Escalade Mag n°14 sep/oct 2007
Escalade Mag n°14 sep/oct 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de sep/oct 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 11,0 Mo

  • Dans ce numéro : la Sardaigne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
Olivier Broussouloux ortez couverts B". or-1 i colt\_I l r- 40 Sortez couverts change de formule pour répondre au mieux à vos interrogations en matière d’entraînement. Désormais vous pourrez poser vos questions en direct et un pro tentera de vous répondre ! Ce mois-ci, Julien Gaigner, un jeune bloqueur un peu limite en conti, sollicite Michaël Fuselier, Champion de France de difficulté et grimpeur super fort en falaise (il vient de faire son 1er 9a, Nice to eat you, à Pierrot Beach dans le Vercors). ai les bombonnes Comment améliorer la continuité et le relâchement quand on est plutôt un bloqueur à la base ? Philippe Mathieu Texte : Laurence Guyon Je constate à la lecture de ton portrait que tu es plutôt ATP (1) que Lactate, c’est pas grave, ça arrive... Il semblerait que tu aies quelques soucis de relâchement, et bien nous sommes deux. Toutefois, tu sembles posséder des qualités de base très intéressantes. La tonicité et la coordination sont des points essentiels du relâchement, en tout cas c’est ce que j’essaie de travailler dans ma recherche de fluidité. Pour répondre à ta question, je dirais que tu as besoin d’avaler des mouvements en te forçant à secouer les bras même si tu n’es pas daubé. Je m’explique. Pour améliorer ta conti, il n’y a pas 36 000 façons, il faut augmenter ta capacité de récupération, c’est-à-dire entraîner ton organisme à gérer au mieux les phases d’ischémie (2) et de circulation sanguine au niveau musculaire. Plus tu feras des longueurs et plus tu habitueras tes muscles à gérer l’arrivée d’acide lactique. L’idée est donc d’être le plus relâché possible dès le début de la voie pour optimiser les phases critiques pendant lesquelles tes muscles sont saturés d’acide et t’empêchent de serrer les prises. C’est la gestion de l’effort. Je te conseille donc d’aller en falaise (ou en salle) et de faire un maximum de longueurs dans la séance. Lors de cette séance, tu dois t’imposer un relâchement maximum, même dans les voies d’échauf’, c’est justement là que tu intègres les réflexes de relâchement. Tu 1Julien Gaigner Originaire de Nouvelle-Calédonie, Julien a changé d'île pour suivre des études de STAPS en Corse, où il a découvert l'escalade. En 2 ou 3 années de pratique, il a bien progressé et il songe sérieusement à se présenter au test technique du Brevet d'Etat d'Escalade. Tonique et bien coordonné, Julien est plutôt bran- as la chance d’être tonique et coordonné, as la chance d'être tonique et coordonné, alors exploite au maximum ces atouts. Penses à ta respiration, elle peut t'aider à gérer ton rythme. alors exploite au maximum ces atouts. Penses à ta respiration, elle peut t’aider à gérer ton rythme. Michaël pendant le TAB 2007. Tu peux te fixer deux objectifs : faire du Tu peux te fixer deux objectifs : faire du à vue dans un niveau moyen (en pensant à te relâcher), ce qui t'obligera à rester sur les prises, à gérer ton effort et donc augmenter tes capacités de récup'. Dans à vue dans un niveau moyen (en pensant à te relâcher), ce qui t’obligera à rester sur les prises, à gérer ton effort et donc augmenter tes capacités de récup’. Dans Originaire de Nouvelle-Calédonie, Julien a changé d’île pour suivre des études de STAPS en Corse, où il a découvert l’escalade. En 2 ou 3 années de pratique, il a bien progressé et il songe sérieusement à se présenter au test technique du Brevet d’Etat d’Escalade. Tonique et bien coordonné, Julien est plutôt branché par le bloc mais il a un peu plus de mal dans les efforts de longue durée. Il n’a pas envie de laisser tomber complètement cette filière et se demande comment lutter contre la désagréable sensation d’exploser dès que la voie dépasse 20 mouvements. ché par le bloc mais il a un peu plus de mal dans les efforts de longue durée. Il n'a pas envie de laisser tomber complètement cette filière et se demande comment lutter contre la désagréable sensation d'exploser dès que la voie dépasse 20 mouvements.
Evrard Wendenbaum un deuxième temps, tu peux essayer l’après-travail dans ton niveau max, le but étant de connaître toutes les sections clefs et l’ensemble de la voie pour optimiser ton effort. Pour griller le moins de cartouches possible, tu devras anticiper les mouvements, être fluide, rythmé, tonique et rapide dans les crux, bien relâché sur les repos. Un dernier conseil, tu es bloqueur, je suppose donc que tu as de la patate dans les doigts, alors essaie de te servir de cette force uniquement lorsque cela est nécessaire. Ce n’est pas la peine de broyer chaque prise, c’est-à-dire de la serrer plus que nécessaire. Est-il intéressant de faire du bloc et de la conti dans la même séance ? Oui, tu peux très bien faire du bloc et du long dans la même séance, mais il va sans dire qu’il vaut mieux organiser ta séance dans cet ordre car tu récupères bien plus vite d’une séance de bloc que de conti. Je te conseille toutefois de refaire qu’une petite séance de bloc si tu veux être un minimum efficace lorsqu’il va falloir passer les 20 mouvements de ton circuit de conti. Je te propose quelques jeux de conti : - Le plus de montées/descentes possible sur un mur et dans des voies différentes, sans mettre le pied au sol (attention : prise lâchée = prise perdue). - Tracer une boucle de 60 mouvement, très dure au début et de plus en plus facile (finir par des bacs) et qui revient au point de départ. Le but étant d’enchaîner le plus de fois possible la boucle. - Se faire téléguider par un copain sur le pan, jusqu’à ce que mort s’en suive. Voila, j’espère que ces quelques conseils te permettront d’améliorer ton relâchement et ta conti. Je te souhaite bonne grimpe et au plaisir de se croiser au détour d’une falaise. A+ Mike (1) L’ATP (Adénosine triphosphate) est une molécule stockée dans les cellules musculaires. Elle représente une source d’énergie immédiatement utilisable par le muscle. C’est rapide mais en quantité limitée. Dans le jargon des grimpeurs, un « ATP » est un bloqueur, puissant, explosif. Au contraire, le « Lactate » est celui qui produit de l’acide lactique, celui qui fait des efforts de longue durée, de continuité. (2) Il s’agit de la diminution ou de l’arrêt de l’apport sanguin dans un tissu. Lors d’une contraction musculaire, la tension peut être si grande qu’elle obstrue la circulation sanguine vers les muscles actifs. À cause de l’ischémie, les déchets métaboliques (comme l’acide lactique) ne peuvent être éliminés. 111 ne SINT ROC CxECOGRIPS agent pour la France : ASYMPTOTE 27. CHEMIN DE L-ARDECH DE SAINT VERAN 04000 DIGNE LES BAINS Tel. + 3 3 (0) 4 -92321974 Fax -92324566 e-mail asymptotesareorange,fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :