Époque Times Montréal n°311 4 jui 2011
Époque Times Montréal n°311 4 jui 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°311 de 4 jui 2011

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : La Grande Époque Inc.

  • Format : (279 x 559) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : la flottille pour Gaze en bute à de nombreux obstacles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Art de vivre Catherine Keller Époque Times Catherine Keller Époque Times Vous rêvez d’avoir un beau jardin sans pesticide ? Avec les purins, les macérations, les infusions et les décoctions, c’est possible. Nous nous soignons avec des plantes, alors pourquoi pas notre jardin ? Il y a bien sûr des règles à suivre et la première, c’est de donner de son temps puisqu’on ne donne pas de son portemonnaie. Cependant, ne dit-on pas que lorsque l’on aime, on ne compte pas ? Le plus connu des purins est celui d’ortie ; il a été interdit en France, on ne sait pas pourquoi d’ailleurs... à moins que ce ne soit pour faire plaisir aux firmes phytosanitaires. En réalité, à un certain dosage, c’est un fertilisant très puissant pour les feuilles et, à un autre dosage, c’est un insecticide contre les pucerons. L’idée, c’est d’utiliser le bon produit au bon moment et dans les bonnes proportions. Cela ne s’invente pas. Un produit dit naturel peut aussi être un polluant, voire un poison. Pierrette Nardo, passionnée de jardins, donne des conférences et écrit des livres pour partager son savoir sur les plantes et leurs diverses utilisations. Elle vient de publier Purins et macérations aux éditions Rustica. Elle explique comment préparer ses « phytomédicaments » avec beaucoup de détails et des dessins très explicites. Par exemple, on y découvre que les navets devenus immangeables en fin d’hiver peuvent servir ailleurs que dans le compost. En effet, ce légume peut se transformer en insecticide contre les aleurodes, les pucerons ou les nématodes et comme fongicide contre la moniliose des fruitiers. À la lecture de cet ouvrage, vous saurez où aller chercher vos plantes, comment les cultiver, comment les préparer, comment les conserver et finalement comment les utiliser. L’une des idées les plus inattendues, mais certainement excellente, Les algues entrent petit à petit dans nos menus. Encore faut-il savoir les cuisiner. En Asie, particulièrement au Japon, elles sont consommées depuis des siècles. Elles font partie de la pharmacopée asiatique. En Occident, dans les années 1970, elles arrivent en complément alimentaire pour les végétariens, particulièrement dans la cuisine macrobiotique, car elles sont riches en acides aminés, en calcium, en fer, en iode et en vitamines. Les algues sont utilisées dans bien des domaines. On extrait la soude végétale pour la saponification, l’agar bactériologique pour les cultures de bactéries en laboratoire. Elles nourrissent les animaux et servent d’engrais. On pense même à en faire un biocarburant, notamment l’algue verte qui pullule à cause de la pollution. On en extrait des additifs alimentaires, les E401 et E407, et des compléments alimentaires comme le fucus. Toutefois, l’utilité première des algues est de fournir la majorité de l’oxygène à la terre et d’être à la base de la chaîne alimentaire marine. Pour la consommation, privilégiez la production locale. En France par exemple, le Finistère offre d’excellentes conditions de c’est d’en offrir à vos amis jardiniers. Elle met en garde contre une utilisation inappropriée. Par exemple, on traite des insectes nuisibles avec un purin en début de soirée quand les insectes utiles comme les abeilles ont cessé leur activité car, si le purin tue les pucerons, il attaque également les abeilles et autres insectes utiles. Utiliser des purins, des macérations, des infusions et des décoctions demande aussi de la prévoyance. En effet, certaines de ces préparations tuent réellement les insectes et les champignons. En amoureux de la nature, on préfère ne pas y avoir recours. Or, certaines préparations sont utilisées préventivement. Elles vont renforcer les plantes, voire être répulsives. Pour avoir un bon système immunitaire, nous prenons le plus souvent des oligoéléments, des vitamines et nous faisons attention à notre hygiène de vie. Pour les plantes, il en va de même : une plante qui a tout ce dont elle a besoin pour prospérer résistera mieux aux attaques. On protégera les plantes avec d’autres plantes dont l’odeur repoussera les ravageurs. J’ai déjà remarqué dans mon jardin que des pucerons s’installaient sur les haricots rames. Jamais ils n’ont pu se développer et je ne les ai pas traités pourtant. Bien sûr je surveillais, mais ils disparaissaient tout seul, avec l’aide de coccinelles, il vie aux algues et plusieurs entreprises les récoltent et les conditionnent. On les trouve généralement dans les magasins bio, asiatiques ou sur le web. Elles sont séchées, fraîches, fraîches saumurées, en condiment ou en conserve. S’il est sain d’en manger un peu, il ne faut pas en abuser, car leur richesse en iode, en calcium, en sodium, en potassium et autres éléments peut surcharger notre organisme et aggraver certaines pathologies. Quelques grammes au quotidien suffisent. Chaque algue a ses propriétés et un goût marin particulier 1. On l’aime ou on ne l’aime pas. Le web regorge de recettes, de l’apéritif au dessert. Les algues s’utilisent comme condiment, en salade, mélangées à des légumes, à des céréales, à du poisson… Si vous n’y êtes pas habitué et que le goût vous dérange, mais que vous souhaitez en consommer car elles vous apportent naturellement les oligoéléments et les vitamines nécessaires, utilisez-les à très petite dose, comme condiment, avec des épices, du vinaigre ou des aliments ayant un goût plus prononcé. Avec le temps, il se peut que vos papilles s’acclimatent et que vous arriviez à les apprécier. 2 La seule algue dépourvue de goût est l’agar-agar, utilisée comme gélifiant ou épaississant. Elle peut facilement être utilisée à la place de la maïzena. Elle apporte des minéraux, notamment du calcium et du fer, et peut être prise dans une tasse de thé ou une soupe comme coupe-faim ou comme épaississant pour les malades qui ont de la peine à déglutir. 3 2.Cfaitmaison.com/algue/algues-general.html Références : 1.Algopole.fr/aspectsnutritionnels-et-dieteti.php, 3.Consoglobe.com/algues- 3905-cg 4 au 31 juillet 2011 ÉpoqueTimes Purins et macérations, l’avenir phytosanitaire Des algues dans votre assiette Sxc.hu Les algues sont très utilisées dans la cuisine japonaise. faut le dire. À une autre occasion, j’ai remarqué que les carottes étaient envahies par de très belles chenilles. Au lieu de les tuer, je suis allée voir sur Internet et j’ai trouvé que ces chenilles se transformeraient en de magnifiques papillons, les machaons, qui se font de plus en plus rares. J’ai laissé les chenilles manger les feuilles. Les carottes n’en ont pas Liping L’empereur Kangxi prêtait sérieusement attention à ses pensées. Ci-dessous, son point de vue sur la gentillesse dont il parle dans le livre Tingxun Geyan. Comme c’était écrit dans un ancien style d’écriture avec des termes archaïques, j’aimerais essayer d’interpréter en mots simples, avec ma compréhension, ce que Kangxi a dit dans trois de ses mémoires. Une personne doit rechercher la joie intérieure. Chaque personne a un esprit. Lorsqu’une pensée est générée, elle peut être bonne ou mauvaise. On peut reconnaître une mauvaise pensée et la corriger. Si tel est le cas, on restera sur un chemin droit. Le livre Shangshu indique que même un saint, lorsqu’il a une mauvaise pensée, peut perdre le contrôle, tandis qu’une personne ordinaire qui s’attache à rejeter les mauvaises pensées peut devenir un saint. Kangxi a établi un principe : une pensée ne poussant à aucune action peut être laissée de côté, mais pour une pensée qui pousse à agir, le jugement doit être exercé pour discerner ce Catherine Keller/Époque Times souffert, elles étaient magnifiques. Ces petites histoires sont un encouragement à renouer avec la nature et les insectes. En prenant bien soin de notre jardin, la symbiose se fait et, pour une récolte plus abondante et souvent de meilleure qualité, nous travaillons moins. Il peut y avoir des pertes... c’est l’apprentissage, il n’y a pas de gain sans perte. Comment l’empereur Kangxi voyait la gentillesse qui est juste de ce qui ne l’est pas. Dans l’Antiquité, les gens faisaient attention à leurs pensées. Lorsqu’une pensée apparaissait, ils prenaient la décision d’accepter ou de rejeter cette pensée avant qu’elle ne s’attache à eux et devienne une émotion. En utilisant cette méthode, les pensées devenaient relativement faciles à contrôler et les gens demeuraient sur des chemins droits. Une personne doit rechercher la joie intérieure. Lorsqu’il y a de la joie intérieure, on a automatiquement un point de vue auspicieux, parce qu’une joie intérieure tend à générer des pensées de compassion. De l’autre côté, lorsqu’on est dans une humeur irascible, les pensées perverses tendent à se manifester. Pour cette raison, dans l’Antiquité les gens disaient : « Lorsqu’une bonne pensée est générée chez quelqu’un une divinité propice l’accompagnera, même s’il n’a rien fait de bon. De la même façon, lorsqu’une mauvaise pensée est générée chez quelqu’un, un esprit pervers le suivra, bien qu’il n’ait rien fait de mal. » Lorsqu’une personne s’en tient à des pensées droites, le ciel la récompensera par la chance. Aujourd’hui, certaines personnes tiennent un rosaire et vénèrent un saint parce qu’elles veulent être bonnes. Pourtant, elles n’accomplissent aucune bonne action réelle à moins qu’elles n’enlèvent les mauvaises pensées de leurs esprits. Sources : fr.clearharmony.net
ÉpoqueTimes 4 au 31 juillet 2011 Emplacements des présentoirs• Café Dépôt, 150 Ste-Catherine Ouest, complexe Desjardins• Palais de justice• La tour Radio-Canada Toiture REDSTAR Roofing• Galerie du Parc, 3575 Parc• Métro McGill, sortie 20/20• Marché Tau, 4238 Saint-Denis• Édifi ce Balfour, 3575 St-Laurent• Centre de commerce mondial• Édifi ce Berman, 4040 St-Laurent• Le Commensal, 1204 McGill College• Jean Coutu, Mont-Royal coin Berri• Omer De Serres, 334 St-Catherine est• Second Cup et Café Dépôt, Place Dupuis• Intermarché du Plateau, 1670 av. du Mont-Royal est• Guy-Favreau Y Centre, 200 boul. René-Lévèsque ouest• Terra verde, 159 Saint Antoine ouest, Palais des Congres• Pâtisserie St-Louis de France, 3575 Berri Métro Sherbrooke Au service des femmes depuis 1875, le Y des femmes de Montréal c’est... + une résidence pour femmes + + + + Fringues & Cie + + + 514.866.9941 www.ydesfemmesmtl.org 11 EXTERMINATION DES NUISIBLES Araignées, punaises, fourmis, rongeurs, etc. Techniciens certifiés et qualifiés Résidentiel – Commercial Estimé gratuit – service 24h – garantie écrite 514 766-4387 www.extermination4as.com 10 $ de rabais, un coupon par client FAITES VOTRE MARQUE ! TRANSFORMEZ VOTRE POTENTIEL COMMUNICATEUR EN UNE FORCE BIEN ANCRÉE ! Améliorez votre confiance en vous, votre influence personnelle et votre vie professionnelle. Carole Meyer, formatrice agréée vous guide dans une pratique conviviale et chaleureuse. Prochains ateliers, appelez-nous ! OFFREZ-VOUS UN CADEAU INOUBLIABLE ! ESSAI GRATUIT ! Programmes sur mesure Organisations publiques, privées, ONG, OBNL, particuliers 514 356-2232 cmformation.com MAISON ET DÉPANNEUR À VENDRE EXCELLENT REVENU• Ste-Catherine (Rive Sud).• Dépanneur depuis 30 ans.• Grand commerce prospère, clientèle fidèle.• Grande maison agréable, 2 ch., 2s.d.b., cuisine.• Salon, bureau, terrain, stationnements et plus... 549 000 $ Info. : 514 806-7617 ACHETEURS SERIEUX SEULEMENT• Café étudiant de L’Institut d’Hôtellerie, Métro Sherbrooke• Second Cup, au coin des rues McGill et Président-Kennedy• Café Suprême, Place Bonaventure, 800 rue de la Gauchetière• Café Panfi ore, 1080 Beaver Hall, coin Belmont, Métro Square-Victoria• Vieux Duluth express, 800 rue de la Gauchetière, Métro Bonaventure• Jardin du Plateau, 933 Mont-Royal est• Boulangerie Premiere Moisson 860 Mont-Royal est• Bibliothèque Mont-Royal, 465 Mont-Royal est• Bibliotheque Mile End, 5434 av.du Parc• Banque Laurentienne, 1100 Mont-Royal est• YMCA, 5550 av. du Parc• Caisse populaire, 1145 Bernard ouest• Bibliothèque publique d’Outremont, 41 St-Just Ave.• Banque Laurentienne, 1447 av. Van Horne• Clinique Medical Plateau Mont-Royal, 1374 Mont-Royal est, suite 103

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10-11 12


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :