Escalade Mag n°11 avril 2007
Escalade Mag n°11 avril 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°11 de avril 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 50

  • Taille du fichier PDF : 7,1 Mo

  • Dans ce numéro : interview Vincent Albrand.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
l'eécho des savanes rip Bloc en Pays Dogon Julien dans une fissure en 7c+, Koundou Après cette mise en bouche, l’info est que le paradis du bloqueur se situe un peu plus au Sud dans n’importe quel village du Pays Dogon. D’après Salvador Campillo, un espagnol installé depuis 29 ans au Mali, Koundou est le camp de base idéal. Trois heures de 4x4 et quelques enlisements plus tard, nous voilà au bon endroit. Chaque matin, une vingtaine de gamins attendent derrière la porte du campement pour partir avec les « toubabs » à la conquête des rochers autour du village. Ils se battent pour porter fièrement les crash-pads, attendent en haut des blocs en tentant de vous expliquer qu’il y a un passage beaucoup plus facile par derrière et vous applaudissent à chaque fois que vous les avez impressionné. Par contre, ils semblent se moquer de vous quand un cri de rage vous échappe. Les blocs sont répartis sur la pente entre le village et la falaise où les Telems (ancêtres des Dogons) creusaient leurs habitations. Il y a des chemins dans tous les sens qui semblent naturellement faire le tour des rochers potentiellement grimpables, les chèvres ont traqué et dévoré la moindre brindille de paille et les paysans ont terrassé le pied des blocs pour optimiser la récolte. En hiver, le mil est déjà dans les greniers et les grimpeurs peuvent donc piétiner sans soucis les champs en évitant toutefois quelques lieux « sacrés » sous peine de devoir financer un sacrifice pour réparer l’offense. Dans ce cas, vous aurez une mort sur la conscience mais avec un peu de négociation il sera sans doute possible de prendre part au méchoui. Pour info, il faut débourser 25000 Francs CFA pour un mouton adulte, quelques poulets à 1000 Francs CFA pourront peut-être suffire avec un peu de diplomatie. Les lois et principes des animistes (l’animisme - du latin anima âme- est une croyance ou religion selon laquelle la nature est régie par des âmes ou esprits, analogues à la volonté humaine : les pierres, le vent, les animaux) restent assez difficiles à appréhender pour nous autres européens, retour donc à une chose plus terre-à-terre en revenant sur le beau grès orange qui nous entoure. L’escalade est dans l’ensemble assez Julien dans une fissure en 7c+, Koundou. physique sur de bonnes réglettes ou sur physique sur de bonnes réglettes ou sur des plats bien adhérents. En hiver, dans le Pays Dogon les températures sont plus clémentes qu'à la Main de Fatma. C'est un peu comme au mois de juin en France avec une légère brise toute la journée et aucun jour de pluie. Bon, sur la fin du séjour, le climat commençait à tendre un peu plus vers juillet/août mais de toute manière au bout d'une semaine les doigts et les muscles se contentent amplement de quelques heures sur le rocher. des plats bien adhérents. En hiver, dans le Pays Dogon les températures sont plus clémentes qu’à la Main de Fatma. C’est un peu comme au mois de juin en France avec une légère brise toute la journée et aucun jour de pluie. Bon, sur la fin du séjour, le climat commençait à tendre un peu plus vers juillet/août mais de toute manière au bout d’une semaine les doigts et les muscles se contentent amplement de quelques heures sur le rocher. DFIR IC C C K Del. N IWY QG lit T D Rl'Q C D AN MANDR COPI « S DR NT Q t DR OC S R C G DOM R. L, ’escalade est dans l, ’ensemble assez physique sur de bonnes reéglettes ou sur des plats bien adhéerents. Voyage ethique S ans 14 PD Di GD*'PD ans arrêt des gamins vous quémandent, sans pour autant vous harceler, un cadeau, un bic, un cahier, un ballon de foot, une aspirine ou directement un peu d'argent. Comment ne pas être ému devant un petit bonhomme aux pieds nus et à la frimousse attachante qui aimerait une banane alors que vous venez d'en acheter tout un régime ? Mais est-ce vraiment l'aider que de l'habituer à espérer de l'aide des touristes venus de l'étranger ? Donner un euro à un enfant, c'est un geste qui nous semble dérisoire, mais si chaque jour cet enfant arrive à obtenir cette somme en mendiant aux touristes alors à la fin du mois il aura sans doute gagné plus d'argent que son père ! Le arrêt des gamins vous quémandent, sans pour autant vous harceler, un cadeau, un bic, un cahier, un ballon de foot, une aspirine ou directement un peu d’argent. Comment ne pas être ému devant un petit bonhomme aux pieds nus et à la frimousse attachante qui aimerait une banane alors que vous venez d’en acheter tout un régime ? Mais est-ce vraiment l’aider que de l’habituer à espérer de l’aide des touristes venus de l’étranger ? Donner un euro à un enfant, c’est un geste qui nous semble dérisoire, mais si chaque jour cet enfant arrive à obtenir cette somme en mendiant aux touristes alors à la fin du mois il aura sans doute gagné plus d’argent que son père ! Le Ambiance africaine.
Travail d’un 7a pour Cathy, Koundou. Ji plus souvent, le résultat est que les gamins arrêtent l’école de plus en plus tôt. Dans notre société, il est interdit de travailler avant 14 ans ; en Afrique et dans les pays encore sous-développés les choses sont différentes et peut-être ne fautil pas chercher à imposer une règle qui nous semble légitime dans notre pays. Pour sortir de la misère, un enfant a le droit de gagner un salaire en travaillant pour cela. Faire des petits cadeaux ne parait vraiment pas une solution durable pour ces pays, en revanche rétribuer un service que vous avez clairement demandé à un enfant l’aidera beaucoup plus à gagner son autonomie et à garder sa fierté qu’il perdrait s’il était obligé de mendier pour survivre. Par contre, si vous apportez dans vos bagages toute une valise de matériel, elle sera la bienvenue mais ce sera à vous de la remettre à la bonne personne : au centre de santé pour des médicaments, au club de foot si c’est un ballon, à l’école s’il s’agit de stylos. Le problème de l’aide humanitaire reste complexe même à votre petite échelle et c’est à vous de vous faire votre opinion, il est impossible de critiquer une personne qui s’implique pour sauver des gens qui le lendemain seraient morts sans cette intervention. Vous ferez de toute façon des centaines d’heureux en offrant vos Cathy dans un 6b+, Koundou. s



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :