Epoch Times Paris n°198 16 avr 2011
Epoch Times Paris n°198 16 avr 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°198 de 16 avr 2011

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Epoch Times France

  • Format : (285 x 430) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : tentations populistes en Finlande.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16  |  Aller à la page   OK
16
16 Culture www.lagrandeepoque.com L’Art de Zhen-Shan-Ren à Saint Malo L’exposition internationale L’Art de Zhen-Shan-Ren (Authenticité-Bienveillance-Tolérance) qui tourne dans le monde depuis 2004 a déjà été montrée dans plus de deux cent villes et une quarantaine de pays. Elle vient d'être présentée pour la troisième fois en France et pour la première fois à Saint-Malo. Saint-Malo, Sant-Malou en breton, est l'une des villes les plus visitées de Bretagne. Son histoire remonte à l'antiquité celtique. Autrefois une île, elle devint une presqu'île et fut entourée de remparts construits et reconstruits du XII e au XIX e siècle. Une spécifi cité des remparts de Saint-Malo est qu'ils sont posés sur le rocher qui supporte la ville et ne tiennent que par le poids des pierres empilées 1. La ville compte notamment parmi ses hommes célèbres Jacques Cartier, navigateur et explorateur qui découvrit le Canada, les corsaires Duguay Trouin et Surcouf et l’homme de lettres Chateaubriand. Proposée aux services culturels de la mairie de Saint-Malo à l’initiative d’un couple sino-malouin et co-organisée par l’association La Voix de l’Espoir, l’exposition s’est vue offrir la salle et les services techniques de la mairie pour y être présentée du 28 mars au 3 avril 2011. L'exposition consiste en une soixantaine de peintures, dont la majorité a été présentée à Saint-Malo. Cet ensemble d’œuvres a été réalisé par un groupe de quinze artistes, en majorité chinois. Elles doivent leur existence à l’impulsion du peintre et sculpteur Zhang Kunlun, très connu en Chine, mais exilé au Canada, dans une tentative de mettre fi n à l'oppression inhumaine de la discipline spirituelle Falun Gong en Chine. Ces artistes expriment à travers l’art leurs compréhensions personnelles de la vie et de l'univers et dénoncent aussi les atrocités commises dans le contexte de persécution de la pratique par le régime chinois. Gabriel Foligné, adjoint au maire délégué aux affaires culturelles, a présidé la cérémonie d’ouverture le 28 mars 2011, accompagné de Jean-Pierre Godard, chargé de mission à la direction du développement culturel de la ville de Saint- Malo et de Joël Clément de la Maison des Associations qui a offert sa précieuse aide pour l’organisation de l’exposition. Mentionnant « Authenticité, Bienveillance et Tolérance », M. Foligné a indiqué « que l’on ne pouvait que partager » de telles valeurs et souhaité que l’exposition puisse montrer aussi au public la souffrance qu’endure une certaine partie du peuple chinois. « Depuis l'antiquité, les gens ont sondé les mystères de la vie, la place de l'homme dans le monde naturel et l'existence humaine. La culture traditionnelle chinoise prône l'harmonie entre l'homme et la nature, les moments opportuns et le terrain favorable… Ces artistes ont choisi à travers leur art d'explorer la signifi cation de la vie. Leur travail glorifi e le divin et s'attache aux questions du bien et du mal. Leur effort créatif n'est pas simplement agréable aux sens. Ces artistes recherchent une plus grande sagesse et vérité », a expliqué une représentante de l’association La Voix de l’Espoir, lors du discours qui a introduit l’exposition. Jean-Pierre Godard a trouvé l’exposition « de toute beauté » et précisé que « c’est vrai qu’en même temps il y a des moments de total plaisir d’innocence avec ce bébé 2 c’est très beau, et d’autres où les enfants pleurent devant la diffi - culté de vivre malgré tout, c’est un tout. Je pense qu’ici les gens sont peu habitués à voir ce type de peintures. Mais là aussi c’est une ouverture sur la vie et comme vous avez dit qu’entre homme et divin – et c’est vrai – là il faut choisir ou il faut prendre les deux, c’est à chacun de faire son choix ». Yannick Blandin, responsable de l’association Radio Amateur, a ressenti beaucoup de sérénité à parcourir l’exposition. « Dans la peinture on retrouve tout de suite de la sagesse, du calme, du bonheur, ce que je ressens personnellement … c’est très apaisant, la peinture est très parlante », a-t-il expliqué. « Il y a une œuvre où on voit un enfant dans les bras de sa mère 3, là on retrouve quelque chose de calme, on sent l’enfant en confi ance et je trouve cela magnifi que. Rien que regarder cette peinture est très rassurant pour l’avenir », a-t-il confié. Tout au long de la période de sept jours qu’a duré l’exposition, les visiteurs n’ont cessé d’affl uer. Ils sont venus de plus en plus nombreux, le bouche-àoreille ayant rapidement fonctionné parmi Inspiré par 5000 ans d’histoire. ShenYunPerformingArts.org la population malouine. D’après les documents pris par les visiteurs, on peut en estimer le nombre à largement plus d’un millier. Beaucoup venus une première fois, sont revenus avec enfants ou petitsenfants, élèves, amis ou parents, désireux de partager la beauté et la force de cette exposition peu commune, l’intégrer à leur enseignement de la tolérance à la plus jeune génération et étendre la prise de conscience sur les atrocités de la persécution en Chine. De superbes meubles chinois anciens appartenant aux organisateurs, rescapés du passé culturel de la Chine, faisaient écho à un retour aux sources et à l’ancienne tradition. Une table ronde laquée et ornée, entourée de petits tabourets de même style, offrait un espace convivial où les visiteurs venaient s’asseoir un moment après avoir regardé les toiles et discuter tout en apprenant l’art de l’origami de la fl eur de lotus. Beaucoup ont remercié pour ce moment de partage après une visite souvent bouleversante, qui a permis de chaleureux échanges dans une atmosphère sereine et tranquille. Il s’est trouvé que le départ et l’arrivée d’épreuves de sélection pour le tour de France avaient lieu à Saint-Malo le dimanche 3 avril, juste à côté de la salle d’exposition. Le speaker, venu visiter l’exposition le matin a souhaité, très touché, que beaucoup de gens puissent la voir. Il a pris l’initiative de l’annoncer au micro à la suite de l'information sportive et des gens n’ont cessé de venir au-delà même de l’heure prévue pour la fermeture. « C’est une exposition qui restera dans ma mémoire tout le temps que je vivrai », disait un des messages laissés dans le livre d’or. Elle restera aussi sans doute dans la mémoire de nombreux Malouins et d’habitants de la région, qui se sont dits bouleversés. « J’ai 76 ans et mon cœur pleure », a écrit l’un d’eux. D’autres ont remercié pour cette occasion d’être informés sur une « cause juste » et de « les aider à résister à toutes les formes de tyrannie ». CHRIS SIEBERT 1 http://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Malo 2 Bannière de Xiqiang Dong 3 Illumination de Xiaoping Chen Le public visite l’exposition. 16 – 30 AVRIL 2011 ● La Grande Époque « J’ai apprécié l’exactitude des gestes, la perfection des sauts. C’est une sorte de quintessence de toutes les prouesses de la chorégraphie chinoise. » – Bernard Faivre d’Arcier, ancien directeur du théâtre et des spectacles du ministère de la Culture et du Festival d’Avignon « J’ai eu de nouvelles émotions, une nouvelle sensation. J’ai été profondément ému. » – Yi Seok, prince descendant de la famille impériale de Corée « Cette sincérité, je l’ai ressentie très fort en chaque artiste ; dans le regard, dans chaque mouvement. » – Touve Ratovondrahety, pianiste du ballet de l’Opéra de Paris LAUSANNE THÉÂTRE DE BEAULIEU 16 - 17 avril 2011 La Grande Époque Pour réserver : www.ticketportal.ch 0900 101 102 (CHF 1.19/min) www.webticketcenter.com +41 78 859 53 10 ou +41 78 859 22 46 Manor – Fnac Gares CFF – Coop City...



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :