Époque Times Montréal n°305 19 avril 2011
Époque Times Montréal n°305 19 avril 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°305 de 19 avril 2011

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : La Grande Époque Inc.

  • Format : (320 x 540) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : un long chemin à parcourir avant la stabilité en Lubye.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Espace urbain Collecte et recyclage d’objets divers Un rendezvous à ne pas manquer ! Stéphanie Mahé Époque Times Dans le cadre de la Journée de la Terre qui est célébrée chaque année le 22 avril, les franchisés de 1-800-GOT- JUNK ?, créé il y a 22 ans à Vancouver, poursuivent une initiative commune : la Collecte Verte. Elle se tiendra le samedi 23 avril dans cinq sites de la province du Québec de 10 h à 16h. C’est la troisième année consécutive que cette démarche environnementale, sans but lucratif, assure la récupération des déchets électriques, électroniques et informatiques du grand public. Chaque année, environ 400 personnes font la démarche de se rendre sur ces lieux de récupération. L’importance de cette action est très raisonnable et il ne tient qu’à nous, chaque individu, de prendre conscience que cette initiative ne tient qu’au seul geste de déposer nos vieux ordinateurs sur ces sites. Étant dans cette ère où l’électronique se démode très rapidement, l’énorme consommation semble souvent dépasser l’entendement. « L’année passée, nous avons pu détourner 30 tonnes de matériel électrique et électronique, lors des deux journées de Collecte Verte pour le Québec, au printemps et à l’automne », précise Gilles Dubé, président de la franchise 1-800-GOT- JUNK ?, sur la rive-sud de Montréal. Aussi, dans le but de sensibiliser les citoyens, des personnes sur place les informeront en leur expliquant les ressources qui existent pour faire le réemploi de certains matériaux que l’on peut recycler en leur donnant une seconde vie. Recycler davantage est primordial et beaucoup d’articles ménagers en font aussi l’objet. Le matériel récupéré lors de la Collecte Verte sera ainsi acheminé vers des recycleurs spécialisés qui traiteront de façon responsable tout ce qui est toxique (par exemple : les écrans d’ordinateur) et procèderont en même temps à l’extraction des métaux précieux. À l’année longue, la fonction principale des franchises 1-800-GOT-JUNK ? est le recyclage de tous les déchets en tout genre des particuliers mais aussi des entreprises. Aujourd’hui, ces franchises se sont déployées dans 300 villes, au Canada, aux États- Unis et en Australie. Depuis quatre ans, la province du Québec a réussi à recycler près de 26 000 tonnes de matériel qui est souvent redistribué aux œuvres de charité. Grâce à toutes ces équipes disponibles en tout temps, les gens peuvent RÉPAREZ À TOUT PRIX ! SURTOUT QUAND C’EST GRATUIT* ! NOUS RÉPARONS LES BRIS DE CE DIAMÈTRE AUCUN RENDEZ-VOUS REQUIS SEULEMENT 30 MINUTES POUR UNE RÉPARATION 0 $ * SOUVENT GRATUIT SI ASSURÉ BRIS DE VITRE (SEULEMENT SUR RÉPARATION) LE « BOSS » EST TOUJOURS LÀ CHEZ DURO MD, MIEUX VAUT RÉPARER RAPIDEMENT POUR ÉCONOMISER. contribuer grandement à cette solidarité environnementale et ainsi éviter l’enfouissement de tout ce matériel. C’est le temps du ménage du printemps, alors n’hésitez pas à joindre les sites de récupération suivants lors de la journée de la Collecte Verte ! MONTRÉAL Stationnement du Loblaws 150, boul. Montréal-Toronto Lachine QC H8S 4L8 OUEST DE L’ÎLE Face au Loblaws 4850, boul. St-Jean Pierrefonds QC H9H 4B2 QUÉBEC Stationnement d’Ameublement Tanguay 4875, boul. de l’Ormière Québec QC G1P 1K6 RIVE-NORD Walmart, Centre Laval 1660, boul. le Corbusier Laval QC H7S 1Z2 RIVE-SUD Réno-Dépôt, Brossard 7410, boul. Taschereau Ouest Brossard QC J4W 1M9 ▲ Site de récupération lors de la journée de la Collecte Verte en 2010 ▼ Camion de récupération 1-800-GOT-JUNK ? 19 au 25 avril 2011 ÉpoqueTimes 1-800-GOT-JUNK ? 1-800-GOT-JUNK ?
ÉpoqueTimes 19 au 25 avril 2011 Des trophées pour une belle reconnaissance ! Stéphanie Mahé Époque Times C’est à Las Vegas que s’est déroulée, le 9 mars dernier, la soirée des remises de trophées pour les milliers de courtiers de chez RE/MAX du monde entier. À ce jour, RE/MAX est la plus grande organisation mondiale de courtage et englobe, à elle seule, près de 89 000 courtiers dans 80 pays de par le monde. L’équipe Bardagi de RE/MAX d’Outremont/Mont- Royal était de nouveau présente à cette grande occasion. Déjà classée au 5 e rang mondial l’année passée, elle se surpasse encore et atteint la 4 e place au monde, la 2 e au Canada et, pour la 7 e année consécutive cette année, la 1 re au Québec. Voulant être son propre patron dans le courtage immobilier, en 1991, Georges Bardagi travaille donc durement dans une période de récession afin de satisfaire au mieux ses clients et de gagner leur confiance. Il fait face à des défis importants et mène le bateau en solitaire pendant sept années. Ainsi, il crée les bases solides qui lui permettent aujourd’hui d’être dans le courant qui le mène à tous ses exploits. « Le capitaine est quelqu’un qui doit montrer l’exemple par son travail et il doit être capable d’inspirer tous ses coéquipiers à l’excellence et à être le meilleur qui puisse être, et c’est le rôle que je tiens », affirme Georges Bardagi, président de l’équipe Bardagi de RE/MAX d’Outremont/Mont-Royal. En sus de ses nombreuses connaissances en marketing, publicité, service à la clientèle, évaluation immobilière et son côté « capitaine d’équipe », il accorde beaucoup d’importance à l’éthique, ce qui est le point le plus important pour parvenir à de très bons résultats. L’équipe Bardagi, créée depuis 1998, se révèle être une équipe qui travaille en très grande collaboration et coordination. À partir de la même année, Georges Bardagi met en place le premier système info maison et plus tard propose le site web mobile pour les téléphones intelligents. « Je vois ce qui se fait de mieux un peu partout, j’apprends, j’adapte et j’innove en collaboration avec mon équipe qui apporte beaucoup d’idées aussi », explique-til. Le partage de toutes ces connaissances est pour lui primordial et il démontre une grande générosité dans le but d’améliorer la pratique de ce métier souvent très prenant. L’année dernière, il a d’ailleurs organisé le Virage Bardagi, plusieurs des conférences sont destinées aux courtiers afin de leur apporter plus de connaissances dans le domaine de l’immobilier. Près de 600 courtiers se sont inscrits, c’était un succès. Fort dans ce rôle de conférencier ou de mentor, il peut aussi transmettre ses connaissances à des entreprises autres que le courtage immobilier. « J’ai compris que si j’étais toujours disponible grâce à une formation d’équipe, autant les agents et les courtiers auraient une meilleure qualité de vie. Ils auraient des journées où ils sont de garde, d’autres où ils sont en congé et les clients ne se verraient jamais refuser une visite par manque de disponibilité. Ceci n’existait pas dans notre profession », affirme le président de l’équipe. L’effet d’une bonne mise en marché est un point très important pour une bonne visibilité, beaucoup de publicités sont donc présentes sur Internet mais aussi dans les journaux. Les courtiers ne sont pas essentiellement des vendeurs. Leur rôle de négociateur sert à éviter aux clients certains pièges. Ils peuvent gérer, entre autres, des surenchères sur un marché vendeur ou simplement être à l’écoute des clients pour quelques informations sur des prêts hypothécaires. Beaucoup de choses sont à concilier et comme chaque membre de l’équipe a des aptitudes et des connaissances dans certains domaines, il s’avère que leur complémentarité assure leur performance. Le marché actuel est sans cesse en mouvement, et Georges Bardagi s’assure d’être à l’affût des dernières nouveautés aussi bien en ce qui concerne l’immobilier que les technologies pouvant faciliter son travail. « J’ai pris des cours poussés en évaluation à l’université et chaque année je fais 10 à 15 cours dans différents domaines : en marketing, au niveau légal, du côté fiscal, au niveau des technologies, etc. », souligne-t-il. Lors du congrès à Las Vegas, le président précise les Immobilier Georges Bardagi, président de l’équipe Bardagi de RE/MAX d’Outremont/Mont-Royal. nouvelles tendances : « La technologie va toujours aussi vite, on peut aujourd’hui visiter une maison sans se déplacer et le trafic Internet représente actuellement 20% du marché. On est encore dans un marché vendeur qui tend vers l’équilibre, surtout vers le haut de gamme », conclut Georges Bardagi. 7 Hugo Desrochers Pour de plus amples renseignements, vous pouvez visiter le site : www.bardagi.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :