Escalade Mag n°10 mars 2007
Escalade Mag n°10 mars 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de mars 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,4 Mo

  • Dans ce numéro : les dentelles de Montmirail.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Ef (r situ-As'ME I/Mille LIllne SiSetietee•iecus N Kamigano No Itadaki 2000 by Baku Yume- on ! « Le sommet des dieux » n’est pas le dernier 9a à la mode, ni un nouveau sommet Himalayen inviolé, c’est une bande dessinée, un manga pour être précis. Il faut même la lire de droite à gauche ! ) éd Dargaud, collection Kana. éd Dargaud, collection Kana. Y..b.41113`.-. Texte : Thibault Meunier Le sommet des dieux BD au sommet Elle est dessinée par JirôTaniguchi à qui l’on doit entre autres : « L’Homme qui marche » et « Quartier Lointain ». L’œuvre originale est de Yumemakura Baku. Vous vous demandez pourquoi ce bédéphile vient vous boursoufler le cortex dans EscaladeMag, si ça se trouve, il n’est même pas grimpeur le bougre ! Grave erreur, cette bande dessinée est justement très proche de l’escalade. Certes, elle s’appuie en détail sur l’histoire de l’Everest, mais elle parle aussi de la passion pour le rocher, pour l’ascension et de ce qui nous pousse à l’engagement. Tout d’abord, la trame de fond est basée sur la question existentielle des alpinistes, de la corde en chanvre à nos jours : Mallory et Irvine ont-ils atteint le sommet de l’Everest en 1924 ? La part historique reste toutes fois en arrièreplan, mais apporte de la crédibilité à la narration et aux scènes de montagne. Vous frémissez d’envie de m’apostropher : c’est plutôt rock & roll, DragonBall sur les pentes himalayennes ! Et la petite Gigi, elle doit galérer sévère avec sa jupette et son baudrier ! Ne soyons pas plus cons que des footeux à la troisième mi-temps, ce manga a de vraies qualités. Il est rare de trouver des dessins qui retranscrivent aussi bien les sensations intérieures de l’escalade. Nous nous retrouvons alors pris à partis dans l’engagement des héros. Mais pourquoi 5 tomes d’histoire, avec des images dedans juste pour parler d’une ascension d’un sommet que nous ne ferons jamais ? Pas de quoi s’exciter la lolotte ! Cette BD renferme en elle toute la passion que nous mettons dans nos envies de vaincre une voie. J’ai retrouvé dans cet ouvrage tout ce qui nous passionne et nous anime dans la grimpe ; de l’éthique et ses controverses, à la passion du rocher et de l’engagement. « Et l’histoire alors ? » Et bien, tout « Et l'histoire alors ? » Et bien, tout commence par la découverte de l'appareil photo de Mallory à Katmandou. Détail insignifiant qui aura son importance. En effet, il pourrait être la preuve irréfutable que Mallory ait foulé ou pas le sommet de l'Everest le 8 juin 1924, soit 29 ans avant Hillary et Norgay (le 29 mai 1953). Compte tenu de la sensibilité de notre éthique, ça déchire grave comme découverte commence par la découverte de l’appareil photo de Mallory à Katmandou. Détail insignifiant qui aura son importance. En effet, il pourrait être la preuve irréfutable que Mallory ait foulé ou pas le sommet de l’Everest le 8 juin 1924, soit 29 ans avant Hillary et Norgay (le 29 mai 1953). Compte tenu de la sensibilité de notre éthique, ça déchire grave comme découverte ! Je vous accorde que les deux premiers Je vous accorde que les deux premiers tomes se perdent un peu dans une histoire policière pas super primordiale, cependant les trois derniers nous plongent sur les pentes de l'Everest et dans l'engagement de son ascension en solitaire et en hivernal. C'est là toute la puissance du dessin japonais qui nous met dans l'angoisse des vents glaciaux, des couloirs de glace à 45 degrés « expos », de l'incertitude... Moment de solitude vécu par tous quand les solutions d'avancement se restreignent, que le demi-tour engage sévère et que des mots lourdingues vous viennent à l'esprit. tomes se perdent un peu dans une histoire policière pas super primordiale, cependant les trois derniers nous plongent sur les pentes de l’Everest et dans l’engagement de son ascension en solitaire et en hivernal. C’est là toute la puissance du dessin japonais qui nous met dans l’angoisse des vents glaciaux, des couloirs de glace à 45 degrés « expos », de l’incertitude... Moment de solitude vécu par tous quand les solutions d’avancement se restreignent, que le demi-tour engage sévère et que des mots lourdingues vous viennent à l’esprit. Cette BD en 5 tomes nous éloigne de Cette BD en 5 tomes nous éloigne de ces trilogies faciles, où la force narrative se dilue au fur et à mesure. Même si les deux premiers tomes ne sont pas aussi intenses que les autres, ils plantent le décor et nous laissent deviner l'engagement futur. À la lecture, j'ai ressenti ce même pincement aux tripes, cette même incertitude que nous retrouvons dans les préparatifs d'une grande voie, d'une « expé », d'une perf. Cette BD est une belle représentation de nos activités, elle vous touche au coeur et ranime vos passions. ces trilogies faciles, où la force narrative se dilue au fur et à mesure. Même si les deux premiers tomes ne sont pas aussi intenses que les autres, ils plantent le décor et nous laissent deviner l’engagement futur. À la lecture, j’ai ressenti ce même pincement aux tripes, cette même incertitude que nous retrouvons dans les préparatifs d’une grande voie, d’une « expé », d’une perf. Cette BD est une belle représentation de nos activités, elle vous touche au cœur et ranime vos passions. (1) En 1999, une expédition américaine a retrouvé (1) En 1999, une expédition américaine a retrouvé le corps congelé de George Mallory à 8290 mètres sur la face nord de l'Everest. Deux expéditions ont suivi en 2004 et 2005, mais aucune d'entre elles n'a permis de retrouver l'un des appareils photos des deux alpinistes. Les chances de pouvoir trouver des preuves concluantes s'amenuisent année après années, et le mystère de s'épaissir chaque jour davantage... le corps congelé de George Mallory à 8290 mètres sur la face nord de l’Everest. Deux expéditions ont suivi en 2004 et 2005, mais aucune d’entre elles n’a permis de retrouver l’un des appareils photos des deux alpinistes. Les chances de pouvoir trouver des preuves concluantes s’amenuisent année après années, et le mystère de s’épaissir chaque jour davantage…
Éconews En plus de proposer un très bon article sur l’Access Fund (association regroupant 1,6 million de grimpeurs luttant pour l’accès et la préservation des sites d’escalade), Zebloc nous informe des restrictions temporaires sur Albarracin, l’un des meilleurs sites de blocs espagnols. Par ailleurs, Manu Voldoire, notre célèbre collaborateur de la rubrique Du Gaz, ne va plus pouvoir grimper sur le rocher au-dessus de chez lui, car le site de la Volpie est interdit (couvaison d’un couple de faucon pèlerin) jusqu’au 9 avril 2007. Le site de Jupille (dans la Creuse) est interdit pour les mêmes raisons, mais jusqu’au 1er juin 2007. Évènement Le Bureau des Moniteurs des Calanques Marseille fêtes ses 10 ans d’existence. À cette occasion sont organisés 4 évènements cette année afin de créer un buzz dans le monde de l’escalade et de démocratiser cette pratique dans une ville à forte population comme Marseille. Au programme, une soirée, un « Challenge Jeunes », un « Events Adultes/Portes ouvertes » et en enfin la Fête de l’escalade, manifestation public en plein air (pour s’initier gratuitement dans une ambiance festive et conviviale) à St Anne dans le 8e. Quant aux 3 premiers évènements, ils auront lieu à la salle La boîte à Grimpe. EscaladeMag est bien entendu partenaire de ces 4 événements. + d’infos : www.bmc-escalade.com Internews Malgré les années qui passent, Ben Moon est toujours au top ! Ainsi, le dernier numéro d’Urban Climber Magazine (magazine branché de la côte Est américaine, dont la société éditrice a d’ailleurs racheté Climbing en janvier) nous montre le mythique grimpeur anglais dans le départ assis de Voyager, bloc en 8B+ qu’il vient d’ouvrir. Direction le blog : www.moonclimbing.com qui présente également la marque du british climbing master. Internews Après avoir gravi Riders in the stormavec les frères Favresse (cf. l’interview de ce numéro), les belges Sean Villanueva et Mike Lecomte sont de retour en Patagonie pour tenter le Fitz Roy par Royal Flush, 950 mètres en 7b, A1. L’ascension est à suivre sur www.climb.be. Éconews Malgré le premier potentiel éolien d’Europe, la Grande-Bretagne est à la traîne pour l’exploitation de cette énergie. Les choses vont visiblement changer en 2007. Avec comme visée, une part de production d’énergie d’origine renouvelable de 20% en 2020 (contre seulement 4% l’an dernier), le gouvernement britannique a donné récemment son accord pour l’installation de 2 parcs éoliens dans l’estuaire de la Tamise, d’une puissance équivalente à un réacteur nucléaire et suffisante pour approvisionner en électricité près d’un million de foyers. Un des deux parcs, London Array, sera le plus grand parc offshore (il se situe à 12 kilomètres des côtes) du monde avec ses 341 éoliennes. Mais le projet est contesté par la puissante association de protection des oiseaux, la Royal Society for the Protection of Birds. Internews Les troisièmes « Nissan Outdoor Games by Columbia » (devinez qui sont les principaux mécènes ?), quatre jours entiers dédiés aux sports outdoor, auront lieu du 28 juin au 1er juillet, dans la célèbre station helvète d’Interlaken. Les meilleurs sportifs mondiaux de VTT, kayak, parapente, Base Jump et d’escalade (sinon, on ne vous en parlerait pas !) seront réunis pour l’occasion. www.outdoorgames.ch Évènement Genèvescalade, unique centre de formation en suisse romande reconnu par la fédération d’escalade suisse, offre depuis plus de 10 ans la possibilité aux jeunes grimpeurs locaux de s’entraîner de façon structurée grâce à un staff de qualité. Ils organisent le Championnat genevois d’escalade le 24 mars 2007 à la Queue d’Arves. Pour l’occasion, EscaladeMag est partenaire de l’événement. + d’infos : www.genevescalade.ch Éconews La revue médicale britannique The Lancet a publié une étude sur le développement pulmonaire des enfants vivant à proximité d’une autoroute ou d’une route à fort trafic. Plus de 3 600 jeunes résidants de Californie du sud ont été suivis pendant huit ans, entre 10 et 18 ans. Leurs fonctions pulmonaires ont été mesurées chaque année. Même lorsque la pollution est faible dans la région, les jeunes qui vivaient à moins de 500 mètres d’une route à fort trafic avaient des « déficits substantiels » dans le développement de leurs fonctions respiratoires par rapport à ceux ayant vécu à plus de 1,5 Km d’une voie présentant le même type de trafic. Source : www.thelancet.com Évènement Une salle d’escalade ambitieuse devrait ouvrir en septembre 2007, dans le sud de la France, non loin de Saint Léger, Buis-les-Baronnies, Venasque… Elle occupera un bâtiment historique de 7 000 m², d’une hauteur de 16 mètres minimum, soit une structure qui pourrait accueillir les championnats et compétitions les plus prestigieuses. + d’infos dans les futurs numéros d’EscaladeMag… Flyer 10,2 mm La corde idéale pour progresser. Une bonne préhension, de la légèreté et toute la technique innovante BEAL. Un condensé de sécurité : force de choc basse, nombre ch tes élevé. riE.1114, 4ç.f,e (AL>



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :