Épicure n°1 septembre 2007
Épicure n°1 septembre 2007
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de septembre 2007

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Éditions Épicure

  • Format : (150 x 210) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : réformes des facs, ce qui va changer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
Sport PHOTO FFSU Si vous êtes un sportif du dimanche mais que votre pratique dilettante est continue sur plusieurs années, vous n’aurez aucun mal à vous y mettre pour de bon. Par contre, si vous êtes abonné au paquet de Pepito devant la Nintendo, il est peut-être un peu ambitieux de vouloir défier le prof de squash ou de concourir dans le prochain triathlon régional… Cependant, à 20 ans, on est au sommet de sa forme ! Les jeunes ont moins de limitations physiques et récupèrent plus vite que leurs aînés, vous pourrez donc connaître une progression rapide. Dans ces conditions, n’hésitez pas à vous orienter vers des sports qui vous défouleront : le rugby, la lutte, le football, le basket-ball, la boxe… Ces sports favorisant le contact physique et l’intensité d’effort vous permettront de dépenser votre excédent d’énergie et de purger le stress. Muscle le plus important : le cœur Pour les narcissiques et les adeptes du sport en salle, pas de souci ! La musculation permettra à votre corps de tirer le meilleur de ses capacités musculaires, mais n’oubliez pas de compléter le tout par du cardio-training afin de ne pas laisser de côté le muscle le plus important : le cœur. Sans compter que le travail cardio-vasculaire compensera vos excès alimentaires du week-end… Enfin, les filles préféreront peut-être se tourner vers des activités anti-stress qui leur permettront d’affiner leur silhouette. Dans ce cas, la natation, l’aviron, la gymnastique ou le fitness sont un must : ces activités permettent de brûler des graisses et de galber les muscles en conservant toute sa féminité. 30 { EPICURE #1 septembre 2007 m S.-J.A. S’essayer à la compétition Si commencer une activité sportive exige des efforts pour persévérer, on a vite fait de se prendre au jeu et certain(e)s attrapent le virus de la compétition. C’est là tout l’intérêt de la Fédération du Sport Universitaire ! Organisant des rencontres sportives dans presque toutes ses activités, elle permet aux étudiant(e)s qui le souhaitent de faire leurs premiers pas en compétition, et (qui sait ?) de remporter leurs premières médailles. Ne vous faites pas d’illusion : remplir un formulaire d’inscription ne fera pas de vous un champion de France d’athlétisme ni une médaillée régionale de patinage artistique. Mais sincèrement, le niveau des compétitions universitaires est largement plus abordable que celui des compétitions classiques. Ainsi, François est devenu champion de France universitaire de boxe française et témoigne : « Je m’entraînais depuis plusieurs années dans le club de mon quartier et j’avais remporté quelques combats au niveau régional mais je sentais que je manquais d’agressivité pour faire mon trou ; grâce aux règles plus techniques de la compétition universitaire, j’ai pu accéder au niveau national et remporter ma première médaille d’or en deux ans ». À qui le tour ? PHOTO FFSU



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :