Escalade Mag n°10 mars 2007
Escalade Mag n°10 mars 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de mars 2007

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 9,4 Mo

  • Dans ce numéro : les dentelles de Montmirail.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
faudra être très Il vigilant pour éduquer tous ces nouveaux grimpeurs. 24nterview Nicolas Favresse dans Riders in the storm(20 e longueur, 7c), Patagonie. n’auraient pu être gravies en libre. L’artif’avec usage de pitons est encore courant là-bas, et pourtant c’est très proche de la taille de prises ! À mes yeux, ça n’a pas beaucoup de sens de marteler sur des pitons, puis de les retirer pour que d’autres cordées les remettent ensuite. C’est un problème complexe car une fissure bardée de pitons tous les mètres, c’est esthétiquement horrible ! Il n’est pas évident de savoir quelle éthique adopter afin de préserver le rocher le plus naturel possible. Dépitonner, mettre des plaquettes ou laisser les pitons ? Au Yosemite, j’avais finalement du mal à m’y retrouver au niveau éthique. Tu es aussi sévère sur la taille de prises ? Je suis tout à fait contre. Par principe et pour montrer l’exemple, il ne faudrait pas aller dans des voies taillées, mais ce n’est pas toujours facile. Je comprends que certaines personnes aiment grimper des voies taillées mais il faut plutôt situer le débat sur l’évolution de notre sport et pas seulement autour du plaisir. En taillant, on retire du potentiel pour l’avenir et c’est la notion d’itinéraire qui risque de perdre toute sa valeur. Je reste attaché à l’idée que l’ouvreur se laisse guider par le rocher pour trouver sa ligne. Tes voies préférées ne sont donc pas taillées ? Oui, je pense bien sûr à Realization (9a+), un rocher incroyable dans un cadre d’ampleur. Je ne sais pas si je suis capable de la faire mais j’aimerais bien m’y investir. Sinon, j’ai aussi flashé sur Tennessee (8b), une ligne majeure du Tarn, ou encore Action Directe (9a) au Frankenjura. Mais la voie qui a le plus compté pour moi est celle que j’ai ouverte à Yosemite Falls, L’Appât (12 longueurs, 450m, 8a). Olivier Favresse Cela t’a motivé pour répéter Riders in the stormen Patagonie ? Déjà, c’était un vrai challenge d’escalade libre, un niveau technique difficile. J’ai flashé sur l’ambiance, une paroi avec un rocher magnifique au-dessus de glaciers à perte de vue. J’étais aussi séduit par l’aspect sauvage, une longue approche, des conditions météos aléatoires, la gestion de la bouffe, etc. ! Au Yosemite, tu peux te concentrer à 100% sur l’escalade car les à-côtés sont plutôt confortables. En Patagonie, l’aventure est totale. La passion implique une forme d’égoïsme, est-ce que tu le ressens, notamment auprès de tes proches ? J’ai la chance d’être soutenu par ma famille qui apprécie ce que je fais. Ma copine faisant de l’escalade, elle comprend parfaitement ma passion. Aucun de mes proches ne me fait ressentir que je suis trop impliqué dans l’escalade. Je n’ai donc pas l’impression d’être égoïste. Ils comprennent que je ne peux pas être heureux si je ne grimpe pas suffisamment. D’après ton expérience sur les deux continents, penses-tu comme certains grimpeurs français qu’il est plus facile de vivre de l’escalade aux États-Unis qu’en Europe ? Je pense qu’il s’agit surtout d’une impression. En Europe, on idéalise facilement ce qui passe aux États-Unis, et vice-versa… Oui, il y a beaucoup de compagnies américaines en escalade alors il est logiquement plus facile de se faire sponsoriser ment plus facile de se faire sponsoriser par ces marques là-bas. Mais il ne s'agit souvent que d'une aide matérielle et les meilleurs contrats ne concernent que les meilleurs grimpeurs, comme ici... Aux États-Unis, l'escalade est beaucoup moins connue du grand public qu'en Europe. Là-bas, c'est le 4x4 et le Quad... Pas trop l'escalade ! par ces marques là-bas. Mais il ne s’agit souvent que d’une aide matérielle et les meilleurs contrats ne concernent que les meilleurs grimpeurs, comme ici… Aux États-Unis, l’escalade est beaucoup moins connue du grand public qu’en Europe. Là-bas, c’est le 4x4 et le Quad… Pas trop l’escalade ! Par rapport aux sponsors, es-tu content Par rapport aux sponsors, es-tu content de ta situation ? de ta situation ? Je n’ai pas à me plaindre : je grimpe et Je n'ai pas à me plaindre : je grimpe et vis de mon sport. Je ne suis pas riche et je ne gagne pas autant que si j'avais un vrai boulot mais j'arrive à voyager et à grimper. Je n'ai pas vraiment besoin de plus. S'il y avait plus d'argent, l'évolution de notre sport ne serait pas forcément positive. J'aurais peur qu'il y ait trop de grimpeurs, que les falaises se détériorent plus vite encore à cause de la surfréquentation, qu'il y ait encore plus de taille (il est plus facile de perfer dans des voies taillées) et que la pression sera plus importante sur les meilleurs grimpeurs. Tu gagnes de l'argent, mais tu perds en liberté. J'aurais certainement fait plus de compétition et je ne sais pas si j'aurais été aussi passionné. Je ne voudrais pas avoir la vie d'un tennisman professionnel. Leur pression est beaucoup plus importante. vis de mon sport. Je ne suis pas riche et je ne gagne pas autant que si j’avais un vrai boulot mais j’arrive à voyager et à grimper. Je n’ai pas vraiment besoin de plus. S’il y avait plus d’argent, l’évolution de notre sport ne serait pas forcément positive. J’aurais peur qu’il y ait trop de grimpeurs, que les falaises se détériorent plus vite encore à cause de la surfréquentation, qu’il y ait encore plus de taille (il est plus facile de perfer dans des voies taillées) et que la pression sera plus importante sur les meilleurs grimpeurs. Tu gagnes de l’argent, mais tu perds en liberté. J’aurais certainement fait plus de compétition et je ne sais pas si j’aurais été aussi passionné. Je ne voudrais pas avoir la vie d’un tennisman professionnel. Leur pression est beaucoup plus importante. Et que penses-tu du fait qu’il y ait de Et que penses-tu du fait qu'il y ait de plus en plus de salles, donc de plus en plus de grimpeurs ? plus en plus de salles, donc de plus en plus de grimpeurs ? C’est plutôt chouette de savoir que plus C'est plutôt chouette de savoir que plus de gens connaissent mieux notre sport. L'escalade est une devenue une pratique urbaine en soi, par contre cela engendre des problèmes liés à la surfréquentation en milieux naturels. La transition salle/falaise n'est pas évidente en Belgique car nos falaises sont exigeantes et très techniques ce qui réduit ce phénomène de surfréquentation. Il faudra être très vigilant pour éduquer tous ces nouveaux grimpeurs. Quand tu viens d'une salle, tu n'as a priori aucune idée de l'impact que l'escalade a sur la nature. Les magazines doivent d'ailleurs jouer un rôle dans ce travail pédagogique. de gens connaissent mieux notre sport. L’escalade est une devenue une pratique urbaine en soi, par contre cela engendre des problèmes liés à la surfréquentation en milieux naturels. La transition salle/falaise n’est pas évidente en Belgique car nos falaises sont exigeantes et très techniques ce qui réduit ce phénomène de surfréquentation. Il faudra être très vigilant pour éduquer tous ces nouveaux grimpeurs. Quand tu viens d’une salle, tu n’as a priori aucune idée de l’impact que l’escalade a sur la nature. Les magazines doivent d’ailleurs jouer un rôle dans ce travail pédagogique. Comment envisagerais-tu une vie sans Comment envisagerais-tu une vie sans escalade ? escalade ? (Hésitations…) Il faudrait nécessairement (Hésitations...) Il faudrait nécessairement de l'aventure et de la nature : je me verrais bien voyager à vélo ou en bateau par exemple. Je me vois mal en pro du business bosser 6 jours sur 7, jamais je ne pourrais me convertir à 100% au travail. de l’aventure et de la nature : je me verrais bien voyager à vélo ou en bateau par exemple. Je me vois mal en pro du business bosser 6 jours sur 7, jamais je ne pourrais me convertir à 100% au travail.
:r. 7 (; > ! V Nicolas Favresse dans Toit d’availle (8a), Freyr (Belgique). (offre série limitée*) le ler chausson à la carte à vous de composer 7tger etlb 4.73f414. 11M,r.1.1.111 0 Vibram XS grip Formula rubber Tractor Formulambber Enduro GOMME.PAISSEUR GOMME 3,8 mm 4,5 mm RIGIDITE Vibram XS grip Formulambber Tractor Formulambber Enduro Sur présentation du coupon (ci-dessus) dans votre magasin favori (liste sur www.andrea-boldrini.com), vous pouvez commander sans supplément de prix le modèle Tiger ou Tiger Evo selon les critères qui conviennent le mieux à votre style d'escalade. andrea.a,oictreuit TRADITIONAL DAND MARIE www.andrea-boldrini.com 0 0 3,8 mm 4,5 mm xr r s xs * offre valable jusqu'au 30 Juin 2007



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :