Epoch Times Paris n°186 15 oct 2010
Epoch Times Paris n°186 15 oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°186 de 15 oct 2010

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Epoch Times France

  • Format : (285 x 430) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,2 Mo

  • Dans ce numéro : l'Europe malade de ses déchets.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
Pages : 1  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
1
WWW.LAGRANDEEPOQUE.COM La Grande Époque Les sishus, écoles privées en Chine P.11 Focus The Epoch Times 33 PAYS 17 LANGUES 1 JOURNAL De nouvelles espèces à la beauté étonnante P.9 Nouveau Regard L’Europe malade de ses déchets Les boues rouges de la Hongrie, dont on n’est pas encore certains qu’elles ne vont pas contaminer le Danube, sont-elles seulement un incident dramatique isolé ou le signe d’un problème plus profond dans la gestion des déchets chimiques en Europe ? Selon le WWF, le réservoir hongrois fuyait depuis des mois, tout comme fuit depuis des mois le réservoir Dombrowsky (lire article en page 3) en Ukraine. En Hongrie, c’est une zone de plus de mille hectares qui a été contaminée par des déchets hautement toxiques provenant du traitement de la bauxite. Le pays n’aurait pourtant pas dû être le plus exposé puisqu’il exporte, indique l’OSCE, une bonne partie de ses déchets toxiques vers la Biélorussie, la Moldavie ou l’Ukraine, qui ont encore moins qu’elle la capacité de les gérer. En Ukraine, ce sont plus de 2,5 millions de tonnes de déchets militaires soviétiques qui sont stockés dans le plus grand fl ou artistique, dont des résidus radioactifs. La Biélorussie et la Moldavie, comme l’Ukraine aux portes de l’Union européenne, « gèrent » chacune – en réalité, le plus souvent font de leur mieux pour oublier – des dizaines de milliers de tonnes de déchets industriels, souvenirs de l’industrialisation soviétique qui se retrouvent déjà régulièrement dans les cours d’eau, attendant qu’une autre digue se brise. Les coïncidences sont troublantes : L'YM Uranus, ce chimiquier de 120 mètres heurté par un navire minéralier chinois, à peine quelques jours après, a Voitures empilées dans la boue rouge de Hongrie. failli déverser 6.000 tonnes de solvants chimiques à proximité des côtes françaises – catastrophe heureusement évitée grâce au système de double-coque du navire. Au moment même où l’YM Uranus est sauvé parce qu’il respecte les réglementations en vigueur, puis remorqué jusqu’à Brest, on simule à Dunkerque dans un exercice grandeur nature une pollution maritime. Le même jour encore, à Munich, ils sont des dizaines de milliers à manifester contre le maintien en service des réacteurs nucléaires allemands – et donc de la poursuite de production de déchets ingérables. Les boues rouges de Hongrie sont sans aucun doute un signal d’alerte pour l’Europe tout entière. Et à tous ceux qui Défendre la liberté de la presse en Équateur Àla suite des violences qui ont éclaté dans les rues de Quito, capitale de l'Équateur, le Rapporteur spécial de l'ONU pour la liberté d'opinion et d'expression, Frank La Rue, a exhorté le gouvernement équatorien « à garantir la jouissance de la liberté d'expression et la liberté de la presse ». « Dans des moments de troubles politiques, la possibilité de recevoir des informations claires et précises est essentielle », a déclaré l'expert indépendant tout en appelant les médias équatoriens « à maintenir les plus grands standards de professionnalisme et d'éthique ». Selon la presse, le 30 septembre, des Tous les bateaux du monde P.16 Culture ATTILA KISBENEDEK/AFP/Getty Images seraient rassurés par les annonces hongroises sur l’impact de la pollution, les trouble-fêtes de Greenpeace sont prêts à donner un autre son de cloche ; ils affi r- ment aujourd’hui, chiffres à l’appui, que les autorités hongroises ont dissimulé la quantité des substances toxiques auxquelles sont exposés leurs citoyens. AURÉLIEN GIRARD milliers de policiers ont occupé leur principale garnison à Quito, puis le Congrès, pour protester contre une loi réduisant certaines primes dans la fonction publique. Des militaires ont également bloqué une piste de l'aéroport, entraînant sa fermeture. Le président Rafael Correa a le jour-même dénoncé une tentative de coup d'État, orchestrée selon lui par l'opposition de droite, avant d'assurer qu'il était retenu contre sa volonté dans un hôpital de la police. Il a été « libéré » lors d'une opération de l'armée au cours de laquelle quatre personnes ont été tuées. Lire la suite page 4 The Epoch Times New York Paris Genève Bruxelles Londres Berlin Dublin Lima Taipei Tokyo... 1 375 450 exemplaires/semaine ÉDITION 186 16 – 31 OCTOBRE 2010• BIMENSUEL Europe P.2 La « question rom » vue depuis l’Europe de l’est Venezuela P.4 Vargas Llosa : un anti-Chavez prix Nobel de littérature Économie P.7 L’investissement socialement responsable pour instaurer la confiance SOMMAIRE 2, 3 et 4 International 5 et 6 Chine 7 Économie 8 Annonces classées 9 Nouveau Regard 10 Nature 11 Focus 12 Art de vivre 13 Bien-être 14 Cinéma 16 Culture cahier A cahier B



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :