Escalade Mag n°10 mars 2007
Escalade Mag n°10 mars 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de mars 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,4 Mo

  • Dans ce numéro : les dentelles de Montmirail.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
40 or c ou J r - r Texte : Laurence Guyon – Dessin : Marc Vichet Cette rubrique s'adresse aux grimpeurs qui ont découvert récemment l'activité et pratiquent surtout en salle. Pour ceux qui n'ont pas eu encore l'occasion d'aller dehors (ou n'y vont pas assez souvent !), nous abordons les difficultés les plus fréquemment rencontrées lors du passage de l'univers sécurisant de la SAE à celui plus sauvage de la falaise. Comment organiser au mieux vos séances sur le mur pour être immédiatement « opérationnel » sur le rocher et comment gérer vos journées en falaise pour vous faire vraiment plaisir ! Ce mois-ci, nous commençons par un facteur pour le moins limitant : la peur du vol ! ig La peur du VO N4 m Cela ne vous a pas échappé que Sortez Couverts changeait de forme ce mois-ci. Bye-bye Pat ! Celui-ci est rentré à La Palud à moins que cela soit du côté de Villeneuve d’Ascq… C’est Laurence Guyon qui reprend le flambeau et qui s’atèle à la tâche. Après avoir trusté les premières places de Coupes de monde au milieu des années 90, Laurence concentre sa pratique sur les falaises corses où elle vient d’ailleurs de rajouter un 8b+, Amàndula, à son palmarès. C’est vous dire si elle sait de quoi elle cause ! Et elle saura encore mieux vous répondre si vous l’interrogez sur « La question de la foi dans la tétralogie de Blaise Cendrars », c’est le titre de sa thèse en littérature ! SI vous grimpez toulours en moulinette (soit parce que c'est la règle dans la salle que vous fréquentez, soit parce que vous avez pris l'habitude de compter sur votre copain de cordée), c'est d'abord le manque d'expérience qui vous pose problème et explique votre peur (logique) de passer en tête. Il vous faut déjà apprendre à mousquetonner (pour limiter les situations stressantes où vous passez la corde « au taquet » dans la dégaine) et surtout à chuter (sans chercher à vous agripper à la corde ou aux dégaines : chevilles souples, corps bien dans l'axe, regard focalisé sur la zone d'atterrissage).
• Au sol, entraînez-vous à clipper d'une main, quel que soit le sens d'ouverture du mousqueton et automatisez une méthode. Vous devez maîtriser cette phase pour grimper en tête en toute sécurité et être serein.• À la salle, demandez au BE (moniteur) d'organiser une « école de vol » ; et si l'escalade en tête est autorisée, lancez-vous ! Pour faire l'expérience de la chute, choisissez une voie si possible déversante et lâchez-vous volontairement du relais (merci de prévenir avant I). Vous dédramatiserez ainsi cet instant et prendrez confiance (en votre assureur et dans le matériel).• En Falaise, commencez d'abord par des voies bien protégées, plus faciles que ce que vous faites habituellement à la salle. Cherchez à être calmes et toujours bien posés sur les pieds quand vous mousquetonnez. Respirez I Si vous grimpez déjà en tête, peut-être arrivezvous à maîtriser vos émotions dans les voies faciles mais plus du tout quand vous êtes à votre limite. Dans ce cas, la peur du vol est vraiment un frein à la performance : vous ne vous engagez pas au-dessus du point dès que vous rencontrez un pas plus difficile.• Améliores votre niveau physique pour vous donner de la « marge » : faites par exemple des montées dans une voie connue en serrant 3 secondes chaque prise (vous pourrez tenir suffisamment longtemps pour envisager sereinement un mousquetonnage ou réaliser une section dure au-dessus du point, quand ce sera nécessaire : qui peut le plus, peut le moins !).• Recherches les situations limites : habituez-vous, en falaise et en salle (dans des voies bien maîtrisées), à ne clipper le point que lorsque vous l'avez au niveau du bassin. Acceptez de monter au-dessus si cela peut permettre de le faire avec une bonne prise. En falaise, si la voie s'y prête (longue et déversante), sautez le point qui précède le relais.• Joues sur le mental : par la visualisation et l'autosuggestion, changez votre représentation de la chute en quelque chose de fun et multipliez les situations ludiques de rapport au vide (saut à l'élastique, attractions foraines). Le plus souvent possible, imaginezvous serein au-dessus des points, grimpant à votre max, uniquement concentré sur les mouvements à réaliser ; bref, faites de vous un warrior I



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :