Époque Times Montréal n°306 26 avr 2011
Époque Times Montréal n°306 26 avr 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°306 de 26 avr 2011

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : La Grande Époque Inc.

  • Format : (320 x 540) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 6 Mo

  • Dans ce numéro : des guerres tribales liées à l'eau menacent l'Afrique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Immobilier Photos.com Un bon entretien de votre pelouse en assurera la bonne santé au fil des ans. Une pelouse naturellement verte et saine L’édition Nouvelles L’entretien préventif est le secret pour avoir une belle pelouse qui restera saine durant les mois d’été, et ce, malgré la chaleur et la sécheresse. Il suffit de suivre quelques règles de base pour préserver l’apparence de votre pelouse et de votre jardin tout au long de l’été, peu importe la température. « Il est essentiel de tondre la pelouse pour la garder en santé », affirme Mark Cullen, un expert en jardinage chez Home Hardware. « Les graminées sont comme la plupart des plantes : si vous coupez les têtes, elles produiront de nouvelles pousses et deviendront plus denses », explique-t-il. Cullen ajoute qu’il est également important de maintenir la pelouse à une certaine hauteur pour étouffer les mauvaises herbes et pour empêcher les racines du gazon de sécher. Il recommande de tondre la pelouse de façon à maintenir le gazon à une hauteur de 5 à 7 centimètres. Il est également important de bien arroser la pelouse pour préserver sa belle couleur verte et la maintenir en santé. Lorsque vous arrosez la pelouse au printemps et à l’automne alors qu’elle pousse de façon active, ne lui donnez pas plus de deux ou trois centimètres d’eau par semaine. Cette méthode permet aux graminées d’établir des racines plus profondes, ce qui, à la longue, produira une pelouse qui résistera mieux à la sécheresse. « Pour économiser du temps et de l’eau, rien n’égale un boyau de trempage », affirme Cullen. Il recommande ce type de produit pour arroser délicatement les racines qui ont le plus besoin d’eau. « De plus, utilisez un arroseur qui peut arroser autant les grandes que les petites sections de votre jardin, affirme Cullen. La tête en forme de cœur de l’arroseur de certaines marques de boyaux produit un jet doux semblable à des gouttes de pluie et permet d’améliorer de 30% l’arrosage des racines du gazon. » Cullen recommande aussi de recycler comme Mère Nature qui décompose et transforme les matériaux organiques en un sol riche en nutriments. Les rognures de gazon font un excellent paillis, alors laissez-les à la surface de la pelouse lorsque vous la tondez. Suivez ces quelques conseils pour obtenir une belle pelouse en santé sur laquelle votre famille pourra s’amuser et se détendre en toute sécurité. Consultez le site homehardware.ca pour trouver le détaillant le plus près de chez vous et pour en savoir davantage sur les soins à apporter au jardin et à la pelouse. Splendeurs de Nuit Stéphanie Mahé Époque Times Horticulteur spécialisé dans les réalisations d’ornements végétaux au niveau résidentiel pendant près de 20 ans, Clément Pagé enrichit ce domaine par l’éclairage d’ambiance depuis 1985. Tranquillement, il délaisse sa première vocation pour accomplir, avec son fils Pierre-Yves, de somptueux décors dont l’installation de lumières est étudiée sous l’aspect artistique et architectural. Ainsi, la création des jeux de lumières permet de faire ressortir la beauté de l’environnement et aussi différentes formes d’architecture. « On calibre l’intensité de nos lumières afin d’obtenir une ambiance de clair de lune, pour que l’on puisse créer une atmosphère de détente à la fois chaleureuse, accueillante et attirante », affirme Clément Pagé, président de Splendeurs de Nuit. Pierre-Yves, électricien de formation, est donc responsable des installations avec son équipe, quand à Clément il supervise les demandes de ses clients. Des demandes pour les développements résidentiels de prestige aux résidences de particuliers, l’adaptation est grande et la qualité est à son maximum. Les projets les plus courants sont les cours arrière. Aménageant de plus en plus leur cour avec une piscine et des ornements de végétaux, les propriétaires veulent s’assurer d’un bon éclairage. Ce besoin est comblé par Splendeurs de Nuit qui ajoute une touche artistique. Quand au devant des résidences, l’éclairage architectural sera adapté. Tout en tenant compte de la vue de l’intérieur des résidences, les concepteurs étudient les endroits où les gens sont à la tombée de la nuit. Cela leur offre une vue qui leur permet d’apprécier la beauté de leur jardin au cours des quatre saisons. Les décors finalisés remplis de lumières semblent reposants et chaleureux à la fois. « On prétend que c’est dans la douceur de l’éclairage que l’on arrive à créer une 26 avril au 9 mai 2011 ÉpoqueTimes Tous les jours sous un clair de lune L’édition Nouvelles Qu’est-ce qui donne à une pièce sa beauté unique ? À part un bon éclairage et de bonnes proportions, qu’est-ce qui différencie une pièce magnifique d’une pièce ordinaire ? Les designers savent que la beauté d’une pièce n’est pas seulement une question d’attributs physiques ou de coût du décor. Les plus belles pièces sont celles où l’on vit. C’est pourquoi la plupart des salons sont des pièces ennuyantes, et les cuisines et les salles familiales − qui sont au cœur des activités quotidiennes de la famille − sont les endroits où il fait bon se retrouver. La pièce superbement décorée qui n’est jamais visitée ne sera jamais aussi accueillante et agréable qu’une pièce que l’on utilise souvent ; et lorsqu’elle laisse paraître son vécu, nous l’aimons encore plus. Cet agréable amalgame de vie et de design se retrouve dans Instinct, une tendance design pour 2011 de PPG Pittsburgh Paints. Instinct c’est la « désorganisation », le principe selon lequel une pièce est toujours en évolution, se transforme avec le temps pour se délester des objets sans signification en faveur des objets rapportés de voyage ou des souvenirs de famille passés d’une génération à l’autre. La pièce Instinct est réchauffée par les matériaux naturels, surtout le bois, ainsi que par les objets primitifs faits à la main. Elle représente l’appréciation de tout ce qui est simple, organique et authentique. Oubliez les couleurs franches et décoratives et privilégiez plutôt des teintes qui reflètent les matériaux naturels. Choisissez les nuances caramel des grains de bois qui accompagnent à merveille les gris et les blancs de l’ardoise, de la pierre et du marbre. Cette palette de couleurs rappelle le terroir et la simplicité. Toutefois, juxtaposée à des nuances organiques et minérales, comme le bois naturel avec le marbre poncé, ou des objets de formes primitives en fer forgé lisse ou des planchers Concept de Splendeurs de Nuit ambiance intéressante », précise Clément Pagé. Pour établir un concept d’éclairage, il faut définir les éléments qui paraîtront dans l’obscurité afin de faire ressortir la beauté artistique de l’environnement. Différentes techniques peuvent être adaptées au niveau de la position des lumières électriques de qualité afin d’obtenir plusieurs subtilités pour offrir le côté artistique désiré. L’éclairage extérieur provient principalement du Québec et la consommation reste très raisonnable, car les lumières utilisées sont à basse tension (12 volt). « C’est un travail très spécialisé, artistique et en même temps il requiert un travail Splendeurs de nuit électrique de qualité. Nous vérifions la possibilité et la faisabilité du travail que l’on veut réaliser puisque nous sommes concepteur et installateur à la fois », conclut Clément Pagé. Pour de plus amples renseignements, vous pouvez visiter le site : www.splendeursdenuit.com Laissez-vous guider par votre instinct déco L’édition nouvelles La tendance Instinct préconise les nuances caramel des grains de bois qui accompagnent à merveille les gris et les blancs de l’ardoise, de la pierre et du marbre. de pierre et des objets d’art primitif placés près d’éléments de haute technologie, elle prend une allure plus sophistiquée. La tendance Instinct favorise le bois récupéré pour ses imperfections. Les planches des parquets ont un aspect fait main, elles sont larges et donnent l’impression d’avoir été frottée avec de l’huile. Le cuir est un autre matériau important, mais le noir et le brun cèdent la place à des teintes plus chaudes qui rappellent le fini usé des vieilles valises, bottes et selles. Il s’agit ici d’une simplicité décontractée inspirée des vieux pays. Qu’ils soient traditionnels ou plus modernes, les motifs sont à l’honneur. Les imprimés animaliers nous mettent en contact avec les motifs de la nature. Il est facile d’adapter ce style légèrement masculin. Vous pouvez lui donner une allure urbaine ou rurale, selon la façon dont vous étalez et équilibrez couleurs et matériaux. Si vous habitez la ville, employez plus de blanc et des surfaces métalliques lisses afin de donner à la pièce une ambiance minimaliste et dépouillée. Si vous habitez la campagne, utilisez le bois avec des finis mats et poncés ainsi que des patines vieillies et burinées. Toutefois, assurez-vous de toujours équilibrer le mélange des couleurs et des matériaux. Le décor Instinct, c’est l’amalgame de textures, de patines et d’objets faits main accumulés au fil du temps. Cette tendance favorise le confort et la beauté. L’usure des éléments s’impose pour décourager toute perfection et donner vie à la pièce. Avec un tel décor, vous êtes assuré que la pièce sera utilisée. Il ne vous reste qu’à y relaxer…
ÉpoqueTimes 26 avril au 9 mai 2011 Art de vivre Aménager une cour intérieure ombragée Catherine Keller Époque Times Bien des gens négligent l’aménagement de leur cour ou de leur balcon, surtout s’il est à l’ombre. Pourtant lors des chaudes journées d’été, trouver un endroit tranquille au frais est un bien précieux. Il est possible d’utiliser sa terrasse ou sa cour afin qu’elle serve de rangement et qu’elle soit jolie à regarder. La partie que l’on voit depuis l’intérieur ou celle qui nous donne un vis-à-vis déplaisant peut être agrémentée de plantes. Une banquette ou une armoire judicieusement placées pourront dissimuler les affaires entreposées et nous permettre de profiter de cet endroit durant l’été. Pour donner de la lumière, peindre les murs en blanc ou en jaune lumineux est sans doute le plus indiqué. Pour le sol, il existe bien des matériaux possibles. Néanmoins, l’ombre gardant l’humidité, les moquettes (faux gazons) et les sols en bois sont à éviter. Le moins cher, si vous avez un sol en béton, est de le peindre. Il existe des peintures « nouvelle génération » antidérapantes qui ne sont pas toxiques et offrent une grande palette de couleurs, ce qui permet de créer des motifs. On peut aussi utiliser des bétons imprimés qui ressemblent aux pierres naturelles et à des mosaïques. Un mur végétalisé Si vous avez très peu de place et de temps, un mur végétalisé est bien pratique. Il y a plusieurs façons de faire 1. Pour éviter la corvée d’arrosage, une installation d’arrosage automatique est bien utile. Installer un petit bassin au pied du mur avec des nénuphars ou simplement de jolies pierres permet d’approvisionner l’arrosage automatique sans faire une grande installation. Plantes d’ombre La majorité des plantes d’ombre ont besoin d’au moins 2 à 3 heures de soleil par jour, d’une terre de sous-bois, c’est-à-dire acide comme la terre de bruyère, d’un engrais spécial pour les plantes de terre de bruyère. Bien qu’elles aiment être arrosées, le terrain doit être drainé. Pour avoir toujours un massif fourni, il faut mettre des plantes qui fleurissent au printemps, en été et en automne proches les unes des autres, car leur développement s’échelonne. Ceci permettra d’avoir un sol toujours recouvert et fleuri. Les plantes d’ombre les plus courantes sont les suivantes : Histoire Astilbe sinensis : En été, l’astilbe offre de jolis plumeaux rouges, roses ou blancs suivant la variété. Cette vivace aime l’ombre et la terre fraiche et atteint un diamètre et une hauteur de 60 cm à maturité. Aruncus dioicus ou sylvestris : Les fleurs de la barbe de bouc sont plumeuses, blanc crème et ressemblent à l’astilbe, mais ont besoin de tuteur (150 cm). Elles aiment une terre riche et relativement fraîche. Campanula carpatica : Il existe plusieurs variétés de campanules blanches et bleues qui fleurissent en général au printemps. La campanule des Carpates a des clochettes de juin à septembre. Cette vivace est tapissante avec une hauteur maximum de 30 cm, elle aime la mi-ombre et un arrosage normal. Cimicifuga racemosa : Appelée cierge d’argent pour ces jolies fleurs blanches qui fleurissent tout l’été, cette plante d’ombre monte jusqu’à 220 cm. Pour lui garder un joli port, il est conseillé de bien la rabattre au début de l’hiver. Convallaria majalis : Ce muguet aime l’ombre et fleurit en mai. Il se propage par ses racines souterraines. Cornus alba : Ce cornier a une écorce rouge corail qui apporte de la couleur en hiver. Il aime la terre de bruyère, mais ne supporte pas la sècheresse. Il atteint une hauteur de 250 cm et un diamètre de 150 cm à maturité, mais peut être taillé sans problème. La variété Sibirica a des fleurs blanches à la fin mai et des fruits bleuâtres ainsi qu’un feuillage vert pur. La variété Elegantissima a des feuilles vertes bordées de blanc virant à l’orange à l’automne. Cyrtomium fortunei : Elle a de longues feuilles composées persistantes, luisantes et vert clair et atteint un diamètre de 60 cm à maturité. Dicentra spectabilis : Au mois de mai, juin, les Cœur de Marie ont de magnifiques fleurs roses et blanches en forme de cœur. Ils aiment les sols riches en humus, légers et humides mais bien drainés, et préfèrent la mi-ombre. Ils ont un diamètre de 40 cm et une hauteur de 60 cm. Filipendula rubra Venusta : Cette plante des marais aime l’ombre et les sols humides (bord de l’eau). De juin à août, elle offre des fleurs vaporeuses mellifères rose foncé brillant. Fougère : Au printemps, de longues frondes vert clair éclosent d’une souche épaisse et écailleuse. Elles mesurent de 30 cm à 100 cm. C’est la plante de Il est possible d’avoir des belles fleurs à l’ombre. sous-bois par excellence. Fuchsia : Les variétés Colibri, Ricartoni, Regia Retzii et Checkerboard peuvent résister à une température allant jusqu’à -15 °C et repoussent au printemps de manière plus vigoureuse chaque année, mais elles n’aiment pas le soleil chaud de l’été. Heuchère : Elle a un joli feuillage rouge ou vert ou caramel avec des fleurs en grappe à la fin du printemps et en début d’été. C’est un bon couvre-sol (haut de 30 cm) qui pousse facilement. Sous un climat tempéré, les feuilles persistent l’hiver. Hosta : C’est une plante vivace au feuillage décoratif qui selon la variété est bleuvert, vert foncé, vert clair ou panaché. En été, les fleurs de couleurs lilas parfument les environs. Elle aime les sols humifères et frais et doit être protégée des limaces qui en raffolent. D’une hauteur de 35 cm à 65 cm, elle est caduque. Il convient de la protéger en hiver en zone à forte gelée. Hydrangea : L’hortensia fleurit abondamment en juin et ses fleurs restent jusqu’à l’automne. Il aime la mi-ombre, une terre riche et un arrosage régulier. Pour garder les fleurs bleues, la terre doit être acide (PH5, terre de bruyère). En fin d’hiver, supprimez les branches qui ont fleuri. Il existe une variété grimpante qui a des fleurs blanches, l’Hydrangea petiolaris. Impatiens : Si on l’appelle buveuse, c’est qu’elle ne Zhou Chu tue trois monstres fr.clearharmony.net Il y a longtemps, sous la dynastie Jin en Chine, dans le petit village de Yi Xing, il y avait un jeune homme appelé Zhou Chu. Ses parents étaient morts quand il était petit. En grandissant, il est devenu fort et robuste, mais comme il n’avait pas été bien élevé et qu’on ne s’était pas bien occupé de lui, il se battait souvent avec les autres et provoquait des problèmes dans son village. Les jours et les semaines passant, les semaines et les mois passant et les mois et les années passant, le fauteur de trouble Zhou Chu devint de pire en pire. Tel un monstre, il était évité par tous les villageois. Un jour, alors qu’il se promenait dans la rue, il vit une foule de gens parlant sérieusement de quelque chose. Curieux, il s’approcha plus près. Toutefois, la foule se dispersa à son approche. Un peu énervé, il attrapa un vieil homme et demanda : « De quoi parliez-vous, bon sang ? » Le vieil homme répondit apeuré : « Le village est menacé par trois monstres. L’un est le tigre de la Montagne du sud. L’autre est le dragon de la Rivière au long pont. Ils ont tué beaucoup de gens... » N’attendant pas que le vieil homme finisse sa phrase, Zhou Chu cria bruyamment : « Que ce soit un tigre ou un dragon, nous n’avons pas à en avoir peur. Je vais tuer les monstres en deux temps trois mouvements. » Immédiatement après avoir fait ce vœu, il se prépara pour accomplir la tâche. Arrivé à la Montagne du sud, Zhou Chu chercha le tigre partout en haut et en bas de la montagne. Après une longue quête, il trouva finalement les traces du féroce animal. Cependant, son excitation ne dura pas longtemps, le tigre s’était tapis dans l’ombre d’un arbre et lui bondit à la tête avec ses dents acérées comme des lames de rasoir. Alors, avant même que le tigre n’ait eu la chance de retoucher le sol, en un clin d’œil, Zhou Chu le contourna, sauta en l’air et atterrit sur son dos. Avec toute sa force, Zhou Chu retint la tête du tigre et la frappa sur un rocher acéré jusqu’à ce qu’il meurt. Avant même que Zhou Chu n’ait repris son souffle, il partit vers la Rivière au long pont. Par chance, il n’eut pas à chercher longtemps le cruel Photos.com supporte pas d’avoir soif et, pourtant, la pluie abîme ses fleurs. Cette annuelle haute de 25 cm est très florifère dès le mois de mai jusqu’aux gelées. On la trouve en blanc, rose, fuchsia, rouge ou orange, et certaines sont à fleurs doubles. Lamium : Le lamier a des variétés à fleurs blanches ou jaunes. Ce couvre-sols d’ombre a un feuillage vert marqué d’argent et fleurit à la fin du printemps. S’il est dans un massif, on peut lui mettre un petit tuteur pour le faire grimper (40 cm). Lythrum salicaria : La salicaire atteint 1 met vit près de l’eau. De juin à septembre, elle offre des épis rose foncé. Ses racines contiennent des substances anti-diarrhéiques, dragon. Il trouva le dragon se prélassant au soleil sur une île au milieu de la rivière. Zhou Chu nagea doucement jusqu’à l’île, se faufila derrière la bête et attrapa son cou pour l’étouffer. Cependant, le dragon était plus fort que le tigre et jeta Zhou Chu contre un arbre. Zhou Chu n’abandonna pas mais hurla : « Je ne lâcherai pas ton cou jusqu’à ce que tu arrêtes de respirer ! » Peu importe combien il luttait, le dragon ne pouvait pas arrêter l’étreinte de Zhou Chu. Après trois jours et trois nuits, le monstre mourut enfin. Exténué, Zhou Chu s’endormit et se réveilla deux jours et deux nuits plus tard. La rumeur se répandit rapidement à travers le village que Zhou Chu avait tué les bêtes et était mort d’épuisement. Ils firent la fête pendant trois jours et trois nuits et, à la fin de la fête, ils chantèrent tous joyeusement : « Les trois bêtes sont mortes, les trois bêtes sont mortes. Hourra, hourra, hourra ! » Alors que les villageois chantaient, Zhou Chu rentra chez lui. Seulement à ce moment, il réalisa que les villageois l’avaient considéré comme le 7 sédatives, astringentes et vulnéraires, et les jeunes feuilles peuvent être consommées crues ou cuites. Lonicera tellmaniana : C’est un chèvrefeuille d’ombre à feuilles caduques. Ses lianes volubiles couvriront rapidement une tonnelle ou un treillage, mais peuvent être rabattues à 50 cm au printemps pour favoriser les ramifications. Ses fleurs jaune vif ne sont pas parfumées. Elles sont éphémères et fleurissent tout l’été. Pachysandra terminalis : Ses feuilles dentelées et luisantes couvrent le sol sur une hauteur de 20 cm durant toute l’année. Elle a des petites fleurs blanches à la fin du printemps. Elle aime l’ombre et une terre riche en humus. Il lui faut parfois du temps pour s’installer, mais elle ne demande pas beaucoup d’entretien. Phyllostachys aurea : Ce bambou a un feuillage vert clair et la tige jaune est dense sur toute la hauteur, qui peut atteindre 6m. Il aime la miombre, voire le soleil. Il est très envahissant par les racines qu’il faut contenir en plaçant la plante dans un bac par exemple. Rhododendron : C’est un arbuste au feuillage persistant qui fleurit au printemps. La variété Cynthia a de somptueuses fleurs rose vif et est particulièrement rustique. Il aime la terre acide et bien drainée. Vinca major Variegata : Cette pervenche haute de 30 cm aux feuilles panachées couvre les sols ombragés. Elle donne de jolies fleurs bleues au printemps. C’est une des rares plantes d’ombre qui aime le calcaire. Zantedeschia : Les arums ont de magnifiques fleurs en spatule blanches, roses, rouges ou jaunes. Ils aiment la mi-ombre et la terre humide. Pailler avant l’hiver pour les protéger des grands froids. C’est en été que l’on profitera le plus de cette petite île de verdure. Au printemps ou à l’automne, on en profitera en se chauffant à l’aide d’un chauffage d’extérieur au gaz ou une cheminée à l’éthanol peut faire l’affaire. Pour les écologistes convaincus, un bon chandail à moins de regarder la cour depuis l’intérieur. À l’arrivée des gelées, surtout dans les régions où la température baisse facilement en dessous des -15 °C, pensez à protéger les plantes ou à rentrer les plus fragiles au sous-sol pour pouvoir en profiter l’année suivante. 1. www.lagrandeepoque.com/LGE/content/view/2649/43/Sources : www.creation-sud.fr/et www.newchim.com/fr Photos.com troisième monstre. Zhou Chu ressentit une grande honte et fit le vœu de tourner la page. Il voulut changer et devenir un homme respectable. Il demanda au grand professeur Lu Yun s’il voulait lui enseigner et, par la suite, Zhou Chu dédia sa vie à l’apprentissage. Il devint finalement un haut fonctionnaire et servit les gens loyalement.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :