Escalade Mag n°11 avril 2007
Escalade Mag n°11 avril 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de avril 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 50

  • Taille du fichier PDF : 7,1 Mo

  • Dans ce numéro : interview Vincent Albrand.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
l'eécho des savanes 32 rip bouteilles d’eau minérale vide et en plus vous trouverez tout seul une solution à ce déchet qui, sans vous, ne serait jamais arrivé là ! Village d’Hombori, le mardi 9 heures du matin des véhicules A surchargés commencent à arriver dans la rue principale. On envoie paître les dromadaires d’un côté, on rassemble les moutons et les bovins, les étales envahissent les ruelles, le village commence à fourmiller, le marché hebdomadaire se met en place. Les Touaregs sont sortis de leur désert, les Dogons ont quitté leurs villages, de rares touristes se mêlent à la foule pour compléter cette palette de couleurs que forme ce morceau d’Afrique. Ce n’est pas la cohue comme dans les souks des grandes villes : facile de déambuler entre les pagnes multicolores et les Stephan Denys escalademag peuple le plastiques bariolés. On prend le temps de s’arrêter devant tous ces légumes inconnus avant de siroter un thé en discutant politique avec tout un groupe engagé. Malgré la chaleur de milieu de journée, l’atmosphère est agréable, l’ambiance reste quand même solennelle avec tous ces hommes coiffés de grands turbans et portant chacun un long couteau à la ceinture. Avant la nuit, les camions se remplissent à nouveau et le calme reprend sa place à Hombori. Tout est bon dans le mouton ! part peut-être pour le « tô sauce A gluante » qui reste réservé aux initiés, manger au Mali n’est pas trop désagréable. La plupart des plats sont à base de riz ou de semoule accompagnés d’une sauce le plus souvent verte ou rouge. La viande est aussi assez présente, grillée François Nicole dans Mercedes Man (7b+), sous la Main de Fatma. Fameux footeux néerlandais, ici ils sont plus fans du ballon rond que d’escalade, du coup les jours de marchés, Sékou sort son maillot de Zidane ! D’après lui, il a 11 ans, il en parait plutôt 14 ou 15. Un peu comme tous les jeunes Maliens, à votre arrivée, il vous accompagne dans les différents campements de son village, propose de vous montrer les endroits pour grimper, de vous faire admirer le coucher du ou en sauce. Fin décembre a lieu la fête musulmane de Tabaski ou « Aid al Kebir » en arabe. Chaque famille débourse alors des sommes astronomiques pour acheter des moutons et des boubous tout neufs et après la prière de 10 heures c'est l'hécatombe ! Quelques millions d'ovins se font égorgés et ensuite c'est l'orgie. À peu prés à la même époque en France on opère aussi un génocide sur la volaille et les huîtres ! Et Jésus dit « mangez, c'est mon corps buvez, c'est mon sang... Abdoula !!! » BD MM 0 R K IINGTD DISL L D C AIR « DR INT R CM PD/X DR LOUIDR E MID CD CD L ATM Dia CtD I(DR O P/SR L TK S MINCIR DI « DR CIC S 11 TOR A OMS Interview de Cathy et Julia à lire sur www.escalademag.com. Sékou alias « Ruud van Nistelrooy » Stephan Denys ou en sauce. Fin décembre a lieu la fête musulmane de Tabaski ou « Aid al Kebir » en arabe. Chaque famille débourse alors des sommes astronomiques pour acheter des moutons et des boubous tout neufs et après la prière de 10 heures c’est l’hécatombe ! Quelques millions d’ovins se font égorgés et ensuite c’est l’orgie. À peu prés à la même époque en France on opère aussi un génocide sur la volaille et les huîtres ! Et Jésus dit « mangez, c’est mon corps buvez, c’est mon sang… Abdoula !!! » Fred Nicole dans un 7a du « Livre Ouvert », sous la Main de Fatma. Ce n’, est pas la cohue comme dans les souks des grandes villes : facile de déeambuler entre les pagnes multicolores et les plastiques barioleés. Interview de Cathy et Julio à lire sur www.escalademag.com. soleil depuis les dunes de sables orange à côté d’Hombori. La différence est qu’il ne demande pas d’argent, pas de cadeau, il engueule même ses camarades quand ceux-ci se montrent trop insistants. Il veut tout simplement grimper et plus tard devenir prof de français. Avec son pote Ama, ils profitent un peu des grimpeurs de passage pour se perfectionner dans ces deux domaines. Ils sont doués, ouverts et sans aucun doute pleins d’avenir. François Nicole et les enfants de Shanga. s
Stephan Denys 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :