Escalade Mag n°1 sep/oct 2005
Escalade Mag n°1 sep/oct 2005
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de sep/oct 2005

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 9,5 Mo

  • Dans ce numéro : trip espagne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
petites annoncesqlndre A louer vue - 25 mètres dévers - bien équipé - Parti—"- -'que et taquetique - ceritact : 022 -54-225- Victoir locale A• u 6a max -excellent état 7c, licitaire (pas cher) pleine page, 1/2 af ti age en quadri dans le n°2 de ESCALADE — premier et seul magazine totalement gratuit et entièrement dédié à l'escalade...Attention, offre valable jusqu'au 25 octobre 05 Oh00. Tarifs et emplacements contactez notre régie par mail : contact@escalademag.com ou par fax Li•, • au 04 75 53 66 12 A vendre Partenaire de grimpe super pas drôle - tarifs intéressant, à débattre - contact : 023+58- 100=-22 40 Occaz Matelas 2 places pouvant servir de crash pad pour ceux qui grimpent...au rideau I - contact : pas de contact ! A louer Corde en ch cuvée 1955 - en cas de v Aven.• - SI, de Jamaïque - 50m, 2kgumée, mais effets garantis. ; à pu..is à Céuse Occaz Plusieurs blocs flash à Annot et à Fontainebleau, secteur au choix - vraiment cadeau le prix - contact : 047-59-863-53 Recherche Partenaire de grimpe pour sortie falaise et bloc - niveau 9b- en falaise et 10b en bloc - j'ai aussi une voiture, une sportive, je partage les frais d'essence - contact : 999-999-999 ou pm@jmelapete.orgueil Recherche Jeune femme aimant faire de l'etête et en jupe - conta monde•nsion expresse Recherche onceu sponible, sympathique et ayant le budg a• apte pour parution dans magazine gratuit d'escalade — offre valable toute l'année — contact : contact@escalademag.com ou par fax 04 75 53 66 12 Recherche Annonceur disponible, sympathique f le budget adapté pour parution dansrr gratuit di•:calade - offre valable toutE demande à - contact. contact@escalademag.cor fax 04 75 53 66 12
voANù sàïvmï% DIT texte : Cathy JOLIBERT'ECO-aGRI M P E/11•,.., 7 A l’heure où la prise de conscience environnementale se fait de plus en plus forte et pour cause, des termes tels que développement durable et éco-citoyenneté font partis désormais du vocabulaire des politiques, des communautés d’agglomération, des entreprises, des media, de l’éducation, et des citoyens. La définition canonique du développement durable énoncée en 1987 par la Commission Mondiale sur l’Environnement et le Développement (Commission Brundtland) est « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs ». Ce qui permet enfin de mettre en valeur à la fois l’environnement, l’économie viable à long terme, l’équité inter et intra générationnelle et les dimensions sociales et culturelles. Le développement durable s’applique ainsi à trois niveaux : - social comme promouvoir la qualité de vie en termes socio- culturels, l’éducation en général ; - économique par exemple dans une politique de transports visant à réduire le coût énergétique ou encore dans le commerce équitable c’està-dire réduire l’asymétrie des échanges ; - et environnemental où tout le monde aura entendu parler de l’augmentation de l’effet de serre, des problèmes de pollution, des déchets, de l’épuisement des ressources naturelles renouvelables ou non, de la déforestation, de l’érosion des sols et de la biodiversité, de la désertification, de la raréfaction des eaux. Le concept est fondamental mais son application est fastidieuse et longue car il s’agit de transformer les habitudes de chacun. Ainsi, le développement de nos activités et l’escalade en fait partie, a un impact direct sur l’environnement, sa faune et sa flore. Il ne tient qu’aux grimpeurs de respecter cet équilibre fort fragile. Dans un contexte de démocratisation de l’escalade et donc de croissance de ses acteurs, nous avons le devoir de réactualiser notre pratique et nos habitudes. Alors comment ne pas réagir devant certains faits plus ou moins localisés à nos falaises et sites de blocs ? Et surtout que pouvons nous « écogrimpeurs » changer pour aller dans le sens d’une escalade durable ? Lançons le débat et surtout mettons nous au boulot !!! Si on lançait tout de suite un coup de gueule : « Y-en a marre des « spots à caca » ! ». Olfactivement et surtout visuellement, ces endroits mériteraient de disparaître d’un coup de baguette magique ! Alors que faire, lorsque l’envie s’en fait ressentir ? Ne vous retenez pas ! Cela peut-être dangereux pour la santé mais réfléchissez à l’endroit et à la méthode à adopter en fonction des circonstances. Les américains, notamment dans certains Parcs Nationaux comme celui du Yellowstone, ont opté pour le petit sachet hermétique dans lequel il remporte tout ! J’ai bien dit tout ! Ce système parait fastidieux mais reste pourtant le moyen le moins polluant. Une autre méthode, consiste à creuser un peu le sol, déposer sa commission et la recouvrir. Puis utiliser votre « boitadéchets », encore américaine et très répandue sur le Nouveau Continent. Il s’agit de prendre une boîte à café ou autre, pourvu qu’elle soit hermétique et légère, et, y mettre vos papiers, mégots, strap, paquets de gâteaux et autres déchets. Ni vu ni connu plus de détritus ! Le second cri du cœur concernant les déchets laissés au pied des voies et des blocs concerne les mégots de cigarettes, coincés dans une fissure ou disséminés sur le sol : c’est moche et vraiment pas écolo ! Alors faites un effort… Idem pour les bouts de strap qui traînent un peu partout. En effet, suivant la nature des déchets et des conditions environnementales, la décomposition n’est pas le même et peut varier de quelques jours à plusieurs milliers d’années, voici quelques exemples :...suite p42 41



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :