Époque Times Montréal n°311 4 jui 2011
Époque Times Montréal n°311 4 jui 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°311 de 4 jui 2011

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : La Grande Époque Inc.

  • Format : (279 x 559) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 5,7 Mo

  • Dans ce numéro : la flottille pour Gaze en bute à de nombreux obstacles.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 International Suite de la une Ingérence Nelson Wiseman, professeur agrégé de sciences politiques à l’Université de Toronto, estime que les voyages commandités ne sont pas sujets d’inquiétude en autant qu’ils soient rendus publics. Les députés ne sont pas assez naïfs pour se faire influencer ou devenir « prisonniers de leur commanditaire », ajoute-t-il. « Admettons que vous êtes commandité par le gouvernement saoudien pour aller là-bas […] et qu’il contrôle vos déplacements. Et bien, vous allez vous rendre compte de ce qui se passe. » Néanmoins, les propos de Richard Fadden, directeur du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), ayant soulevé la controverse l’année dernière dépeignent une situation plus inquiétante. Selon M. Fadden, certains responsables canadiens sont déjà sous l’influence de régimes étrangers. Suite de la une Flotille Le dessous du navire irlandais MV Saoirse a été saboté par des hommes-grenouilles, selon un communiqué diffusé par le Free Gaza Movement, qui représente la coalition d’organisations responsables de la flottille. « Des preuves ont été trouvées que la tige du propulseur tribord a été victime d’interférence et il a été décidé de sortir le bateau de l’eau pour conduire une inspection visuelle approfondie », indique le communiqué. Les militants affirment que les dommages sont très similaires à ceux identifiés sur un autre navire de la flottille, le Juliano, qui était amarré dans un port grec. La flottille de la liberté 2 est composée de dix navires et peut transporter des centaines de personnes, dont plusieurs proviennent d’Amérique du Nord et d’Europe. « Si nous n’avions pas identifié les dommages suite à notre petite sortie dans la baie, nous serions allés en mer avec une tige de propulseur sévèrement endommagée et le navire aurait coulé si la coque avait été percée », affirme ÉpoqueTimes ISSN#1712-8099 1099, rue Clark, bureau 2 Montréal QC H2Z 1K3 www.epoquetimes.com « [Ils] invitent quelqu’un à visiter la mère patrie. [Ils] paient pour son voyage et soudainement vous découvrez que lorsqu’un évènement d’un intérêt particulier pour le pays X survient, [ils] appellent la personne et lui demandent d’adopter un certain point de vue », avait expliqué M. Fadden à la CBC. Ce phénomène rend Errol Mendes, professeur de droit à l’Université d’Ottawa, inquiet à propos de ces voyages payés. « Ma grande inquiétude est ce que ces pays attendent en retour de ces députés, pour toutes leurs dépenses payées et les séjours dans les meilleurs hôtels, etc. », affirme-t-il. « N’est-ce pas là une forme de lobbying et d’achat d’influence ? » Virevolte après une visite en Chine Richard Fadden a fait allusion à la Chine en tant qu’un des pays les plus agressifs visant à mettre des politiciens dans sa poche. L’année dernière, de retour d’un voyage en Chine, le maire d’Ottawa de l’époque – Larry dans le communiqué D r Fintan Lane, le coordonnateur national du Irish Ship to Gaza. D r Lane a ajouté qu’Israël était probablement derrière le sabotage du navire et il a accusé les protagonistes d’avoir saboté le navire de manière calculée. « L’objectif n’était pas d’empêcher le navire de quitter le port ; c’était que les dommages critiques surviennent en mer et cela aurait causé la mort de plusieurs personnes à bord », a-t-il dénoncé. Téléphone : 514 931-0151 Télécopieur : 514 868-0843 O’Brien – avait retiré son soutien à une proclamation reconnaissant les pratiquants locaux du Falun Gong, un groupe spirituel persécuté par le régime chinois. Selon l’explication qu’il aurait donnée à un conseiller de la Ville, sa décision découlait d’un « engagement » qu’il avait pris alors qu’il était en Chine. Alors qu’il était en fonction, l’ex-maire de Vancouver, Sam Sullivan, qui avait été invité en Chine à plusieurs reprises, avait engagé des poursuites devant les tribunaux pour faire enlever un site de protestation du Falun Gong installé devant le consulat chinois de Vancouver. « Lorsque je vais en Chine, ils me traitent comme un empereur », avait déclaré M. Sullivan au Vancouver Sun en 2006. L’ex-maire de Londres, Ken Livingstone, avait été invité par la Chine durant les Jeux de Pékin, un voyage ayant coûté aux contribuables chinois plus de 30 000 dollars. Il avait par la suite déclaré au London Evening Standard Mark Regev, porte-parole du premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a déclaré au Washington Post qu’il y a « ceux qui blâment Israël pour toutes les calamités, et bien sûr ils n’ont pas toujours raison ». Il a ajouté que les organisateurs de la flottille ne sont « clairement pas une source objective d’information ». Selon les Forces de défense israéliennes (IDF), « La marine israélienne est déterminée dans son engagement à appliquer légalement le blocus naval Rédaction Distribution Olivier Chartrand [olivier.chartrand@epochtimes.com] John Halas Ventes Publié par Kathia Myriam Guay [kathia.myriam@epochtimes.com] La Grande Époque Inc. AFP/Getty Images Des Israéliens manifestent le 2 juillet 2011 contre la décision de la Grèce d’empêcher à la flottille pour Gaza d’aller en mer. 4 au 31 juillet 2011 ÉpoqueTimes Jean-Pierre Clatot/AFP/Getty Images L’ex-maire de Vancouver, Sam Sullivan, a déclaré avoir été « traité comme un empereur » lors de ses voyages en Chine. contre la bande de Gaza, en dépit des tentatives provocantes d’organisations internationales visant à délégitimer Israël et son droit de défendre les civils israéliens contre les attaques à la roquette du Hamas. » Le 30 juin, l’IDF a déclaré que le renseignement militaire israélien avait trouvé des liens fique la Chine « allait dans la bonne direction » en ce qui a trait aux droits de la personne. Selon les règles sur les conflits d’intérêts, pour tout voyage payé dont la valeur dépasse 500 dollars, les députés sont obligés de rapporter le nom du commanditaire, la destination, l’objectif, le coût et la durée, et ce, dans un délai de 60 jours après le voyage. Cependant, ils n’ont pas à rapporter s’ils s’adonnent à des activités autres qui dérogent de l’objectif principal du voyage, selon Jocelyne Brisebois, responsable des communications pour le Commissariat aux conflits d’intérêts et à l’éthique. Cela fait contraste avec les rapports élaborés que les députés doivent fournir lorsqu’ils voyagent avec les deniers publics, alors que chaque détail est pris en note. « La commissaire à l’éthique reçoit seulement la divulgation et elle n’entreprend aucune vérification, c’est ça le problème », déplore Duff Conacher de Democracy Watch. Ce dernier estime que les voyages payés ne sont « pas éthiques » et devraient être interdits. Voyages suspects Duff Conacher soulève le cas du député libéral Jim Karygiannis (Scarborough-Agincourt), lui qui domine au chapitre des voyages commandités. « Il y a tellement de voyages et il ne siège même pas sur des comités qui se penchent sur ces questions. C’est très étrange », commente-t-il. Depuis 2009, M. Karygiannis a accepté 14 voyages commandités vers différentes destinations dont le Nigeria, Haïti, l’Inde et sa destination principale, la Chine. Le député d’expérience a accepté six voyages payés en Chine au cours des deux dernières années, la plupart durant en moyenne plus de dix jours. Selon M. Conacher, Jim Karygiannis devrait plutôt passer ce temps dans sa circonscription ou au Parlement. Les commanditaires des voyages de M. Karygiannis en Chine sont, entre autres, le Toronto Cross Cultural Community Services Association, le gouvernement de la ville de Ganzhou et la Bond Academy de Toronto dirigée par l’homme d’affaires Ping Tan. Ping Tan est aussi un cadre du National Congress of Chinese Canadians (NCCC), une organisation pro-régime chinois. Le NCCC avait soulevé la colère dans la communauté chinoise de Toronto en 2008 pour s’être accroché, pendant plusieurs mois, à près de 1,1 million de dollars en dons aux victimes du séisme au Sichuan. L’organisation, avec l’aide de Jim Karygiannis, avait obtenu le statut temporaire d’organisme de bienfaisance quelques jours après le désastre. L’argent patientait dans un compte de la branche de Toronto de la Bank of China, une banque appartenant à Pékin. Ping Tan était également membre du conseil d’administration de la banque à l’époque. Durant son voyage de neuf jours commandité par la Bond Academy en 2009, Karygiannis, accompagné par Ping Tan, a visité le Huamei-Bond International College à Guangzhou. L’institution est gérée conjointement par le Bond International College (géré par la même compagnie que la Bond Academy) et par la Huamei International School à Guangzhou. Dans une entrevue avec Époque Times, Jim Karygiannis a indiqué que ses voyages commandités n’étaient sous « absolument aucune influence [étrangère] ». Ces voyages l’aident à mieux servir sa circonscription multiethnique, affirme-t-il, qui comporte une importante population immigrante de la première génération. Snow Ruan a contribué à cet article. nanciers entre le Hamas et la flottille. European Campaign to End the Siege, par exemple, une des principales organisations à soutenir la flottille, appuie ouvertement le Hamas, selon l’IDF. « La plupart de ses organisations – fondées en tant que branches des Frères musulmans en Europe – participent à la flottille 2011 pour Gaza. » La junte birmane met en garde Suu Kyi avant sa tournée Jack Phillips Époque Times La junte militaire en Birmanie a averti l’icône du mouvement démocratique, Aung San Suu Kyi, de ne pas se mêler de politique lors de sa prochaine tournée au pays, invoquant que cela pourrait causer des émeutes. Suu Kyi souhaite sortir de Rangoon, la ville principale et l’ancienne capitale, pour la première fois depuis sa libération en novembre dernier. Le Comité des affaires intérieures du pays a envoyé une lettre à Suu Kyi, lauréate du prix Nobel de la paix, indiquant que sa Ligue nationale pour la démocratie (LND) devait mettre fin à toutes activités politiques. « S’ils veulent vraiment accepter et pratiquer la démocratie efficacement, ils doivent arrêter telles activités qui nuisent à la paix, à la stabilité et à la primauté du droit, de même qu’à l’unité Soe Than Win/AFP/Getty Images Aung San Suu Kyi (centre) marche à travers une foule de partisans alors qu’elle arrive au quartier général de la Ligue nationale pour la démocratie pour célébrer son 66 e anniversaire le 19 juin 2011 à Rangoon. au sein du peuple incluant les moines et le personnel dans les services », met en garde un article publié le 29 juin dans l’organe du pouvoir, New Light of Myanmar, citant la lettre. Il y a deux semaines, Suu Kyi a envoyé un témoignage enregistré au Congrès américain, mais qui ne discute pas des détails concernant la situation des droits de l’homme en Birmanie, le régime ou l’état de la LND. Suu Kyi a été libérée en novembre dernier après avoir passé plus de sept ans en résidence surveillée et avoir passé 15 des 20 dernières années en détention quelconque. En 1990, Suu Kyi a remporté les élections dans un raz-de-marée, mais elle a plutôt été envoyée en prison. Tirage : 60 000 exemplaires distribués gratuitement, en main, en présentoir et de porte-à-porte deux fois par mois au coeur de la ville de Montréal ÉpoqueTimes fait partie du réseau d’information le plus largement distribué au monde. Toute reproduction des annonces ou informations, en tout ou en partie, est interdite sans la permission écrite de l’éditeur. ÉpoqueTimes ne se tient pas responsable financièrement des erreurs typographiques ; textes, dates ou autres pouvant survenir dans les textes publicitaires, mais elle s’engage à reproduire la partie du texte où se trouve l’erreur dans une édition subséquente. Le journal se réserve le droit de refuser toute publicité ne convenant pas à sa politique.
ÉpoqueTimes 4 au 31 juillet 2011 Le défenseur des droits de l’homme Hu Jia libéré de prison NTD Le dissident chinois Hu Jia a été libéré le 26 juin au terme d’une peine de trois ans et demi de prison. Zeng Jinyan s’inquiète pour son mari, dont la maladie peut avoir évolué dangereusement au cours de sa peine en prison, puisqu’il s’agit d’une maladie probablement mortelle. Hu Jia, militant bien connu pour la défense des droits de l’homme, s’est battu pour les malades séropositifs en Chine et était le porte-parole des orphelins. De plus, il a lancé un appel pour une plus grande reconnaissance des droits de l’homme en Chine. Le Parlement Il y a beaucoup de fauteurs de trouble – comme l’Iran, la Syrie, le Hamas et le Hezbollah, mais Al- Qaïda « pose la menace la plus directe et importante aux États-Unis », selon le document. Pour expliquer la stratégie, John O. Brennan a prononcé une allocution le 29 juin à la Paul H. Nitze School of Advanced International Studies de la Johns Hopkins University. Avec le titre officiel d’assistant au président pour la sécurité intérieure et l’antiterrorisme, Brennan, 55 ans, est le conseiller principal d’Obama en matière d’antiterrorisme et s’entretient habituellement avec lui chaque jour. Il a longtemps servi à la CIA, de 1980 à 2005, et a conseillé de nombreux présidents. M. Brennan a expliqué que la stratégie officialise l’approche qui a évolué au cours des deux dernières années et demie afin d’empêcher les attaques terroristes et « assurer la débandade d’Al-Qaïda ». « C’est une guerre, une campagne vaste, soutenue, intégrée et sans relâche qui fait appel à toutes les dimensions de la puissance américaine. Et nous ne recherchons rien d’autre que la destruction totale de ce mal qui s’appelle Al-Qaïda », a lancé M. Brennan. Ce dernier a mentionné que les objectifs spécifiques de l’antiterrorisme dans l’administration Obama sont en général un prolongement des objectifs de l’administration Bush. Cependant, il y a certains changements. Par exemple, le président Suite de la une Al-Qaïda européen lui a décerné le prix Sakharov des droits de l’homme pour son travail en 2008. Puis, M. Hu a été incarcéré la veille des Jeux olympiques par les autorités chinoises pour « tentative de subversion dans le but de perturber les Jeux ». Hu Jia n’est toujours pas hors de danger, bien qu’il soit théoriquement libre. Zeng Jinyan a déclaré : « Avant son incarcération, il avait un début de cirrhose du foie. Maintenant, nous ne savons pas vraiment le degré de gravité de sa cirrhose, car nous n’avons pas le rapport écrit. Il a été à l’hôpital pour effectuer un bilan, mais il prend déjà des médicaments Obama veut que le matériel nucléaire de la planète soit sécurisé d’ici quatre ans afin d’empêcher Al- Qaïda de se procurer ou de développer des armes de destruction massive. M. Brennan a souligné l’interdiction décrétée par Obama, dès son premier jour en poste, sur l’utilisation de techniques d’interrogation « avancées ». M. Brennan a déclaré que ces méthodes ne fonctionnent pas et que « l’Amérique ne torture pas ». Le conseiller a appelé à confronter agressivement l’idéologie d’Al-Qaïda, qu’il qualifie de « médiévale », puisqu’elle divise les gens selon la foi et le genre, ce qui s’oppose à l’approche américaine qui avance que les « musulmans et les chrétiens, les hommes et les femmes, le laïc et le religieux » peuvent travailler ensemble. « Al-Qaïda est dans son déclin » John Brennan a vanté les récents succès dans l’élimination de dirigeants importants de l’organisation, dont Ben Laden. Le leadership d’Al-Qaïda s’est fait décimer et devra remplacer ces dirigeants avec des individus possédant beaucoup moins d’expérience. Il a énuméré plusieurs dirigeants d’Al-Qaïda qui ont été tués, notamment le n o 3 de l’organisation ; trois agents d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) au Yémen ; le chef des talibans pakistanais ; et un dangereux commandant d’Al-Qaïda. Il a aussi mentionné le coup des forces de sécurité somaliennes qui antiviraux. » La cirrhose est caractérisée par une fibrose cicatricielle évolutive irréversible des tissus du foie. Non traitée, elle peut conduire à une insuffisance rénale ou à un cancer du foie. La cirrhose n’est pas le seul danger auquel Hu doit faire face. Certains craignent, bien qu’il soit à la maison, que sa liberté soit strictement limitée. Nicholas Bequelin, basé à Hongkong et spécialiste de l’Asie chez Human Rights Watch (HRW), a précisé : « Les autorités ont informé son épouse des limites de sa liberté. Cela nous amène à être très sceptiques sur la possibilité qu’il puisse revenir à la situation antérieure à son arrestation, Saul Loeb/AFP/Getty Images John O. Brennan, le conseiller principal du président américain en matière de l’antiterrorisme, a déclaré que la fin d’Al-Qaïda était proche. ont tué, le 7 juin dernier, Harun Fazul, le dirigeant d’Al-Qaïda en Afrique de l’Est et le cerveau des attentats contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie en 1998. « En somme, durant les deux dernières années et demie, pratiquement toutes les franchises d’Al- Qaïda ont perdu un dirigeant ou un commandant important, et plus de la moitié des hauts dirigeants d’Al-Qaïda ont été éliminés. » L’organisation terroriste est tout simplement incapable de générer de nouveaux dirigeants à partir de ses propres rangs tellement ils périssent rapidement. John Brennan s’est aussi dit satisfait que maintenant Al-Qaïda a comme dirigeant « Ayman al-Zawahiri, un physicien vieillissant qui n’a pas le charisme de Ben Laden et possiblement pas la loyauté et le respect de plusieurs dans Al-Qaïda ». Le long délai avant que le choix s’arrête sur al-Zawahiri pourrait aussi indiquer la présence de dissension au sein du groupe. Selon Brennan, Ben Laden était pathétique International vu qu’il est assigné à résidence pour une durée indéterminée. » Durant les mois qui ont précédé la libération de Hu, son épouse a rapporté que les autorités l’ont harcelée ainsi que sa fille, ils les ont expulsées de force de leur maison de Shenzhen. La récente remise en liberté de M. Hu suit de près la libération soudaine d’un autre dissident emprisonné, l’artiste Ai Weiwei. Ces deux libérations sont survenues juste avant la visite du premier ministre chinois, Wen Jiabao, en Europe. Le Parti communiste chinois craint que les soulèvements récents au Moyen-Orient puissent inspirer des menaces similaires contre son pouvoir. Selon Reuters, plus de 130 avocats et militants ont été arrêtés depuis février 2011 dans une intensification de la répression à l’encontre des dissidents et défenseurs des droits de l’homme. Maintenant ouvert ! Découvrez Le 2100 Le nouveau pied-à-terre contemporain au centre-ville de Montréal dans le village Shaughnessy 1 ½, 2 ½, 3 ½ et penthouse Appartements neufs et rénovés à louer Sur rendez-vous : 514 388-5666 appartements Dominique Faget/AFP/Getty Images Le siège du dissident chinois Hu Jia était vide le 17 décembre 2008 lors de la remise du prix Sakharov pour les droits de l’homme du Parlement européen. et démoralisé durant ses derniers jours. « Il était là, caché depuis des années, derrière de hauts murs de prison, isolé du reste du monde. » La dernière image de Ben Laden vue partout dans le monde est celle d’un vieux terroriste dans la solitude, « entouré d’une couverture et regardant de vieilles vidéos » de lui-même. Selon les informations récupérées dans la forteresse de Ben Laden, ce dernier était préoccupé par l’avenir d’Al-Qaïda. « Il a constaté que ses hauts dirigeants étaient éliminés, un par un, et s’inquiétait de la capacité de les remplacer efficacement. » Brennan a également fait remarquer que Ben Laden avait appelé à lancer d’autres grands attentats contre les États-Unis, mais ses partisans ont été incapables de le faire. Après tous ces échecs, Ben Laden a même considéré changer le nom d’Al-Qaïda, selon Brennan. Le conseiller reconnaît qu’une menace importante venant d’Al-Qaïda pèsera pour encore un certain temps. Il a mentionné qu’AQPA constitue la franchise d’Al-Qaïda la plus active et qui « pose une menace sérieuse et directe aux États-Unis ». AQPA au Yémen avait envoyé un étudiant nigérian – qu’on appelle maintenant le underwear bomber en raison de la bombe 2100, boul. de Maisonneuve Ouest H3H 1K6 | Le2100.com | 514.388.5666 3 dissimulée dans son sousvêtement – se faire exploser dans un avion de ligne à destination de Détroit en décembre 2009. L’année dernière, AQPA a tenté de faire exploser un avion cargo au-dessus des États-Unis, mais grâce à un tuyau du renseignement saoudien, l’attaque avait été déjouée, a indiqué Brennan. Aussi, le groupe islamiste insurgé en Somalie, Al-Shabaab – qui pourrait avoir des liens avec Al-Qaïda – chercherait à attaquer les intérêts américains. « Ça va prendre du temps, mais ne vous trompez pas, Al-Qaïda est en déclin », a insisté M. Brennan.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :