Epoch Times Paris n°185 1er oct 2010
Epoch Times Paris n°185 1er oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°185 de 1er oct 2010

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Epoch Times France

  • Format : (285 x 430) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,1 Mo

  • Dans ce numéro : l'Ukraine se souvient (à moitié) de la grande famine.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Chine www.lagrandeepoque.com Auto-immolation à Yihuang et le pouvoir du micro-blogging Suite de la première page Zhong Rujiu, née en 1988, a découvert hier le pouvoir du micro-blogging et de la publication en direct. Ainsi la jeune femme de 22 ans n'aura plus besoin de se mettre à genoux et de s'incliner comme le faisait la génération de son père, mais pourra défendre ses droits elle-même. » Peu de temps après, Zhong Rujiu a ouvert son propre micro-blog et commencé à publier des nouvelles. Le 18 septembre à 11 heures, son oncle décédait suite à son auto-immolation et les offi ciels se hâtaient de faire disparaître le corps. Zhong RuJu écrivait alors : « Nous sommes maintenant entourées par environ 70 ou 80 personnes des autorités. Et ils nous ont pris le corps. Après que le gouvernement a emmené le corps de mon oncle, nous avons essayé de suivre la voiture du magistrat du canton, Su Jinguo. Mais Su est juste resté dans sa voiture sans rien dire. Ensuite une quarantaine d'offi ciels nous ont écartés de force. La voiture de Su est partie. » Malgré les pressions de la censure, Deng Fei a continué à suivre l'histoire : « Je ne republie pas le message sur l'enlèvement du corps de Ye Zhongcheng par Su Jiangu, le magistrat de Yihuang, et je ne publie pas des nouvelles en direct sur la situation misérable de la famille Zhong comme le fait XXXX ; je ne parle pas du secrétaire du parti ni du magistrat de Yihuang, ni des actes héroïques de venir à Nanchang. On m'a dit que si je continuais à suivre l'incident de Yihuang, je le regretterais. Mais je dois m'incliner devant ce malheureux vieillard (Ye Zhongcheng), et présenter mes condoléances. » GlobalVoicesOnline Plusieurs informations émanant de Chine font état d’une recrudescence de victimes de la violence policière parmi les membres du mouvement bouddhiste interdit Falun Gong. Levi Browde, directeur exécutif du centre d’information de Falun Dafa, s’inquiète de la tendance : « 15% des cas de décès dont nous recevons l’information que nous pouvons vérifier concernent des personnes décédées dans les deux mois après avoir été arrêtées, souvent même dans les quelques jours ÉDITORIAL Huitième commentaire NEUF COMMENTAIRES Dans la période qui a suivi, Mao a commencé à punir ces dissidents de la « zone soviétique ». En décembre 1930, il a ordonné à Li Shaojiu, secrétaire général du département de politique générale du Premier Front de l’Armée rouge et président du comité des purges, de représenter le comité général des frontières et de se rendre dans la ville de Futian, province de Jiangxi, où se trouvait le gouvernement communiste. Li Shiaoju a arrêté des membres des comités d’action provinciale et huit dirigeants de la 20 e Armée rouge, dont Duan Liangbi et Li Baifang. Il a utilisé de nombreuses méthodes de torture cruelles comme des coups et des brûlures sur le corps - les gens torturés de la sorte avaient le corps couvert de blessures, les doigts fracturés, des brûlures partout et ne pouvaient plus bouger. Des documents historiques de l’époque disent que les pleurs des victimes étaient si forts qu’ils « transperçaient le ciel » ; les méthodes de torture cruelle étaient extrêmement inhumaines. Le 8 décembre, les épouses de Li Baifang, Ma Ming et Zhou Mian ont rendu visite à leur mari en détention, mais elles ont aussi été arrêtées – comme membres de la Ligue AB – et cruellement torturées. Elles ont été gravement battues, ont eu le corps et la vulve brûlés et la poitrine tailladée au couteau. Sous les tortures cruelles, Duan Liangbi a avoué que Li Wenlin, Jin Wanban, Liu Di, Zhou Mian, Ma Ming et d’autres étaient les dirigeants de la Ligue AB et qu’on pouvait trouver beaucoup de membres de la Ligue dans les écoles de l’Armée rouge. Du 7 décembre au soir au 12 décembre, c’est-à-dire en cinq jours à peine, à Futian, lors d’une purge violente de la Ligue AB, Li Shaojiu et d’autres ont arrêté plus de 120 membres présumés de la Ligue AB et des douzaines de contre-révolutionnaires importants ; plus de 40 personnes ont été exécutées. Les actes cruels de Li Shaojiu ont fi nalement provoqué « l’incident de Futian » le 12 décembre 1930 qui a créé une grande stupéfaction dans la « zone soviétique » (extrait de Enquêtes historiques sur la purge par Mao Tse Toung du « Ligue AB » dans la « zone soviétique », province de Jiangxi, Gao Hua). Depuis la « zone soviétique » à Yan’an, Mao s’est appuyé sur sa théorie et sa pratique de la lutte et, petit à petit, a cherché à établir sa domination absolue sur le Parti. Après que le PCC a pris le pouvoir en 1949, Mao a continué à répliquer à ce type de lutte interne au Parti. Par exemple, lors de la 8 e séance plénière de la 8 e réunion du Comité central du PCC tenue à Lushan en 1959, Mao a soudainement attaqué Peng Dehuai et l’a destitué. Tous les principaux dirigeants qui participaient à la conférence ont dû prendre position ; les quelques-uns qui ont osé exprimer une opinion différente ont été étiquetés comme « bloc anti-Parti de Peng Dehuai ». Pendant la Révolution culturelle, les cadres vétérans du Comité central du PCC ont été sanctionnés les uns après les autres, mais tous ont cédé sans se battre. Qui aurait osé dire un mot contre Mao Tse Toung ? Le PCC a 1 – 15 OCTOBRE 2010 ● La Grande Époque Le centenaire de la République de Chine Taïwan A partir du 10 octobre 2010, commencera à travers le monde la célébration du centenaire de la République de Chine Taïwan. Première République établie en Asie, elle a été fondée le 1er janvier 1912 à la suite du renversement militaire de la dynastie Qing, le 10 octobre 1911. En un siècle, cette République a su dépasser les obstacles pour devenir le modèle d’une Chine démocratique et prospère. Michel Ching-Long Lu, représentant de la République de Chine Taïwan en France, nous livre quelques clés pour comprendre son pays. Quels grand progrès a d’après vous réalisé Taiwan durant ce siècle ? Si, aujourd’hui la République de Chine Taïwan peut fêter son 100 e anniversaire, c’est grâce à plusieurs facteurs : la priorité mise sur l’éducation, l’ouverture à la communauté internationale et à la démocratie, l’implication dans le développement et la croissance mondiale. Par exemple, aujourd’hui à New York est mis en place le projet Millénium visant à réaliser d’ici à 2015 huit objectifs de développement pour les pays sous-développés. Ces objectifs, Taïwan les a déjà réalisés il y a 20 ans et fait mieux encore en prévoyant un taux de croissance économique record en 2010 de 8,24%. Sachant qu’aujourd’hui il existe une population d’un milliard d’hommes dans une situation de malnutrition très préoccupante, il est important d’avoir ce témoignage : Taïwan a réussi à se débarrasser de la pauvreté et à devenir un pays prospère. Où se place aujourd’hui Taïwan sur l’échiquier mondial ? Selon le Fonds Monétaire International, Taïwan est la 25 e économie mondiale. En 2009, Taïwan était classé au 17 e rang pour l’import-export, comptabilisant 1,7% des échanges mondiaux. En ce qui concerne la communauté internationale, après treize années de travail, Taïwan a été invité à l’Assemblée annuelle de l’Organisation Mondiale de la Santé. Taïwan est aussi présent sur les grandes questions de la communauté internationale, c’est pourquoi elle souhaiterait à présent un statut d’observateur (et non de pays membre) aux Nations Unies, en participant notamment à ICAO (Organisation Internationale de l’Aviation Civile) et à l’UNFCCC (Confédération onusienne pour le changement climatique). Et pour ce qui est de la politique intérieure à Taïwan ? En terme de politique intérieure, le gouvernement de Taïwan suit actuellement six axes de développement qui sont la technologie, l’agriculture, les énergies vertes, le tourisme, la création culturelle et la médecine. Pourquoi cette célébration du centenaire de la République de Chine Taïwan est-elle importante ? ou quelques heures après l’arrestation. Il est donc évident qu’au moment où ils sont arrêtés, ils font face à des conditions très brutales », a déclaré Levi Browde. En 1999, le régime communiste chinois a lancé une campagne de répression d’une ampleur sans précédent contre le mouvement pacifiste. Le ministère de la Sécurité Publique chinois estimait à l’époque que 70 à 100 millions de Chinois s’adonnaient quotidiennement aux exercices de Bureau de Représentation de Taipei en France La Tour de Taipei 101, la deuxième plus haute tour au monde. Nous avons le plaisir de témoigner de l’ensemble des victoires que Taïwan a remporté depuis cent ans avec l’approfondissement de la démocratie bien sûr et l’exemple que le pays peut donner à la communauté internationale, à son grand voisin la Chine ainsi qu’aux pays en voie de développement. Les orientations en terme de développement sont aujourd’hui liées à une identité mondiale, basée sur la globalisation et la gestion des problèmes internationaux. Le pays envoie, par exemple, 34 missions travailler dans 29 pays, soit 225 experts dispersés dans le monde entier – y compris dans des pays avec lesquels nous n’avons pas de relations diplomatiques. En célébrant ces valeurs à travers ce 100 e anniversaire, la République de Chine Taïwan veut montrer qu’elle s’engage sur des dossiers internationaux tels que, par exemple, l’environnement et la sécurité aérienne. Chine : augmentation des décès de membres du Falun Gong en détention méditation du Falun Gong. Très rapidement, des rapports de détention et de torture ont émergé de Chine. Plus de 3.000 décès suite aux violences policières ont depuis pu être confirmés. Amnesty International affirme dans son rapport annuel 2010, que la campagne des autorités chinoises à l’encontre de Falun Gong s’est « intensifiée ». Au cours du mois passé, ont surgi des cas confirmés de pratiquants de Falun Gong assassinés quelques jours à peine après leur arrestation. Par exemple M. Zeng Huaguo, un homme d’affaires de la province du Hunan, explique Levi Browde : « Il avait 57 ans. Ils ont fouillé son domicile, confisqué tous ses livres de Falun Gong, et tous les documents chez lui. Il a été emmené en garde à vue et quelques jours plus tard, on a appris son décès. » La famille de M. Zeng s’est vu offrir l’équivalent de 30.000 euros de compensation pour ne pas révéler les conditions du décès. « La persécution contre Falun Vous parlez de la Chine continentale, comment vos relations évoluent-elles ? Le pays joue un rôle important pour le développement de la Chine continentale, en montrant qu’avec de la volonté, la démocratie est applicable pour la société chinoise. En effet, à Taïwan il y a eut, il y a 20 ans, une demande de liberté manifestée par le peuple : liberté d’expression bien sûr, mais aussi de toutes les sortes de libertés. La démocratie est inévitable pour un pays qui a développé son économie, qui est en contact avec le monde extérieur et qui autorise son peuple à voyager dans les autres pays. C’est un exemple, car la démocratisation de Taïwan n’a pas fait couler la moindre goutte de sang. C’est cette contribution et ces valeurs si fondamentales que Taïwan souhaite célébrer en fêtant le 100 e anniversaire de la République de Chine Taïwan. Qu’allez-vous faire pour célébrer cet événement durant toute l’année ? Concrètement, des torches de la liberté seront allumées aux États-Unis. Des représentants chinois d’outre mer, des Taïwanais dispersés dans les pays du monde entier se rassembleront à New York pour emporter, chacun dans leur pays, cette torche de la démocratie, qui retournera à Taipei pour une grande célébration. En France, il y aura également des célébrations et des réceptions organisées à Paris, à Lyon, à Rouen, à Lille et à Marseille pour rencontrer nos compatriotes français. Cela permettra à mon bureau de représentation en France de faire savoir à nos amis français que Taïwan est un partenaire privilégié pour la France. 56 projets de coopération scientifi que sont en cours avec la France aujourd’hui, pays qui reste notre premier partenaire scientifi que après les Etats-Unis. Si vous deviez choisir une image représentant le mieux le centenaire de Taïwan, laquelle serait-elle ? Ce serait sans hésiter la Tour de Taipei 101. Taïwan se trouve dans une zone sismique, il y a chaque année des typhons et des tremblements de terre. Mais, malgré ces conditions, la Tour de Taipei 101, qui est à l’image de Taïwan, tient le coup. On ne pouvait pas imaginer avant que l’on pourrait construire une tour qui s’élève à 508 mètres de hauteur. Taïwan a investi 6 milliards d’euros pendant les cinq ans et demi qu’a duré la construction. Cette tour a été entièrement construite par Taïwan. C’est la démonstration que nous pouvons réussir, malgré la diffi culté. C’est très symbolique. Taïwan est un pays où le peuple et le gouvernement sont très pragmatiques. L’objectif n’était pas de construire la plus haute tour du monde, mais de montrer le courage du peuple taïwanais face au défi et aux différentes diffi cultés. C’est le symbole de la prospérité. Vous avez dû remarquer la vitalité de notre peuple. Nous sommes un peuple très souriant, très accueillant et très ouvert. Cela représente les valeurs traditionnelles et les qualités de la culture chinoise. LAURENT GEY Gong » explique M. Browde, « a été très brutale et implique la torture systématique, l’envoi dans des camps de rééducation, les lavages de cerveau. Les crimes sont tels qu’ils doivent les cacher, ils doivent continuer jusqu’à ce qu’ils pensent que Falun Gong soit éradiqué. En fait, ils sont pris au piège car les principaux responsables de la répression sont maintenant poursuivis par la justice à l’étranger et ne peuvent plus quitter la Chine ». NTD 81.094.108 de Chinois ont démissionné du Parti après avoir lu les Neuf commentaires sur le Parti Communiste. Ce mouvement de démissions reste pour le peuple un moyen d’expression non violent, apolitique et sans précédent dans la société chinoise. La Grande Époque publie un extrait traduit de cette série éditoriale chinoise dans chacun de ses numéros. toujours mis l’accent sur une discipline de fer, sur la loyauté envers le Parti et sur des principes d’organisation, exigeant une obéissance absolue envers les supérieurs hiérarchiques. Cette spécifi cité de la nature du Parti s’est profondément imprimée dans les luttes politiques continuelles. Durant la Révolution culturelle, Li Lisan, qui avait été autrefois un dirigeant du PCC, a été poussé à bout. À 68 ans, il était interrogé en moyenne sept fois par mois. Sa femme Li Sha était considérée comme une espionne « révisionniste soviétique » et avait déjà été envoyée en prison, sans qu’on sache où elle se trouvait. Sans autre choix et désespéré, Li s’est suicidé en avalant une grande quantité de somnifères. Pour en savoir plus : Les neuf commentaires sur www.lagrandeepoque.com Version audio disponible sur le site de la radio Son de l’Espoir www.sondelespoir.org
La Grande Époque ● 1 – 15 OCTOBRE 2010 SPÉCIAL IMMOBILIER 6.680 euros Immobilier de luxe : une nouvelle clientèle chinoise Avec la crise fi nancière mondiale de fi n 2008, la France a connu une chute des prix de l’immobilier de luxe de 7 à 12% et une chute des ventes de 50%. Situation rétablie aujourd’hui grâce à une nouvelle clientèle étrangère – notamment chinoise – se montrant de plus en plus intéressée par les biens de prestige situés sur le territoire français et en Europe. Véritable usine du monde, la Chine a vu son nombre de grandes fortunes exploser depuis quelques années, faisant apparaître une nouvelle population de Chinois investissant leur fortune dans l’immobilier dit de luxe. Première destination touristique au monde et symbole mondial du luxe et du raffi nement, la France reste un des premiers choix d’investissement de cette nouvelle clientèle, à côté des grandes capitales européennes telles que Londres, Berlin, Rome ou encore Madrid. Un patrimoine immobilier français et européen très prisé La France, et tout particulièrement Paris, demeure aux yeux des étrangers la référence mondiale du luxe, de la qualité et du savoir-vivre. Avec une présence croissante d’une clientèle étrangère, l’immobilier haut de gamme prospère dans la capitale française. D’après le magazine Forbes, cette croissance est en rapport immédiat avec le nombre de millionnaires présents dans chacun des pays, le monde n’ayant jamais compté autant de millionnaires qu’aujourd’hui. D’après le spécialiste de l’immobilier international de prestige, Barnes, les ventes à des étrangers pour des montants compris entre 1 et 5 millions d’euros ont représenté plus de 50% des transactions réalisées en 2009 (contre 30% en 2008). Concernant les biens vendus de plus de 5 millions d’euros, la proportion d’étrangers monte à plus de 70% dans les arrondissements chics de la capitale : 4 e, 5 e, 6 e et 7 e arrondissements de Paris. Depuis quelques années, c’est une nouvelle clientèle asiatique qui apparaît. La clientèle chinoise, qui commence à s’intéresser à l’immobilier français, a en effet, comme prix de repère un prix au mètre carré presque dix fois plus élevé qu’en France, le mètre carré pouvant dépasser 66.000 euros à Hongkong. Une nouvelle clientèle chinoise friande du luxe et du raffinement français Parmi les grandes capitales mondiales, Paris est le principal PUBLICITÉ C’est le prix moyen du mètre carré des appartements anciens à Paris au deuxième trimestre 2010, selon les données de la Chambre des Notaires de Paris-Ile-de-France. Il s’agit d’une progression de 9,8% par rapport à la même période il y a un an. Thomas Coex/AFP/Getty Images site de visite des Chinois, juste après Hong Kong et Taiwan. Parmi les grandes métropoles européennes, Paris possède la plus importante concentration de Chinois en Europe, avec plus 700.000 de Chinois en France dont plus de la moitié en Ile-deFrance. La diaspora chinoise, une des plus riches au monde, a su s’implanter en rachetant les commerces et en s’appuyant sur des réseaux en Europe et en Chine. Après la crise de 2008, les acheteurs historiques américains et européens se sont fait plus prudents, pour laisser la place à cette nouvelle clientèle étrangère, notamment chinoise, dont le pouvoir d’achat a très considérablement augmenté. En effet, avec une croissance économique à deux chiffres dopée par les investissements en capitaux étrangers, une nouvelle population de millionnaires et de milliardaires a fait son apparition en Chine avec près de 400.000 millionnaires et 140 milliardaires. Aujourd’hui les touristes chinois se rendant en France et dans les capitales européennes telles que Londres, Berlin Rome et Madrid, correspondent au 1% le plus riche de la population chinoise et sont attirés par les biens d’exception, haut de gamme et de luxe français. À la question de savoir pourquoi les Chinois sont intéressés par la France en général et Paris en particulier, Thibault de Saint- Vincent, président de Barnes, répondait début 2010 que la France offrait de réels gages de sécurité économique et fi nancière pour ces acheteurs. Selon lui, beaucoup de grosses fortunes de Chine préfèrent placer leur argent dans les biens sûrs en Occident, compte tenu des incertitudes qui pèsent sur l’économie chinoise. LAURENT GEY L’or atteint un nouveau record Le prix de l’or a passé ce vendredi 25 septembre le seuil symbolique des 1.300 dollars l’once, atteignant un nouveau record historique. L’engouement des investisseurs pour ce métal précieux s’explique par l’affaiblissement du dollar et les perspectives moroses des économies américaine et européenne. Le cours de l'or a généralement une tendance inverse de celle du dollar : lorsque le dollar baisse, mécaniquement le cours de l’or monte. Les craintes que la banque centrale américaine procède à un assouplissement de sa politique monétaire par l’injection massive des liquidités qui affaiblirait encore plus le billet vert stimulent le mouvement spéculatif en faveur de l’or. Les inquiétudes liées à la crise des dettes publiques en Europe expliquent aussi ce regain de l’intérêt. Face à l’augmentation de la volatilité sur les places boursières et les marchés de change, les investisseurs sont à la recherche de diversifi cation et de sécurité. La performance de l’or ressort à près de 18% depuis le début de l’année. Le prix peut encore grimper pour atteindre 1.500 dollars l’once d’ici à la fi n de l’année, estiment des analystes.L. S. www.lagrandeepoque.com La célèbre formule prononcée en 1849 par le député maçon Martin Nadeau, « quand le bâtiment va, tout va », sera-t-elle bientôt remplacée par « quand l’immobilier va, tout va » ? On est tenté de le croire à la lecture de la dernière étude réalisée par l’Institut de l’Epargne Immobilière et Foncière (IEIF) sur la place de l’immobilier en France, qui affirme la prépondérance de ce secteur dans l’économie nationale. Un poids croissant dans le patrimoine français… Les Français sont un peuple d’épargnants et l’immobilier reste leur placement préféré. Ainsi, sur un patrimoine national évalué globalement à 32.382 milliards d’euros, l’immobilier représente un montant de 8.214 milliards d’euros, soit environ 25% du patrimoine national. Rapportés à la population française, laquelle est estimée à 64,7 millions d’habitants, les actifs immobiliers représentent donc une somme moyenne de 127.000 euros par habitant, soit environ 500.000 euros par foyer fi scal. Selon Charles-Henri de Marignan, analyste à l’IEIF, ces 25% « se répartissent de façon très inégale puisque 20% concernent le logement et 5% les bâtiments non résidentiels (immobilier d’entreprise et bâtiments publics) ». Par ailleurs, depuis 1978, la valeur du patrimoine immobilier a été multipliée par 12, et sur les seules dix dernières années, la part prise par le logement est passée de 16% à 21% dans le patrimoine français. …et une part croissante dans l’économie Parallèlement, l’immobilier a pris une part croissante dans l’économie française, puisque la valeur ajoutée résultant des activités immobilières et du secteur de la construction est passée de 196,5 à 343 milliards d’euros en l’espace de dix ans. Les seules activités immobilières, c’est-à-dire les marchands de biens, la location et l’exploitation de biens immobiliers représentent 251 milliards d’euros, soit près des trois quarts de cette valeur ajoutée. Ce poids très important représente à présent 20% du PIB (le Produit Économie La place de l’immobilier dans l’économie française 7 Le secteur immobilier occupe la première place dans la production de richesse en France avec 20% du PIB. Intérieur Brut français s’est élevé à 1.722 milliards d’euros en 2009), et confère au secteur immobilier la première place dans la production de richesse en France, devant les services aux entreprises et les secteurs industriels pris séparément. De plus, les prévisions de rénovation du patrimoine immobilier d’ici à dix ans pour satisfaire les objectifs du Grenelle de l’Environnement nécessiteront de très lourds investissements qui ne feront que renforcer le poids de ce secteur dans l’économie française. Mais un secteur trop peu pourvoyeur d’emplois Il faut pourtant relativiser ces chiffres triomphants, car avec à peine 2 millions d’emplois, le secteur de l’immobilier ne représente à présent que 7,7% de l’emploi total en France, contre 10% au début des années 1970, et se situe à la sixième place très loin derrière l’éducation et la santé, les services aux entreprises ou le commerce. L’immobilier, en particulier le secteur du bâtiment, a donc fait d’énormes gains de productivité depuis près de quarante ans, et l’on ne peut que s’en réjouir. Cependant, comme l’a récemment rappelé Jacques Attali le 14 septembre dernier aux représentants de la profession, « l’immobilier n’est pas un secteur exportable et ne souffre pas de la concurrence des produits chinois ». Cette étude mériterait d’être approfondie par une analyse de l’évolution des activités touristiques et des flux d’investissements provenant de l’étranger, afi n de confirmer cette impression de basculement progressif du pays vers une économie « de rente ». CHARLES CALLEWAERT Nouvelles règles de solvabilité pour les banques Des régulateurs bancaires et des banquiers centraux des 27 pays réunis au Comité de Bâle au siège de la Banque des règlements internationaux (BRI) en Suisse ont rendu publiques le 12 septembre dernier, après neuf mois de négociation, des décisions sur les nouvelles règles de solvabilité des banques. Le dispositif est appelé « Bâle III ». Les nouvelles normes imposent aux banques de détenir plus de fonds propres pour faire face à des futures crises fi nancières. Le ratio des fonds propres de base, dit core Tier one, passe du seuil actuel minimum de 2% des actifs à 4,5%. À ce plancher est rattaché un « matelas de précaution » de 2,5%, soit au fi nal 7%. La mise en œuvre des nouvelles règles se fera graduellement à partir de 2013 pour être complètement fi nalisée d’ici à 2019. Le nouveau cadre prudentiel de l’activité bancaire est ressorti moins contraignant qu’anticipé par les marchés, et sa montée en puissance étalée dans le temps écarte une vague de recapitalisation des banques à court terme. L’accord du Comité de Bâle devrait être ratifi é par les pays du G20 lors du sommet les 11 et 12 novembre en Corée du Sud. LAUREN SMITH Le retour de la crise souveraine sur l’Irlande La pression des marchés s’est intensifiée sur l’Irlande après l’annonce le 23 septembre d’une forte contraction inattendue de son activité économique. Le PIB a enregistré une baisse de 1,2% au deuxième trimestre par rapport au premier trimestre. Les anticipations des économistes étaient plus optimistes avec une hausse de 0,5% du PIB. Les inquiétudes sur une crise de liquidité ou d’appel au Fonds monétaire international ont refait surface. Le coût de la recapitalisation du secteur bancaire irlandais et son impact sur la dette publique sont au centre de préoccupation des marchés. Après l’annonce par le gouvernement irlandais en août qu’une troisième banque irlandaise nationalisée en 2009 (Anglo Irish) serait recapitalisée à hauteur de 8,6 milliards d’euros, le 8 septembre dernier on parlait de son démantèlement. Le coût du sauvetage pourrait atteindre 25 milliards d’euros, représentant le montant des créances douteuses de la banque. Les fi nances publiques risquent de se détériorer signifi cativement avec un défi cit budgétaire qui pourrait alors dépasser 25% du PIB en 2010. On est bien loin de l’objectif du gouvernement irlandais de 11,5%. La banque centrale devrait révéler les besoins de fi nancement courant octobre.L. S.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :