Escalade Mag n°10 mars 2007
Escalade Mag n°10 mars 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de mars 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,4 Mo

  • Dans ce numéro : les dentelles de Montmirail.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
enitente ne constitue qu’une petite partie de la San Luis Valley, l’une des plus grandes vallées au monde s’étalant sur près de 13 000 Km 2 au cœur du Colorado. Imprégné de mystères, ce lieu est surtout connu pour ses multiples phénomènes inexpliqués et pour les miracles de la nature qui s’offrent à la contemplation. On y pénètre généralement pour s’ébahir devant les plus hautes dunes d’Amérique du Nord (Great Sand Dunes National Park) plus que pour pratiquer l’escalade ou le bloc. La vallée est une plaine ondulée de montagnes et de collines verdoyantes, où se sont installées de nombreuses fermes. Perdu dans les profondeurs de ces étendus arides, Penitente Canyon apparaît comme un mirage avec ses cerisiers, pins et autres arbres colorés. Ajoutez à cela un rocher fantastique, et vous comprendrez que Penitente est un melting pot de splendeurs, aussi unique par sa qualité que par sa localisation. e nom du canyon vient de la société des « Los Hermanos Penitente », une confrérie catholique très dévote. Au début du 19 e siècle, la communauté espagnole était affublée d’une hiérarchie rigide : au sommet, les nobles Espagnols, suivis des Indiens de « sang pur », les « Pueblos » puis enfin, les « Genizaros », considérés comme des esclaves par le reste de la société. Les Genizaros étaient complètement mis en marge de l’église Catholique qui leur refusait tout sacrement religieux. À défaut d’en avoir, ils ont créé leurs droits, bâti leur propre cheminement au sacré ; c’est ainsi qu’est née la confrérie des Hermanos Penitente. Ils se sont retirés dans une partie peu accessible du canyon pour pouvoir pratiquer sans entraves leur religion. On ressent encore beaucoup leur présence aujourd’hui notamment par la Vierge de Guadeloupe qu’ils ont peint sur un des rochers les plus remarquables du site, surplombant majestueusement le canyon. Au-dessus du dessin, on parvient Au-dessus du dessin, on parvient encore à déchiffrer « consuelo y espiritu » qu'on pourrait traduire par « réconfort et espoir ». Ces quelques mots reflètent bien que ce lieu a inspiré aux Hermanos quand ils s'y sont installés, une atmosphère spirituelle qui perdure aujourd'hui. encore à déchiffrer « consuelo y espiritu » qu’on pourrait traduire par « réconfort et espoir ». Ces quelques mots reflètent bien que ce lieu a inspiré aux Hermanos quand ils s’y sont installés, une atmosphère spirituelle qui perdure aujourd’hui. John Davis contemple la Vierge de Guadeloupe.
I.r.„,...rî.•. 7 -er X y -. Harvey Mitchel dans Sheer Lunacy (6c+). AI



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :