Escalade Mag n°1 sep/oct 2005
Escalade Mag n°1 sep/oct 2005
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de sep/oct 2005

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Press'Evasion

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 9,5 Mo

  • Dans ce numéro : trip espagne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
texte et photo:yves MARIAUD 38, Le pan Vous rêvez de devenir la nouvelle star du petit monde de l’escalade ? D’être le victorieux conquérant des sites de bloc ? Que la presse spécialisée rapporte votre magnificence ? Bref, vous rêvez de progression et vous en avez marre de ramer à votre niveau. Attention, avec beaucoup de motivation et une bonne méthode de travail tout cela pourrait bien devenir réalité. Le bloc c’est un peu un concentré d’escalade : l’effort fourni par le grimpeur est généralement bref, rarement plus de dix mouvements (un mouvement représente un déplacement de main), mais souvent très intense, parfois violent. Pour progresser dans cette discipline il va falloir augmenter votre force pure. Autant dire que vous allez bourriner comme un diable. Il va être nécessaire de vous enfermer deux fois par semaine dans votre salle de pan, et, pas pour rester au comptoir à écouter les histoires délirantes de vos amis Heckel et Jeckel sur fond du dernier album qui fait wizz dans les discothèques. Non, il va falloir forcer comme une mule. Oubliez pour un temps les joyeux drilles du comptoir, entourez vous de trois ou quatre motivés et c’est parti pour une séance qui devrait vous faire sortir les yeux du crâne tellement vous forcez. Il arrive à la fin des années 80 début 90, c’est une véritable révolution de l’entraînement. Il permet d’effectuer des parcours plus longs. Contrairement à une poutre on utilise les pieds sur un pan. Bon nombre de grimpeurs utilisent cet outil pour accéder aux plus hautes marches des podiums ou tout simplement pour progresser.
Marseille 73 Bd de St Marcel 13 011 Marseille (près du centre commercial de la Valentine) Tel : 04 91 - 35 - 25 - 63 Aix-en-Provence 175 rue Bessemer 13 854 Aix-les-Milles Tel 04 - 42 - 39 - 77 - 34 www.salle-grimpencom re séance de pan Elle doit toujours débuter par un échauffement. Cette phase ne doit pas être négligée (une bonne préparation évite les blessures) et doit durer au moins 30 minutes pour être efficace. Une méthode efficace consiste à Tourner sur le pan en s’autorisant toutes les prises, surtout les plus grosses. Evitez les gros blocages, les arquées ou les jetés, il est encore trop tôt pour ces jeux là. N’hésitez pas à varier les inclinaisons afin de chauffer tous les groupes musculaires. Puis, faites quatre séries de quinze mouvements faciles avec un temps de repos de deux à trois minutes entre chaque série. Etirez vous pendant ces repos et profitez en pour vous hydrater. On passe la seconde. La fin de l’échauff’se fera dans des enchaînements plus courts (maximum dix mouvements) légèrement plus intenses mais toujours très loin de votre niveau max.- Exemple cinq blocs faciles avec une à deux minutes de repos entre chaque montée. A présent on peut considérer que vous êtes chaud. On passe la troisième. Réalisez cinq blocs avec deux minutes de repos entre chaque montée (n’oubliez pas l’hydratation) dans des passages plus durs,juste un degré en dessous de vos limites. Tout c’est bien passé ? Aucune douleur ne se fait ressentir et vous vous sentez d’attaque pour le commencement des hostilités ? Alors on passe la quatrième et on monte dans les tours : c’est le même tarif en plus dur, toujours cinq passages à réaliser avec le même temps de repos Salles d'escalade mais cette fois-ci dans des blocs dans lesquels vous vous donnez à 200% pour atteindre le bac final. Imposez vous quatre ou cinq essais par bloc. Sortir la moitié des blocs est déjà très bien. Par contre si vous les enchaînez tous c’est qu’ils n’étaient pas assez durs. Trouvez en d’autres ou inventez des passages avec vos camarades de jeu et acharnez vous à trouver les mouvements les plus aléatoires, les plus difficiles à enchaîner. Avant de passer la cinquième, accordez vous un bon quart d’heure de repos pendant lequel (je ne le dirai jamais assez) vous retrouvez votre bouteille d’eau et étirez vous les membres supérieurs car ceux-ci vont être sollicités. Profiter de la fin de séance pour travailler vos points faibles. Imposez vous les prises les plus petites pour les pieds pour parfaire votre technique de placement. Allez dans du devers pour renforcer votre gainage et taquinez du jeté pour travailler votre synchronisation… Après ce dur labeur, et avant de rejoindre Heckel et Jeckel au comptoir, il serait bon de tourner sur les grosses prises dans le but de détendre vos biceps, votre dos et vos épaules. Et pourquoi pas vous étirez une dizaine de minutes, en préambule à une séance complète une heure après l’effort, ce n’est pas un luxe, et ça vous évitera les courbatures du lendemain. Pour finir de vous détendre, rien de tel que de prêter l’oreille des récits rocambolesques de l’équipe du comptoir. Et qui sait, la prochaine fois c’est peut-être vous qui raconterez vos prouesses techniques dans les blocs ? 39



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :