Épicure n°4 décembre 2007
Épicure n°4 décembre 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de décembre 2007

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Épicure

  • Format : (150 x 210) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8 Mo

  • Dans ce numéro : LRU et blocages des facs : sachez décrypter.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Vie étudiante Concours des CROUS : place aux artistes ! Le réseau des œuvres universitaires organise chaque année des concours nationaux touchant différents domaines culturels. Pour 2008, tous les concours porteront sur un thème unique : Rouge. Les qui ne savent pas campus regorgent d’artistes esseulés quoi faire de leurs chefs-d’œuvre. Une idée pour sortir du lot : les concours artistiques des CROUS. Il en existe quatre : bande dessinée, film court, nouvelle et photographie. Largement de quoi exploiter vos talents ! Pour participer, rien de plus simple : allez sur le site du Centre national des œuvres universitaires et scolaires (www.cnous.fr) et téléchargez les trois documents indispensables à votre dossier : le bulletin d’inscription, l’autorisation de publication et la renonciation au droit à l’image. Ne vous inquiétez pas pour le dernier formulaire, il ne s’agit pas d’exploiter votre bobine sans vergogne, mais simplement de pouvoir diffuser des articles avec votre photo, comme par exemple dans un reportage sur la remise des prix lorsque vous serez lauréat… Si vous le devenez ! Un premier pas vers la notoriété Participer à ces concours est l’idée qui va bien si vous voulez faire connaître vos créations, car les trois œuvres primées de chaque concours régional sont généralement reproduites dans les publications des CROUS, la lettre 10 { EPICURE #4 — décembre 2007 Perles du jury Être dans un jury donne souvent des ailes à ceux qui y participent. Un élu étudiant du CNOUS raconte ainsi cette anecdote… Lors du jury du Concours de la Nouvelle 2007, les enseignants stigmatisaient les étudiants comme des incultes car aucun d’entre eux n’avait mentionné la référence biblique du tohu-bohu (thème retenu). Ils s’étonnaient également de toutes les nouvelles évoquant le suicide. « Que ces étudiants sont morbides », s’exclama l’un d’eux, immédiatement approuvé par ses collègues… Un élu étudiant, également membre du jury, prit un malin plaisir à rappeler à ses aînés que le mot « morbide » désigne le rapport à la maladie ; il faut utiliser le mot « macabre » pour parler de la mort. Curieusement, le jury fut bien plus indulgent avec tous ces « incultes d’étudiants » pendant le reste de la délibération… mensuelle du CNOUS et dans les supports des partenaires, voire dans les médias qui traitent de la promulgation des résultats et font la promotion des éditions suivantes. De plus, il est possible que les œuvres primées soient utilisées pour des expositions, des affiches, des calendriers, des cartes de vœux… Plutôt chic, non ? Non contents d’être ouverts à tous les étudiants de chaque académie, les concours des CROUS permettent aux deux premiers de chacun d’entre eux de concourir pour la finale nationale. En plus d’ouvrir des perspectives plus grandes en matière de diffusion, cette finale délivre des prix en monnaie sonnante et trébuchante qui vont de 500 à 2 000 euros. À cela s’ajoute généralement la publication d’un recueil des meilleures œuvres, s’il vous plaît ! Par exemple, les photos sélectionnées pour l’édition 2006 du concours de photographie sont reproduites sur le site de Pascal Jaugeon (www.pascaljaugeon.com), un photographe breton de renom. Pour gagner : respectez le thème ! Pour chacun des quatre concours, un jury classe les œuvres en fonction de critères précis, énoncés dans le règlement. Pour
Attention au calendrier ! Vous souhaitez participer aux concours des CROUS ? Pensez à déposer votre candidature dans les temps ! Pour le Grand Prix universitaire de la nouvelle, les textes doivent parvenir au CROUS avant le 15 mars 2008. Pour le Concours étudiant de la photo, la date limite de réception des photos est fixée au 15 mai 2008. ainsi que pour le Concours étudiant du film court. Pour le Concours étudiant de la bande dessinée, la date limite de dépôt est le 15 mai 2008. le Grand prix universitaire de la Nouvelle, le jury se prononce notamment sur l’écriture d’un récit dactylographié en français de 2 500 mots maximum, comprenant peu de personnages et dont la narration se basera sur un événement clé. L’œuvre présentée doit être originale, anonyme, titrée et on ne peut déposer qu’une seule candidature par personne. Plus d’infos sur le ouèbe www.cnous.fr/_vie_52.htm Le jury de chaque CROUS est composé de professionnels, d’enseignants, d’amateurs avertis et bien souvent des élus étudiants de son conseil d’administration. Les trois critères généraux qui sont pris en compte sont l’originalité, le style et la qualité, mais le critère fondamental est ailleurs. « Il faut respecter le thème, c’est parfois une œuvre moyenne qui gagne juste parce que c’est la seule qui a répondu à ce critère » explique Erwan Proust, élu étudiant au CROUS de Nantes. Eh oui ! Chaque année, un thème est arrêté. En 2008, ce sera « Rouge », tâchez de ne pas l’oublier ! « Globalement, si on respecte le thème, il suffit de faire une nouvelle pas trop chi…te ou une photo pas trop moche pour être bien classé » ajoute Erwan. Donc, ne perdez pas de vue cette évidence : le thème n’est pas là pour décorer. Et si vous trouvez que c’est assez vague, ne vous plaignez pas : en 2006, c’était « Prisons » et en 2007, « Tohu-bohu » …. Saint-John Alexis EPICURE #4 — décembre 2007 } 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :