Épicure n°3 novembre 2007
Épicure n°3 novembre 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de novembre 2007

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Épicure

  • Format : (150 x 210) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 10,4 Mo

  • Dans ce numéro : vos conditions d'études à la loupe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Culture Ciné/DéVéDés Independance day-védé Les distributeurs s'affolent et nous proposent moult bons films, pour la plupart indépendants (d’où le jeux de mots foireux du titre). Ça fait plutôt du bien après la déferlante de suites à gros budget de cet été. Au programme ce mois ci : un retour attendu (Woody Allen), un film cannois (La nuit nous appartient), et trois sorties DVD aussi différentes que recommandables. DéVéDés SUNSHINE Voyage spatial de Danny Boyle avec Cillian Murphy En 2003, Danny Boyle, connu jusqu'ici pour être le réalisateur de la chronique déjantée Transpotting, surprenait son monde avec 28 jours plus tard, petit bijou gore où, le réalisateur et son fidèle scénariste Alex Garland, ils proposaient une relecture innovante et choc du film de zombis. Ce changement brutal de direction artistique témoignait d'une véritable volonté d'explorer d'autres styles. Son dernier film confirme cette tendance à l'expérimentation. 24 { EPICURE #3 — novembre 2007 Flip, Space and Sun… En 2057 la terre est menacée, le soleil se meurt lentement. L'humanité se rassemble et envoie dans l'espace Icarus, vaisseau spatial habité par l'élite des scientifiques et astronautes. Leur mission : déposer une charge nucléaire sur l'astre céleste dans l'espoir de relancer sa combustion. Lorgnant du côté de 2001 de Kubrick, Sunshine partage avec son illustre aîné son panchant métaphysique. Brillant huits-clos, le film utilise judicieusement le contexte spatial comme vecteur de tension et de questionnement intérieur. Le tout bien mis en valeur par des effets spéciaux très réalistes. Mais là où le film se révèle vraiment surprenant, c'est lorsqu’il bascule dans le « Survival Horror », proche d'Alien et du cinéma d'horreur des 80's. Avec scènes spectaculaires et angoissantes à l'appui. Alors, bien sûr, ce genre de mélange en rebutera plus d'un. Sunshine fait partie des films qui ne feront jamais l'unanimité. Mais n'est-ce pas là la marque des grands classiques ? BLACK SNAKE MOAN « l've Got The Blues » de Craig Brewer avec SamuelL. Jackson et Christina Ricci La guérison et la rédemption par le blues. Musique universelle, originelle et viscérale. Bande-son des désespérés et des poètes de la rue. Lazarus, virtuose de la gratte connaît bien le refrain. Sa vie est un Blues. Reclus, fraîchement largué par sa femme qui lui a préféré à son frère, il n'a plus rien à attendre de la vie. Un jour, une jeune paumée est laissée pour morte devant chez lui. Le réveil de cet homme passera par sa volonté de remettre cette jolie fleur souillée sur le droit chemin. Deuxième film de Brewer, après le très réussi Hustle and flow, Black Snake Moan explore le bayou pour
nous présenter des personnages que la vie n'a pas épargnés. Réunis par leurs cicatrices, avec en toile de fond la musique, omniprésente, qui devient finalement un personnage à part entière. SamuelL. Jackson en bluesman épuisé et habité et Christina Ricci en lolita trash trouvent ici leur meilleur rôle depuis un bail. ALPHA DOG Fait divers de Nick Cassavetes avec Bruce Willis et Emile Hirsh Johnny, apprenti dealer, commet le délit de trop le jour où il kidnappe le frère de l'un de ses créanciers. Une manière de faire un exemple et de gagner le respect qu'il cherche tant. Chassant sur les terres de Larry Clark (Kids, Bully) Nick Cassavetes (sur les traces de son père, John Cassavetes) explore ici les tourments d'une jeunesse désabusée et violente. Adapté d'un fait divers, Alpha Dog sait se démarque du simple docufiction sur les ados en lorgnant du côté du thriller. Très immersif, le film certes maladroit dans sa première partie sait s'affiner et se révèle au final un excellent plaidoyer contre la violence. Où se cache Timberlake ? Indice : c'est pas la blonde. Côté casting, les stars Bruce Willis et Sharon Stone se font piquer la vedette par de jeunes acteurs dont Justin Timberlake qui, à la surprise générale, est la vraie révélation de ce film. Son jeu tout en finesse est juste du début à la fin. AU CINÉMA LE RÊVE DE CASSANDRE Thriller fraternel de Woody Allen avec Ewan McGregor et Colin Farell Après le léger et sympathique Scoop, Woody Allen revient faire une incursion dans le film noir. Si vous avez vu Match Point, vous savez que le noir va plutôt bien au plus new-yorkais des réalisateurs. Troisième film londonien de Woody, Le rêve de Cassandre s'attache au processus qui mena deux frères à sombrer dans la criminalité. Véritable archéologue de l'âme humaine, Allen a toujours été fasciné par les raisons du pourquoi. Analyse du processus créatif, planification d'un meurtre, mécanique du remords, autant d'éléments présents dans l'œuvre de Woody Allen, qui font de lui un réalisateur si intéressant et complexe. Ici, vous l'aurez compris, on n'est pas dans ce qu'on peut appeler la franche comédie. Film noir aux allures de tragédie grecque, gageons qu'une fois encore Woody va faire mouche. LA NUIT NOUS APPARTIENT Thriller mafieux de James Gray avec Mark Walhberg et Joaquim Phoenix. Réalisateur rare, James Gray, responsable des deux chefs-d’œuvre Little Odessa et The Yards, revient ce mois-ci avec un long métrage qui s'annonce tout aussi énorme. Prenant pied dans le milieu mafieux russe, le film suit Bobby, jeune patron de boîte de nuit qui voit son business envahi par les affaires troubles de la mafia. Situation indélicate pour ce fils et frère de policier. Tôt ou tard il devra choisir son camp. Famille, crime et loyauté sont les thèmes centraux de ce film qui s'annonce viscéral et prenant. Le casting exceptionnel n'est qu'un argument de plus pour ne pas rater le nouveau long métrage de James Gray. Gil-Ozzy EPICURE #3 — novembre 2007 } 25



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :