Escalade Mag n°14 sep/oct 2007
Escalade Mag n°14 sep/oct 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°14 de sep/oct 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 11,0 Mo

  • Dans ce numéro : la Sardaigne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Nouvelle seri@ Small 4 Prises techniques avec placement du pouce ô tralireitler. Diamètre moyen : 9 cm. Visserie CliC110x40 fournie. Disponible sur wiremaitissimo.fr ou chez nos distributeurs agréés. TROUVEZ VOTRE VOIE I 31r2t1ssirno. [le spécialiste de l'escalade j altissime sas 5 rue Jean Fodier ZI Morrtaudrain F-31400 Toteause lei05 61 54 04 53 fax 05 61 34 94 40 e-mail infoseallissimo.fr
Laurence Guyon dans la L2 de Plus loin sera la mer (6b), superbe voie ouverte par Flaviano Bessone en 2006. Cette voie de 85 m se situe à Pranu Sartu (Sardaigne). Olivier Broussouloux 14 IIMADEM Œ69.0/*Oe PnnQ îi (M12(1 o COR (EITCUM COQMlegMenlatl ommaire expressO 5 faites le muR 6 sous Le soleiL 8 focus filM 10 triP 12 intervieW 22 arrêts sur imageS 26 entrée librE 28 stripTeasE 38 sortez couvertS 42 d’antaN 40 ecogrimpeuR 44 fashion climbinG 46 les mots du CruX 50 Actu en bref Le mur de Lyon dito Événements de l'été Madagasikara La Sardaigne Antoine Le Menestrel Bloqueurs dans les Alpes Collias Daniel du Lac Septembre 2007 Les âges des possibles À l’heure d’une rentrée riche en évènements sportifs d’envergure (Championnats du monde d’athlétisme, Euro de basket, Coupe du Monde de rugby…), nos compétitions d’escalade semblent faire pâle figure. Le vainqueur de la coupe du Monde de Chamonix ne gagne même pas 3000 euros alors que le salaire mensuel moyen d’un footballeur de Premier League Anglaise est de 145 000 euros (hors sponsors). Faut-il rougir de cet écart ? Si la faiblesse des enjeux financiers en escalade nous éloignait des turpitudes modernes du sport (pour l’inventaire, lisez Fabien Ollier) ? Certes, on ne compte pas beaucoup de zéros sur les chèques de « nos » grimpeurs, mais au moins leurs performances sont propres, en tout cas plus clean que celles des grimpeurs du Tour de France, mascarade médicalo-médiatique aussi amusante que navrante. On entend souvent : « l’escalade n’est pas assez mature pour devenir sport olympique ». Si cette maturité se pèse au régiment de seringues des préparateurs sportifs et à l’indécence des salaires de leurs « champions », dignes des parachutes dorés de patrons incapables, je militerai à vie pour l’immaturité de l’escalade ! À défaut de millions (de spectateurs, de dollars, de pratiquants, …), de belles pages de l’histoire de l’escalade se sont écrites cet été, sans le secours des subterfuges superlatifs. On pourra retenir : Adam Ondra et sa répétition de Silbergeier à 14 ans, la libération du Baur Dach de la Cima Ouest par Alexander Huber, l’enchaînement de Geminis (8c « classique » de Rodellar) par Geoffray de Flaugergues, chambérien de 12 ans, la Realization de Dave Graham, la répétition de Solo per vecchi guerrieri par Riccardo Scarian, les 8b à vue de Charlotte Durif ou sa victoire à Serre-Chevalier. Plus que jamais, l’escalade traverse les générations. Et il ne s’agit ici que du sommet de la montagne, celle des performances généreuses et des grimpeurs communicants. Car des expériences inoubliables, tous les grimpeurs en ont eu ou en auront, quels que soient leur niveau et leur âge. Me vient à l’esprit une expression ; « l’âge des possibles » suppose qu’il n’y en ait qu’un seul. Fatalement, le joug de l’impossible et des mornes normes devrait condamner tous les autres moments de la vie. Pessimisme convenu et terrifiant ! Signes des temps débordant de cynisme, les idées noires ont la dent dure. On nous assène que les passions ne durent pas. « Profite de ta nuit de noces, l’heure sera bientôt à la vaisselle cassée ! » - « Fugaces, les flammes flétrissent ! ». Mais pourquoi mourraient-elles avant la tombe ? Vous venez de commencer l’escalade ? Sachez que vous n’arrêterez peut-être plus. J’ai vu tant de grimpeurs dont la passion n’avait pas les rides de leur visage. On peut ne pas cesser d’aimer. Comme l’origami pour d’autres, l’escalade vous offre cela : vivre en rêvant, jusqu’à la mort. Florent Wolff Force et conti avec Michaël Fuselier Güllich : grimper, c’est être libre ! Escalade et transport en commun Outdoor 2007 p.22 p.12



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :