Époque Times Montréal n°315 26 sep 2011
Époque Times Montréal n°315 26 sep 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°315 de 26 sep 2011

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : La Grande Époque Inc.

  • Format : (279 x 559) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : les acquisitions massives de terres en Afrique accentuent la pauvreté.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Art et culture Consultez Montréal cette semaine pour nos suggestions d’activités à Montréal et ailleurs au Québec, seul, en couple, en famille ou entre amis.• Les journées de la culture (15 e édition), du 30 septembre au 2 octobre. Lors d’une recherche avancée, si vous choisissez Montréal comme ville, vous trouverez 553 activités dans la période de trois jours ! Cette année, 2690 organismes et près de 10 000 artistes, artisans, travailleurs culturels s’étalent sur le territoire de 345 municipalités au Québec. Démonstrations, ateliers, visites de coulisses, etc. en danse, métiers d’art, patrimoine, littérature, arts visuels, théâtre, musique, arts du cirque, culture scientifique ; il y en a pour tous les goûts. De plus, vous pourrez participer aux concours en ligne, où vous pourrez gagner l’un des trois prix d’une valeur totale de 6000 $, ou vous faire prendre une photo et écrire un court texte sur la place de la culture dans votre vie, dans la Caravane Je m’affiche pour la culture ! Les activités sont gratuites. Dans plusieurs endroits à travers le Québec, consultez le site pour le programme et l’horaire détaillé. Rens. : 514 873-2641, 1 866 734-4441 (sans frais), [www.journeesdelaculture.qc.ca] ou [info@culturepourtous.ca].• Rendez-vous du savoir, les 5 et 6 octobre. L’importance du progrès scientifique et le dynamisme des universités ont des répercussions directes sur l’économie et la qualité de vie au Québec comme à l’international. Le Rendez-vous du savoir s’est associé à la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, le Palais des congrès de Montréal, la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ), la Conférence régionale des élus de Montréal (CRÉ), le Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM), Montréal International, Tourisme Montréal et la Ville de Montréal et a choisi comme thème cette année « La contribution des universités au développement des entreprises ». L’accent sera donc mis sur la collaboration entre entreprises et universités, avec la participation d’importants acteurs québécois du développement économique, social et intellectuel. L’activité est bilingue, les tarifs varient. Palais des congrès de Montréal – 1001, place Jean-Paul-Riopelle, Place-d’Armes. Rens. : [www.rendezvousdusavoir.com] ou [info@rendezvousdusavoir.com].• Concours international d’orgue du Canada (CIOC), du 5 au 16 octobre. Dans des églises de grande beauté architecturale, découvrez les jeunes talents de l’orgue, réunis à Montréal pour ce concours de prestige international. Trois épreuves du concours et un gala de clôture. Première épreuve : 5 octobre à 19h et 6 et 7 octobre à 14h et 19h. Deuxième épreuve : 10 et 11 octobre à 14h et 19h. Finale : 14 octobre à 14h et 19h. Gala de clôture : 16 octobre à 19h. Activités payantes et activités gratuites. Basilique Notre-Dame de Montréal (110, rue Notre- Dame Ouest, Place-d’Armes), Église Saint-Jean- Baptiste (309, rue Rachel Est, Mont-Royal) et Église Immaculée-Conception (4201, rue Papineau, Papineau). Rens. : 514 510-5678, [www.ciocm.org] ou [info@ciocm.org]. RABAIS DE15 Brad Pitt et Jonah Hill brillent dans le drame sportif Moneyball : L’art de gagner. Mathieu Côté-Desjardins Époque Times 26 septembre au 9 octobre 2011 ÉpoqueTimes Moneyball : L’art de gagner Plus qu’un film de sport Moneyball : L’art de gagner, basé sur des faits réels, se trouve à être une chronique sportive si expertement présentée qu’elle plaira autant aux fanatiques de baseballayant vécu ou non cette tranche de l’histoire qu’à ceux qui ont n’importe quel sport en horreur. L’interrelation entre des personnages tirant les ficelles de ce sport professionnel est ce qui retient d’abord l’attention dans ce drame consistant. Réalisé par Bennett Miller (Capote), on peut s’attendre à beaucoup sans crainte d’être déçu. Le film est l’histoire de la tentative ingénieuse du directeur général des A’s d’Oakland, Billy Beane (Brad Pitt), de former une équipe de baseball des ligues majeures avec un budget limité et un programme d’ordinateur lui permettant de dénicher des talents pour le moins discutables. Brad Pitt (qui rappelle de plus en plus Robert Redford en vieillissant…) ajoute un rôle d’or de plus à son impressionnante feuille de route et il l’assume solidement. Sa gestuelle expressive bien à lui caractérise son personnage de Billy Beane, tout comme il avait procédé avec les rôles de Tyler Durden (Fight Club) et de Jeffrey Goines (12 Monkeys). Ce « charme de jeu » amène certes une substance au personnage et rappelle bien sûr que Brad Pitt n’est pas très loin derrière. Sa facilité en tant qu’acteur assure un traitement royal à l’icône qu’a été Billy Beane. Choisir Brad Pitt pour interpréter une personnalité existante est une sorte de consécration pour cette dernière. Or, Pitt concède beaucoup de terrain à son partenaire de jeu Jonah Hill (Superbad, Cyrus), d’un charisme typé, entre autres, par son allure, mais aussi grâce à une certaine étrangeté gracieuse du personnage. Le plaisir de voir Hill est symétrique à celui de suivre Pitt en action. Ce qui confirme non seulement que le personnage est bien construit, mais aussi que Hill n’est plus un simple talent émergeant. Philip Seymour Hoffman n’est que de passage dans Moneyball. Il n’a pas beaucoup d’espace pour jouer dans les nuances en incarnant un coach blasé qui voudrait qu’on le reconnaisse davantage. Il demeure néanmoins Philip Seymour Hoffman dans le drame Moneyball : L’art de gagner Columbia TriStar Inc. un bon ajout à la distribution, mais son passage n’éblouit pas contrairement à son rôle dans Capote, par exemple. L’humour mêlant candeur et assurance se veut soigneusement prémédité. Il jaillit des silences, des hésitations entre personnages et des séquences volontairement et bien heureusement plus longues que le noyau d’une scène. C’est peut-être une des raisons pour lesquelles le film dure 133 minutes. La trame sonore de Mychael Danna, quelque peu modeste mais appréciable, dénote la simplicité de l’état d’esprit que cherche Beane durant le film. Les plans larges d’espaces vides et les plans très serrés des tressaillements de Pitt soutiennent parfaitement les préoccupations extérieures et intérieures de Beane. Le réalisateur Bennett Miller met bien en image la différence entre gagner et donner du sens, entre la foi et l’intuition. Moneyball : L’art de gagner explore les thèmes du laxisme et de l’idéalisme de l’humain. Film à forte odeur d’Oscar qui aura certainement autant de goût après plusieurs visionnements qu’un seul. Columbia TriStar Inc.% BUBBLE TEA GRATUIT
ÉpoqueTimes 26 septembre au 9 octobre 2011 Un cerveau humain à l’exposition Real Brain à Bristol en Angleterre. Les glucides sont néfastes pour le cerveau D r John Briffa La maladie d’Alzheimer est caractérisée par l’accumulation anormalement élevée dans le cerveau d’une protéine connue sous le nom de bêta-amyloïde. Les laboratoires pharmaceutiques prennent tous cette protéine pour cible pour tenter de soigner cette maladie. Eli Lilly a participé à la création du médicament Semagacestat efficace pour retarder la formation des plaques de bêta-amyloïde dans le cerveau. Une alimentation riche en glucides peut empêcher notre cerveau d’obtenir suffisamment de cholestérol. Toutefois, dans les essais, Semagacestat a accéléré en même temps le déclin des autres fonctions cérébrales chez tous les patients qui l’ont pris. J’ai compris cela à la lecture de l’édition d’avril du European Journal of Internal Medicine intitulé Nutrition et maladies d’Alzheimer : Les effets néfastes d’une alimentation riche en glucides. Un des points importants de l’article est le suivant : le cholestérol et les graisses sont vraiment importants pour le cerveau. Il souligne que même si le cerveau Des dents droites sans broches… c’est possible ! ne pèse qu’environ 2% du poids corporel, il contient environ un quart du cholestérol total contenu dans le corps. Les auteurs de cet article affirment que le cholestérol joue plusieurs rôles clés dans le cerveau, y compris au niveau des synapses, cette zone de contact où une cellule peut communiquer avec une autre. La communication s’y effectue par des neurotransmetteurs, libérés d’une cellule nerveuse, et qui traversent la zone synaptique pour transférer l’information sur le nerf voisin. Les auteurs résument l’importance du cholestérol dans le cerveau : le cholestérol est nécessaire dans tout le cerveau en tant qu’antioxydant, comme un isolant électrique pour empêcher les fuites d’ions, en tant que base structurelle pour le réseau des neurones ; en plus, c’est un composant fonctionnel pour toutes les membranes. Le cholestérol sert également à compresser et à transmettre les informations des neurotransmetteurs dans la zone de contact. Il joue également un rôle important dans la formation et la fonctionnalité des synapses du cerveau. Le cerveau utilise aussi des lipoprotéines de basse densité (LDL), ce qui suggère que le cholestérol est très demandé dans le cerveau et est très utile. Fait intéressant, un gène défectueux qui engendre une absorption anormale de cholestérol du cerveau peut également conduire à un risque accru de la maladie d’Alzheimer. Les auteurs de cette étude soulignent également que le fluide dans lequel baignent le cerveau et la moelle épinière − le liquide céphalo-rachidien − est plus faible en cholestérol et autres matières grasses chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer que chez les individus non atteints par la maladie. Aussi, ceux dont le taux de cholestérol est faible connaissent un risque accru de démence. Les observateurs soulignent que les glucides font augmenter la glycémie, et que le sucre − soit sous forme de glucose ou de fructose − peut endommager les tissus par la formation de produits terminaux de glycation (PTG). Ceuxci peuvent affecter le taux de lipoprotéines de basse densité (LDL) et nuire à son absorption par le cerveau. Les auteurs de l’étude remarquent également que les diabétiques de type 2 (qui ont tendance à avoir des taux élevés de sucre dans le sang) ont de deux à cinq fois plus de risque d’être atteints de la maladie d’Alzheimer parce qu’ils auraient un plus faible taux de cholestérol dans le cerveau. Ce que nous retenons de tout cela : • notre cerveau a besoin de cholestérol ; • une alimentation riche en glucides peut empêcher notre cerveau d’obtenir suffisamment de cholestérol. D r John Briffa est un médecin spécialisé dans la nutrition et la médecine naturelle. Installé à Londres, il est également auteur de plusieurs articles. Pour en savoir davantage : www.drbriffa.com La solution claire pour redresser les dents D R STÉPHANE REINHARDT Dentiste généraliste Premier Provider Elite Invisalign Seulement 1% des dentistes accrédités à utiliser Invisalign ont atteint le niveau Elite. MONTRÉAL | BROSSARD | SOREL www.cliniquerta.com | www.invisalign.com Facebook : Des dents droites sans broches 1 877 SOURIEZ 9 Santé NE SOYEZ PLUS GÊNÉ DE SOURIRE MONTREZ ENFIN VOTRE VRAIE PERSONNALITÉ En avez-vous assez de vos dents croches ou espacées, d'être gêné de sourire et de cacher vos dents ? Ne tolérez plus cette situation. Avec Invisalign personne ne remarquera que vous suivez un traitement pour corriger l'alignement de vos dents. Invisalign , une solution amovible, confortable et esthétique. Faites le bon choix. Découvrez comment obtenir le sourire dont vous avez toujours rêvé. Venez nous rencontrer afin de savoir si la solution Invisalign vous convient. Matt Cardy/Getty Images TOUS LES SERVICES D'ORTHODONTIE DISPONIBLES : INVISIBLE ET CONVENTIONNELLE, POUR ENFANTS, ADOLESCENTS ET ADULTES — FINANCEMENT DISPONIBLE.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :