Époque Times Montréal n°326 5 mar 2012
Époque Times Montréal n°326 5 mar 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°326 de 5 mar 2012

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : La Grande Époque Inc.

  • Format : (279 x 559) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : les Clinton pèsent dans le dossier de l'oléoduc Keystone XL.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 International Un rapport publié la semaine dernière indique que la corruption est endémique en Grèce dans les secteurs des affaires, de la politique et des médias, et qu’elle pourrait nuire à la relance à long terme en dépit de l’aide financière de 170 milliards de la zone euro. L’organisation anticorruption Transparency International (TI) a publié les résultats de son étude sur la Grèce le 29 février. « Nous connaissons tous la crise de l’endettement, mais la Grèce souffre également d’une crise des valeurs », a déclaré Costas Bakouris, responsable de la Grèce chez TI. « [La Grèce] a les bonnes lois en place, mais elle fait très peu pour les appliquer. La loi est violée, l’illégal est légalisé et les engagements internationaux de lutte contre la corruption sont ignorés », a-t-il ajouté. Les bureaucrates et les entreprises grecques ne font pas un effort pour endiguer la corruption, au contraire ils la pratiquent, avance TI. Bien que le pays possède plusieurs lois anticorruption, elles sont souvent ignorées et rarement appliquées. « Les lois sont là et les institutions ont déjà du mordant – elles ont juste besoin de Le régime nord-coréen a promis de désactiver le réacteur de 5 mégawatts de la centrale de même que les autres installations associées, a indiqué le département d’État américain. Le ministère des Affaires étrangères nord-coréen a publié un communiqué coïncidant avec l’annonce des États-Unis et indiquant que le moratoire a été accepté dans « l’optique de cultiver une atmosphère positive […] tandis qu’un dialogue productif se poursuit », a rapporté la Yonhap News Agency de la Corée du Sud. L’annonce est survenue après que des pourparlers entre Washington et Pyongyang se sont déroulés dans la capitale chinoise. Il s’agissait des premières discussions entre les deux parties depuis le décès du dictateur Kim Jong-il en décembre 2011. Le fils de ce dernier, Kim Jong-un – qui serait dans la fin vingtaine – a depuis pris les commandes du régime communiste. En retour, les États-Unis vont livrer 264 000 tonnes de nourriture et autres fournitures à la Corée du Nord. M me Clinton a indiqué qu’une aide additionnelle, qualifiée d’« aide alimentaire », pourrait être fournie selon le besoin. Les détails concernant la livraison n’ont mordre », illustre M. Bakouris. Plusieurs lois qui ont été adoptées annulent d’autres lois qui devraient normalement contrer la corruption. Par exemple, explique TI, les édifices construits illégalement peuvent obtenir un permis a posteriori, des comptes de banque peuvent être validés sans un vérificateur de l’impôt et plusieurs agences gouvernementales ont des comptes de banque spéciaux qui ne peuvent faire l’objet de vérifications. Les secteurs privé, public et judiciaire ont été identifiés par TI comme les plus problématiques, tandis que le bureau de l’ombudsman est le moins problématique. Dans un sondage réalisé pour le compte toutefois pas encore été finalisés, et M me Clinton a affirmé que le processus allait être surveillé de près par les responsables américains. L’aide alimentaire fournie à la Corée du Nord est souvent détournée au profit de l’armée et atteint rarement la population affamée, ce qui explique pourquoi de nombreux détracteurs s’y opposent. La Corée du Nord est largement dépendante de l’aide alimentaire internationale et la majorité de la population subsiste grâce aux rations. Des millions de Nord-Coréens, estimés à 5 à 10% de la population, ont péri dans des famines durant les années 1990. Des analystes ont indiqué que la Corée du Nord fait face actuellement à une pénurie de 700 000 tonnes de céréales et est incapable de nourrir sa population. Des inspecteurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) pourront aussi retourner en Corée du Nord pour examiner le site nucléaire de Yongbyon, situé à environ 80 km de la capitale Pyongyang. Le complexe a produit les éléments nécessaires à la conduite des tests nucléaires en 2006 et 2009, considérés comme de grandes réalisations de Kim Jong-il. Pyongyang avait accepté, en 2005, un accord similaire de désarmement nucléaire en échange d’aide internationale, mais l’avait finalement rejeté en s’opposant aux inspections intrusives. En 2009, la Corée du Nord a expulsé les inspecteurs de l’AIEA, s’est retirée des pourparlers à six et a conduit un essai nucléaire et un tir de missile balistique. Les États-Unis ont répliqué en coupant leurs livraisons d’aide alimentaire. Le département d’État a dit espérer abaisser les tensions et stimuler les discussions, avec l’objectif ultime de reprendre les pourparlers à six (Corée du Nord, Corée du Sud, Chine, États-Unis, Japon et Russie) pour mener à la dénucléarisation de la 5 au 18 mars 2012 ÉpoqueTimes La corruption en Grèce pourrait nuire à l’éventuelle relance Alex Johnston Époque Times Suite de la une Corée du Nord Hiring Credit for Small Business : Getup to $1000 credit on EI premiums Gouvernement du Canada Government of Canada Aris Messinis/AFP/Getty Images Des policiers grecs participent à une manifestation contre les mesures d’austérité le 28 février 2012 à Athènes. Tax Credits for Children in Arts and Fitness : Saveup to $75 per credit, per child de l’Union européenne en février dernier, 98% des répondants grecs ont déclaré que la corruption était un problème majeur et 88% ont dit que la corruption faisait partie intégrante de la culture des affaires dans tout le pays. La Grèce dépend largement des autres pays de la zone euro pour demeurer solvable et elle peine depuis des années à réformer son économie et à sortir d’une profonde récession. Pour obtenir l’aide financière, la Grèce doit imposer des mesures d’austérité et procéder aussi à des réformes du marché du travail et du secteur public. Dans l’index de corruption 2011 de TI, où un rang plus élevé indique un problème de corruption plus aigu, la Grèce était classée au 80 e rang sur 183, devant des pays comme l’Arabie saoudite, la Malaisie et la Namibie. La Grèce partage le 80 e rang avec la Thaïlande. « Cette crise représente une occasion unique de redéfinir des valeurs perdues et de rétablir les institutions nationales », a déclaré M. Bakouris. TI recommande que la Grèce établisse des règles plus strictes régissant les finances des partis politiques, la transparence au sein des entreprises privées et que toutes les agences de lutte contre la corruption soient fusionnées en une seule entité. Ian Timberlake/AFP/Getty Images Cette photo prise en septembre 2010 montre un rare portrait de la vie quotidienne en Corée du Nord, où les problèmes d’approvisionnement en nourriture sont endémiques. Pyongyang a récemment accepté un moratoire sur son programme nucléaire afin de recevoir une aide des États-Unis. First-Time Home Buyers’Tax Credit : Saveup to $750 TAX SAVINGS WORKING FOR YOU For families, small businesses and tradespersons. Helping create jobs and growth for Canadians. Take advantage of these and other tax savings. It makes sense to file online and on time. Corée du Nord. Avec le moratoire temporaire sur les essais nucléaires et balistiques, « ces avancées modestes pourraient ramener les États- Unis et la Corée du Nord environ au statu quo ante tel qu’il était en décembre 2008, au moment des derniers pourparlers à six », écrit un spécialiste de l’Asie au Council on Foreign Relations, Scott A. Snyder. LES RÉDUCTIONS D’IMPÔT TRAVAILLENT POUR VOUS Pour les familles, les petites entreprises et les gens de métier. Elles aident les Canadiens en créant des emplois et en favorisant la croissance économique. Crédit pour l’embauche visant les petites entreprises : obtenez un crédit allant jusqu’à 1000 $ pour les cotisations à l’AE Profitez de ces réductions d’impôt et des autres mesures. Produire sa déclaration en ligne et à temps, c’est avantageux. Visitez arc.gc.ca/reductionsdimpot ou téléphonez au 1 888 959-1-ARC. Crédits d’impôt pour les activités artistiques et la condition physique des enfants : économisez jusqu’à 75 $ par crédit, par enfant Visit cra.gc.ca/TaxSavings or call 1 877-959-1-CRA. Crédit d’impôt pour l’achat d’une première habitation : économisez jusqu’à 750 $ Déduction des frais liés aux outils des gens de métier : déduisez jusqu’à 500 $ de votre revenu Tradesperson’s Tools Deduction : Deductup to $500 from income
ÉpoqueTimes 5 au 18 mars 2012 International Le nouveau président yéménite confronté à une multitude de défis IRIN News SANA’A – Le nouveau président du Yémen, Abdu Rabu Masour Hadi, va avoir toutes les peines du monde à assurer l’unité et la stabilité du pays, alors que des dizaines de milliers de manifestants sont encore installés dans les rues des grandes villes, et compte tenu de l’ampleur de l’opposition des rebelles Houthi dans les gouvernorats de Sa’dah et de Hajjah et du Mouvement sudiste, qui revendique l’autonomie pour le Sud. Les manifestants pensent que leur tâche est loin d’être terminée : « En élisant M. Hadi à la place de M. Saleh, nous avons atteint le premier objectif de notre révolution pacifique. Cependant, nous avons encore des objectifs à remplir, notamment l’exclusion des membres de la famille de M. Saleh de l’armée et des instances sécuritaires, la restructuration de ces instances et la construction d’un État civil », a déclaré Adel Omar, un des leaders des manifestants de la ville de Ibb. « Nous ne rentrerons pas chez nous tant que tous les objectifs de notre révolution ne seront pas atteints. Nous sommes prêts à rester ici pendant un an ou plus », a-t-il dit à IRIN. Selon Abdu al-Janadi, ministre adjoint de l’Information et porte-parole du Congrès général du peuple (l’ancien parti de M. Saleh), les « révolutionnaires » devraient rentrer chez eux. « Nous avons besoin d’une atmosphère de calme pour travailler ensemble à résoudre les problèmes qui affligent le pays depuis longtemps et construire un État civil. Rester dans la rue ne nous avance à rien », a-t-il ajouté. « Je ne vois pas grand-chose qui puisse me rendre optimiste quant à l’avenir. Les tentes des manifestants sont toujours devant mon magasin [fermé depuis février 2011] », a indiqué Mohammedal-Ansi, propriétaire d’une papeterie sur University Street à Sanaa. « Nous n’avons remarqué aucun effort de la part des autorités pour faire disparaître ces tentes. Pourquoi donc avons-nous voté ? » Dans le même temps, Suhail TV, une chaîne satellite fidèle au Joint Meeting Parties (JMP) [parti d’opposition] qui partage actuellement les sièges au gouvernement avec le parti de M. Saleh, a rapporté la déclaration faite le 25 février par le premier ministre MohammedSalim Basindwa : « Demander aux révolutionnaires de rentrer chez eux est l’une des choses que je ne peux pas faire. S’ils réclament mon départ, je partirai. » Violence, insécurité Comme pour accentuer les problèmes auxquels est confronté le nouveau président, 26 soldats de la Garde républicaine ont été tués et des dizaines blessés le jour où celui-ci a prêté serment (25 février) : un attentat à la voiture piégée a eu lieu devant un palais présidentiel dans la ville de Mukalla, au sud du pays. Et à Aden, ville du Sud, Les manigances pour obtenir une position prisée, qui sont continuelles au sein du PCC, se sont intensifiées à l’approche du 18 e Congrès du Parti, qui doit se tenir plus tard cette année. Lors de cette réunion, un nouveau chef du PCC – très probablement Xi Jinping – sera nommé, et il y aura un remaniement au sein du Comité permanent du Bureau politique. Les individus à la tête du Parti seront ainsi ancrés dans leur poste jusqu’au prochain congrès, cinq ans plus tard. Au cœur des intrigues au sein du Parti se trouvent Bo Xilai, le chef du Parti de la grande ville de Chongqing (centreouest de la Chine), et Zhou Yongkang, qui dirige le puissant Comité des Affaires politiques et législatives et qui supervise le Bureau 610, une agence extrajudiciaire de type Gestapo ayant pour mandat d’éradiquer la discipline spirituelle du Falun Gong. Zhou Yongkang et Bo Xilai sont tous deux connus pour faire partie d’une faction du PCC étant restée fidèle à l’ancien dirigeant Jiang Zemin. Le journaliste Bill Gertz, du site Internet The Washington Free Beacon, cite un responsable américain indiquant que Zhou est devenu le protecteur de Bo. Après que Wang Lijun, l’ex-chef du Bureau de la Sécurité publique de Chongqing sous Bo Xilai, a quitté le consulat américain de Chengdu où il a probablement tenté d’obtenir l’asile, il a été détenu par les autorités de Pékin. Wang a peut-être révélé les manigances de son ancien patron Bo Xilai afin de donner des munitions à ses adversaires pour bloquer son ascension et l’écarter du pouvoir. Selon des responsables américains cités par Gertz, « Zhou Yongkang, le plus haut responsable en matière de sécurité et membre du Comité permanent du bureau politique, a pris contrôle de Chongqing des mains de Bo Xilai. Cependant, Zhou n’a pas permis aux autorités du pouvoir central de poursuivre Suite de la une Responsabilité À Sana’a, une affiche de campagne pour Abdu Rabu Masour Hadi : « Oui à la sécurité et à la stabilité. » deux personnes sont mortes et dix autres ont été blessées dans des affrontements entre des hommes du Mouvement sudiste et l’armée, a indiqué Ghazi Ahmad, responsable du Service de la sécurité d’Aden. « Ces forces envoient un message fort au nouveau président, en lui disant qu’il doit se préparer à affronter de sérieux défis », a fait remarquer Ali Abu Holiqah, président du Comité des affaires constitutionnelles et juridiques du Parlement. « Je comprends que nous sommes face à des crises difficiles en ce qui concerne la sécurité et en termes économiques et sociaux », a déclaré M. Hadi après avoir prêté serment. Il a appelé à « un dialogue national inclusif » impliquant toutes les forces politiques, et a promis d’améliorer la sécurité, d’aider des centaines de milliers de déplacés internes à rentrer chez eux et de restaurer les services publics comme l’électricité et l’eau. Selon la Société d’électricité publique, les problèmes d’alimentation en électricité se sont trouvés exacerbés récemment, quand les lignes en provenance de la centrale électrique au gaz de Marib ont été attaquées dans le district de Nihm dans le gouvernorat de Sanaa, où des membres de tribus armés se sont battus avec des Gardes républicains leur enquête ou d’arrêter Bo. » Promotion par la persécution La relation spéciale entre Bo et Zhou repose essentiellement sur le fait que tous deux ont rapidement grimpé la hiérarchie du Parti en raison de leur application enthousiaste de la politique de Jiang Zemin prônant l’éradication du Falun Gong. Le Falun Gong (aussi appelé Falun Dafa) consiste à pratiquer des exercices de méditation et à vivre selon des enseignements basés sur les principes d’authenticité, de compassion et de tolérance. Après avoir été introduite publiquement en 1992, la discipline s’est propagée très rapidement si bien qu’au début de 1999 un fonctionnaire de l’Administration des loisirs de l’État a suggéré que 100 millions de personnes pratiquaient le Falun Gong. Le nombre de pratiquants – plus important que les membres composant le PCC – et la possibilité que le peuple chinois trouve les enseignements du Falun Gong plus attrayants que les doctrines du PCC, ont donné la frousse à Jiang Zemin. En juillet 1999, il a lancé officiellement la persécution du groupe. Jiang a agi ainsi en dépit d’un sentiment général au sein du Comité permanent que les pratiquants de Falun Gong ne constituaient pas une menace. L’expremier ministre Zhu Rongji avait une attitude conciliante envers le groupe, même s’il subissait des attaques de ses pairs. Auparavant, Zhu avait fait l’éloge du Falun Gong pour sa contribution à réduire les coûts en soins de santé du régime. Avec l’aide de Jiang Zemin, Zhou Yongkang est passé de secrétaire du Parti de la province du Sichuan à ministre de la Sécurité publique, ce qui lui a valu le surnom d’« assassin des droits de l’homme ». De 2002 à 2007, il a dirigé le ministère de la Sécurité publique avant d’accéder à son poste (dirigés par le fils de M. Saleh). Les membres des tribus auraient saboté les lignes électriques pour se venger des Gardes républicains, qu’ils accusent d’avoir tué des personnes de leur famille et détruit leurs maisons. « Le problème ne sera pas résolu tant que M. Hadi n’aura pas démis les proches de M. Saleh de leur poste, ce qui semble impossible pour lui », a indiqué Mohammedal-Haddad, analyste politique du gouvernorat de Marib. La position du Mouvement sudiste Contrairement aux Houthi, qui ont boycotté pacifiquement les élections dans le gouvernorat de Sa’dah et dans certaines parties du gouvernorat de Hajjah au nord du pays, les membres du Mouvement sudiste ont eu recours à la violence dans les gouvernorats du Sud pour empêcher les gens de voter. Dans la circonscription 25, dans le gouvernorat d’Aden, un groupe de partisans du Mouvement sudiste est entré de force dans un centre de vote, a emmené l’urne à l’extérieur et y a mis le feu. Le général Ali MohammedSalah, responsable des opérations au Comité suprême pour les élections et le référendum (CSER), a dit à IRIN que 8 policiers et membres du personnel s’occupant des bureaux de vote actuel de directeur du Comité des Affaires politiques et législatives. Bo Xilai a lui aussi gravi les échelons à cause de sa participation à la persécution, passant rapidement de maire de la ville de Dalian à gouverneur de la province du Liaoning, puis à ministre du Commerce. Avec l’appui de Jiang et de Zhou, Bo Xilai était même sur le point de devenir vice-premier ministre. Cependant, la persécution et les efforts des pratiquants du Falun Gong en dehors de Chine pour tenir Bo responsable l’ont affaibli. Un câble diplomatique daté de 2007 publié par Wikileaks a révélé que le premier ministre Wen Jiabao avait mis un frein à la promotion de Bo au poste de vice-premier ministre à cause des multiples poursuites internationales pour crimes contre l’humanité portées à son encontre par des pratiquants du Falun Gong. Wen a alors soutenu que Bo ne pouvait être promu pour représenter le Parti, ayant été poursuivi en justice dans le monde entier pour la persécution du Falun Gong. Bo Xilai a d’ailleurs appris, lors du Congrès du Parti communiste de 2007, qu’il serait rétrogradé du statut de ministre du Commerce et mandaté pour prendre en charge la ville de Chongqing. Le contrôle de la succession Jiang a accédé au pouvoir en soutenant Deng Xiaoping dans son souhait de sévir contre les étudiants de la place Tiananmen. Deng pouvait croire en Jiang pour sa succession, celui-ci ayant été impliqué dans la répression des étudiants. De plus, Jiang aurait été incapable d’utiliser les faits du massacre de la place Tiananmen contre Deng, sans y être lui-même personnellement impliqué. De manière similaire, Zhou Yongkang et Bo Xilai ont accédé au pouvoir en soutenant la campagne contre le Falun Gong. Aujourd’hui, à l’aube du 18 e Congrès du Parti, l’issue pour Zhou, 5 ont été tués et 28 personnes blessées dans les gouvernorats du Sud, Aden, Lahj et Hadhramaut. Le vote a dû être interrompu dans plusieurs dizaines de centres, principalement dans les gouvernorats de Dhalea et de Lahj. Quand IRIN lui a demandé pourquoi ils avaient eu recours à la violence le jour du scrutin, Lutf al-Yafie, un des leaders du Mouvement sudiste à Aden, a répondu : « Le régime n’a pas reconnu notre cause [indépendance et retour à l’État du Sud d’avant 1990]. » Il a ajouté : « Si nous étions restés silencieux, le régime aurait fait venir des soldats et des citoyens du Nord pour voter ici et aurait ensuite prétendu qu’ils étaient du Sud. » À la question de savoir si le Mouvement sudiste acceptera de participer à ce « dialogue national inclusif », Nasser al-Khubaji, un des leaders du Mouvement sudiste du gouvernorat de Lahj, a répliqué : « Ce dialogue est destiné aux gens du Nord, pour qu’ils puissent régler leurs propres problèmes. Cela ne nous concerne pas… Nous poursuivrons la lutte, jusqu’à ce que nous ayons récupéré notre État. » Source : www.irinews.org Adel Yahya/IRIN Feng Li/Getty Images Un câble diplomatique américain révélé par WikiLeaks suggère que Bo Xilai, actuel maire de Chongqing, a été écarté des hautes fonctions en raison des poursuites internationales à son égard pour crimes contre l’humanité. ayant quitté le Comité permanent et son poste de directeur du Comité politique et législatif, ainsi que pour Jiang, à la retraite, est d’assurer qu’eux-mêmes ainsi que leurs associés ne seront pas appelés à répondre de leurs crimes contre le Falun Gong. Le site Internet dissident Boxun a rapporté que Wang Lijun avait alerté le consulat américain de Chengdu d’une tentative de coup d’État planifié par Bo. Zhou Yongkang est soupçonné d’avoir conspiré avec Bo pour écarter finalement Xi Jinping de la tête du PCC. Le prétendu complot Zhou-Bo impliquait Zhou qui faisait des arrangements pour que Bo soit nommé au Comité permanent, lui succédant en tant que directeur du Comité politique et législatif. Depuis ce haut poste, qui régit toutes les forces de police du régime chinois, Bo aurait le pouvoir d’écarter Xi au bon moment. Le rapport de Boxun a reçu le soutien d’un responsable américain cité par Bill Gertz, qui parle de l’opposition du tandem Zhou-Bo à Xi. « Wang possédait des renseignements importants sur la lutte pour le pouvoir chinois et sur les efforts des durs comme Zhou Yongkang et Bo Xilai pour perturber la succession de Xi Jinping », selon les sources de Gertz.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :