Époque Times Montréal n°302 29 mar 2011
Époque Times Montréal n°302 29 mar 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°302 de 29 mar 2011

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : La Grande Époque Inc.

  • Format : (320 x 540) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 6,4 Mo

  • Dans ce numéro : la vague de soulèvements frappe finalement la Syrie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Immobilier Salon national de l’habitation Des solutions d’aménagement à l’infini Stéphanie Mahé Époque Times Créateurs d’espaces verts depuis trois générations, les frères Francis et SteveLefebvre poursuivent le chemin tracé par leur grand-mère et leur mère avec autant de créativité que ces deux femmes à l’origine de leur passion. Situé à Laval, l’entreprise Aménagement Denis & Fils propose une nouvelle surface de 40 000 pi², regroupant tous les services reliés à des réalisations couvrant plusieurs thèmes d’aménagements paysagés. Des jardins thématiques sont exposés et cette approche permet de voir sur place certaines possibilités qui s’offrent au client. Passant de l’élaboration d’un mur végétal de vigne ou de lierre (dont la particularité est d’être antibruit) à l’installation d’un jardin aquatique, les choix pour transformer même le plus petit carré de jardin en un lieu de ressourcement et de verdure sont infinis. Cette année, la piscine à débordement est en grande demande. Accompagnant la maison PolygHome au Salon national de l’habitation, ce nouveau concept apporte la fraîcheur et la détente, car l’eau qui déborde de la piscine est recueillie dans un autre bassin pour ensuite continuer son chemin vers un mur où l’eau rejaillit pour enfin poursuivre sa chute dans la piscine. « C’est une technique d’installation qu’on utilise avec des murs en aluminium et une toile, c’est une nouvelle façon de faire ces piscines à débordement. L’avantage, c’est que l’on obtient une économie de construction, car il y a moins de béton et c’est donc plus accessible aux gens », précise Francis Lefebvre, vice-président d’Aménagement Denis & Fils. En ville, les personnes qui habitent le dernier étage d’un bâtiment peuvent convertir leur toit plat en toit-terrasse, tout en profitant d’un maximum d’ensoleillement. Ce concept est aussi très en vogue, car on peut y ajouter beaucoup de verdure. Quand à la nouvelle tendance pour la campagne et la banlieue, elle se trouve dans le choix des pelouses. « Une pelouse de trèfles est préférable, car elle demande moins d’eau », souligne Francis Lefebvre. De plus, un système de drains installé sous le sol canalisera l’eau des gouttières afin de permettre la redistribution de l’eau vers les plates-bandes de fleurs ou d’arbustes. Passionné par les défis dans chacun des projets, Francis Lefebvre souligne le vif intérêt des Québécois quant à la réalisation de leur aménagement extérieur et précise que les jeunes couples sont de plus en plus tournés vers RÉPAREZ À TOUT PRIX ! SURTOUT QUAND C’EST GRATUIT* ! NOUS RÉPARONS LES BRIS DE CE DIAMÈTRE Nouvelle tendance : les piscines à débordement l’écologie. Accordant de l’importance à notre environnement immédiat, l’entreprise propose une autre solution écologique simple : AUCUN RENDEZ-VOUS REQUIS SEULEMENT 30 MINUTES POUR UNE RÉPARATION 0 $ * SOUVENT GRATUIT SI ASSURÉ BRIS DE VITRE (SEULEMENT SUR RÉPARATION) LE « BOSS » EST TOUJOURS LÀ CHEZ DURO MD, MIEUX VAUT RÉPARER RAPIDEMENT POUR ÉCONOMISER. Aménagement Denis et fils inc. Terrasse extérieure sur deux étages dans un style contemporain, réalisée en Trex (matériau synthétique à base de bois et de plastique récupéré). créer des pentes en direction des pelouses. Cela permet non seulement à l’eau de s’écouler vers les espaces verts pour les irriguer, mais aussi d’éviter les Trucs pratiques d’un courtier Ce qu’il faut savoir sur la copropriété Denis Girard Collaboration spéciale L’acheteur avisé doit savoir qu’il existe deux types de copropriété : « divise » et « indivise ». Les différences sont importantes et influencent directement le type de cohabitation des copropriétaires. Plusieurs questions exigent des réponses détaillées : comprendre l’acte constitutif, se familiariser avec les règlements de l’immeuble, qui en sont les administrateurs, les charges financières, les bilans annuels, les prévisions budgétaires, quels sont les droits et obligations des copropriétaires. Votre courtier immobilier prendra soin de vous aider à démêler tout ça. Lexique La copropriété « divise » est la situation où l’acheteur est le seul et unique propriétaire de son appartement. Il peut le louer, le vendre, le léguer, il a le droit d’en disposer comme bon lui semble. Dans ce cas, chacun des copropriétaires possède une fraction de l’immeuble qui est composé d’une partie privative ainsi qu’une quote-part des parties communes. Par ailleurs, on dit d’une copropriété qu’elle est « indivise » lorsque le droit de propriété ne s’accompagne pas d’une division matérielle du bien. En conséquence, le droit de propriété est réparti en fonction des quotes-parts. Les acheteurs ont en commun à la fois leurs hypothèques, leurs droits et obligations. Les implications entre les copropriétaires sont nombreuses et la mise de fonds nécessaire est en relation avec la quote-part que représente l’appartement que vous désirez acheter. Ce type d’immeuble est moins fréquent et s’adresse généralement à une clientèle possédant une mise de fonds plus importante. Documents importants L’ACTE CONSTITUTIF : Ce document passe en revue les pouvoirs, les devoirs et le protocole de fonctionnement du conseil d’administration du syndicat. Il indique aussi la valeur relative de chaque fraction ainsi que la part de contribution de celle-ci aux charges communes et au fonds de prévoyance. 29 mars au 4 avril 2011 ÉpoqueTimes Stéphanie Mahé/Époque Times Démonstration d’une piscine à débordement au Salon national de l’habitation Aménagement Denis et fils inc. LES RÈGLEMENTS DE l’IMMEUBLE : Ils énumèrent les règles relatives à l’usage, l’entretien et la jouissance des lieux, par exemple, peut-on avoir un chien, un barbecue, laver sa voiture dans le garage. Les règlements fixent également la composition du conseil d’administration et les conditions de la charge des administrateurs. DROITS ET OBLIGA- TIONS DES COPROPRIÉ- TAIRES : Les parties privatives étant chacune détenues par un unique copropriétaire, celui-ci peut en jouir librement. Il en va de même pour les parties communes, sous réserve du respect du règlement et dans la mesure où il ne porte pas atteinte aux droits des autres copropriétaires. Il est à noter que tout acquéreur d’une copropriété divise est redevable de toutes les charges communes qui sont dues au moment de l’acquisition relativement à sa fraction, donc restez vigilant ! THÈMES DES RÉALISATIONS D’AMÉNAGEMENT DENIS & FILS• Aménagement paysager écologique• Pose de pierres naturelles ou usinées• Toits verts, intensifs ou extensifs• Toits-terrasses• Murs végétalisés• Jardins aquatiques et piscines écologiques• Marais fi ltrants et jardins pluviaux• Murs et jeux d’eau• Pelouses et potagers écologiques, etc. égouts qui souvent sont déjà très encombrés. Visant la certification LEED, l’équipe d’une vingtaine de personnes est actuellement en pleines démarches afin de l’obtenir. Pour de plus amples informations, vous pouvez visiter le site : www.adef.qc.ca L’EXAMEN DES DOCU- MENTS DE COPROPRIÉ- TÉ : Il est impératif que l’acheteur prévoie un délai suffisant pour examiner la déclaration de copropriété, notamment les règlements de l’immeuble, les bilans financiers, le fonds de réserve et les prévisions budgétaires. Ne négligez surtout pas de lire les comptes rendus des réunions du syndicat. Ils fourmillent d’informations pertinentes dont vous ignoriez l’existence. L’achat d’une copropriété demande une attention toute spéciale, c’est avant tout un mode de vie particulier. Que l’on parle de sa localisation, de l’aire habitable, de la luminosité des pièces ou des services inclus et à proximité, tout cela est relatif à des préférences et à des choix de vie. Apprendre après l’achat que des dépenses importantes sont à prévoir bientôt parce que le fonds de prévoyance est insuffisant et que certains entretiens sur les parties communes ont été négligés est toujours une mauvaise surprise ! Vérifiez bien que l’utilisation que vous ferez de votre appartement est permise car il est possible, par exemple, que la pratique de votre profession vous oblige à rencontrer des clients à la maison (place d’affaires). Il se peut que ce soit interdit dans votre immeuble. Demandez à votre courtier immobilier qu’il vérifie avec vous le détail des documents concernant la copropriété. L’auteur de l’article est courtier immobilier agréé associé à l’agence RE/MAX 2001 inc. et travaille dans le domaine depuis 10 ans. Pour toute question, vous pouvez lui écrire à l’adresse suivante : degirard@videotron.ca. Site de recherche www.centris.ca
ÉpoqueTimes 29 mars au 4 avril 2011 En haut : la maison PolygHome, sur son côté arrondi À droite : la cuisine de la maison PolygHome En bas : la maison PolygHome, vue de l’arrière Salon national de l’habitation Une architecture simple comme un jeu de Lego Stéphanie Mahé Époque Times Concept PolygHome s’est assuré une nouvelle fois de nombreuses visites lors de sa venue parmi les nombreux exposants au Salon national de l’habitation qui s’est tenu du 18 au 27 mars 2011 à la Place Bonaventure de Montréal. Présentant une architecture d’une nouvelle ère, le Concept PolygHome, déjà présenté l’année passée, est revenu avec une nouvelle déclinaison plus urbaine, déployant une surface habitable de 2000 pi², répartie sur deux étages. « Cela fait deux ans que nous développons ce concept de « jeu de Lego », qui est fait à partir d’un produit très écologique, le bois d’ingénierie (approuvé FSC) − qui est la matière première de base − réalisé en bois laqué, collé d’épinette », affirme Jean-Robert Tremblay, concepteur du Concept PolygHome. Jean-Robert Tremblay, originaire du Saguenay, cumule les constructions, invente de nouveaux concepts d’architecture et aujourd’hui expose ce nouveau genre d’habitation qui a mûri en lui au fil des années, de par sa grande expertise en génie du bâtiment et sa passion pour l’architecture. Associé avec Bob St-Onge, concepteur 3D, ils créent ensemble le Concept PolygHome en 2009. « Je voulais créer des volumes où je serais capable de les répéter et de les assembler afin d’optimiser l’espace en y incluant l’architecture bioclimatique (en fonction du terrain, du vent, du soleil). La forme du trapèze est donc la meilleure pour que l’architecture soit adaptée à l’environnement », développe le concepteur. Au cours de cette année, l’équipe de PolygHome a vécu à l’intérieur de cette structure hors du commun, découvrant le caractère du prototype, l’équipe a pu redéfinir certains points afin d’optimiser le bâtiment. Le trapèze a été agrandi de Photos par PolygHome trois pieds, et donc la volumétrie a augmenté en proportion. Le système de chauffage de base est un système à air chaud à haute vitesse, il a été optimisé grâce à la mise en place de petits trous ajourant les encadrements en aluminium des fenêtres. « Ce système permet de combattre le froid à la source », précise-t-il. Fabriqué seulement depuis deux mois, ce nouveau prototype sera monté à Saint- Hippolyte, c’est une v11 (11 trapèzes) sur le premier niveau et v8 (8 trapèzes) à l’étage. L’espace supplémentaire au sol sera réservé pour un garage, et son toit servira donc de terrasse à l’étage supérieur. Plusieurs maisons PolygHome continueront de s’ériger aux alentours de celle-ci afin de développer un petit complexe de ce nouveau concept. « C’est vraiment un jeu de Lego, tu peux ajouter des trapèzes, en enlever, c’est vraiment très simple », précise Jean-Robert Tremblay. L’intérêt de cette forme structurale réside dans sa volumétrie qui inclut l’optimisation de l’espace. Cette surface est donc mieux exploitée qu’une maison qui serait rectangulaire ; sur 100% du volume extérieur bâti, l’occupation intérieure est de 95%. « C’est la simplicité et la sophistication suprême. Le but est de réussir à l’industrialiser avec des matières premières vertes, qui feront vivre l’économie », continue le concepteur. La courbe de l’architecture amène une vision plus large et invite à un confort supplémentaire. Elle permet aussi de contrer le bruit du vent, car celui-ci glisse contre les parois vitrées. Toute la structure de l’habitation, les colonnes des murs, les poutres du toit et du plancher ainsi que le platelage lui-même sont fabriqués en bois d’ingénierie. Les parois vitrées peuvent être habillées de différentes fenêtres ou bien de surfaces plus opaques. Des rideaux pleine grandeur peuvent être ajustés aux fenêtres. Des volets adaptés à chaque carré de fenêtre sont une autre option. Les possibilités de construction sont très nombreuses, les trapèzes peuvent se multiplier jusqu’à composer une sphère complètement habitable. D’ailleurs, cette idée de sphère est déjà en commande, notamment une cour intérieure. Cette architecture circulaire sera, sans aucun doute, spectaculaire ! Pour de plus amples informations, vous pouvez visiter le site : www.conceptpolyghome.com Immobilier 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :