Époque Times Montréal n°348 21 jan 2013
Époque Times Montréal n°348 21 jan 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°348 de 21 jan 2013

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : La Grande Époque Inc.

  • Format : (279 x 559) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : la Birmanie serait maintenant plus libre que la Chine.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Santé 21 janvier au 3 février 2013 ÉpoqueTimes Nutrition et mise en forme Les crampes aux jambes peuvent faire hurler de douleur D r W. Gifford-Jones Rick Burkholder, l’entraîneur athlétique des Eagles aux États-Unis, a un moyen secret pour que ses joueurs n’aient pas de crampes : le jus de cornichons ! L’avantage de ce condiment remonte à l’Antiquité. Les cornichons sont mentionnés deux fois dans la Bible, l’histoire retiendra leur utilisation en Asie, en Égypte et en Grèce. Les cornichons ont été apportés en Amérique par Christophe Colombet ont été cultivés en Haïti. Les présidents américains George Washington et Thomas Jefferson étaient de grands amateurs de cornichons. Ce qui a déclenché mon intérêt pour les jus de cornichons est un rapport publié par Medicine and Science in Sports and Exercise (ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19997012). Des chercheurs de l’Université Brigham Young ont demandé à des étudiants bénévoles de faire du sport. Ils leur ont ensuite administré un léger courant électrique pour induire une crampe musculaire. À ce moment-là, on leur a dit de boire de l’eau ou du jus de cornichons. Le résultat ? Le jus de cornichons a soulagé la crampe plus rapidement, avec un taux estimé à 40%. Les chercheurs ont conclu que le vinaigre pur pourrait avoir le même effet que le jus de cornichons. Les producteurs de cornichons au vinaigre étaient en extase face à ces résultats. En fait, une des sociétés, flairant là une bonne occasion pour faire des affaires, a créé une boisson pour sportifs qui soulage les crampes aux jambes provoquées par un exercice intense. Qu’est-ce que le jus de cornichons contient de si particulier ? Cette recherche m’a rappelé un épisode qui est survenu alors que je travaillais comme chirurgien sur un navire il y a de nombreuses années. Après quelques jours en mer, j’ai reçu un appel urgent pour aller à la salle des machines. J’ai trouvé un homme grand et musclé, allongé sur le sol, hurlant de douleur. Il aurait dû prendre des comprimés de sel régulièrement comme tous ceux qui travaillent dans la salle des machines, chaude et humide, mais avait omis de le faire. Il y a peu de risque qu’il l’oublie la prochaine fois ! Certains chercheurs ont remis en question la théorie disant que le manque de sel provoque des crampes dans les jambes. Il est possible que d’autres facteurs interviennent également dans le déclenchement des crampes dans les jambes. Cependant, quiconque aurait été témoin d’un mécanicien de la marine, dur à cuire, se tordant de douleur et revenant rapidement à la normale en prenant simplement du sel ne pourrait qu’être impressionné. L’exercice physique, par temps chaud, provoque une transpiration excessive avec une perte de sel, produisant des crampes musculaires et une déshydratation. Lorsque vous transpirez, vous perdez du sel et des électrolytes. Les cellules du corps maintiennent la tension des membranes cellulaires grâce aux électrolytes. Cela permet à des impulsions électriques de se transmettre de cellule en cellule. Le jus de cornichons contient une grande quantité de sel ainsi que d’autres électrolytes. Toutefois, ce n’est pas seulement les mécaniciens de la marine et les stars du football qui souffrent de crampes dans les jambes. Certaines personnes se plaignent de douleur nocturne, appelée « syndrome des jambes sans repos ». Si les bilans sanguins indiquent que l’anémie est présente, le fer par voie orale peut être utile. Dans d’autres cas, ce symptôme gênant peut être amélioré par le magnésium. La plupart des Occidentaux manquent de ce minéral, connu comme myorelaxant naturel. Il y a quelques années, un joueur de tennis âgé de 80 ans a dû arrêter de jouer à cause de douleur dans les jambes. Son problème provenait d’une claudication intermittente, qui provoquait un manque d’apport d’oxygène aux jambes. Quelques mois plus tard, il a lu un article que j’avais écrit sur le sujet disant que la vitamine E pouvait traiter ce problème. Il a commencé à prendre quotidiennement 1200 UI de vitamine E naturelle ; deux mois plus tard, il était de retour sur les courts de tennis. La vitamine E a récemment reçu une mauvaise presse de la part de chercheurs qui ont rétrogradé son utilisation dans la prévention des maladies cardiaques, mais je préfère les faits aux grandes études statistiques qui ne parviennent pas à raconter toute l’histoire. Par exemple, il est un fait scientifique que si les rats reçoivent de la vitamine E, ils peuvent courir plus longtemps sur un tapis roulant que ceux qui n’en reçoivent pas. C’est parce que la vitamine E augmente le pouvoir oxyphorique du sang. Plus je pratique la médecine, plus je me rends compte que les traitements au jus de cornichons ou autres remèdes naturels sont, pour la plupart, plus fiables et souvent plus efficaces que les médicaments sur ordonnance. Ma règle est : les essayer en premier ne peut pas nuire. D R Gifford-Jones est chroniqueur spécialisé en médecine. Il dispose d’un cabinet médical privé à Toronto. Son site est DocGiff.com. Il peut être contacté à Info@docgiff.com Les crampes dans les jambes peuvent interférer avec les performances sportives. Cet article donne une solution à ce problème invalidant. Hamish Blair/Getty Images Autres approches Respirer avec le diaphragme Tysan Lerner Époque Times Lorsque nous respirons, il est important d’utiliser principalement le diaphragme pour faire entrer l’air. Les autres muscles, comme les muscles de la cage thoracique, travaillent pour aider le diaphragme. Cependant, beaucoup de gens n’utilisent plus ce muscle pour respirer. Vous savez que vous respirez avec votre diaphragme lorsque votre abdomen, par opposition à la poitrine, se gonfle. Si vous ne respirez pas correctement, vous ne serez pas en mesure d’obtenir un ventre plat et solide, vous aurez du mal à gérer le stress ou la douleur et vous risquez d’avoir mal au dos et aux hanches, et votre cœur aussi sera affaibli. En respirant avec le diaphragme, vous apprendrez à vous connecter à vos muscles abdominaux profonds, les abdominaux transversaux. Ils sont littéralement chargés de retenir vos intestins, de soutenir votre colonne vertébrale et d’aplatir votre ventre. S’ils ne sont pas solides et fonctionnels, il est très facile de souffrir de douleurs au dos et aux hanches. Quand vous inspirez, gonflez votre ventre comme s’il s’agissait d’un ballon. Essayez de ne pas utiliser les muscles de la poitrine. En expirant, diriger votre nombril vers votre colonne vertébrale. Expirez jusqu’à ce que tout l’air soit sorti de votre corps. À la fin de l’expiration, vous devriez sentir un resserrement des muscles de l’abdomen. Une fois que vous êtes habitué à respirer de la sorte, essayez les exercices suivants : L’ascenseur Inspirez et faites sortir votre nombril. En expirant, rentrer votre nombril. Imaginez un ascenseur en déplacement entre votre nombril et votre colonne vertébrale. Faites ceci six fois en faisant une pause entre chaque respiration. Répétez dix fois, trois fois par jour. Respirer à quatre pattes Placez-vous à quatre pattes. Gardez vos mains en ligne avec vos épaules, et vos genoux en ligne avec vos hanches. Gardez votre colonne vertébrale en position neutre. Inspirez et gonflez votre ventre vers le sol en activant votre diaphragme. Retenez votre souffle et collez votre nombril à votre colonne vertébrale, poussant tous vos organes vers le haut en activant vos abdominaux transversaux. Soulevez votre plancher pelvien en utilisant les muscles qui vous empêchent d’aller aux toilettes. Expirez vigoureusement pour sortir votre nombril sans arrondir le dos. Répéter six à dix fois. Avantage La tension met notre corps dans un état de fuite ou lutte. Notre système nerveux est énervé et notre corps libère l’hormone cortisol. Quand le cortisol est libéré, notre métabolisme ralentit ce qui favorise la prise de poids. Respirer profondément a un effet relaxant sur notre corps. Il est très difficile, voire impossible, de maintenir un état de stress élevé quand on respire profondément. C’est comme si respirer profondément et lentement apaise le système nerveux. Lorsque le système nerveux est calme, le taux de cortisol va baisser et le métabolisme va commencer à se comporter normalement, aidant au maintien de la stabilité du poids et d’une bonne santé en général. Lorsque vous inspirez, vous devez gonfler votre ventre. Henry Chan/Epoque Times
ÉpoqueTimes 21 janvier au 3 février 2013 Enviro - science 9 Eco Surfboard/Facebook Jairo Lumertz et Caroline Scorsin, les initiateurs du projet « planches de surf écologiques », sur une plage, leur invention en main, Rio de Janeiro, 9 novembre 2012. Eco Surfboard/Facebook Jairo Lumertz (à droite), l’inventeur des planches de surf écologiques, à l’école municipale de la station balnéaire de Bertioga, São Paulo, le 22 novembre 2012, après avoir exposé son invention. Aider l’environnement grâce au surf Ticiane Rossi Époque Times ITATIBA, Brésil – Voilà près de cinq ans que le surfeur brésilien Jairo Lumertz a eu l’idée de joindre ses deux passions, le surf et l’écologie, en créant des planches de surf fabriquées à partir de bouteilles en plastique. Le surfeur de 39 ans voyage désormais de plage en plage avec sa compagne, Caroline Scorsin, pour promouvoir son invention et aider les enfants à apprendre le surf. Au passage, il leur enseigne à réduire leurs déchets. Les « planches de surf écologiques » de Lumertz, développées pour la première fois en 2007, se composent de bouteilles soutenues par des tubes en PVC et de la colle. Les bouteilles sont traitées avec de la glace sèche pour les rendre plus fortes et aptes à flotter. Une planche standard est constituée de 41 bouteilles, une planche de surf à pagaie nécessite 73 bouteilles. « Une planche de surf commune en magasin coûte au moins 1900 $ et peut atteindre les 5000 $. Une planche de bouteilles en plastique coûte seulement 100 $ », explique Scorsin. Décidés à promouvoir leurs planches de surf écologiques plus sérieusement, le couple a lancé un projet en août dernier avec la devise : « Un pour tous et tous pour un monde meilleur. » Ils ont donc commencé à sillonner les écoles pour donner des conférences sur le surf et l’environnement, et pour exposer leurs planches si originales. Ils ont jusqu’à maintenant tenu 44 conférences en l’espace de 45 jours et informé plus de 5000 enfants sur les côtes sud et sud-est du Brésil. « Travailler avec des enfants est merveilleux. La reconnaissance des enfants est de 100%. Nous voulons continuer », explique Caroline. Bien que le couple ait reçu des fonds auprès des municipalités et des entreprises pour le projet, la principale source de financement vient d’eux-mêmes. Ils espèrent fonder une ONG et étendre le projet au nord-est du Brésil l’année prochaine. Caroline Scorsin rappelle que ce travail bénévole n’a aucun but lucratif. Il s’agit de faire prendre conscience à un plus grand nombre d’enfants de l’importance de l’environnement et du pouvoir du recyclage. « Sur certaines plages où nous surfons, nous atterrissons sur des déchets au lieu d’atterrir sur du sable. C’est triste de savoir que nous avons pied dans une poubelle », dit-elle. « Plus les gens s’impliqueront dans l’utilisation de la planche de surf écologique, plus nous nettoierons la planète. » Passer du temps en pleine nature favorise la créativité Sally Appert Époque Times Si vous voulez améliorer votre pensée créatrice, il pourrait être utile de partir en randonnée. Des chercheurs de l’Université de l’Utah et de l’Université du Kansas ont découvert que les gens obtenaient 50% de plus sur un test de créativité après une randonnée dans le désert pendant quatre jours sans téléphone portable ou autre appareil électronique. « C’est une façon de montrer que l’interaction avec la nature a des avantages réels et mesurables pour une résolution créative de problèmes qui n’avait pas été vraiment démontrée auparavant », a déclaré le coauteur David Strayer dans un communiqué de presse. « Il fournit une justification pour tenter de comprendre les façons saines d’interagir dans le monde, et que de rester devant un ordinateur 24 heures d’affilée, 7 jours par semaine, peut avoir un impact évitable en faisant une randonnée dans la nature. » Les 56 participants à l’étude sont partis faire une randonnée au cours de laquelle aucun appareil électronique n’a été autorisé. Parmi eux, 24 ont passé le test de créativité avant de commencer leur voyage et 32 ont été testés durant le voyage au bout de quatre jours de randonnée. Le test de créativité consiste à répondre à des questions d’associations de mots. En moyenne, ceux qui ont passé le test après une randonnée ont répondu à 6,08 des 10 questions correctement, tandis que ceux qui n’avaient pas encore fait le parcours ont répondu à seulement 4,14 des questions correctement. Les résultats n’ont pas clairement précisé si les randonneurs ont bénéficié d’une exposition à la nature, d’une pause de la technologie ou des deux. De nombreuses études ont démontré les avantages d’être dans la nature, il se pourrait que l’environnement extérieur ait eu un effet bénéfique. La partie du cerveau utilisée pour la pensée créatrice se fatigue par son usage multiple du fait de la technologie. Des vacances loin des ordinateurs et des téléphones pourraient juste être ce dont les participants avaient besoin. « Notre société moderne est remplie d’évènements soudains (des alarmes, des avertisseurs, des téléphones qui sonnent, des sirènes, la télévision, etc.) qui détournent l’attention », expliquent les chercheurs. « En revanche, les milieux dans la nature sont Christof Stache/AFP/Getty Images Les randonneurs apprécieront la vue de la montagne Wendelstein, dans les Alpes au sud de l’Allemagne. associés à la douceur et à la fascination douce, permettant au système attentionnel superviseur de se reconstituer. » La recherche a été publiée dans la revue Plos One le 12 décembre dernier. Mieux comprendre le vieillissement des étoiles Héloïse Roc Époque Times Des astronomes viennent de faire une découverte exceptionnelle : l’âge avancé des étoiles dans le ciel n’est plus un obstacle, car les amas globulaires se révèlent être toujours jeunes. Ils ont utilisé le télescope spatial Hubble de la NASA/ESA (Administration nationale de l’aéronautique et de l’espace et l’Agence spatiale européenne) et ont publié leurs résultats dans la revue scientifique Nature. Les amas globulaires sont des réunions sphériques d’étoiles, étroitement liées les unes aux autres de par leur gravité mutuelle. Ils existent aux premières années de l’Univers, âgés de 12 à 13 milliards d’années, le big bang ayant eu lieu il y a 13,7 milliards d’années. La Voie lactée contient environ 150 amas globulaires ; beaucoup d’étoiles sont les plus vieilles de la galaxie. C’est dans ces grappes d’un lointain passé qu’ils ont remarqué que certains de ces groupes sont encore très jeunes. Des groupes d’étoiles évoluent plus rapidement Le professeur Ferraro, de l’Université de Bologne en Italie, déclare : « Bien que ces grappes se soient formées il y a plusieurs milliards d’années, nous nous sommes demandés si elles avaient toutes vieilli au même rythme. En étudiant la composition d’un type d’étoile bleue présente dans les grappes, nous avons constaté que certains groupes avaient évolué beaucoup plus rapidement tout au long de leur vie et nous avons développé un moyen de mesurer le taux de vieillissement. » Les grappes d’étoiles se forment dans un court laps de temps, ce qui signifie que toutes les étoiles en leur sein ont tendance à avoir à peu près le même âge. Ainsi, les étoiles brillantes, lumineuses et massives brûlent leur carburant très rapidement. De ce fait, les amas globulaires sont vieux et ne devraient recevoir que des étoiles de faible masse. Cependant, dans certaines conditions, les étoiles peuvent recevoir un nouvel élan de vie, grâce à un excédent de carburant qui les gonfle et les illumine considérablement. Ce phénomène se produit lorsque deux étoiles sont proches et fusionnent ou entrent en collision. On appelle ces étoiles revigorées des traînards bleus, en raison de leur couleur et de leur évolution plus lente que celles des étoiles voisines. Ces étoiles très spéciales, à cause de leur forte masse et de leur luminosité, ont été au centre de cette étude. Comprendre le processus de vieillissement des étoiles Afin de mieux comprendre le vieillissement des amas globulaires, l’équipe du professeur Ferraro a cartographié l’emplacement des traînards bleus dans 21 amas globulaires. Ils ont alors constaté que quelques grappes sont apparues jeunes, parsemées de traînards bleus, alors que d’autres groupes, d’un aspect plus âgé, possédaient des traînards bleus réunis en leur centre. Un troisième groupe d’amas était dans un processus de vieillissement, les étoiles les plus proches du centre se déplaçaient vers l’intérieur. Ce groupe d’observation contenait également des étoiles vieillissantes plus éloignées, qui semblaient sombrer progressivement vers le centre. Le professeur Barbara Lanzoni, coauteure de l’étude, a déclaré : « Étant donné que ces groupes ont tous été formés à peu près à la même époque, on constate de grandes différences en ce qui concerne la vitesse d’évolution d’un groupe à l’autre. Nous pensons que, pour les amas à vieillissement rapide, le processus de sédimentation peut être abouti en quelques centaines de millions d’années, Étoile dans la nébuleuse d’Orion alors qu’il faudrait attendre plusieurs fois l’âge actuel de l’Univers pour les amas à vieillissement plus lent. » Du fait que les plus lourdes étoiles d’une grappe sont attirées vers le centre, la grappe doit supporter un phénomène d’effondrement du noyau et le centre des grappes devient dense. Toutefois, la vitesse à laquelle ces phénomènes se sont produits n’est pas connue jusqu’à présent. Cette étude fournit la première preuve empirique d’âges différents obtenus dans des amas globulaires. Wikipédia



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :