Epoch Times Paris n°192 16 jan 2011
Epoch Times Paris n°192 16 jan 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°192 de 16 jan 2011

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Epoch Times France

  • Format : (285 x 430) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 3,0 Mo

  • Dans ce numéro : des nouvelles de Gao Zisheng... autre récit de souffrances.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 Vivre aujourd’hui www.lagrandeepoque.com 16 – 31 JANVIER 2011 ● La Grande Époque Un nouveau concept hôtelier à Montréal Le Loft Hotel, acquis par Daniel Ouaknine en 2004 est un projet hôtelier hors du commun où les espaces se découvrent en passant des salles de réception aux chambres-loft. Les allures surdimensionnées accueillent un confort résidentiel plus que commercial et permet aux visiteurs de prendre possession de leur chambre comme d’un appartement. Situé au 334, Terrasse Saint-Denis, le Loft Hotel est aussi un lieu de rencontres, d’évènements en tout genre ; c’est la nouvelle place des défi lés de mode et des soirées offi cielles. « C’est un concept avant tout, les gens se retrouvent dans un endroit multifonctionnel, très créatif et inspirant et on est au milieu du ‘quartier latin’ », affirme Daniel Ouaknine, propriétaire du Loft Hotel. Pour des week-ends en tête à tête, des voyages d’affaires ou encore des soirées entre amis, les chambres-loft sont confortables, modernes et bénéfi - cient de grandes baies vitrées et d’une superbe vue sur le centre ville ou sur la rue Saint-Denis. Actuellement, on compte 45 chambres-loft et en 2011, 25 suites vont être réalisées en offrant de spacieuses terrasses et des salles de bains entièrement vitrées avec vue sur Montréal, des lofts « royaux » viendront compléter l’ensemble. Ces derniers seront aussi réalisés par Jaimé Bouzaglo, designer de renommée internationale. Dans les années 1990, à la demande de Nino Cerruti, Jaime a réalisé les nombreuses boutiques Cerruti à Londres, Paris, au Japon et à travers le monde. Paris est la ville qui l’a propulsé sur le devant de la scène. Dessinant du plan d’architecture au design intérieur, Jaime Bouzaglo laisse place à son imagination et peut créer autant des bijoux que des maillots de bains, car l’intérêt du défi créatif ne peut le confi ner à un seul domaine. Au Loft Hotel, un espace pour les petits déjeuners, sous le soleil continental, sera installé dans la continuité de la réception. On retrouve aussi un bar et bientôt viendra s’ajouter un restaurant. Les chambres, spacieuses, d’une superfi cie de 93 à 279 mètres carrés, peuvent recevoir jusqu’à six personnes. Ce sont de grands espaces ouverts munis d’une cuisine et d’un grand dressing, idéal pour les longs séjours. L’autre aspect atypique du Loft Hotel est la présence de trois grandes salles de réception. Le designer Jaime Bouzaglo est parti d’un concept simple et effi cace en créant des espaces nobles et pratiques qui s’adaptent à chaque événement. Ainsi, le travail soigné du plafond ajusté au chandelier monumental suspendu au centre d’un miroir permet d’atteindre son objectif. Les murs sont simplement peints ou recouverts d’un voilage blanc très léger. Tout le design se décline à différents niveaux et axes, développant sans cesse le questionnement. À l’entrée principale, les éléments nous paraissent disproportionnés mais remplissent à merveille l’espace aux murs majestueux. Les couleurs éclatantes sont disposées dans un écrin de béton blanc, gris et noir. La banquette longiligne aux accoudoirs asymétriques est un lieu de connexion qui dessert les espaces mais aussi un lieu de rencontre. La banquette nous invite à nous étendre face contre ciel et à contempler l’immense chandelier, qui avec son envergure de trois mètres, nous englobe de sa puissance et de sa délicatesse. À son bord, un tableau de près de cinq mètres de hauteur et quatre mètres de largeur dévoile une représentation de l’origine du monde, avec Adam et Ève, dans une métaphore soulignant le côté sérieux et farceur de la vie. « Cette histoire, c’est Alice au pays des merveilles. Elle boit sa petite potion magique. Elle commence à devenir toute petite et tout l’espace change, les proportions sont étirées », raconte Jaime Bouzaglo. Pour le designer, cette œuvre représente la beauté de la vie, un amalgame de force, de solidité, de fragilité et de sensibilité. Jaime Bouzaglo vient de dessiner un premier modèle de tasse à café en or pour la compagnie Léonardo Art d’Italie, bientôt s’en suivra la création de tout le service à café. Son slogan : « Servir le design pour que le design nous serve, c’est dans le but de créer l’émotion pour l’âme pour le bien-être, pour mille choses... ». Si vous lui demandez qui l’inspire, il vous répondra : « Les femmes et Oscar Niemeyer » d’où ce décor unifi ant la volupté de la femme et la solidité de l’homme. ALEXANDRA VINCENT ET STÉPHANIE MAHÉ Pour en savoir plus : www.lofthotel.ca Décor artistique lors d’une soirée organisée par New Ad, entrée du 314, rue Sherbrook Est. Réception avec la banquette surdimensionnée du Loft Hotel, au 334, Terrasse Saint-Denis. Ramiro Coloma Jaime Bouzaglo, designer international et créateur du design intérieur du Loft Hotel. Thomas Branconier Eloïse-Clémence Letchaueguy Vue extérieure de l’entrée principale du Loft Hôtel, au 334, Terrasse Saint-Denis. Loft Hotel
La Grande Époque ● 16 – 31 JANVIER 2011 Surprenant savon de Marseille Nous possédons tous un bon vieux savon de Marseille à la maison. Mais sommes-nous certains de détenir le véritable savon de Marseille ? A l’origine, le savon de Marseille provient du savon d’Alep à base d’huile d’olive et de laurier. Au fi l du temps, il s’est répandu à travers le bassin méditerranéen pour atteindre Marseille. Le terme savon de Marseille n’est nullement une appellation d’origine contrôlée. Il correspond seulement à un procédé de préparation avec un code qui défi nit la méthode de fabrication. Ce code est très large et permet à une grande quantité de savons d’origines diverses de bénéfi cier de l’appellation savon de Marseille. Il défi - nit également des contraintes en matière de chargement de corps gras. Le véritable savon de Marseille est particulièrement effi cace par son pouvoir nettoyant. Une teneur de 72% en masse d’acide gras est garantie dans le savon de Marseille traditionnel, uniquement préparé à partir d’huile d’olive. Beaucoup de sociétés revendiquent le titre de maître savonnier. Mais elles peuvent seulement être considérées comme des « conditionneurs » de savon. De nouvelles matières grasses telles que les huiles de palmes, de coco et de sésame en provenance d’Afrique ou d’Asie du Sud- Est, sont utilisées pour la fabrication du savon. Le suif est également accepté sous les dérivés d’animaux utilisables en cosmétique. Le travail des conditionneurs de savon consiste uniquement à parfumer, à colorer, et à mouler cette base de savon Le bonheur est contagieux Une étude de l’université de Harvard a démontré que la bonne humeur d’un individu est en fait le résultat de l’interaction collective d’un groupe de personnes, dont cet individu fait partie, et dépend surtout de l’humeur des personnes qui l’entourent. Cette recherche a aussi prouvé que la bonne humeur est contagieuse et a un effet positif sur l’entourage. De plus, la recherche a montré que l’intensité du bonheur est liée au temps et à l’espace : quand un individu est proche d’une personne heureuse, celui-ci a plus de chance d’être heureux. Par conséquent, lorsqu’un individu a pour voisin une personne heureuse, cet individu a 34% plus de chance d’être aussi heureux. Les personnes qui sont très sociables et qui vivent au centre d’un réseau social important sont normalement plus heureuses que les personnes qui vivent à l’écart. De plus, il se peut qu’il faille compter environ au moins un an avant d’être heureux. Cette recherche a démontré que les messages positifs, beaux, honnêtes, aimables et tolérants comme le comportement La pierre d’alun est une pierre naturelle réputée pour ne pas bloquer la transpiration comme la plupart des substances anti-transpirantes qui ferment les pores de la peau. Cette pierre, semi-transparente comme le cristal, laisse sur la peau un fi lm salin qui élimine les bactéries cutanées responsables des odeurs désagréables. Aujourd’hui ce produit naturel est mis en cause dans certains cancers du sein. Le savon de Marseille blanc n’est autre qu’un mélange d’huile d’arachide, de coprah et de palme. décent, la pensée juste et un haut niveau de moralité peuvent infl uencer les personnes et les objets autour de nous, et les rendre positifs, tout comme le fait le bonheur. Dans l’antiquité, les personnes faisaient preuve de plus de sagesse qu’aujourd’hui. fabriquée selon un procédé moderne qui peut bénéfi cier de l’appellation « savon de Marseille ». Un savon de Marseille traditionnel se Photos.com Une personne heureuse a une infl uence positive sur son entourage. Selon Gabriela Casanova Larrosa, professeur à la faculté des sciences d’Uruguay, l’utilisation d’anti-transpirant à base d’aluminium serait l’une des causes principales du cancer du sein. Thèse soutenue par le docteur Philippa Darbre qui déclare que la plupart des déodorants proposés par l’industrie contiendraient de l’aluminium et surtout des anti-transpirants qui bloquent l’élimination des toxines par la peau et de ce fait les stockeraient dans les ganglions lymphatiques où sont localisés en général les cancers mammaires. Il semblerait également que les sels d’aluminium auraient une activité simulant celles des oestrogènes, on peut alors craindre que les sels d’aluminium puissent favoriser l’émergence de ce type de cancer. Mais cette information a soulevé un tollé général dans le milieu des industriels et chez un certain nombre de scientifi ques. Cependant il faut faire la différence entre la pierre d’alun naturelle qui contient de l’alun « natif » qui n’est autre qu’un sulfate double d’aluminium et de potassium et les pierres d’alun « factices » composées de sulfate double d’aluminium et d’ammonium, qui, quant à elles, sont des sous-produits de La pierre d’alun, pierre amie ou ennemie ? présente sous la forme d’un gros cube de 600 grammes, sur lequel est gravé « 72% d’huile » et le nom de la savonnerie. Dans la région marseillaise, quatre Elles comprenaient le pouvoir de la moralité et de la courtoisie ainsi que l’importance de les perpétuer et de les intégrer à la culture. Elles avaient recours à des dictons comme « savoir être un modèle » qui se sont maintenus pendant des millénaires. Dans la Chine ancienne, les personnes se comportaient selon ces critères. Elles ont transmis un riche héritage empreint de moralité et de vertu. Même en temps de guerre, les adversaires avaient conscience que l’armée la plus bienveillante était toujours invincible et pouvait gagner une guerre sans devoir ouvrir le feu. En ces temps, tout le monde respectait ces règles morales. Les Chinois connaissent l’histoire de Mencius, la « mère qui a déménagé trois fois ». Elle avait réalisé que l’environnement dans lequel son fils vivait était beaucoup plus important et l’infl uençait plus que la prière ou que d’être un modèle pour lui, et donc elle a déménagé trois fois, jusqu’à ce que sa famille vive près du centre académique de la ville de Zou. L’endroit était fréquenté par des étudiants à noble allure, au comportement calme et gracieux. Ils pouvaient infl uencer imperceptiblement les habitants du lieu en particulier les enfants qui les imitaient en s’inclinant pour se saluer. Maggy Sanner Produit naturel, la pierre d’alun est actuellement l’un des déodorants les plus utilisés. l’industrie chimique. Faute de disposer de plus d’informations scientifi ques, les personnes sensibles ayant des antécédents familiaux de cancers du sein pourraient alors s’orienter vers des déodorants naturels à base d’huiles essentielles ou d’extraits de plantes. MAGGY SANNER www.lagrandeepoque.com Maggy Sanner Santé 13 savonneries seulement continuent à fabriquer du savon comme il se fabriquait il y a trois siècles. Le savon artisanal dit à l’huile d’olive, est aujourd’hui composé d’huile d’olive, d’huile de coprah et d’huile de palme. La couleur du savon à l’huile d’olive oscille entre le marron et le vert. Le savon de Marseille blanc quant à lui est composé uniquement d’huile d’arachide, d’huile de coprah et d’huile de palme. Quant au savon de Marseille vendu en grande surface, c’est simplement un savon de ménage ou de toilette qui contient différents acides gras, provenant de la saponifi cation de différentes matières grasses. Le savon de Marseille industriel contient différents additifs, des agents anticalcaires, des conservateurs chimiques, des colorants industriels et du parfum. Ces additifs sont souvent polluants. Le savon contre les crampes ? Le véritable « savon de Marseille » renferme de nombreuses propriétés. Bon pour la peau, l’huile d’olive est un agent hydratant hors pair et les huiles essentielles qui le composent en font un antiseptique effi cace. Certaines personnes se libéreraient de leurs crampes nocturnes en plaçant du véritable savon de Marseille dans une chaussette, au contact de la plante du pied. Le savon, paraît-il, aurait des propriétés qui rétabliraient l’équilibre local du pH sanguin... MAGGY SANNER En voyant ces comportements, elle fut satisfaite et décida de s’installer dans ce lieu. Cette histoire montre combien l’environnement est important pour un enfant. Dans la société de la Chine antique, la plupart des femmes étaient totalement analphabètes : les gens pensaient alors que les femmes analphabètes étaient plus vertueuses. Cette façon de penser n’a cependant pas empêché les femmes de bien éduquer leurs enfants car les valeurs traditionnelles, la réputation de la famille, les instructions paternelles était profondément gravées dans l’esprit de chacun et dans leur comportement quotidien. Ces valeurs sont transmises par exemple dans les histoires et paraboles que leurs ancêtres leur racontaient. Dans l’antiquité, il était très mal vu qu’une personne manque de discipline familiale. C’est un exemple de l’enseignement des valeurs morales sans avoir recours aux mots. Lorsqu’une société garde un bon niveau moral, la santé de ses habitants est aussi meilleure. MO XIANG Le magnétisme et ses repères Mon expérience a démontré que lorsque je magnétise une zone, par exemple le bas du dos, la personne m’indique ressentir une douleur dans une jambe. Dans tous les cas vécus, cette douleur me confirme qu’il y avait un blocage musculaire évident à cet endroit précis. Pour les problèmes liés à la main, je suis en mesure d’établir la correspondance entre la main concernée et l’avant-bras, au niveau du triceps. En effet, lorsque le thérapeute décèle à l’avant-bras la présence de nœuds musculaires, ceux-ci agissent directement du niveau du poignet jusqu’à l’extrémité des doigts. Cette situation désagréable diminue le circuit sanguin et provoque généralement chez le patient des fourmillements et une perte de force dans le bras, le poignet et les doigts. Pour y remédier et dans la mesure où l’intervention d’un chirurgien n’est pas indispensable, le thérapeute peut facilement détecter les nœuds musculaires et les résorber par un massage adéquat dans le secteur concerné. D’une manière générale, les résultats sont spectaculaires après deux ou trois séances de thérapie, selon l’importance des nœuds musculaires. Consécutivement à ce traitement, le sang retrouve ses repères, provoquant ainsi un rétablissement généralement complet des tissus musculaires qui se fortifi ent rapidement. CHARLES PERNET Pour en savoir plus : L’ouvrage La guérison à portée de main de Charles Pernet peut être commandé sur le site www.charles-pernet.ch



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :