Époque Times Montréal n°344 12 nov 2012
Époque Times Montréal n°344 12 nov 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°344 de 12 nov 2012

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : La Grande Époque Inc.

  • Format : (279 x 559) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 4,3 Mo

  • Dans ce numéro : Congrès du Parti communiste chinois... formalité rituelle d'une société secrète.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Science Les charges fantômes Nathalie Dieul Époque Times Plus les années passent, plus nous possédons d’appareils électriques en tout genre. Ceux-ci, même éteints, continuent à consommer de l’électricité. C’est ce qu’on appelle « les charges fantômes », qui peuvent atteindre jusqu’à 10% de notre consommation d’électricité. Même si l’électricité utilisée par chaque appareil en mode veille est faible, leur consommation est permanente et est multipliée par de nombreux appareils, ce qui alourdit notre facture d’électricité. Pourtant, quelques mesures simples peuvent réduire une grande partie du coût, sans pour autant nous priver de l’usage de ces appareils. En moyenne, 40% de l’électricité consommée par les appareils électriques sert à les alimenter en mode veille. Les charges les plus importantes L’idéal est de mesurer les charges fantômes de chaque appareil de votre maison pour savoir vraiment ce qu’il en est. Un simple wattmètre acheté en quincaillerie vous permettra de faire un bilan de vos appareils électriques. Les charges fantômes de deux fours à micro-ondes ne sont pas les mêmes par exemple. En règle générale, un appareil plus récent aura moins de charges fantômes qu’un appareil plus ancien. L’exercice de vérifier la consommation de chacun de vos appareils vous permettra de faire un bilan et vous risquez d’avoir des surprises. Le téléviseur et l’ordinateur sont les champions des charges fantômes. Au Québec, 98% des ménages possèdent au moins une télévision, souvent même deux. Elle est utilisée en moyenne de deux à trois heures par jour, pourtant elle continue à consommer de l’électricité en permanence quand elle est en mode veille. Les appareils reliés à la télévision, comme le lecteur DVD et le récepteur satellite, comportent aussi d’importantes charges fantômes. L’ordinateur est en général l’équipement de bureau qui a le plus de charges fantômes, qu’il soit portable ou pas. En Selon une nouvelle étude américanonépalaise, les tigres du parc national de Chitwan et de ses environs, au Népal, deviennent actifs durant la nuit, pouvant ainsi partager le territoire avec les humains. La population de tigres sauvages mondiale a chuté de 97% au cours du siècle dernier. Elle se limite donc désormais à environ 3000 sujets, dont la plupart vivent dans des zones restreintes à partager avec les humains. « Alors que notre planète devient de plus en plus étroite, nous devons trouver des solutions créatives qui tiennent compte à la fois de l’homme et de la nature », a déclaré le chef d’équipe de recherche Jianguo Liu à la Michigan State University (MSU) dans un communiqué. « Le développement durable ne peut être atteint que si nous avons une bonne compréhension des liens complexes entre ces deux mondes. » « Nous avons trouvé au Népal un phénomène des plus intéressants, assurant une possible coexistence entre les humains et la nature. » Utilisant des caméras de détection de mouvement, les scientifiques ont étudié les 121 tigres vivant dans le parc et les humains utilisant les sentiers pour accéder à des ressources comme le bois. Ici, les routes sont surveillées par des soldats pour empêcher le braconnage. L’analyse des images a montré que les humains et les tigres suivaient les mêmes voies, mais à des moments différents, les tigres les empruntant généralement la nuit, au moment où l’homme a tendance à éviter la forêt. À Chitwan, il y a beaucoup de nourriture pour les tigres et le braconnage des félins ou de leurs proies est assez faible. Malgré un nombre croissant de personnes dans la région, la population de tigres semble être stable. « Si nous fonctionnons selon la sagesse traditionnelle considérant que les tigres ne peuvent survivre qu’avec un particulier, les soi-disant économiseurs d’écrans ne baissent en rien la consommation d’énergie. Le mieux est d’utiliser le mode « veille prolongée » ou encore de l’éteindre complètement lorsqu’on ne s’en sert pas. Les appareils qui valent la peine d’être débranchés Certains appareils consomment plus d’énergie dans une année en mode veille que par leur fonctionnement. C’est le cas par exemple de la brosse à dents électrique : si on ne la débranche pas, 98,9% de sa consommation correspond à des charges fantômes ! Sa consommation a beau être très faible par rapport à d’autres appareils, mieux vaut quand même de la débrancher. Le four à micro-ondes est utilisé en moyenne de 16 à 30 minutes par semaine dans les foyers québécois. Sa consommation utile correspond à près de 44% de sa consommation totale : les 56% qui restent sont répartis entre les charges fantômes et des fonctions annexes comme l’horloge. Les chargeurs de piles, les chargeurs de cellulaires et autres, continuent eux aussi à consommer de l’énergie lorsque les appareils sont chargés. Les débrancher évite non seulement cette consommation, mais leur assurera une durée de vie plus longue, ce qui s’applique également pour tous les appareils que l’on débranche au lieu de les laisser en veille. Les solutions 1. La mesure la plus simple ne coûte rien et assure d’éviter 100% des charges fantômes : il s’agit tout simplement de débrancher les appareils. Elle est à préconiser pour tous les appareils dont on ne se sert pas souvent, ils sont souvent ceux pour lesquels on paie plus d’électricité par année pour les charges fantômes que pour leur fonctionnement. 2. D’autres mesures simples et peu dispendieuses vous aideront à lutter contre les charges fantômes. Si elles nécessitent l’achat d’une prise avec interrupteur, d’une prise avec minuterie ou d’une barre d’alimentation (intelligente ou pas), le coût espace qui leur est totalement dédié, il y aura toujours des conflits », a déclaré le chercheur Neil Carter, également à la MSU, dans un communiqué. « Les tigres doivent utiliser le même espace que les gens dans le cadre d’une solution viable à long terme. » « Ce que nous apprenons à Chitwan, d’achat de cet équipement supplémentaire sera rentabilisé en quelques mois ou en quelques années tout au plus. On peut relier les appareils à une prise avec interrupteur pour en faciliter l’accès si la prise est difficilement accessible, ou encore si on utilise l’appareil fréquemment et qu’il est difficile de le débrancher à chaque fois. On peut choisir un interrupteur à pied pour un meilleur confort d’utilisation. 3. Selon les cas et l’utilisation, relier certains appareils à une prise avec minuterie peut être pratique. Toutefois, les minuteries qui programment l’allumage comportent souvent elles aussi de faibles charges fantômes, ce qui n’en fait pas toujours une si bonne solution. 4. Dans le bureau, le salon ou la cuisine, aux endroits où il y a beaucoup d’appareils comportant des charges fantômes, la meilleure solution consiste à les brancher sur une barre d’alimentation disposant d’un interrupteur. Cette solution peu dispendieuse permet de couper les charges fantômes de plusieurs appareils à la fois, qu’on utilise souvent simultanément : par exemple, la télévision, le lecteur DVD et le récepteur satellite 12 au 25 novembre 2012 ÉpoqueTimes Brancher plusieurs appareils sur une barre d’alimentation permet d’éviter les charges fantômes d’autant d’appareils dès que l’on éteint cette barre d’alimentation. c’est qu’ils semblent s’être adaptés pour que tout fonctionne », a-t-il ajouté. Les tigres sont normalement actifs à tout moment de la journée mais, à Chitwan, ils sont devenus nocturnes. Un compromis semble donc possible : les tigres peuvent être protégés et les gens peuvent continuer à utiliser la dans le salon. 5. Dans la cuisine, si vous n’utilisez pas en même temps le four à micro-ondes, le grillepain, la cafetière électrique et la bouilloire électrique, vous pouvez les brancher sur une barre d’alimentation multi-interrupteurs, qui vous permettra d’allumer et d’éteindre facilement les appareils individuellement. 6. Les barres d’alimentation intelligentes, quant à elles, sont faites pour les personnes qui ne veulent pas beaucoup changer leurs habitudes. Elles sont conçues pour les systèmes de télévision et d’informatique. Il faut brancher l’appareil principal, télévision ou ordinateur, dans la prise principale et tous les autres appareils annexes (comme les enceintes et l’imprimante qui sont reliées à l’ordinateur) dans les autres prises. Lorsque l’appareil principal est éteint, les autres appareils sont eux aussi éteints automatiquement. Cette solution ne réduit les charges fantômes que jusqu’à 70%, et ne coupe pas les charges fantômes de l’appareil principal. 7. Une autre solution s’offre pour les appareils à batteries qui peuvent se recharger par des câbles USB : les brancher sur une station de charge USB. Celle-ci s’éteint automatiquement lorsque les batteries de l’appareil à charger sont pleines. Toutefois, l’achat d’une station de charge USB est plus cher que les autres solutions, il faut donc plusieurs années avant que cela devienne rentable. La solution des paresseux Pour ceux qui veulent en faire plus et pour ceux qui ont du mal à prendre l’habitude d’éteindre ou de débrancher leurs appareils électriques, le programme Energy Star, administré par Ressources naturelles Canada, permet d’identifier les produits les plus écoénergétiques sur le marché. Ils ne sont généralement pas plus chers que d’autres produits équivalents et ils offrent les mêmes fonctions avec une consommation d’énergie réduite de 50 à 70%. Ils comportent aussi beaucoup moins de charges fantômes. Il suffit donc de les privilégier chaque fois que vous achetez un nouvel appareil électrique. Source : http://www.ecohabitation.com/guide/fiches/charges-fantomeslutter-contre-consommationelectrique-invisible Les tigres coexistent avec les hommes en devenant nocturnes Cassie Ryan Époque Times Photographie nocturne d’un tigre dans la forêt nationale de Chitwan au Népal Nathalie Dieul forêt. « Si c’est le cas, alors cela peut se produire dans d’autres lieux, l’avenir des tigres devient alors beaucoup plus prometteur. » La recherche a été publiée récemment dans les Proceedings of the National Academy of Sciences. Centre d’Intégration de Systèmes et de la durabilité, Michigan State University
ÉpoqueTimes 12 au 25 novembre 2012 Emplacements des présentoirs• Café Dépôt, 150 Ste-Catherine Ouest, complexe Desjardins• Palais de justice• La tour Radio-Canada• Galerie du Parc, 3575 Parc• Métro McGill, sortie 20/20• Marché Tau, 4238 Saint-Denis• Édifi ce Balfour, 3575 St-Laurent• Centre de commerce mondial• Édifi ce Berman, 4040 St-Laurent• Le Commensal, 1204 McGill College• Jean Coutu, Mont-Royal coin Berri• Omer De Serres, 334 St-Catherine est• Second Cup et Café Dépôt, Place Dupuis• Guy-Favreau Y Centre, 200 boul. René-Lévèsque ouest• Terra verde, 159 Saint Antoine ouest, Palais des Congres• Pâtisserie St-Louis de France, 3575 Berri Métro Sherbrooke• Café étudiant de L’Institut d’Hôtellerie, Métro Sherbrooke• Second Cup, au coin des rues McGill et Président-Kennedy Nouvelle session de cours personnalisés de Ballet contemporain et de Santé pour le dos Me Daniel Caisse AVOCATS -LAWYERS Depuis 1983 Tél.:514 288-2250 Courrielinfo@danielcaisseavocats.ca 4, rue Notre-Dame Est,suite 601, Montréal, QC H2Y 1B8 11• Café Suprême, Place Bonaventure, 800 rue de la Gauchetière• Café Panfi ore, 1080 Beaver Hall, coin Belmont, Métro Square-Victoria• Vieux Duluth express, 800 rue de la Gauchetière, Métro Bonaventure• Jardin du Plateau, 933 Mont-Royal est• Boulangerie Premiere Moisson 860 Mont-Royal est• Bibliothèque Mont-Royal, 465 Mont-Royal est• Bibliotheque Mile End, 5434 av.du Parc• Banque Laurentienne, 1100 Mont-Royal est• YMCA, 5550 av. du Parc• YMCA, 1440 rue Stanley 5 e étage• Caisse populaire, 1145 Bernard ouest• Bibliothèque publique d’Outremont, 41 St-Just Ave.• Banque Laurentienne, 1447 av. Van Horne• Clinique Medical Plateau Mont-Royal, 1374 Mont-Royal est, suite 103• Société de développement de Montréal, 330 rue Champs de Mars

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10-11 12


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :