Époque Times Montréal n°308 23 mai 2011
Époque Times Montréal n°308 23 mai 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°308 de 23 mai 2011

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : La Grande Époque Inc.

  • Format : (279 x 559) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 6,3 Mo

  • Dans ce numéro : Obama annonce une nouvelle politique étrangère américaine.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Art de vivre fr.clearharmony.net Fan Zhongyan était un penseur et un éducateur familier avec le confucianisme et le taoïsme pendant la dynastie Song du nord. Il avait foi dans le bouddhisme et avait servi comme conseiller politique. Dans sa « Tour de Yueyang », il écrivit l’immortelle phrase : « On devrait être le premier à penser à l’État et le dernier à réclamer sa part de bonheur. » Il était très strict dans l’éducation de ses enfants. Il leur enseigna à s’auto-cultiver et à faire de bonnes actions. De ses enseignements, ses quatre fils retirèrent tous une profonde connaissance et l’intégrité. La famille Fan était frugale et aimait aider les autres. Fan Zhongyan demanda une fois à son second fils d’apporter des seaux de blé de Suzhou à la province du Sichuan. Sur le chemin du retour, Chunren rencontra son vieil ami Shi Manqing. Il apprit rapidement que la famille de Shi était devenue pauvre. Les membres de la famille de Shi étant décédés sans argent, il ne pouvait payer ni les funérailles ni les terrains. Dès que Chunren entendit parler de la situation de M. Shi, il lui donna les seaux de blé en cadeau pour l’aider à revenir dans sa ville natale. Fan Chunren rentra chez lui et était nerveux à l’idée de tout raconter à son père, donc il resta silencieux près de son père pendant un long moment. Fan Zhongyan lui demanda : « As-tu rencontré ton ami à Suzhou ? » Fan Chunren répondit : « Oui, quand je suis passé par Danyang, j’ai rencontré Shi Manqing. Il était coincé là-bas n’ayant pas assez d’argent. » Fan Zhongyan lui dit : « Pourquoi ne lui as-tu pas donné le blé ? » Fan Chunren répondit à son père : « C’est ce que j’ai fait. » Lorsque Fan Zhongyan apprit ce que son fils avait fait, il en fut très heureux et le félicita à plusieurs reprises pour avoir fait le bon choix. Bien que Fan Zhongyan eut atteint un rang élevé dans le gouvernement et eut un revenu élevé, il ne gardait pas d’argent pour ses enfants, il utilisa plutôt toute sa fortune pour aider les pauvres et servit de modèle à sa progéniture. Lorsque son premier fils, Fan Chunyou, eut 16 ans, il suivit Fan Zhongyan pour lutter contre Xixia et reçu de nombreuses récompenses pour sa bravoure. Il fut le grand assistant de son père. Le second fils, Fan Chunren, devint plus tard Premier ministre. Au cours des 50 années pendant lesquelles il travailla comme fonctionnaire du gouvernement, il fit tout pour s’acquitter de ses responsabilités. Le troisième fils, Fan Chunli, fut l’adjoint du Premier ministre. Le quatrième fils, Fan Chuncui, fut le ministre adjoint des affaires civiles. Sous l’influence positive de leur père, les fils ont tous été justes et bienveillants envers leurs administrés. Ils étaient honnêtes, droits et frugaux. Ils utilisaient la plus grande partie de leurs revenus pour aider les villages pauvres, vivant eux-mêmes une vie frugale. L’ancienne philosophie de l’éducation familiale a toujours inclus une orientation encline à concevoir l’éthique comme la valeur morale la plus haute. Les parents veulent toujours laisser le meilleur pour leurs enfants. En fait, peu importe combien d’argent les parents laissent à leurs enfants, ce ne sont que des possessions matérielles. Seul enseigner aux enfants à faire de bonnes actions et à se focaliser sur la vertu est un projet souhaitable à long terme pour eux, parce que la vertu est la plus fondamentale et le meilleur des attributs. Elle est la source de toutes les bénédictions. Elle est la richesse la plus fiable que vous puissiez laisser à vos enfants. 23 mai au 5 juin 2011 ÉpoqueTimes Des fleurs, du jardin à notre assiette Catherine Keller Époque Times Il existe beaucoup de fleurs comestibles, certaines poussent dans notre jardin ou sur notre balcon, d’autres se récoltent lors de promenades. Cependant, faites attention de les récolter dans des endroits éloignés des passages d’animaux domestiques, des routes et des champs traités. De même, les fleurs de nos jardins ne devront pas être traitées, il est donc fortement déconseillé de les acheter chez le fleuriste. Du printemps à l’automne, voici comment égayer nos assiettes. L’idéal est de cueillir les fleurs le matin, de vérifier qu’aucun insecte ne s’y cache, de les rincer à l’eau et les égoutter avant de les manger. Si vous n’êtes pas sûr de la non-toxicité d’une fleur, abstenezvous de la consommer pour éviter tout empoisonnement. Les fleurs de primevère poussent dans les sous-bois clairsemés et les pelouses. Elles ont un goût légèrement sucré. Vous pouvez les ramasser et les mettre dans une limonade, une salade de fruits ou un yaourt au sucre. Plus tard dans la saison, les fleurs de sureau et d’acacia seront fort appréciées. Les fleurs de sureau Anciens principes chinois peuvent être séchées et utilisées en tisane contre la toux. On peut aussi en faire du sirop, de la confiture et de la limonade. Pour cette dernière, récoltez une dizaine de fleurs. Dans une bassine, versez 3 litres d’eau, 600 grammes de sucre et 10 grammes d’acide citrique. Coupez trois citrons en rondelles, ajoutez-les ainsi que les fleurs. Placez au soleil deux à trois jours, filtrez et mettez en bouteille. Attendez environ trois semaines avant de boire bien frais. La limonade est prête quand vous ouvrez la bouteille et qu’elle fait de petites bulles. Préparez la limonade dans de bonnes conditions d’hygiène sinon la préparation se transformera en vinaigre. Pour les fleurs d’acacia, c’est en beignets qu’elles sont le plus utilisées. Préparez une pâte à beignet sucrée et lorsque les beignets sont prêts, servez-les avec un filet de miel d’acacia. Les pensées et les violettes agrémenteront les salades de printemps. Pour éviter l’amertume du pissenlit ou des pensées, il faut enlever le pédoncule amer chez les pensées et récolter les pissenlits avant le bouton floral. Les violettes poussent à la mi-ombre dans des endroits plutôt humides et, comme les roses qui demandent beaucoup plus de soins car très fragiles aux maladies, elles doivent être très parfumées pour transmettre leurs propriétés aux aliments. Les violettes pourront parfumer le vinaigre ; les roses, les desserts et les crèmes. On peut aussi en faire de la gelée. La lavande aime la chaleur et supporte un sol sec. Elle a une puissante odeur qui peut être récupérée en faisant bouillir les fleurs dans du lait que l’on filtrera avant de l’utiliser dans une recette de dessert. Le souci ou Calendula officinalis pousse très facilement et se ressème d’une année à l’autre. Ses jolies fleurs sont jaunes et oranges. Elles se ferment la nuit et s’ouvrent dès que le soleil est suffisamment haut dans le ciel, d’où son nom qui vient du latin solsequia (qui suit le soleil). En tisane, cette plante est anti-inflammatoire, notamment en compresses sur les coups de soleil. Ses couleurs particulièrement lumineuses égayent les plats et peuvent les colorer tout comme le safran ou le tagète. Les fleurs de capucine ont un goût proche de la câpre et ses graines fraîches peuvent être entreposées dans du vinaigre tout comme les câpres. Elles sont riches en vitamineC. Les graines séchées sont un substitut du poivre. Les feuilles sont également comestibles et ont un goût de cresson. Elles entrent facilement dans la composition d’une sauce pour le poisson. Plus elles sont exposées au soleil, plus elles fleurissent. La bourrache pousse et se ressème facilement partout. Ses jolies petites fleurs sont bleues et ont un goût de poisson. On peut l’utiliser dans les omelettes par exemple mais avec modération, car elle contient des alcaloïdes pyrrolizidiniques qui, consommés à forte dose, sont L’éducation des enfants : cultiver la moralité et la vertu 1 re partie De la feuille à la graine, tout se mange dans la capucine. néfastes pour le foie. Les fleurs de courgette se consomment sous forme de beignets. La courgette produit à la fois des fleurs mâles et femelles qui doivent être fécondées. On reconnaît la femelle, car Wikimedia Commons elle a un embryon de courgette. Récoltez les fleurs mâles, mais laissez-en quelques-unes pour la fécondation. Les beignets de fleurs de courgette sont salés et se servent en entrée avec une salade. Wikimedia Commons Gargouillou de légumes. Il s’agit d’une salade réalisée avec des légumes cuits agrémentés d’herbes et de fleurs sauvages. Recette originale de Michel Bras, réalisée ici par Éric Sapet, La Petite Maison, France. Processus de rappel d’aliments L’édition Nouvelles Chaque année, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) lance environ 230 rappels d’aliments. Ces derniers permettent d’informer les Canadiens au sujet des produits insalubres et de s’assurer que ceux-ci sont retirés du marché. Comment l’ACIA détermine-t-elle quels produits font l’objet d’un rappel ? L’ACIA procède à une enquête sur la salubrité des aliments en fonction des renseignements provenant des représentants de la santé publique, des plaintes des consommateurs, des préoccupations soulevées par les entreprises, des rapports diffusés à l’échelle internationale et des activités courantes d’inspection et des programmes d’échantillonnage et d’analyses de l’Agence. Dans le cadre de ces enquêtes, l’ACIA détermine si le produit pose un risque en matière de salubrité des aliments et cerne la source et l’ampleur du problème. Lorsqu’un risque possible est cerné, l’ACIA procède à une évaluation du risque et Santé Canada à une évaluation du risque pour la santé. En se fondant sur les résultats, l’Agence détermine ensuite s’il y a lieu ou non de procéder à un rappel. L’ACIA diffuse des avis publics et des avis par courriel au sujet des rappels présentant un risque élevé et d’autres questions liées à la santé, notamment : • Avis de danger pour la santé − Avis informant les consommateurs de ne pas boire ou manger un produit pouvant poser un risque élevé pour la santé et faisant l’objet d’un rappel.• Alertes à l’allergie − Avis destinés aux consommateurs atteints d’une allergie alimentaire les avisant de ne pas boire ou manger un produit risquant de contenir un allergène non déclaré comme le lait ou les œufs, et faisant l’objet d’un rappel.• Avis aux consommateurs − Avertissements destinés aux consommateurs au sujet des risques possibles que posent les produits alimentaires pouvant constituer un réel danger pour les Canadiens. Pour recevoir les avis de rappels d’aliments et en apprendre davantage à ce sujet, visitez le site Web du gouvernement du Canada sur la salubrité des aliments à l’adresse suivante : www.salubritedesaliments.gc.ca www.leditionnouvelles.com
ÉpoqueTimes 23 mai au 5 juin 2011 Emplacements des présentoirs• Café Dépôt, 150 Ste-Catherine Ouest, complexe Desjardins• Palais de justice• La tour Radio-Canada• Galerie du Parc, 3575 Parc• Métro McGill, sortie 20/20• Marché Tau, 4238 Saint-Denis• Édifi ce Balfour, 3575 St-Laurent• Centre de commerce mondial• Édifi ce Berman, 4040 St-Laurent• Le Commensal, 1204 McGill College• Jean Coutu, Mont-Royal coin Berri• Omer De Serres, 334 St-Catherine est• Second Cup et Café Dépôt, Place Dupuis• Intermarché Boyer, 1000 av. du Mont-Royal est• Intermarché du Plateau, 1670 av. du Mont-Royal est• Guy-Favreau Y Centre, 200 boul. René-Lévèsque ouest• Terra verde, 159 Saint Antoine ouest, Palais des Congres ACHETONS 11 MAISON ET DÉPANNEUR À VENDRE EXCELLENT REVENU• Ste-Catherine (Rive Sud).• Dépanneur depuis 30 ans.• Grand commerce prospère, clientèle fidèle.• Grande maison agréable, 2 ch., 2s.d.b., cuisine.• Salon, bureau, terrain, stationnements et plus... 549 000 $ Info. : 514 806-7617 ACHETEURS SERIEUX SEULEMENT Au service des femmes depuis 1875, le Y des femmes de Montréal c’est... + une résidence pour femmes + + + + Fringues & Cie + + + 514.866.9941 www.ydesfemmesmtl.org Depuis 15 ans DIAMANTS DIAMANTS ET 329-CASH 514 329-2274 ESTIMATION GRATUITE LES MEILLEURS PRIX EN VILLE JUSQU’À 5849 Henri-Bourassa Est, Montréal Nord Voisin CLSC (514) 329-CASH Heures d’ouveretureL.M.M. 10h30 à 18h00 J.V. 10h30 à 20h00• Pâtisserie St-Louis de France, 3575 Berri Métro Sherbrooke• Café étudiant de L’Institut d’Hôtellerie, Métro Sherbrooke• Second Cup, au coin des rues McGill et Président-Kennedy• Café Suprême, Place Bonaventure, 800 rue de la Gauchetière• Café Panfi ore, 1080 Beaver Hall, coin Belmont, Métro Square-Victoria• Vieux Duluth express, 800 rue de la Gauchetière, Métro Bonaventure• Jardin du Plateau, 933 Mont-Royal est• Boulangerie Premiere Moisson 860 Mont-Royal est• Bibliothèque Mont-Royal, 465 Mont-Royal est• Banque Laurentienne, 1100 Mont-Royal est• YMCA, 5550 av. du Parc• Caisse populaire, 1145 Bernard ouest• Bibliothèque publique d’Outremont, 41 St-Just Ave.• Banque Laurentienne, 1447 av. Van Horne 3600892

1 2-3 4-5 6-7 8-9 10-11 12


Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :