la ville, à l´extérieur, dans des parcs ou entre les immeubles, des petits pans privés et des bunkers aménagés pour grimper. Et plusieurs salles d´escalades, très modernes et de concept très différent. Sauna, bain romain, machines de musculation, birthday party, team events… et, il ne faut pas l´oublier tout de même : Biergarten au Kegel. Magic Mountain. Sebastian Herde Texte : Kathrin Wuest 200 voies et 100 blocs dans une ambiance propre, moderne et lumineux. La salle de Magic Mountain a ouvert ses portes en 2002, après trois ans de conception, de construction et de montage financier. « Les calculs ont été une vraie thèse de doctorat » nous dit Eide Dücker, le gérant de la structure. L`histoire de la salle n´est pas que celle d´un gars passionné de l´escalade qui veut vivre de sa passion, mais aussi celle d´un vrai commerçant avec une importante expérience dans des grandes entreprises. Vu la croissance du nombre de visiteurs, son concept semble marcher. Et même si pendant la journée, on se croit parfois davantage à une fête d´anniversaire pour gamins, les grimpeurs plus vieux n´ont pas été oubliés non plus. Des dalles, du grand devers, un toit et un pan spacieux, tout y est. Une vingtaine d´itinéraires sont changées tous les mois. Mais bien évidemment, tout cela a un prix : 14 C la séance en tarif régulier. Le tableau est tout autre au Kegel - allez sur place et vous comprendrez le nom -, à Friedrichshain, le quartier étudiant et jeune de Berlin. Pas de sauna, même pas de vestiaires, mais une ambiance un peu « underground », typiquement berlinoise. Un vieux bunker a été aménagé il y a deux ans et depuis il est orné de plus de 70 voies. On grimpe avec des prises en résine, mais également sur des structures dans le béton. Un pan à l´extérieur et depuis peu, une pe- Magic Mountain tite salle de bloc répond aux besoins des grimpeurs lactophobes. « Notre but était de fixer un prix d'entrée qui n'empêche à personne de venir grimper ici » selon Christian Wahle, artiste-taggeur-grimpeur et père fondateur du projet. Un principe contient aussi un zeste de protestation contre la commercialisation de l'escalade. Quoi qu'il en soit, le public, de tout genre et âge, apprécie l'endroit. Peut-être aussi car le tout est agrémenté par un entourage fort sympathique : des petits ateliers d'artistes, des salles de musique, un cinéma de plein air et un « Biergarten » - un de ces fameux endroits, où des bancs et des tables sont plantés sous des arbres et où l'on sert la meilleure boisson de réhydratation. Et rien que cette fameuse boisson allemande vaut un tour à Berlin. tite salle de bloc répond aux besoins des grimpeurs lactophobes. « Notre but était de fixer un prix d´entrée qui n´empêche à personne de venir grimper ici » selon Christian Wahle, artiste-taggeur-grimpeur et père fondateur du projet. Un principe contient aussi un zeste de protestation contre la commercialisation de l´escalade. Quoi qu´il en soit, le public, de tout genre et âge, apprécie l´endroit. Peut-être aussi car le tout est agrémenté par un entourage fort sympathique : des petits ateliers d´artistes, des salles de musique, un cinéma de plein air et un « Biergarten » - un de ces fameux endroits, où des bancs et des tables sont plantés sous des arbres et où l’on sert la meilleure boisson de réhydratation. Et rien que cette fameuse boisson allemande vaut un tour à Berlin. InFos Prames Kegel Tarifs : 2,50 € (2,00 € tarif réduit) Hauteur : 18,70 m Surface : 700 m2 Prises : 400 Bloc : 150 m2 Prises : 600 www.derkegel.de Kegel Tarifs : 2,50 C (2,00 C tarif réduit) Hauteur : 18,70 m Surface : 700 m² Prises : 400 Bloc : 150 m² Prises : 600 www.derkegel.de Magic Mountain Tarifs : 14 € (7 ou 11 € tarif réduit) Surface : 1400 m2 Hauteur : 16 m Voies : 200 Blocs : 100 www.magicmountain.de Magic Mountain Tarifs : 14 C (7 ou 11 C tarif réduit) Surface : 1400 m² Hauteur : 16 m Voies : 200 Blocs : 100 www.magicmountain.de Claudio Vicuna Kenney Wierzbinski
Olivier Broussouloux Pourquoi une V2 d’EscaladeMag.com ? Ça s’imposait ! Il y avait une telle dynamique au sein de l’équipe rédactionnelle, une telle envie de proposer quelque chose de neuf. Et puisque le fond était amené à évoluer, c’était aussi l’occasion rêvée de faire évoluer la forme. Nous avons donc opté pour ce nouvel habillage, très sobre, très classe, je trouve ! et qui correspond parfaitement à l’esprit du site. EscaladeMag.com, c’est « l’eMag de la grimpe », avec un flux d’informations régulier et des rubriques bien identifiées. En outre, la nouvelle version intègre aussi plus de vidéos, notamment des vidéos pédagogiques, ainsi que des jeux en ligne. Quels changements ? La principale nouveauté, ce sont les rubriques récurrentes, qui viennent s’ajouter aux rubriques « Blog » et « Expresso » qui existaient déjà. Chaque jour de la semaine est donc consacré à un thème : le lundi, « décryptage » (nous décryptons une info, une réalisation, un événement qui a marqué la semaine) ; le mardi, « photo emotion » (dialogue avec un photographe autour d’une de ses images) ; le mercredi, le désormais célèbre cinéclub ; le jeudi, « tête-à-tête » (une interview) et le vendredi « carte blanche ». En plus de l’actu (du monde de l’escalade et de l’équipe d’EscaladeMag), l’internaute a donc des rendez-vous quotidiens et la certitude de trouver de la nouveauté chaque fois qu’il vient sur le site. Un site à part entière ? EscaladeMag.com n’est pas une simple vitrine pour EscaladeMag. D’ailleurs, son contenu rédactionnel est complètement différent de celui du magazine et c’est bien sûr ce qui en fait la richesse ! On peut lire les anciens n°en PDF mais là n’est pas l’essentiel. EscaladeMag.com est un site à part entière, avec la volonté d’offrir un contenu de qualité (que ce soit au niveau des textes, des vidéos ou des images) et l’envie d’aller en profondeur dans le traitement de l’actualité de la grimpe. V.2 Propos recueillis par Florent Wolff.com À l’occasion du lancement de la nouvelle version de www.escalademag.com, nous sommes allés interroger Laurence Guyon, journaliste et principale animatrice du site. Les différences entre EscaladeMag.com et les autres sites web d’escalade ? Je dirais la variété des thèmes abordés et l’esprit dans lequel on le fait : l’escalade ne se limite pas à la performance sportive. C’est pourquoi nous avons plaisir à proposer des sujets un peu originaux, sur des initiatives intéressantes dans le domaine environnemental par exemple ou sur des artistes qui travaillent autour de l’escalade (comme Neal Beggs que nous avons présenté récemment). Nous traitons assez peu des croix en falaise ou des compétitions (ou alors de manière décalée). C’est un choix par rapport aux autres sites qui axent l’essentiel de leur contenu sur ces aspects. En tant qu’internaute, je suis frappée par la focalisation de l’info là-dessus et je dois dire que je trouve ça un peu répétitif à la longue et pas forcément très intéressant. À vouloir n’envisager l’activité que sous l’angle des réalisations les plus difficiles, on oublie un peu la diversité des personnes qui composent le monde de l’escalade. On est dans la comparaison implicite en permanence et pas dans la mise en commun d’expériences. Je trouve ça un peu pauvre mais ce n’est que mon point de vue : il en faut pour tous les goûts… Ton opinion sur les sites web d’escalade ? J’adore internet, je surfe beaucoup et depuis un bon moment (bien avant d’écrire pour EscaladeMag.com d’ailleurs !). Quand je vais sur un site et que je n’y trouve que des copiercoller, des infos imprécises ou écrites dans un français approximatif, ça ne me donne pas trop envie d’y retourner. J’imagine que je ne suis pas la seule… Cela dit, il y a plein de bonnes choses, en France comme à l’étranger, plein de sites ou de blogs que j’aime bien, qui me surprennent, qui me donnent de l’énergie et l’envie de grimper. Parmi mes préférés, en France, je citerai le blog de Freestone, pour son ton décalé et à l’étranger celui de Joost (un néerlandais qui heureusement écrit en anglais !) pour la sobriété de sa présentation et la diversité des thèmes abordés. Type ; Vulurne Votx Nam Gigia Bisou 0'à 45e Dimennione : 42 crin x 32 orn Poids 4Kg vos Prises d'escalade Clirnb'ng Holds Rciu Le (tuL.H-Ns du Mill. hF Z I La Pontolloliniére (3.92-in SAVIGNY Tél'04,74.28 98 Iznx 04.74 25 04 78 vvww.volx.eu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :