Escalade Mag n°12 mai 2007
Escalade Mag n°12 mai 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de mai 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : les gorges de l'Aveyron.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 r- I i r- Grimpe et terroir : Les gorges de l’Saint-Antonin Noble Val, voilà une destination touristique du sudouest par excellence ! Station verte dans une vallée prospère, baptisée « Nobilis Vallis » par les Romains, cette cité médiévale vit dans un authentique réseau de ruelles, venelles, passages couverts. La richesse architecturale du village est inscrite aux registres du patrimoine national, elle compte diverses bâtisses classées, dont le plus vieux bâtiment civil de France : le beffroi de la Maison Romane restauré par Violletle-Duc. Mais Saint-Antonin, c’est aussi un confluent de deux rivières, au cœur des gorges de l’Aveyron, dans un milieu naturel bordé de hautes falaises, avec de superbes dénivelés. Toutes les activités de pleine nature sont là : spéléo, canoë dans les gorges, V.T.T., natation, équitation, 15 randonnées pédestres (+ de 150 Km…), « sentier de découverte » en ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Floristique et Faunistique), et surtout celle qui nous intéresse le plus, l’escalade. Cvril Cortot dans Suchet& 11a). Sunermanioc. Cyril Cortot dans Sucherge (7a), Supermanjoc. Texte : Pierre Délas – Photos : Laurent Filoche Aveyron Saint-Antonin. Quand les grimpeurs parlent de l’escalade dans la vallée, 3 énormes secteurs sont couramment évoqués. Par leur taille (plus d’une centaine de voies chacun environ) et leur beauté, ce sont des incontournables, véritables monuments perchés au-dessus des méandres aux alentours du village de Saint-Antonin. Historiquement, c’est là que l’escalade dans les gorges naquit dans les années 60, notamment à Manjo-Carn. Pendant longtemps, l’ouverture a été bénévole, effectuée avec soin et passion par des individuels finançant eux-mêmes leurs matériels, on pense notamment à Daniel Grimal. C’était l’époque des topos manuscrits disponibles à la ginguette sous le Triangle appelé « Chez Denise ». Et puis le rééquipement a été amorcé au milieu des années 90 grâce à l’association Dévers et à Daniel Girardelli, et grâce à l’édition du premier topo d’escalade dans les gorges de l’Aveyron. Cyril Bourras dans Pourvu qu’on ait l’ivresse (6b), Amiel. Avec pas moins de 900 voies ouvertes et déjà des décennies de grimpe dans certains secteurs, Saint-Antonin apparaît comme une des falaises-phares du sud-ouest en plus de son côté pittoresque. Avec pas moins de 900 voies ouvertes et déjà des décennies de grimpe dans certains secteurs, Saint-Antonin apparaît comme une des f a- laises-phares du sud-ouest en plus de son côté pittoresque. Direction www.escalademag.com pour l’article consacré au Capucin et à Manjo-Carn. Pour les autres secteurs, c’est ici ! Direction www.escalademagcom pour l'article consacré au Capucin et à Manjo-Carn. Pour les autres secteurs, c'est ici ! Carole Gresser dans La schwimmer (6b), Face Ouest Manjo-Carn. s



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :