Epoch Times Paris n°351 30 nov 2015
Epoch Times Paris n°351 30 nov 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°351 de 30 nov 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Epoch Times France

  • Format : (289 x 410) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : les français et la COP21.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 30 NOVEMBRE - 6 DÉCEMBRE 2015 8 e COMMENTAIRE V. Une arme précieuse pour la survie de la secte communiste – la lutte cruelle En 1930, dans la « zone soviétique », dans la province de Jiangxi, Mao Tse Toung a commencé à pratiquer à grande échelle la terreur révolutionnaire, connue sous le nom de « purge de la Ligue anti-bolchevique », ou Ligue AB. Des milliers de soldats de l’Armée rouge, de membres du Parti et de membres de la Ligue et de civils des bases communistes ont été brutalement assassinés. L’incident était dû au contrôle despotique de Mao. Après avoir mis en place la « zone soviétique » dans la région de Jiangxi, Mao a été rapidement contesté par l’Armée rouge locale et par les organisations du Parti dans le Sud-Ouest de Jiangxi, dirigées par Li Wenlin. Mao n’a pas supporté cette force d’opposition organisée juste sous son nez et a utilisé les méthodes les plus extrêmes pour réprimer les membres du Parti qu’il suspectait être dissidents. Pour créer une atmosphère lourde, Mao n’a pas hésité à commencer la purge avec des troupes directement INTERNATIONAL sous son contrôle. De fin novembre jusqu’à mi-décembre, le Premier Front de l’Armée rouge a subi « une rectification militaire rapide ». Des organisations destinées à éliminer les contre-révolutionnaires ont été créées à tous les niveaux de l’armée, y compris dans les divisions, dans les régiments, dans les bataillons, dans les compagnies et les pelotons, elles arrêtaient et tuaient les membres du Parti qui venaient des familles de propriétaires terriens ou de riches fermiers, ou des personnes dont on s’était plaint. En moins d’un mois, parmi plus de 40 000 soldats de www.EpochTimes.fr La plus grande usine de clonage au monde Une société chinoise de biotechnologie va faire équipe avec une société sud-coréenne pour construire la plus importante usine de clonage d’animaux au monde. Comme toute histoire de clonage, celle-ci est en proie à la controverse  : recherches sur les cellules souches humaines ; présence dans le projet d’un chercheur sud-coréen douteux ; entreprise ayant des liens avec l’armée, sur fond de population chinoise profondément sceptique quant à la viande clonée. Selon le China Daily, BoyaLife, une société chinoise de biotechnologie focalisée sur la recherche de cellules souches et la médecine régénératrice, a annoncé le 24 novembre, la construction d’une installation de clonage de 15 000 mètres carrés, pour une valeur de 200 millions de yuans (près de 29,5 millions d’euros), dans le port de l’agglomération de Tianjin, dans l’est de la Chine. La société sud-coréenne, Sooam Biotech, partenaire de BoyaLife, fournira le savoirfaire technique pour le projet. Les deux sociétés ont collaboré en septembre dernier pour cloner trois dogues tibétains, une race rare et coûteuse de grands chiens de berger. Xu Xiaochun, président et PDG de BoyaLife, a expliqué aux médias chinois que l’usine a pour objectif de cloner 100 000 vaches japonaises lorsque la production débutera au premier semestre 2016, et dans un deuxième temps de porter ce nombre à un million. Selon The Guardian, l’installation de BoyaLife a aussi prévu de cloner des chevaux de courses, des chiens renifleurs et même des animaux en voie de disparition pour mieux. « Cela va changer notre monde et nos vies », a déclaré Xu lors de l’entretien avec The Guardian. « Cela va rendre notre vie meilleure. Ainsi, nous sommes très, très enthousiastes à ce sujet. » Des personnages douteux Hwang Woo-suk, vétérinaire et responsable de Sooam Biotech, était autrefois considéré comme le « roi du clonage ». Mais c’est aussi un personnage controversé. En 2006, un tribunal sud-coréen l’a déclaré coupable de recherche frauduleuse et de manquement à l’éthique pour la manière dont il s’était procuré des ovules humains pour des expériences. Dans un entretien en février avec le journal sud-coréen Dong-A Ilbo, Hwang a déclaré collaborer avec BoyaLife et un scientifique américain pour travailler sur le clonage humain, avant d’orienter ses recherches sur les cellules souches humaines, une branche de la science éthiquement controversée. C’est probablement dans les locaux BoyaLife à Tianjin que seront menées les recherches sur les cellules souches. Hwang a mentionné lors de l’entretien que cette recherche sera menée dans un laboratoire en Chine afin de contourner les règles strictes sur la bioéthique en Corée. La société chinoise de bioéthique a aussi des liens avec le Parti communiste chinois dont l’armée chinoise et plusieurs organismes liés à l’État. Selon la page de son site Internet de présentation, BoyaLife a « participé à la construction de centres de thérapie cellulaires à l’hôpital général de l’armée de libération du peuple et à l’académie chinoise de science médicale militaire ». Xu Xiaochun est aussi membre de la conférence consultative politique du peuple chinois, un corps consultatif politique en Chine. Tianjin, l’agglomération où sera construite l’usine, résonne actuellement largement dans les souvenirs du public chinois. En août, une explosion apocalyptique avait laissé un cratère béant en lieu et place d’une usine de stockage de produits chimiques toxiques dans la zone du port. L’explosion avait soufflé les fenêtres des appartements sur 800 mètres à la ronde. Des mois après l’explosion, de nombreux résidents de la classe moyenne de Tianjin cherchent encore une compensation pour leurs biens endommagés. Les Chinois comme des « rats de laboratoire » « Un désastre plus important que l’explosion de Tianjin va toucher Tianjin et va représenter une crise biochimique pour le peuple chinois tout entier », se plaint un internaute chinois sur le site de microblogging populaire chinois, Sina Weibo. « Tianjin aura l’année prochaine une usine de clonage et les citoyens chinois courent le danger de devenir des rats de laboratoires. » Alors que Xu Xiaochun affirme que le bétail cloné produit dans son usine baissera le prix du bœuf sur le marché chinois et constituera le « bœuf le plus goûteux » qu’il n’a jamais eu, selon The Gardian, les citoyens chinois sont plus préoccupés par la sécurité du produit que par son coût. L’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) autorise depuis peu la vente de la viande clonée aux États-Unis. On ne sait pas encore si BoyaLife tentera d’exporter son bœuf. « Ce bœuf cloné doit avant tout être testé par les principaux dirigeants du régime Neuf commentaires sur le Parti communiste Le livre qui change la Chine. Cet éditorial primé d’Epoch Times révèle l’histoire et la nature du Parti communiste chinois (PCC). À chaque édition, nous publions un extrait de cet ouvrage ayant déjà une portée historique. l’Armée rouge, 4 400 ont été qualifiés d’éléments de la Ligue AB, 220 458 478 démissions au 29 novembre 2015 PETER PARKS/AFP/Getty Images chinois et leurs familles. Le peuple chinois n’y touchera qu’après une décennie ! » a écrit l’internaute Zi Xuan Xiao Wei sur Weibo. « Sérieusement, il n’y a pas urgence. Les principales personnes devraient avoir l’opportunité de festoyer avec ces trucs de haute qualité. » Les citoyens chinois ont des préoccupations nettes sur la nourriture produite sur le continent, des scandales sanitaires apparaissant régulièrement dans la presse chinoise sur la nourriture contaminée. Le plus important a été le lait de bébé empoisonné en 2008, fabriqué dans une usine du nord de la Chine. Des centaines de milliers de bébés avaient été malades et au moins six d’entre eux étaient décédés. Maintenant, les Chinois achètent leur lait maternisé en Australie, en Europe et dans l’agglomération autonome de Hong Kong, se procurant presque exclusivement des marques étrangères. Un utilisateur de Weibo, en apprenant la nouvelle, a fait remarquer  : « Il est temps de devenir végétarien. » Larry Ong parmi lesquels plus de 10 capitaines ont été exécutés. Depuis la publication des Neuf Commentaires sur le Parti communiste en novembre 2004 par Epoch Times, chaque jour des milliers de Chinois quittent le Parti communiste et ses organisations affiliées, via le site web www.ninecommentaries.com, ou par téléphone grâce à un centre d’assistance internationale. D’autres affichent des déclarations sur des murs et des poteaux sur la voie publique ou écrivent encore sur des billets de banque. Lisez la version intégrale des Neuf Commentaires sur www.epochtimes.fr Eco en bref Argentine  : Le virage à droite bien accueilli par les marchés Le libéral Mauricio Macri a remporté l’élection présidentielle en Argentine dimanche 22 novembre, mettant fin à 12 ans du gouvernement Kirchner. Ce changement de cap à droite pour la troisième économie d’Amérique latine est accueilli avec optimisme par les marchés. Les actions argentines ont affiché une tendance haussière avec l’indice MCSI Argentine qui a rebondi de 48% de début octobre au 20 novembre anticipant la fin de Kirchner, puis après les résultats du deuxième tour, une modeste correction a eu lieu, résultant d’une prise de profits. Macri hérite d’une économie en récession qui connaît une inflation autour de 15% selon les statistiques officielles, l’une des plus fortes au monde. Pour relancer l’économie argentine, il veut rompre avec la politique protectionniste menée par ses prédécesseurs  : il s’est engagé à supprimer les contrôles de l’accès aux devises étrangères dès son premier jour de mandat, fixé au 10 décembre. Le pétrole orienté à la baisse Les États du Golf dont la production représente plus de la moitié de la production de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) restent opposés à une réduction unilatérale de la production du pétrole. Dans un contexte d’une offre surabondante et des stocks à un niveau record, le prix du baril de Brent de la mer du Nord, l’indicateur pour plus de la moitié du pétrole mondial, a baissé de 22% sur l’année 2015 après avoir dégringolé de plus de 50% en 2014. Les douze membres de l’OPEP tiennent une réunion le 4 décembre à Vienne en Autriche. L’Iran a déclaré qu’il annoncerait son plan pour stimuler la production de 500 000 barils par jour. L’augmentation des volumes pourrait faire tomber le cours de 44 dollars aujourd’hui aux alentours des 25 dollars le baril, selon les experts. Année record pour les fusionsacquisitions L’année n’est pas terminée, mais elle s’annonce comme une année record dans le domaine des fusions-acquisitions. Depuis janvier 2015, selon Thomson Reuters, et en prenant en compte la récente méga fusion de 172 milliards d’euros entre les deux géants de la pharmacie Pfizer et Allergan, le montant des transactions a atteint les 4 200 milliards de dollars (3 960 milliards d’euros). Il dépasse ainsi le précédent record de l’année 2007, qui avait atteint les 4 100 milliards de dollars avant la crise financière de 2008. À lui seul, le secteur de la santé totalise près de 650 milliards de dollars, dont 415 pour la pharmacie. Le rachat d’Allergan par Pfizer est la seconde transaction la plus importante de l’histoire économique. Celle de Mannesmannpar Vodafone Airtouch, qui s’était conclue à 203 milliards de dollars avant l’effondrement de la bulle internet en 1999, reste en effet indépassée.
ARTS CULTURE 30 NOVEMBRE - 6 DÉCEMBRE 2015 7 Demain, partout dans le monde des solutions existent Le film Demain, réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent, a été programmé pour inaugurer la COP21 qui se tient à Paris-Le Bourget jusqu’au 11 décembre. Les réalisateurs nous proposent un road-movie documentaire très optimiste, susceptible de changer notre imaginaire. Tout a commencé avec une étude scientifique qui annonçait l’effondrement des écosystèmes et la disparition d’une grande partie de l’humanité. L’ancien directeur du mouvement Colibris, cofondé avec Pierre Rabhi, s’est décidé à ne pas attendre la fin ténébreuse de notre planète les bras croisés en pleurant son sort. Cyril Dion, ne cédant pas à la tentation des images apocalyptiques, décide de partir à la recherche des solutions écologiques, économiques et sociales qui existent déjà et tiennent la route. Partout dans le monde, il trouve les pionniers qui appliquent aujourd’hui les solutions de demain. Mélanie Laurent, touchée par son projet, l’accompagne et part avec lui à l’aventure. Ensemble, ils parcourront dix pays et en feront un film accompagné par la musique de Fredrika Stahl. Le film aborde quatre domaines qui s’entrelacent  : les différentes formes d’agriculture, les énergies renouvelables, le système monétaire local, les nouvelles démocraties et une éducation alternative qui mettrait en valeur l’enfant, l’empathie et la coopération. À Detroit aux États-Unis, en France ou en Angleterre, de nouvelles formes d’agriculture émergent. Fermes urbaines, jardins partagés, toits verts, permaculture, ou culture des framboises aux bords des trottoirs ou à l’entrée des écoles, permettent tous la diversité et la densité ainsi qu’une rencontre humaine. Cyril Dion et Mélanie Laurent nous rapportent des initiatives locales qui permettent non seulement de nourrir la communauté, bien mieux que l’agriculture intensive, mais également de privilégier une riche interaction entre ses membres basée sur la confiance et la solidarité. « Nous avons créé une raison de se parler grâce à une plante », dit Mary Clear, l’une des fondatrices du mouvement « Incroyables comestibles ». Pour Vandana Shiva, écrivaine indienne engagée pour les droits de la femme et la biodiversité, il y a deux lois suprêmes et intransgressibles, le respect de la terre et le respect de l’humain. Énergie Mais le changement des habitudes en matière d’agriculture est inséparable de la consommation d’énergie. La ville de San Francisco réussit à recycler tous les déchets ménagers. Son modèle « zéro déchet » s’est exporté dans dix autres villes américaines. À Copenhague, plus d’un tiers des déplacements quotidiens se font à vélo. En privilégiant les modes de transport doux, les autorités de la ville évitent aujourd’hui 90 000 tonnes de CO2 par an ! La démarche que la ville entreprend n’est pas comment arrêter la pollution ou interdire la circulation en voiture mais comment réinventer l’espace public pour inviter les citoyens à changer leurs habitudes en leur proposant confort et sécurité. En Islande, 70% de l’énergie du pays provient des énergies renouvelables. Plus de 99% de l’électricité du pays est produite par l’énergie hydraulique et par l’énergie géothermique. Mais l’Islande n’a pas porté uniquement un changement énergétique. COP21 Événements expositions Plus de 200 acteurs et institutions culturelles françaises et internationales dont les meilleures initiatives associant art et écologie, ont inscrit leurs actions à l'agenda ArtCOP21. COAL et Cape Farewell, à l'initiative du projet, collaborent quant à eux à la mise en œuvre de près de 25 événements. En voici quelques uns. Photogramme Lucy + Jorge Orta, Antarctica/Droits Réservés Photogramme ONE HEART ONE TREE de Naziha Mestaoui - Tour Eiffel - Du 29 novembre au 4 décembre La forêt amazonienne à Paris One Heart One Tree propose de créer, via une application smartphone, un arbre virtuel qui sera projeté symboliquement sur la Tour Eiffel. Chaque arbre virtuel générera un arbre réel, nominatif et planté dans le cadre de projets de reforestation sur les cinq continents. www.1heart1tree.org PARTOUT DANS LE MONDE, DES SOLUTIONS EXISTENT. DEMAIN LIN ILM PZ CYRIL DION 1'MÉLANIE LAURENT IMEEFAMIL4,33111..11.11x IIIC:11,13.11JescA ›.m.M.Mrial.undm. ri M11,7, pin, 61  : 6i,Z61 x66 6,112 6:,:6-6Egt‘S mieiso6.1L9M6.61,6611.Z.1 r61 nr,à,-66116.9.66V.:C.16616617.re6a661.66.98.6 La démocratie revisitée Depuis novembre 2010, l’organisation des pouvoirs en Islande a été bouleversée à la suite de manifestations populaires, notamment envers le système financier. Ces manifestations se sont soldées par la démission du gouvernement, puis l’élection d’une assemblée constituante afin d’écrire une nouvelle constitution. Initialement, 1000 citoyens ont été tirés au sort, parmi lesquels 522 ont accepté d’être candidats. 25 d’entre eux ont finalement été élus pour former l’assemblée constituante. Il fallait une nouvelle forme de démocratie pour surveiller la corruption. Selon l’historien David Van Reybrouck, on a redonné une place à des citoyens issus de tous les milieux et de toutes les strates professionnelles, et on a rendu au peuple sa voix et sa capacité à prendre les décisions qui le concernent. Les nouvelles formes de démocratie ne se limitent pas à l’île proche du cercle polaire, en Inde, Rangaswamy Elango, ancien ingénieur, est élu maire de Kuthambakkam. Il transforme le village soumis à la violence et au crime. Il implique tous les habitants dans les travaux de réparation des services d’assainissement, des routes et des éclairages. Il crée des logements où toutes les castes vivent ensemble, y compris les intouchables. Désormais, 100% des enfants sont scolarisés. Lorsqu’il découvre qu’environ 80% des biens consommés dans le village peuvent y être produits par les villageois eux-mêmes, il se lance dans une entreprise de relocalisation de l’économie. Avec sept ou huit villages alentour, Kuthambakkam constitue une zone de libreéchange. L’argent est alors investi directement dans le développement local. Après cette visite en Inde, le film nous ramène à l’autre bout de la planète. À Totnes, ville située dans le Devonshire en Grande-Bretagne, on crée une monnaie locale, la livre de Totnes, adoptée par plusieurs dizaines de commerçants dans le centre-ville et qui permet de relocaliser les richesses. C’est aussi le cas de Bristol qui crée une monnaie complémentaire, la livre de Bristol. Son rôle est d’éviter la corruption et d’encourager l’économie locale et la diversité des commerces indépendants. Devenir des êtres responsables et solidaires Puis, les réalisateurs partent de nouveau vers le Nord. En fin de compte, tout changement dans nos habitudes et notre comportement dépend de notre éducation. La Finlande est le pays qui obtient OUMAI-IFFIKLOM 116 ; g6.664:01.,6 V.HIVIE60.61_18161 INFOS PRATIQUES CINÉMA les meilleurs résultats des évaluations internationales du programme international pour le suivi des acquis (PISA). Bref, les élèves finlandais sont de loin les meilleurs. Là-bas, on apprend aux élèves à apprendre. On s’adapte à chaque élève en employant la méthode qui lui convient le mieux. En classe, les enfants sont en chaussons, ils se déplacent librement dans l’espace et peuvent s’allonger par terre, s’asseoir sur un canapé ou à une table. En Finlande, il n’y a ni évaluation, ni examen ni inspecteur. Michal Bleibtreu Neeman Sortie nationale le 2 décembre Un film de Cyril Dion et Mélanie Laurent Scénario Cyril Dion Produit par Bruno Levy Musique originale Fredrika Stahl Montage image Sandie Bompar Image Alexandre Léglise www.demain-lefilm.com PARTICLE FALLS - Andrea Polli - Jusqu'au 13 décembre Une installation spectaculaire permettant aux passants de percevoir en temps réel la qualité de l'air et son taux de particules fines en suspension ! Mona Bismarck American Center, 34 avenue de New York, 75016 Paris RADICAL ACTION REACTION (RAR) - ACKROYD & HARVEY - Du 3 au 7 décembre Installation monumentale d’un arbre majestueux devant une draperie d’herbe vivante pour célébrer le rôle des arbres dans l’adaptation des villes au changement climatique. L’arbre symbolique rejoindra l’Arboretum du Muséum national d’Histoire naturelle et catalysera une série de plantations citoyennes dans un réseau de structures culturelles engagées dans la sensibilisation aux enjeux climatiques. Jardin des plantes, rue Cuvier, 75005 Paris Pour en savoir plus  : artcop21.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :